pixel-facebook
logo-flash-matin

Cavistes, vins et spiritueux : nos bonnes adresses sur votre ville

acilyon-ma-cave-a-vin-a-lyon
Gastronomie
Cavistes
Ma Cave à Vin : le spécialiste des caves à vin et aménagement de cave naturelle

Basée à Lyon, Ma Cave à Vin suggère une gamme complète de caves à vin à destination à la fois des professionnels et des particuliers.

Gastronomie
Cavistes
Repaire de Bacchus : le sacre du Printemps

L'enseigne a été choisie pour représenter l'excellence artisanale française au sein du nouvel espace de 1700 m2 consacré à la gastronomie, au Printemps Haussmann. Une 40ème boutique d'exception qui couronne 35 ans de réussite.

Gastronomie
Cavistes
La Cave du Tire Bouchon, un grand choix en qualité et en quantité

Existante depuis trois générations de la famille Lepage, La Cave du Tire-Bouchon ravit ses client en offrant un large choix d’alcools, notamment au niveau de la bière, provenant des quatre coins du globe, et en prodiguant de précieux conseils. Cela fait désormais 13 ans que thierry Lepage a repris le flambeau familial, perpétuant la tradition de la qualité, mais de la quantité ...

soleil-rouge-a-geneve-le-wine-bar-specialiste-des-vins-espagnols
Gastronomie
Cavistes
Soleil Rouge : l’excellence des vins espagnols à Genève

Parmi toutes les adresses sympathiques que l’on peut retrouver à Genève, difficile de passer à côté du Soleil Rouge, ce wine bar branché spécialiste des vins espagnols sous toutes ses coutures.

sejour-oenologique-avec-wine-passport-et-nicolas
Gastronomie
Cavistes
Nicolas : rendre l'univers du vin toujours plus accessible

Presque deux cents ans après l’ouverture de sa première cave à vin, à Paris, l’enseigne NICOLAS continue de faire découvrir l’univers du vin en proposant ces premiers circuits d’œnotourisme exclusifs, un salon haut de gamme unique " Les Vinissimes ", et un engagement fort en faveur du développement durable.

Top 10 des meilleurs cavistes sur votre ville et votre région

acilyon-ma-cave-a-vin-a-lyon
19 personnes aiment
Lyon
Ma Cave à Vin
Ma Cave à Vin : le spécialiste des caves à vin et aménagement de cave naturelle
Le repaire de bacchus
52 personnes aiment
Charenton-le-Pont
Le Repaire de Bacchus
Repaire de Bacchus : le sacre du Printemps
Cave du tire-bouchon
25 personnes aiment
Olivet
Cave du Tire-Bouchon
La Cave du Tire Bouchon, un grand choix en qualité et en quantité
soleil-rouge-a-geneve-le-wine-bar-specialiste-des-vins-espagnols
47 personnes aiment
Genève
Soleil Rouge
Soleil Rouge : l’excellence des vins espagnols à Genève
sejour-oenologique-avec-wine-passport-et-nicolas
57 personnes aiment
Thiais
Nicolas SA
Nicolas : rendre l'univers du vin toujours plus accessible
terra-bacchus-a-paris-un-magasin-bio-de-proximite
31 personnes aiment
Paris
Terra Bacchus
Terra Bacchus : le vrai goût de la nature révélé dans les produits bio
vintage-cie
127 personnes aiment
Paris
Vintage & Cie
Vintage & Cie : une expérience intime des vins rares à Paris
site-dans-landes
28 personnes aiment
Saint-Geours-de-Maremne
Jean Boyer
Jean Boyer : l’esprit de tradition pour des créations haut de gamme
culture-terrasse
94 personnes aiment
Saint-Étienne-de-Baïgorry
La Cave d'Irouleguy
La Cave d'Irouleguy : 65 ans d’excellence
emile-zim-degustez-chez-des-vins-a-aveugle
23 personnes aiment
Saint-Clair
Emile & Zim
Emile et Zim : pour une dégustation de vins à l'aveugle
ecole-du-vin
21 personnes aiment
Paris
Legrand Filles et Fils
Caves Legrand Filles et Fils : la passion du vin et de la gastronomie depuis 1880
dome-chocolat-coeur-framboise
21 personnes aiment
Damvix
Restaurant Cave à Vin Le Marais
Restaurant-cave à vins Le Marais : un mariage heureux entre vins et bonne cuisine
des-cuvees-d-exception-au-meilleur-prix
23 personnes aiment
Paris
Cavavin - La Cave du 16éme
Cavavin à Paris 16 : à chaque passionné son vin
hibiki
40 personnes aiment
Toulouse
Prestige Whisky
Prestige Whisky : le haut de gamme à l’honneur
esprit-55-cl-plusieurs-references-de-produits
447 personnes aiment
Paris
Esprit 50 Cl
Esprit 50 cl : haut lieu de l’excellence
vitrine-su-showroom-a-paris
23 personnes aiment
Paris
Armagnac Castarède
Maison Castarède : la plus ancienne maison d’Armagnac. Indépendante et familiale depuis 1832.
vins-de-roquebrun
90 personnes aiment
Roquebrun
Cave de Roquebrun
Cave de Roquebrun : la passion du terroir
Cave de lumières
20 personnes aiment
GOULT
Cave de Lumières
Cave de Lumières

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Foodette : mangez bien ce soir !

