logo-flash-matin
arriere-plan-une-gastronomie

RECETTES DE CHEFS
Mille et une recettes de restaurants

    LES ARTICLES LES PLUS LUS

    Château Bourdieu Fonbille, au plus proche de la nature

    C’est un décor inédit qu’offre le domaine Château Bourdieu Fonbille, situé en plein cœur du terroir Monprimblanc, et proposant depuis près de 36 ans de belles cuvées qui lui font honneur. Juste à 41 kilomètres au sud-est de Bordeaux, ce domaine bénéficie d’une magnifique situation géographique, avec de merveilleuses vallées et collines jonchées de vignes. Château Bourdieu Fonbille, c’est l’histoire d’un couple passionné par la terre et le savoir-faire, l’histoire de Fabienne et Jean-Marie Galineau. Vignoble d’exception La propriété s’étend sur 25 hectares de cépages traditionnels dont Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet franc pour les rouges, Sémillon et Sauvignon pour les blancs. L’élégante finesse résultant de l’harmonie de ces cépages avec le sol de type argilo-calcaire et boulbène de ce terroir, donne lieu à des appellations diverses, et à une diversité selon les appellations. Bordeaux, Côtes-de-Bordeaux, Loupiac et Crémant-de-Bordeaux sont quelques appellations phares du Château Bourdieu Fonbille. Ainsi, les vins du domaine apportent satisfaction de par leurs arômes diversifiés, suaves, riches, mais également surprenants. Ici, l’exposition des vignes est multiple, les vendanges s’effectuant de manière mécanique et manuelle, la culture traditionnelle et raisonnée tendant évidement vers le bio, étant donné que Jean-Marie Galineau, puriste et passionné, s’attèle à proposer des vins authentiques. L’âge des vignes varie entre 1 et 70 ans, des vignes qui s’épanouissent dans de très bonnes conditions, et se bercent sur un terrain vallonné en décrivant une magnifique fresque aux ondoyantes couleurs. Aux brumes matinales elles sont vaporeuses ou or clair lorsque la lumière du soleil miroite sur les versants ocres, et rouge orangé au coucher de soleil. Des vins à la structure franche Au Château Bourdieu Fonbille, les méthodes de travail conduisent à élaborer des vins rouges, blancs et rosés qui accompagnent parfaitement les repas et moments conviviaux. Le Côtes-de-Bordeaux rouge 2010,"cuvée tradition" à l' encépagement 50% de Merlot, 30% de Cabernet, et 20% de Cabernet Sauvignon séduit l'oeil par sa robe pourpre argentée et brillante, il dévoile des arômes d’épices dégageant de douces senteurs qui mènent le dégustateur vers des sous-bois, avec des ressenti des fraise et tabac . Frais et charnu en bouche, il saura sublimer les viandes, gratins et fromages. Ce délice plein de charme est récolté puis passé en macération pelliculaire à froid avec des remontages réguliers pendant toute la fermentation alcoolique . Tout ceci en vue de mieux faire ressortir l’expression des cépages. Loupiac Cuvée tradition, millésime 2003 comme le dernier qui va être mis en bouteille, le 2015, AOC liquoreux avec 90% de Sémillon et 10% de Muscadelle après récolte à la main par tris successifs évolue au chai avec uniquement la levure naturelle et l’élevage en barriques de chêne américain avec un brulage spécialement choisi pour les liquoreux du domaine. Avec une harmonie parfaite des saveurs exotiques, melon, et orange, cette cuvée enchante par ses arômes subtils qui changent suivant des années. Bordeaux blanc moelleux, millésime 2013, encépagement au Sémillon. Ce vin est élaboré par vinification classique après les vendanges en fermentation thermo régulée également . Cette bouteille dévoile un nez intense de miel et fruits blancs, sur une bouche grasse et suave, avec un merveilleux équilibre entre acidité et douceur. ...

    Champagne Vignon Père & Fils : soixante ans de savoir-faire

    Verzenay, avec ses 1 000 habitants, se trouve dans la Grande montagne de Reims. Réputé pour ses vignes qui dominent les terres à perte de vue, le village compte environ 410 hectares de vignobles pour une surface totale de 1 062 hectares. Son encépagement comprend 86 % de pinot noir, 14 % de chardonnay et 0.6 % de meunier, avec une classification 100 % Grand cru. Son climat fait une de ses particularités, puisqu’il jouit d’un climat dit « océanique dégradé ». Son terroir quant à lui repose sur un sol argilo-calcaire et de la coccolite (craie). C’est sur cette terre bénie par la nature que la famille Vignon produit ses champagnes dans le respect des traditions. Grâce à un savoir-faire ancestral et une grande passion pour le champagne de terroir, la maison Vignon fait partie des plus respectées dans sa région. Ses cinq hectares de vignes permettent la production de 15 000 à 18 000 bouteilles, dont 30 % est vouée à l’exportation (Allemagne, Japon, Angleterre, Italie, Costa Rica, Espagne, Belgique). Sur ce terroir, Stéphane Vignon prône « le respect au maximum de la nature ». Animé par l’amour de la terre et dans un souci de préserver l’environnement, le vigneron y pratique une viticulture raisonnée, d'ailleurs, le vignoble est en conversion pour obtenir l'HVE (Haute Valeur Environnementale). Des champagnes élaborés avec passion et amour La maison Vignon fait partie des producteurs à user de la technique de vinification parcellaire, dont 65% est travaillée en fûts issus de chênes des forêts de Verzenay. L’élevage en fûts se fait  dans un nouveau cellier inauguré en 2006. Les vins quant à eux vieillissent dans une cave voûtée du 19e siècle. Un autre aspect important, les cuvées sont non filtrées, non collées, sur lies, dosées en extra-brut et la chaptalisation n'est pas recherchée. Des champagnes riches en goût et en saveur prennent ainsi vie au sein du domaine, à l’exemple du Vignon les Marquises Rosé (2012) élaboré à partir d'une seule vigne de 1965 et avec lequel la maison a gagné le Concours des Jeunes Talents du Champagne. Laissez-vous également charmer par la cuvée Vignon la Réserve des Marquises (2013), issue de sélection parcellaire de vieilles vignes de plus de 40 ans des terroirs Grand Cru de Verzy et Verzenay. ...

    Restaurant Le P'tit Noirmout : une excellente table aux accents noirmoutrins

    Aménagé avec goût jusque dans ses moindres détails, avec des dehors aux tons chauds rouge et chocolat, le restaurant séduit par ses jolies tables bien dressées et joliment nappées, et ses serviettes en tissu qui font la particularité de l’établissement. Ses murs en pierre parsemés de toiles et ses poutres apparentes confèrent d’autant plus au lieu une ambiance chaleureuse et rassurante, dans une parfaite harmonie. Articulée autour d’une carte comportant différents menus et formules, le restaurant laisse au client le libre choix d’une formule entrée-dessert à 18 euros, plat-dessert à 17 euros ou encore entrée-plat-dessert à 22,80 euros, sans parler du menu du chef affichant une fourchette entre 35 à 45 euros.  Une cuisine de soleil À travers une cuisine traditionnelle évolutive et ensoleillée, axée à 90 % sur le poisson, Le P’tit Noirmout fait également la part belle aux légumes et aux fruits de saison, rigoureusement sélectionnés. Loin des sempiternels plateaux de riz, pâtes et frites, sa carte bouscule tous les codes dans une belle expression de fraîcheur et un bon rapport qualité/prix. Trilogie de palourdes rôties aux trois beurres sur pain à la pomme de terre maison, lotte meunière avocat, pamplemousse et fenouil, ou encore brioche vendéenne façon pain perdu caramel beurre salé sont autant de délices à savourer, et pas que pour le plaisir des papilles !   Le restaurant Le P’tit Noirmout dispose également d’une belle carte de vins exclusivement français, qui totalise près d’une cinquantaine de références incluant, entre autres, le Reuilly et le Saint-Chinian. Il compte par ailleurs  bon nombre d’habitués, si ce n’est des familles et beaucoup d’amoureux. ...

