Malte, archipel de trois îles au cœur de la Méditerranée, à 90 kms au sud de la Sicile et à seulement 2h30 de vol de Paris, promet un total dépaysement. Entre sa culture méditerranéenne et son héritage britannique (Malte fut un territoire anglais en 1814 avant de devenir une république indépendante en 1964), le contraste est étonnant mais ne manque pas de charme.

Villes historiques, paysages à couper le souffle, eaux cristallines, Malte est la destination idéale pour un week-end ou un long séjour.

2018 : La Valette capte la lumière européenne !

Après plusieurs années de préparation, la capitale de Malte, La Valette, devient celle de l’Europe dans le domaine de la culture en 2018 avec plus de 400 événements prévus sur l’année.

De nombreux lieux ont été restaurés à commencer par l’entrée de la ville et la construction du nouveau parlement dont l’architecte n’est autre que l’italien Renzo Piano à l’origine de nombreux projets audacieux tel que le Centre Pompidou à Paris. La bâtisse en pierre traditionnelle maltaise s’intègre parfaitement à la ville tout en symbolisant un pays tourné vers le futur. 

Autrefois plutôt calme, La Valette est vibrante de jour comme de nuit avec ses commerces, ses cafés, ses bars et ses restaurants. Strait Street, une des rues les plus étroites de la ville, est bordée de bars où sont régulièrement donnés des concerts live.

Des palais rénovés abritent des boutique-hôtels, le marché couvert accueille de nouveau restaurants et échoppes ; et le nouveau musée des Arts de Malte, le MUŻA ouvrira ses portes en milieu d’année, dans l’Auberge d’Italie, l’un des plus beaux palais de la capitale.

Le programme culturel est très riche. Les fêtes traditionnelles maltaises prendront une autre dimension : le Carnaval en février, les célébrations de Pâques en mars, la Regatta en juin, les festas traditionnelles pendant l’été, et le Victory Day en Septembre ou les fêtes de Noël en décembre.

Tous les arts seront représentés pendant l’année : expositions, concerts, festivals de musique, du design, de la mode ou de la littérature accueilleront des artistes maltais et internationaux.

Découvrez Malte en vidéo

Au-delà de La Valette, d’immenses beautés à découvrir

La capitale maltaise n’est pas la seule à attirer l’attention. De l’autre côté du Grand Port se trouvent les Trois Cités, dont les fortifications rappellent que ce sont elles qui ont résisté lors du Grand Siège à l’assaut des Ottomans. Aujourd’hui, on se promène le long de la marina de Birgu et on découvre le Fort Saint Ange, on visite le musée des sciences Esplora à Copiscua et on flâne au Gardjola Garden de Senglea.

Au Nord de La Valette, c’est plutôt vers l’agitation de Sliema et St Julian’s que l’on se dirige. Boutiques, bars et restaurants bordent les rues. St Julian’s est très connue pour ses baies entourées des terrasses des restaurants et son quartier de Paceville, idéal pour danser dans les bars jusqu’au petit matin.

Dans le centre de l’île de Malte, on aperçoit perchée en haut d’une colline Mdina, l’ancienne capitale de Malte connue sous le nom de Cité silencieuse. Restée immuable dans le temps, la ville n’abrite que des palais de la noblesse maltaise.

Depuis les remparts de Mdina, on aperçoit le port de pêcheur Marsaxlokk tout au sud, où trempent les luzzus, ces bateaux colorés typiques ornés de l’œil d’Osiris. Le marché a lieu le dimanche matin, c’est le meilleur endroit pour déguster le poisson frais.

Vers le nord, c’est la campagne : on longe les falaises puis on se retrouve vers les plages de sable.

