Le Château d’Auvers remet l’impressionnisme sur un piédestal, mais quel piédestal ! Une scénographie puisant intelligemment dans les ressources de la technologie, une augmentation manifeste de la réalité des œuvres, tout participe à faire de ce nouveau parcours une expérience autrement plus immersive. Plus de sensations, plus d’émotions. Rendez-vous pour une vraie communion avec Cézanne, Pissarro et consorts.

Instant d’immersion dans un vrai cadre de recueillement

Le Château d’Auvers était un cadre tout indiqué pour abriter une scénographie de la trempe de « Vision impressionniste ». Ayant vu le jour au temps de Marie de Médicis, l’endroit a gardé une forte empreinte de ses inspirations italiennes, même s’il a ultérieurement fait l’objet de remaniements « à la française ». En témoigne le riche contraste, sur un parc de huit hectares, de ses jardins tantôt français, tantôt en terrasses. Inscrit à la liste supplémentaire des monuments historiques depuis 1993, le château n’est pas seulement un patrimoine architectural. Pendant plus de deux décennies, il s’est investi de la mission de transmission de l’héritage artistique impressionniste. Prenant parti des avancées technologiques, le parcours de relais autorise une véritable plongée dans les exemplaires de lithographies et de peintures exposées. L’héritage transmis par le courant aux visions qui lui ont succédé est également mis en exergue dans le choix d’œuvres données à voir.

Acteurs de ce projet

Directrice artistique : Marie-Cécile Tomasina

Scénographie : OMEO - Ysabel Sequeira

Contenus culturels : DRÔLE DE TRAME - Virgine Adoutte, Claire Lebouteiller, Corinne Planchais

Réalisateurs : DRÔLE DE TRAME - Camille Lebris, Corinne Planchais, Jean-Damien Charrière

Création sons et musiques : DRÔLE DE TRAME - François Leymarie

Installation vidéo et son : ETC AUDIOVISUEL - Laurent Segelle

Installation lumière : NOVELTY - Jérôme Claude

Décor : PRELUD - Jean-François Chabosson

Contenus web et parcours : MAYAPRESS - Simon Icard, Hervé Nedelec

Visioguides : ORPHEO

Comité d’experts : Jacques Sylvain Klein, David Haziot, Philippe Piguet, Claire Maingon, Lionel Dumarcet

Conservateur de la collection départementale du Val d’Oise : Christian Olivereau.