    Au Panier des Halles : le traiteur qui allie qualité et services

    Grâce à sa proximité avec Rungis, Au Panier des Halles peut s’approvisionner en produits frais tout au long de l’année et confectionner ainsi des plats riches en saveurs. Pour tous les plats d'inspiration italienne, il se fait également livrer des produits en provenance directe du pays transalpin, tels que la charcuterie, la mozzarella ou les fromages. Aidés par une équipe d’une vingtaine de personnes, le chef cuisinier et la cheffe pâtissière préparent tout sur place, pour une cuisine artisanale et raffinée respectant les saisons. Chaque année, une carte automne/hiver et une carte printemps/été sont élaborées, pour faire vibrer vos papilles et partager des moments intensément goûteux. Une carte diversifiée Que vous souhaitiez organiser un cocktail ou un buffet pour un événement particulier dans votre entreprise, ou que vous souhaitiez offrir à vos collaborateurs ou à vos clients des plateaux-repas lors de réunions ou de séminaires, vous êtes sûr de trouver la bonne formule chez Au Panier des Halles. Pour les petits-déjeuners, tout a été prévu pour des débuts de journée gourmands et revitalisants avec viennoiseries, petits fours sucrés ou fruits secs, et, bien entendu,  café, thé et jus de fruits. Pour les plateaux-repas, vous avez le choix entre 18 déclinaisons de 21 à 35 euros, avec une entrée, un plat et un dessert. Chaque plateau-repas a été conçu pour offrir des menus équilibrés. Par exemple, le plateau italien nommé « Saltimbocca de veau », avec lequel vous pourrez vous régaler de gambas sautées, puis d’une saltimbocca de veau à la romaine accompagnée de pâtes à la Norma, et finir par un entremets au cœur crème de noisettes et amaretto. Mais si vous désirez un menu plus gourmand, vous pourrez opter pour le plateau « Roulé de homard » ou « Filet de bœuf façon salade landaise ». Sans oublier les spéciaux sans lactose, sans gluten ou végétariens. Pour les cocktails, un large choix de petits pains italiens, de wraps, de brochettes, de canapés, de clubs sandwichs ou de petits fours sucrés s’offre à vous. Quant au buffet, vous pourrez choisir parmi de nombreuses entrées, plats ou desserts, toujours faits maison. Au Panier des Halles vous propose également un large choix de boissons pour accompagner vos repas, du vin au champagne en passant par l’eau ou les boissons chaudes. Un service performant, à votre écoute Par Internet, par téléphone ou par e-mail, les commandes de plateaux-repas doivent en théorie être passées la veille. Mais vous pourrez profiter de la commande express le jour même pour vos plateaux-repas. Dans ce cas, vous choisirez uniquement le plat principal, le chef vous confectionnant une entrée et un dessert suivant les disponibilités. Le service commercial est à votre écoute pour répondre à toutes vos questions et vous conseiller, ou pour vous aider à organiser au mieux votre projet. En outre, Au Panier des Halles dispose de son propre service logistique pour livrer votre commande dans les meilleures conditions. Pas de soucis non plus pour les paiements, puisque le nouveau site Internet est totalement sécurisé. Il n’y a plus qu’à passer commande et à vous régaler ! ...

    Elsoli, l’ambassadeur des vins argentins
    et latino-américains

    « En lisant les cartes de différents restaurants, je remarquais qu’il y avait beaucoup de vins chiliens, et pas forcément de vins d’Argentine. Or, moi qui suis originaire de ce pays et, de plus, fille de vignerons, je connaissais très bien la qualité des vins argentins ! », révèle Else Decker. La fondatrice d’Elsoli devient ainsi l’ambassadrice des vins de son pays, en créant sa propre société d’importation en 2005. Depuis, elle prend véritablement plaisir à dénicher les perles rares d’Argentine. Et elle les propose avec fierté sur le marché français, en collaborant avec différents distributeurs. De savoureux vins de terroir Selon Else Decker, le secret des bons vins argentins, c’est leur terroir. « Déjà, le vignoble bénéficie de 300 à 320 jours de soleil par an. Cela favorise la maturation des raisins. Grâce au bel écart de température qu’offre le climat, la vigne va s’enrichir en soleil pendant la journée, tandis que, la nuit, elle bénéficie de la fraicheur apportée par le vent. »  Par ailleurs, les terroirs d’Argentine sont riches et variés, grâce aux différents éléments qui les composent : calcaire, argile, matières minérales... En outre, ils sont « très sains », puisque les viticulteurs privilégient des pratiques culturales nécessitant très peu de produits chimiques. En plus de révéler les particularités de leur terroir, les vins argentins symbolisent la passion et l’honnêteté du vigneron dans son travail. Des vignerons passionnés Else Decker travaille actuellement avec cinq vignerons qu’elle connait « personnellement », tient-elle à souligner. En quête de tradition et d’authenticité, elle a d’abord été séduite par les vins de la famille Roca, de Mendoza. « Quand j’ai fait déguster les vins à quelques bons restaurants et sommeliers reconnus en France, ils ont tous aimé ! À partir de là, j’ai fait venir ma première commande qui s’est vendue très rapidement. »  L’aventure a continué avec Domingo Molina, dont le vignoble est situé entre 1 600 et 2 300 m d’altitude dans la vallée de Cafayate, à Salta . Cette maison a convaincu Else Decker par sa façon de vinifier le Torrontés, un cépage caractéristique de l’Argentine. Vient ensuite La Bodega del Fin del Mundo, un domaine basé à l’extrême sud de Patagonie. Ici, place à des vins de haute qualité qui arborent parfaitement les particularités du terroir « du bout du monde ». Une autre maison qu’Elsoli représente est celle des Bianchi, une famille de vignerons italiens qui se sont installés en Argentine en 1887. Leur savoir-faire est soigneusement préservé à travers leurs vins, synonymes de passion et de tradition séculaire. Enfin, la maison uruguayenne Bracco Bosca, qui doit notamment son succès à la cuvée « Ombù », un nom tiré de celui d’un arbre typique d’Uruguay. En choisissant ce domaine, Else Decker veut dépasser les frontières de son pays d’origine. « Aujourd’hui, on me demande de rapporter d’autres vins, pas seulement d’Argentine. À croire que je deviens un peu l’ambassadrice d’Amérique latine ! », conclut-elle, enthousiaste. ...