Un patrimoine historique d’une grande richesse

L’un des premiers trésors de Malte est un ensemble de temples autoportés de l’époque mégalithique qui a conservé tous ses mystères. On ne sait toujours pas comment les habitants de cette époque (4000 - 3000 av. J.-C.) ont pu hisser ces pierres monumentales pour ériger des temples pour la déesse de fertilité. Ces temples, plus anciens que les pyramides d’Egypte, sont pour partie classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ainsi que la fabuleuse Hypogée Hal Saflieni.

Autre civilisation marquante des îles, celle des Arabes : ils ont laissé une influence orientale indéniable que ce soit dans la langue maltaise dont la grammaire et le vocabulaire restent très proches de la langue arabe, ou dans la gastronomie maltaise explorant toutes les saveurs de la Méditerranée.

L’histoire de Malte est également associée aux Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui, pourchassés par les Ottomans ont fini par s’installer en 1530 sur l’archipel et y rester 268 ans, jusqu’à être connu comme l’Ordre de Malte.

L’héritage culturel, artistique et architectural de Malte est fortement imprégné par les Chevaliers. La Croix de Malte, les fortifications de l’île, mais surtout sa capitale La Valette, bâtie par St Jean de Valette, Grand Maître de l’Ordre et vainqueur du Grand Siège des Ottomans qui dura 4 mois en 1565.

Ville moderne à l’époque où elle a été construite avec ses rues perpendiculaires, son hôpital la Sacra Infermeria ou ses théâtres (Teatru Manoel et Teatru Rjal), La Valette est classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Gozo et Comino, les îles sœurs

A seulement 25 minutes de ferry de l’île de Malte se situe l’île de Gozo. Plus petite et plus rurale que son ainée, l’île n’en a pas moins d’intérêt. Deuxième île de l’archipel maltais, elle s’étend sur 67 km², et 14 km de long pour 7 km de large, ne comptant que 30 000 habitants environ.

Parsemée de villages typiques, Gozo offre une vraie parenthèse pour se ressourcer. Préservant son authenticité et ses paysages naturels, l’île souhaite devenir 100% écologique d’ici 2020 grâce à son programme de développement Eco-Gozo.

La richesse de son histoire et de son patrimoine n’a absolument rien à envier à celle de Malte.

Endroit mythique et légendaire, c’est à Gozo que Calypso aurait retenu Ulysse pendant 7 ans lors de son Odyssée. L’ensemble des deux temples préhistoriques de Ġgantija à Xagħra serait les plus anciennes structures autoportantes du monde. Le site est aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

On sera surpris également par le nombre d’églises et de chapelles, même en pleine campagne. Les incontournables sont la Cathédrale à Victoria et l’église de Ta’Pinu immense et isolée au milieu de champs.

Victoria, la capitale de l’île est une cité fortifiée qui offre une vue spectaculaire du haut de ses remparts. On peut admirer l’ensemble de l’île entourée par la mer.

Les sites naturels ne manquent évidemment pas et ne cessent de nous émerveiller : la plage de Ramla Bay au sable rouge, le blue hole à Dwejra pour se baigner et les falaises majestueuses de Ta’Cenc.

Gozo est aussi l’île de la gastronomie et de l’agriculture. On produit du vin, de l’huile d’olive, du fromage et même du sel. Les salines de Marsalforn sont incontournables. Tous ces produits sont évidemment servis dans les nombreux restaurants. Savourer la production gozitaine en bord de mer, à Xlendi par exemple, est un vrai et pur moment de bonheur.

A l’occasion, il faut aussi participer à une fête populaire, une festa qui célèbre le saint patron de la paroisse. Processions, feux d’artifices… et ce dès le matin !

Comino, la plus petite des îles habitées de l’archipel avec ses 2,7 km², se situe entre Malte et Gozo. L’îlot est surtout célèbre pour son Lagon bleu et ses eaux cristallines, un lieu idéal pour la baignade en été.

Saviez-vous que l’archipel accueillait également les voyages incentives et les séminaires d’entreprise ? Retrouvez notre dossier spécial sur : LIEN 

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.