    NutriZing : offrir une meilleure santé par les suppléments diététiques

    NutriZing se positionne comme le numéro un mondial des suppléments diététiques et des super aliments. Elle propose des produits extrêmement diversifiés, à base d’ingrédients naturels, qui sont formulés pour optimiser la santé et le bien-être des consommateurs. Expertise internationale Une grande variété de vitamines, d’aliments probiotiques, de suppléments pour la perte de poids, d’huiles de poisson enrichies en oméga 3, de poudre de protéines et de collagène compose la gamme de produits NutriZing. Si certains agissent contre le vieillissement et les maladies cardiaques, d’autres aident à maintenir la bonne croissance des articulations et à stimuler le système digestif. Ils sont conçus pour combler et soutenir les besoins fondamentaux en nutrition à chaque stade de la vie. Pour développer ses produits, l’enseigne s’est entourée d’une équipe de nutritionnistes experts dans la formulation des compléments alimentaires. Elle a également mis en place un dispositif de veille scientifique pour rapidement identifier les nouvelles percées de la science et étudier comment les consommateurs pourraient en bénéficier. Grâce à son réseau de collaborateurs répartis dans le monde, elle peut se permettre de procurer des ingrédients authentiques et locaux à travers une démarche simplifiée. Par la suite, le choix d’un fabricant se fait en fonction du savoir-faire de chaque pays en matière de production industrielle. Les produits finaux sont distribués en Europe, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Sri Lanka, Inde, Japon, Angleterre, etc. Une sélection de produits Le Vitamin K2 & Vitamin D3 combo pack est un produit à double efficacité, qui combine ses bienfaits pour renforcer la densité osseuse et l’équilibre du calcium dans notre organisme. Les formules de ces produits sont régulièrement revisitées pour apporter de l’innovation à chaque fois. Ainsi, le combo pack contribue également à la récupération des muscles et de l’énergie, tout en favorisant la protection du système cardiovasculaire. Ce produit est fabriqué au Royaume-Uni, élaboré selon les impératifs HACCP. 100 % biologique et naturel, l’Organic PeaProtein Powder est une source alternative de protéines pour ceux qui ne consomment pas de viande ou qui observent un régime particulier. En effet, il contient les huit acides aminés essentiels en plus du calcium, phosphore, zinc et métal. Son efficacité est aussi prouvée dans la perte de poids et il peut être utilisé comme supplément de pré-entraînement. NutriZing offre un livre de recettes pour montrer plusieurs façons de préparer ce produit au quotidien. ...

    Château de Salles : la fierté d’un vigneron endurci

    Premier viticulteur de la famille, Henry de Batz, à la tête du Château de Salles, porte fièrement son titre de vigneron indépendant. Le terroir rêvé Le domaine est implanté sur des terres de coteaux de type argilo-calcaire. Bénéficiant d’une exposition sud-ouest, le terroir se prête idéalement à la viticulture. Cela donne naissance à des vins de grande finesse comme la prestigieuse Cuvée d’Artagnan. ...

    Les Côtes du Vivarais : des vins chaleureux qui font honneur à leurs terres

    La renommée viticole du Vivarais remonte au XVIe siècle, lorsqu’Olivier de Serres loue les mérites de ses crus. Cette qualité, qui deviendra le maître-mot des vignerons de cette terre, sera rehaussée par un travail de rénovation marqué par l’introduction de cépages nobles produisant des cuvées gourmandes et rocailleuses. Un engagement envers l’excellence qui sera récompensé en 1999 lorsque les Côtes-du-Vivarais obtiennent l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), gage de l’authenticité des vins produits sur ces terres généreuses. Terre de vie, terre de vins… L’appellation Côtes-du-Vivarais est nourrie par un vignoble s’étendant sur 14 communes de part et d’autre des gorges de l’Ardèche. Ici les vignes côtoient chênes verts et oliviers en puisant tous les arômes et les saveurs typiques d’un terroir rustique. Les cuvées d’exception qui en découlent se caractérisent ainsi par leur fraîcheur, leur minéralité et leur robustesse. Côté gardois, vous pourrez visitez Aiguèze, classé parmi les plus beaux villages de France, et sa falaise abrupte sur la rivière Ardèche. De l’autre côté du pont, Saint Martin d’Ardèche est le pont d’arrivée des canoës achevant la descente des impressionnantes gorges. ...

    Maison Guy Charbaut : des champagnes aux saveurs affirmées depuis trois générations

    Au carrefour de la vertigineuse Montagne de Reims, du paysage vallonné de la Vallée de la Marne et de la Côte des Blancs, le domaine Guy Charbaut est une exploitation de 20 hectares située à Mareuil-sur-Ay à sept kilomètres d’Épernay. Soigneusement entretenu, son terroir est reconnu Viticulture durable en Champagne et bénéficie d’une certification haute valeur environnementale (HVE) niveau 3. Des champagnes sous le signe du partage Ce terroir champenois, offrant un prisme de saveurs, recèle en lui-même les meilleurs cépages de la région, dont le pinot noir, de fait très dominant, le pinot meunier et le chardonnay florissant sur ses falaises de craie. Entre cépages exclusifs et assemblages, l’exploitation s’enrichit d’une gamme de champagnes dont les raisins sont classés Premier Cru et Grand Cru, avec une production annuelle de 80 000 bouteilles. Attendant la saison des vendanges, la verdure luxuriante de la vigne est propice à un séjour œnotouristique, valorisant ainsi l’environnement et le terroir. Le domaine dépayse effectivement par tous ses attraits. Du mardi au samedi, les dîners d’hôtes gourmands sont servis dans dans un ancien cellier en craie du XIXe siècle, lustré par les reflets dorés des Champagnes longuement vieillis - en moyenne six ans - dégustés à cette occasion. L’ambiance est joviale et les leçons d’accords mets/vins ponctuent les discussions des convives venus cultiver leur palais. Les plats aussi sont de vrais délices, à base de champagne et de produits du terroir ; une cuisine empreinte de tradition familiale. Dans ces moments festifs, Xavier Charbaut dévoile quelques facettes sur ses joyaux comme la Cuvée Memory 2005 Brut Premier Cru ou encore le Blanc de Noirs 2010 Extra-brut Premier Cru. ...

    Hôtel-Restaurant Fleur de Sel : une aventure culinaire entre terre et mer

    À mi-chemin entre le port de Noirmoutier et la plage du bois de la Chaise, cet Hôtel-Restaurant 3*** blotti dans un magnifique parc paysager arboré de palmiers et d’oliviers, invite à la félicité et au bien-être. Ses deux salles de restaurant ont été décorées avec goût et raffinement : grande baie vitrée, poutres en bois de pins, murs en bois clair, toiles au thème marin. À l’extérieur, une agréable terrasse ombragée disputant la vue sur le château Noirmoutier et les champs de vignes accueille les hôtes. Quelle que soit la saison, ce petit bout de paradis est l’endroit parfait pour partager une table gastronomique en famille, entre amis ou entre collaborateurs. Le concept du restaurant Le gérant propriétaire du lieu, Pierrick Wattecamps, définit si bien le style d’Éric Pichou, son chef de cuisine depuis 25 ans : « C’est une cuisine fine, créative, pleine de subtilité, et avec une pointe gourmande sans pour autant être très riche. »C’est précis et totalement maîtrisé. Noirmoutier-l’Île oblige, le chef s’inspire des parfums de la cuisine méditerranéenne et des couleurs de la cuisine de l’Atlantique dans l’élaboration de ses plats. « La saveur océane est vraiment notre spécialité. On travaille le poisson tout en finesse et on le prépare ensuite avec des produits du terroir procurés dans la région. » Ainsi, le restaurant a imaginé trois menus pour découvrir les incontournables de la maison : Saveurs de printemps, Éveil des sens et Au fil des saisons. Une farandole de saveurs et de textures En entrée, le chef fait plaisir aux épicuriens avec son saumon confit à 53°, fromage blanc au yuzu et gingembre, crème végétale et pickles d’oignons rouges. En guise de plat, le cœur balance entre le dos de lieu jaune rôti en croûte de piquillos, fenouil et safran, jus de crevettes à la verveine et l’entrecôte de cochon ibérique, pommes de terre façon Macaire. Ces assiettes sont accompagnées d’une cassolette de pommes de terre primeur rissolées au beurre salé, une petite merveille qui fait la signature de la maison. Une autre spécialité à ne surtout pas manquer : les intemporelles moules gratinées à la crème d’ail qui déclenche à chaque fois des émotions. D’autres plats plus recherchés et plus audacieux sont également concoctés, à l’instar des langoustines saisies au beurre demi-sel, pulpe de panais, réduction de clémentines, anis et vodka, ou encore le filet de canette laqué au sésame noir, aigre doux à la bière brune, navets confits et betteraves rouges. « Nous travaillons énormément sur les accompagnements, les sauces, les jus, les parfums, qui vont changer au gré des saisons », explique le gérant. Sur une note finale, des petites douceurs maison viennent embellir l’expérience culinaire : demi-sphère noire avec sa compotée de fruits exotiques, nuage de mascarpone et crème glacée au petit-suisse ou fraise Gariguette au naturel, éclat de meringue et thé vert matcha, sorbet fraise et crémeux à la menthe poivrée. Ce sont les créations d’un jeune talent, dont Pierrick Wattecamps est particulièrement fier : « Il est sans doute le meilleur pâtissier que nous avons eu depuis 25 ans. » Expérience à vivre en famille Pour les déjeuners ou événements en famille, la maison a réservé deux menus spéciaux aux jeunes gourmets. Ils peuvent déguster la terrine de foie gras de canard, la poitrine de veau fermier confite, jus parfumé au thym et seront gâtés par le carpaccio d’ananas, sorbet noix de coco. Les plus petits vont apprécier la salade de crudités de saison et l’éventail de charcuterie accompagné de pommes de terre de Noirmoutier. Au dessert, ce sera deux boules de glace au choix ou un yaourt aux fruits de chez Beillevaire.  En outre, parents et enfants peuvent prolonger leur expérience dans  l’hôtel 3*** et se laisser tenter par les activités offertes sur place : piscine chauffée, salle de jeux, aire de jeu extérieur (tennis de table, badminton, terrain de pé...

    Restaurant Le Botaniste :
    le meilleur de la gastronomie normande

    Érigé au XIIIe siècle par la famille Gosset, le Château la Chenevière constitue l’un des lieux les plus emblématiques de la Normandie. Consacré auparavant à la culture du chanvre et l’élevage de poulains, il est entièrement restauré en 1988 par Marie-Françoise et Thomas Dicker pour devenir le plus grand restaurant-manoir du Nord-ouest français. Le château associant romantisme, harmonie et élégance abrite un hôtel cinq étoiles de vingt-neuf chambres ainsi qu’un restaurant gastronomique baptisé Le Botaniste. L’endroit rêvé pour découvrir les saveurs de la cuisine normande dans un cadre cosy et spacieux. Le Botaniste : ode à la gastronomie Le Botaniste émoustille les papilles exigeantes grâce à sa cuisine fine et maîtrisée qui se concentre sur des produits fermiers normands. Le chef Didier Robin travaille en étroite collaboration avec les producteurs locaux ainsi qu’avec les jardiniers du château pour s’assurer de la parfaite fraîcheur de ses ingrédients. Grâce à cette rigueur dans la sélection des matières premières, il peut élaborer une carte et trois menus qui chantent le répertoire de la gastronomie française. En entrée, Didier Robin suggère les Noix de Saint-Jacques aux champignons lentins, parfum d’ails des ours, larme de chou kale et graines de lin torréfiées. Ce plat se déguste idéalement avec du vin pouilly-fumé blanc La Doucette. En plat de résistance, les convives peuvent se délecter du Bœuf, cœur de filet aux épices « fruits des bois », carottes de couleur, pulpe de betterave Crapaudine et vinaigre de Banyuls chocolat. Une succulence qui s’apprécie volontiers avec du vin Château Gloria Saint-Julien. Dans le registre des desserts, les saveurs subtiles de La ruche, une gourmandise sous forme de sphère de nougat glacé poire et miel, tuile miel et son chaud de poire aux épices complètent le mélodieux repas. A noter que le miel ayant servi à créer ce dessert est directement issu des ruches élevées par la maison. Entre ces plats emblématiques, le chariot de fromages est à ne rater sous aucun prétexte, car il constitue l’une des signatures de la maison. La sélection a été effectuée auprès de certains fermiers locaux comme Xavier Godmet de La Boîte à Fromage. ...

    Atlas gastronomique de la France : un voyage gourmand en 80 cartes !

    L’éventail des sujets abordés, la richesse des cartes et la foule de rencontres gourmandes à laquelle le lecteur est convié en font un livre qui se savoure plus qu’il ne se lit. À la découverte des trésors culinaires nos régions Oreiller de la Belle Aurore, Demoiselles de Cherbourg à la nage, mogettes de Vendée, rigotte de Condrieu, angélique de Niort… l’inventaire des mets et délices de la cuisine française est intarissable. Que mange-t-on de bon en Provence et Côte d’Azur ? Dans quelles régions de France peut-on déguster la vesse-de-loup ou la truffe noire ? Autant de questions auxquelles gourmets et gourmands trouveront une réponse dans l’Atlas gastronomique de la France. De la fourme d’Ambert à la vanille de Tahiti, du musée de la Confiserie à l’omelette de la mère Poulard, cet ouvrage aborde trois thématiques qui recouvrent toutes les facettes des repas traditionnels français et des spécialités culinaires françaises. La première, historique, retrace les origines de la gastronomie française, de la table des rois au marché de Rungis, et décrit la manière dont elle s’inscrit au cœur de l’identité de notre pays. La deuxième partie est consacrée aux produits du terroir : des poissons, crustacés et mollusques, aux fruits, en passant par les assaisonnements, ou encore le vin et le gibier… Le troisième volet de ce livre de référence propose un véritable tour de France à la découverte des spécialités régionales et des lieux emblématiques de la gastronomie. La gastronomie, patrimoine culturel de la France En 2010, l’Unesco a  inscrit le repas gastronomique des Français sur la liste du Patrimoine immatériel de l’Humanité. Le livre de Jean-Robert Pitte permet de découvrir ou redécouvrir ce trésor. Et de mettre à l’honneur le savoir-faire des artisans des métiers de bouche, éleveurs, agriculteurs, pêcheurs et bistrotiers... Une idée cadeau pour découvrir l’un des plus beaux joyaux de notre patrimoine : sa gastronomie. ...

    Restaurant À l’Agneau : le raffinement d’une gastronomie haute en couleur

    Sublimer les produits locaux dans une cuisine de saison. Développer des spécialités autour de la truffe et la décliner dans tous ses états. La table de l’hôtel-restaurant À l’Agneau a plus d’une corde à son arc pour rendre hommage à la gastronomie alsacienne. Un concentré de saveurs à découvrir sous la houlette d’un chef de brigade membre du club des « Étoiles d’Alsace ». Que l’on fasse un crochet rapide dans la ville ou que l’on ait réservé dans l’une des chambres de l’enseigne, l’expérience vaut le détour. Une cuisine de caractère dans un établissement typé L’hôtel-restaurant À l’Agneau connaît une longue tradition dans l’art de l’accueil, puisque l’auberge d’origine opérait déjà en 1769. C’est donc dans un établissement hautement typé que les convives sont accueillis. Beaucoup seront surpris par la décoration où se rencontre la tradition avec une tendance résolument zen feng shui. Les tons ivoire et chocolat de la salle invitent à une parenthèse de décontraction absolue, le temps de savourer ses petits plats. Préparer ses papilles à frayer avec une cuisine de saison où les produits locaux sont déclinés pour rappeler les bonnes saveurs traditionnelles, avec une bonne dose de créativité. À propos, ne surtout pas passer à côté du savoureux plat signature de l’enseigne, l’« Éclaté d’agneau en 3 cuissons ». Trois pièces différentes vont rendre ces trois préparations : une selle farcie à la florentine et cuite à basse température, des flanchets confits à la sarriette et des carrés grillés. À la sortie, un plat unique où opulence et légèreté trouvent un compromis pour découvrir l’agneau dans tous ses états. La carte des vins où l’Alsace tient une place de choix déploie un éventail vaste avec ses 350 références puisées dans le répertoire français. Côté douceurs, la maison aime s’allier la complicité des saisons pour varier les plaisirs. La « Confusion de fruits rouges » titille les papilles avec les notes de verveine où ils ont macéré. Une coque meringuée apporte la touche d’élégance à ce dessert enrichi d’un sorbet ultra-frais. Une spécialité « truffée » de créativité L’« Œuf sans coque avec tartelette aux truffes » est une spécialité de la maison que l’équipe des fourneaux concocte avec beaucoup d’amour. Anne Ernwein, propriétaire et chef du restaurant, nous accorde une expérience intime de sa préparation. Tout commence par la confection de la pâte, d’une finesse délicate. Cuite avec une fondue de truffe, cette tartelette reçoit ensuite une mesure de fontine que l’on fait également fondre. Un carpaccio de viande de grison (de bœuf ou d’agneau) rejoint la préparation, en même temps que les râpés de truffes. Le jaune d’œuf coulant à l’intérieur d’une coque injectée d’huile de truffe finit de donner à ce plat son cachet singulier. À savourer, selon les saisons, avec des verdures type mâche ou asperges assaisonnées de balsamique de Barolo. Au quotidien, la maison propose divers menus pour assortir les découvertes autour des produits que le chef aime travailler. Pendant les beaux jours, c’est au Jardin que l’équipe convie les gourmets à composer des repas fraîcheur ou se détendre autour de spécialités grillées. Gambas, filet de canette, T-Bone de veau sont apprêtés au feu de bois et relevés de saveurs toniques comme la sauce Teryaki, la béarnaise piquante ou des épices douces.  ...

    Domaine Guillemin Stéphane et Lucie : un trésor de la Bourgogne à découvrir

    Installant ses vignes en cave coopérative en 2003, Stéphane GUILLEMIN donne un tournant à son activité viticole à partir de 2007 en créant sa propre exploitation avec l’aide de sa femme Lucie. Il fait acquisition d’un vignoble de 25 hectares répartis sur les communes de Clessé, Viré, Péronne et Verzé. La grande diversité de son terroir lui offre toutes les latitudes pour travailler plusieurs appellations telles que Viré-Clessé, Mâcon-Péronne, Mâcon-Verzé, Mâcon-Villages, Crémant de Bourgogne et Bourgogne rouge. L’appellation Viré-Clessé sous les feux des projecteurs L’AOC Viré-Clessé est reconnue à partir de 1998 et s’étend sur les terroirs de l’AOC Mâcon Villages. Vifs et frais aux arômes de fruits, les vins blancs issus de cette appellation font partie des fleurons produits par le Domaine Guillemin Stéphane et Lucie. Parmi ces pépites figure ainsi la cuvée éponyme, un chardonnay généreux dévoilant de belles notes de fruits mûrs, d’agrumes et de fleurs. En bouche, elle se veut harmonieuse, suave, ronde et minérale sur fond de saveurs épicées et fruitées. Un superbe cru qui donne relief et consistance aux fruits de mer, aux poissons, aux crustacés, au fromage de chèvre ou aux viandes blanches grillées. Une alliance entre tradition et modernité Pour produire ses vins raffinés et expressifs, le domaine a fait le choix d’adopter une viticulture raisonnée. Aujourd’hui certifié Haute Valeur Environnementale (HVE), il signe sa différence en mettant en avant un savoir-faire traditionnel associé à l’utilisation de technique moderne qui réduit au maximum l’usage d’intrants phytosanitaires. ...

    Restaurant La Table du sommelier :
    un écrin des vins, un haut lieu des saveurs

    Le Maître-sommelier Philippe Subira et sa femme Corinne sont enchantés de recevoir leur clientèle dans les deux charmantes salles à l’intérieur du restaurant La Table du sommelier faisant la part belle à la convivialité. Situé près du musée Jean-Jaurès, l’établissement embarque dans un voyage culinaire à destination des saveurs gourmandes et inédites. Des recettes inventives Dans la cuisine de La Table du sommelier, Corinne s’affaire et se plait à gâter les papilles avec des mets faits maison, fruits de ses inspirations. La carte qui change toutes les 5 semaines est une promesse de fraicheur optimale des ingrédients. Le tartare de thon blanc au citron vert et gingembre, suggéré en entrée, en dira long sur les talents de la cuisinière. En plat, on ne peut pas passer à côté du tajine d’agneau au citron confit et figue. C’est une spécialité de la maison empreinte de l’émotion d’une passionnée. Un tel repas ne peut se conclure que par un délicieux dessert. Afin d’offrir à celui-ci une note un peu particulière, n’hésitez pas à commander la fameuse poire pochée au vin rouge. Sinon, laissez-vous tenter par le classique fondant chocolat noir ou la savoureuse crème anglaise à l’orange. Les plaisirs du vin à l’honneur Côté vins, Philippe Subira est de bon conseil. Dans cet établissement au concept hors du commun, 200 références de vins de France et d’ailleurs feront le bonheur des amateurs. Amoureux des régions sud et sud-ouest de la France, notre Maître-sommelier a une prédilection pour les vins du Rhône. Au rendez-vous, les incontournables bouteilles issues des domaines de Marie Maria ou ceux de Michelas St Jemms. Et pour couronner le tout, quelques références de vins bio, biodynamiques et naturels ont été choisis pour satisfaire toutes les demandes. Afin de mieux mettre en valeur cette riche sélection, la maison a même élaboré des menus « Autour des vins » aussi gourmands que raffinés. L’expérience du maitre des lieux garantit la découverte des meilleurs accords. ...

    Auberge de l'Abbaye :
    une cuisine simple et créative

    Thiron-Gardais est une commune française située en région Centre-Val de Loire, connue pour son abbaye et l'ancien collège militaire Royal de Stéphane Bern. C’est dans ce cadre préservé que les deux frères Rémi et Simon ont ouvert l’Auberge de l’Abbaye qui fait à la fois office d’hôtel et de table gourmande. Côté Cuisine : Le chef propose une carte de saison, faite maison dans un savoureux mélange entre simplicité et créativité. Deux menus vous sont proposées tout au long de l’année ainsi qu'une formule midi en semaine. Les boissons sont également à l’honneur avec une carte des vins offrant une belle sélection de vignerons indépendants et producteurs bio. Côté hébergement : Cette belle auberge entièrement restaurée propose sept chambres trois étoiles et tout confort. Une région à découvrir : Situé sur le territoire du parc naturel régional du perche, Thiron-Gardais et ses environs vous propose de vous mettre au « vert » en découvrant le charme des collines du Perche, ses manoirs, son patrimoine historique et culturel. ...

    Distillerie la Salamandre : voyage au cœur de la tradition

    Eaux-de-vie, fruits à la liqueur, liqueurs et crèmes, et apéritifs sont les produits phares de la maison la Salamandre située au cœur du Périgord. La troisième génération actuelle tient à préserver son identité au travers des méthodes artisanales utilisées dans les procédés de production. Prônant la qualité et l’authenticité du goût, cette entreprise familiale se veut être un fleuron de la distillerie traditionnelle. Une passion devenue un métier Raymond Gatinel, connu dans les années 1960 pour avoir été le précurseur de la distillation ambulante, transformait les fruits des agriculteurs en eau-de-vie grâce à un alambic en cuivre posé sur une carriole. Face au succès grandissant de sa petite entreprise, il décide de fonder en 1970 une distillerie, bien ancrée en terre cette fois-ci, afin de produire, en plus de l’eau-de-vie qui fit sa renommée, des liqueurs et des apéritifs. Cet héritage sera repris au fil des ans par ses enfants qui, afin de lui rendre hommage et pour préserver cette passion, perpétuent cette tradition en utilisant ce même alambic pour la distillation des fruits frais de la région du grand sud-ouest. Des recettes artisanales héritées des ancêtres Privilégiant les fruits phares du terroir, à l’instar de la noix du Périgord ou de la prune, la distillerie la Salamandre se démarque par la qualité de ses produits. En effet, tout le processus répond à un désir de préservation du patrimoine en évitant, par exemple, l’ajout de sucre ou de levure lors de la fermentation des fruits, conférant ainsi à l’eau-de-vie pur fruit qui en résulte une puissance aromatique unique. La maturation de cette eau-de-vie se fera, par la suite, dans de vieux foudres en chêne afin de révéler le goût affirmé du rendu. Ce processus naturel et purement artisanal permet à la large gamme de produits de la maison d’être régulièrement récompensée au Concours Général Agricole de Paris (4 médailles en 2017). Appréciez ainsi notre apéritif « Le Poirier », exprimant les arômes francs de la Poire William, lors de vos instants gourmands et optez, en guise de digestif, pour la Vieille eau-de-vie de Prunes d’Ente, une eau-de-vie suave vieillie 15 ans en fûts de chêne. ...

    Esprit 50 cl : haut lieu de l’excellence

    C’est dans la capitale de l’art de vivre que le palace des champagnes et des spiritueux vous ouvre ses portes. Chaque bouteille y est révélatrice d’une histoire, d’une effluve de chaleur humaine et de savoir-faire à découvrir. La nouveauté, la qualité et la passion sont les mots d’ordre d’Alain Caste, maître de ces lieux uniques de l’Est parisien et ambassadeur de l’alcool d’exception sous toutes ses coutures. Le joyau des caves à spiritueux Couleurs sobres et élégantes, décor contemporain et atmosphère feutrée caractérisent d’emblée ces lieux au style novateur où tout a été savamment pensé afin de mettre en valeur chaque bouteille à l’instar de l’étagement épuré et de l’éclairage optimal. L’envie trouve son expression dans cet agencement propice à la flânerie gourmande et à la découverte de saveurs typées grâce aux conseils généreusement prodigués par le caviste. Dans une ambiance conviviale, chaque hôte sera amené à découvrir par lui-même son produit en le visualisant, en palpant son flacon, en humant son odeur et en le goûtant, tout cela avec un fond musical appelant à l’exaltation des sens et à la satisfaction de l’appétence gustative. L’aménagement a, de plus, été conçu afin d’attirer un public de connaisseurs et d’amateurs éclairés, notamment la gent féminine friande de meilleures succulences que celles qu’elles ont connues dans leur jeunesse. L’interaction entre le caviste et les visiteurs se veut être conviviale et emplie de la bonne humeur qui caractérise l’amour du « bon alcool». Ce concept innovant, unique et guidé par un esprit avant-gardiste trouve son essence dans le « désir de s’éloigner du code traditionnel des cavistes tout en proposant des produits de très bonne qualité, mais à un prix très abordable», affirme Alain. Du haut de gamme à portée de mains Le génie d’Alain Caste, à l’origine de cette entreprise, priorise une sélection rigoureuse de ses produits afin de faire de chaque flacon un voyage vers l’excellence. Allant des bouteilles primées en compétitions internationales, composant 75 % de la collection de l’Esprit 50 cl, à celles référencées dans les plus prestigieuses tables étoilées et officielles d’Europe, en passant par les cuvées méconnues à découvrir, « la qualité est le premier critère de sélection [suivi] du caractère exclusif, voire rare de certaines bouteilles », selon Alain. Cet engagement qualitatif s’exprime par une « large et rigoureuse gamme de produits » méticuleusement élaborée par Alain qui n’hésite pas à dénicher les perles rares qui viendront agrémenter sa cave dans des distilleries et des maisons productrices de spiritueux du monde entier. L’Amérique, l’Europe, l’Asie ou encore les Antilles sont autant de sources de richesse, d’authenticité et d’histoire composant cette mosaïque de saveurs. Élixirs européens en édition limitée, nectars des Tropiques en série intime et goûts d’ailleurs se retrouvent ainsi dans une collection éclectique où « n’importe quelle bouteille sera une bonne bouteille ». S’illustrant ainsi comme le précurseur du mélange harmonieux entre cave contemporaine et produits haut de gamme faisant la renommée de leurs terroirs, la cave Esprit 50 cl dévoile les secrets d’élaboration, d’habillage et de dégustation du champagne, du gin, de la vodka, du saké, du calvados et d’autres spiritueux exquis, de très grande qualité et accessibles. ...

    Roger Vidal : quarante ans d'expérience dans la fabrication de produits gourmets

    Située au contrefort du plateau du Larzac, dans le sud de l'Aveyron, cette entreprise, transmise de père en fils depuis maintenant quatre générations, s’évertue à créer des produits gourmets. Tout commence par une sélection rigoureuse des ingrédients et des méthodes de fabrication qui, malgré l’arrivée des matériels divers très performants, restent artisanales. Notons par ailleurs que toutes les productions passent par un contrôle interne sous l’égide de la démarche HACCP mise au point en 1996. Cette discipline vise en l’occurrence à optimiser la qualité des produits et à offrir le nec plus ultra à la clientèle de la région, de toute l’Europe et du monde entier. Les textures onctueuses et les parfums quant à eux qui mettent l’eau à la bouche en séduisent plus d’un. Une grande renommée bien méritée Cette société connaît une ascension fulgurante dès ses débuts avec ses pâtés de grives. Elle sait surprendre agréablement sa clientèle de choix en misant sur le pâté de canard qui fait rage dès les premiers instants. La marque frappe encore plus fort en créant le pâté de Roquefort, avec le célébrissime produit régional fromage de Roquefort. Se caractérisant par un grand sens de l’innovation, cette enseigne se met à proposer des produits répondant aux demandes actuelles, avec neuf gammes de pâtés et quelques 70 références. À (re)découvrir : la gamme bio, fabriquée en collaboration avec des fournisseurs certifiés AB, qui sublime le goût du Sud dans des produits sains, et la gamme de produits sans viande tartinables. A savoir que l’entreprise s’approvisionne auprès d’abattoirs agréés CEE, gage de la qualité de ses produits. Une nouvelle gamme Premium est en train de voir le  jour avec un premier produit « Le Petit Effiloché de Cochonnet du Larzac ». Celui-ci offre l’avantage d’être fabriqué à partir d’un cochon BIO élevé en toute liberté, offrant une viande maigre, goûteuse, riche en protéines  et d’une saveur particulière.  Alliant savoir-faire, tradition et minutie, les produits de Roger Vidal sont dignes de la haute gastronomie et sont, de plus, dédiés aux cavistes, aux grands chefs, aux épiceries fines de gamme, aux grossistes spécialisés en bio et à la restauration collective. ...

    Il Bugigattolo :
    bien plus qu'un festival de pâtes, un vrai restaurant italien 

    À travers un cadre intimiste aux couleurs chaudes qui caractérisent si bien le Sud, l’enseigne est une très belle découverte à retenir au cœur de Paris. Situé dans le 18e arrondissement, juste au pied de la Butte Montmartre, cet authentique restaurant italien mérite qu’on s’y arrête. Dans un décor où se marient si bien la brocante, le cinéma et la musique, le savoir-faire italien transparait aussi bien dans le service que dans les plats. Il est vrai qu’au Bugigattolo, tout le monde met la main à la pâte ! C’est d’ailleurs dans ce bel esprit de famille que la Nonna, Patricia et les enfants Jean et Enzo souvent présents dans la salle ont habitué le restaurant afin d’y maintenir l’ambiance bon enfant, au grand plaisir des clients ! Vive la dolce vita Comptant déjà de nombreux habitués, ce petit coin sympathique est une excellente adresse où il fait bon s’attarder pour prendre un verre et calmer les petites et grandes faims. Laissez-vous embarquer par sa cuisine traditionnelle aux légères touches de malice, qui met à l’honneur des plats de terroir revisités, avec toujours une pointe de surprise, là où on s’y attend le moins et cela au premier coup de fourchette !     Ses pâtes fraiches et sèches constituent un vrai délice pour les papilles avec, bien sûr, ce fameux croquant « al dente » spécifique aux vraies pâtes italiennes… Les savoureuses pizzas accompagnées d’une petite sauce relevée préparée à la minute ou les délicieux raviolis dont seul le chef a le secret sont aussi à ne pas rater. Il Bugigattolo, c’est surtout une cuisine à base de produits frais, où les plats sont préparés sur place et mitonnés juste comme il faut. Pour offrir le meilleur dans vos assiettes, le restaurant privilégie la cuisine de marché, gage de fraicheur et de qualité. Chaque plat est empreint d’une touche personnelle qui le caractérise et c’est ce qui fait toute la différence ! ...

    Champagne Boulachin Chaput, un jeune parmi les grands

    Réputée pour ses vignes et son histoire, la famille Boulachin Chaput perpétue depuis plusieurs générations cette tradition dans la fabrication du champagne. Étendues sur huit hectares et reposant sur un terroir argilo-calcaire, les vignes ont cet avantage d’être exposées sous un soleil naturel, offrant ainsi aux baies une belle maturité et une qualité exceptionnelle. Une culture de grande valeur La maison Boulachin Chaput obtient en 1924 sa première médaille d’or grâce à Paul Boulachin pour sa cuvée Carte blanche brut réserve. Une tradition champenoise que la descendance veut à tout prix préserver en travaillant pour cela dans le respect des gestes ancestraux. Sur les terres de la Côte des Bars, les cépages sont représentés en majeure partie de pinot noir (60 %), mais aussi de pinot meunier (10 %) et de chardonnay (30 %). La famille pratique depuis près de dix ans la viticulture durable sur l'exploitation, et lutte en faveur de la conservation de l’écosystème et le développement du terroir certifié par le Label Terra Vitis. Une ode à la nature « Prendre le temps et laisser s’exprimer la nature au maximum », tel est le leitmotiv des Boulachin, qui propose par exemple son Brut nature sans dosage à déguster dans toute sa pureté et son authenticité ou la Carte noire, un mélange de pinot noir et de chardonnay, qui est assez mûre et vineuse. La Dame noire, fait avec 100 % de pinot noir, millésimée 2006, 2009, 2012 et qui tient son nom d’une parcelle de la vigne de Dame noire, fait partie des autres cuvées phares. Marc Veyrat, célèbre chef cuisinier français, est un grand amateur de ces nectars produits par la maison Boulachin Chaput. Plusieurs projets sont en cours entre la marque et le grand chef rentrant dans le cadre de la promotion des produits du terroir. La tradition d’abord Le succès des champagnes Boulachin Chaput repose sur leur mode de fabrication réalisé dans le respect des traditions, notamment par rapport au vieillissement qui peut aller jusqu’à cinq ans. La fermentation s’effectue dans une cave réchauffée naturellement, pour l’obtention d’un vin de caractère, plus fin et plus complexe. La mise en bouteilles est réalisée courant mai et juin, période où la température est idéale pour le repos des vins. ...

    Clos Saint Georges : l’excellence d’un vin d’élevage

    Établi dans les Pyrénées orientales, au cœur du Roussillon, le Domaine Clos Saint Georges jouit d’une situation privilégiée dans le terroir particulier « Les Aspres ». Le vignoble de 120 hectares certifié Haute Valeur Environnementale produit une gamme de cuvées en rouge, blanc et rosé sous les appellations AOP Côtes du Roussillon, AOP Côtes du Roussillon Villages "Les Aspres", IGP Vin de Pays d'Oc, IGP Côtes Catalanes. Le rouge à l’honneur La cuvée de Pierre, un rouge millésimé de 2010 fait particulièrement la fierté du domaine. Ce vin de garde sous l’appellation AOP Côtes du Roussillon Villages « Les Aspres » est passé par un élevage long, comme tous les vins de l’appellation. « Les Aspres ne sont mis sur le marché qu’après 7 à 8 ans », précise Claude Ortal, propriétaire des lieux. Ce vigneron indépendant pur et dur et passionné par son métier est épaulé dans son ouvrage par son épouse, Dominique Ortal. Elle est l'une des rares à avoir été nommée par Monsieur le President de la République, Chevalière de l'Ordre National de la Légion d'Honneur au nom de la viticilure.   ...

    Restaurant Le Château Bourgogne : le temps d’une halte gourmande

    Grâce aux saveurs uniques de la cuisine traditionnelle française concoctée à base de produits frais et sélectionnés avec minutie par le Chef Gonzalo Pineiro, Le Château Bourgogne réserve de belles surprises aux épicuriens, avec à chaque fois la promesse d’un plaisir culinaire renouvelé ! Un cadre élégant  Ayant récemment fait « peau neuve », le restaurant arbore fièrement ses nouveaux attraits. Dans un décor très cosy, l’élégance transparaît à travers chaque détail. Ici, on retrouve une décoration contemporaine, très moderne où le luxe s’affiche sans complexe. Tout renvoie à l’équilibre et à l’harmonie : les couleurs, les matières sont prétextes à une combinaison d’élégance et de convivialité. Un endroit intimiste qui n’est pas dénué de charme. Les lieux conviennent parfaitement aux retrouvailles en famille, entre amis ou aux déjeuners d’affaires. Pour des repas plus intimes, le restaurant dispose de beaux espaces privatifs comme le Salon Président et le Salon Bourgogne, pouvant accueillir respectivement 10 à 30 personnes. En été, vous avez la possibilité de profiter d’une jolie terrasse, ouverte sur le jardin, à proximité de la piscine chauffée. Le raffinement dans vos plats Au gré des saisons et des saveurs, le chef Gonzalo Pineiro se propose de livrer une belle partition mettant à l’honneur les subtilités de la cuisine traditionnelle française, à travers des produits frais et de qualité. « En approvisionnement, nous privilégions au maximum les producteurs locaux », souligne Alexander Krips, directeur de l’établissement. La qualité et la fraicheur des produits utilisés se ressentent naturellement dans les assiettes. Pour s’en convaincre, il suffit de déguster les succulents escargots de Bourgogne au Chablis ou bien les Oeufs Bio en Meurette au Pinot Noir en entrée. Pour prolonger le plaisir, le Chef et sa brigade suggèrent le Filet de bœuf Charolais accompagné de son incontournable purée d’Amandine du Château à l’huile de Truffes, une spécialité de la maison ! Au Château Bourgogne, les poissons sont également à l’honneur : entre la Saint-Jacques, la Lotte ou le Turbot Sauvage, les invités ont droit à un choix alléchant. De quoi partager un bon moment autour de plats incomparables ! Le restaurant jouit d’une bonne réputation dans la région, notamment grâce à son célèbre plateau de fromages avec plus de 15 variétés. Pour les palais sucrés, les 3 pâtissiers régaleront les convives avec des douceurs entièrement faites maison. Côté vins, l’établissement présente une carte éclectique comprenant près de 300 références de Bourgogne et d’ailleurs. Demandez conseil au sommelier, qui sublimera vos plats et vous fera découvrir les cépages et appellations régionaux. Tous les dimanches, Le Château Bourgogne a l’habitude de convier les initiés à son propre brunch « Le Spécial Sunday Buffet ».  Chaque semaine, un nouveau thème est à l’honneur, avec une composition de menu différente. L’équipe en cuisine fait alors marcher son imagination et sa créativité pour sortir un repas complet et à volonté, salé, sucré, chaud et froid, pour un voyage gustatif garanti ! Le thème est dévoilé quelques jours à l’avance sur leur page Facebook. ...

    Les Quatre Tours, unis par la passion du vin

    Quatre Tours est une association de propriétaires composée d’hommes et de femmes réunis par une seule et même passion : celle du vin. Ayant vu le jour en 1924, elle était à l’origine formée de quatre vignerons de Venelles puis s’est agrandie au fil des années. Actuellement, la cave est dirigé par Thierry BLANCHARD Vigneron et président et Christian FAUCHER Directeur. Un vignoble privilégié par la nature Le vignoble des Quatre Tours s’étend sur une aire de culture de 300 hectares. « Il s’agit surtout d’un vignoble de coteaux où les vignes se trouvent en général entre 200 et 400 mètres d’altitude » explique Christian Faucher, directeur général de l’association. Le terroir est assez homogène, composé de marnes argilo-calcaires, sableuses ou recouvertes de cailloutis à certains endroits. Il est soumis à un climat de type continental, avec quelques parcelles qui disposent d’un microclimat qui leur est propre comme celui de Venelles ou Puyricard. Il est partagé entre AOC et Vin de Pays avec un encépagement majoritaire de Grenache, Syrah, Cabernet Sauvignon, Cinsault et Rolle. Ici et là, quelques hectares sont plantés de cépages plus atypiques comme le Marsellan, le Caladoc ou le Merlot pour l’appellation IGP. La rigueur, gage de la qualité Depuis toujours, la qualité est au centre des préoccupations de la coopérative Les Quatre Tours. « La qualité du raisin est pour nous un élément primordial, du fait qu’elle influe sur la qualité du vin » selon les précisions de Christian Faucher. Un cahier des charges très exigeant a été imposé aux membres vignerons garantissant une production de qualité. Il concerne entre autres un mode de taille sévère, la pratique de l’enherbement des parcelles et même des vendanges vertes au cas où la nature serait trop généreuse. Une équipe sillonne les vignes en cours d’année pour contrôler le respect de cette charte. Ces dernières années, les conditions climatiques ont conduit les responsables des Quatre Tours à généraliser les vendanges nocturnes sur l’ensemble du domaine dans un souci de préserver la qualité aromatique des raisins. Une référence dans la région Aux Quatre Tours, la vinification est menée sous les ordres de Valentine Vitali, rare femme dans le métier de maître de chai. « C’est une vraie vinificatrice » assure Christian Faucher. Sous sa conduite, la cave perpétue la tradition de produire des vins de qualité qui a fait des Quatre Tours une référence dans la région provençale. Les 1,6 million de bouteilles produites par la coopérative sont déclinées en plusieurs gammes en appellation AOP Coteaux d’Aix-en-Provence et Vins de Pays. La gamme Signature propose des vins élégants et harmonieux, qui expriment les fruits et les parfums de la Provence. Les vins de la gamme Prestige sont issus d’une rigoureuse sélection des meilleurs terroirs. Il s’agit surtout de vins gastronomiques qui s’accompagnent de mets raffinés. Quant à la gamme Classique, elle est composée de vins sympathiques issus de cépages usuels de la Provence à déguster entre amis ou en famille. ...