Le fondateur de cette start-up sait bien ce que c’est que de se retrouver le soir à manger toujours la même chose. Il y a cinq ans, Olivier Tangopoulos a décidé de lancer Foodette en s’inspirant de son expérience personnelle. Avec son équipe, Olivier crée un concept innovant de panier-recettes afin d’aider les gens à retrouver de l’enthousiasme le soir pour bien manger à la maison. Mieux manger tous les jours En sortant du travail, à l’heure du dîner, durant le week-end, la question de ce que l’on va manger se pose. Souvent par manque de temps ou d’inspiration, trouver une idée de recette qui plaise à tout le foyer, avec des bons ingrédients, de qualité, non traités et dont on connaît la provenance relève d’un vrai défi. La solution : faire appel à Foodette ! Chaque semaine, la start-up livre un panier incluant trois, quatre, ou cinq recettes de saison au choix. Ce panier comprend tous les ingrédients en juste quantité, avec la fiche recette détaillée pour réaliser facilement chacune des recettes. Les meilleurs produits. Afin de proposer ce qu’il y a de meilleur à ses Foodetteurs, Foodette privilégie différentes démarches. D’abord en optant pour le circuit court, Foodette s’assure un approvisionnement en légumes bio et auprès des producteurs locaux de la région Île-de-France. Dès que possible, Foodette choisit également des produits bio pour les fruits, les légumineuses, les céréales ou les agrumes. Les viandes sont, quant à elles, toutes françaises et labellisées et viennent en direct des producteurs. Côté préparation, pas de panique ! Chaque recette est facile à réaliser, aucun ustensile spécifique, aucune technique particulière n’est requis. Pour éviter le gaspillage, les ingrédients sont pré-dosés en juste quantité pour deux ou quatre personnes. Il ne reste plus qu’à suivre la fiche recette et en moins de trente minutes, vous obtenez un plat sain, équilibré et riche en saveurs. Au-delà même du goût, le concept de Foodette permet des découvertes gourmandes. Les plus curieux seront satisfaits grâce aux recettes qui changent et sont renouvelées sans cesse en fonction des saisons comme le poisson blanc à la gremolata et riz au citron, le bouillon de volaille fermière ou encore le gratin de ravioles du Dauphiné. ...

Domaine du Puits Faucon : un savoir-faire depuis 1886

Géré par Daniel Bouillard, 4e génération de « bouilleurs de cru », le Domaine du Puits Faucon perpétue un savoir-faire séculaire transmis de père en fils. De la vigne aux vins Vigneron indépendant, Daniel s’attache à mener son vignoble de 37 ha en lutte raisonnée. Enherbement, utilisation limitée de produits de synthèse, couverts végétaux pour limiter l’érosion et capter l’azote… Tout est fait pour assurer une production de qualité. Des produits primés Parmi les spécialités de la maison, le cognac X.O (20 ans d’âge), le vieux pineau (15 ans) et le pineau blanc (6 ans), tous vieillis en fût, sont les plus représentatifs. Gage de leur qualité, ces produits ont décroché respectivement une médaille d’or au Concours général de Paris (2014) et deux médailles de bronze au Concours des saveurs régionales (2015 et 2018). ...

Cognac Frapin : fief du cognac haute-couture

Du cognac dans toute son authenticité. C’est la promesse faite par la maison Frapin à tous les amateurs de cette prestigieuse eau-de-vie, symbole de l’art de vivre français. Avec son vignoble exceptionnel, la maison Frapin incarne avec passion la grande tradition d’une famille installée en Charente depuis 1270. Le vignoble de plus de 240 hectares situé au cœur de la Grande Champagne, l'appellation la plus prestigieuse du Cognac, jouit d’un terroir unique qui apporte complexité, richesse, élégance et finesse aux cognacs. Des produits dont la régularité et la qualité se maintiennent depuis le XIX siècle… Une belle épopée familiale Difficile de parler de Cognac Frapin sans évoquer son historique familial dont le prélude s’entame au XIIIème siècle, lorsque la famille Frapin s’installe en Charente, à Ségonzac. À l’époque, elle se lance dans les activités de viticulture car le cognac n'existait pas encore. C’est à partir du milieu du XVIIème siècle que la production cognaçaise s’amorce. Pour symboliser la marque, la famille choisit la plume en hommage à François Rabelais, célèbre écrivain humaniste et épicurien, fils d’Antoine Rabelais et d’Anne-Catherine Frapin. D’ailleurs, des cuvées « Rabelais » ont également été produites au domaine pour faire honneur à cet illustre aïeul. L’histoire de Frapin est également liée à un autre grand personnage qui n’est autre que Gustave Eiffel. En 1889, à l’occasion de l’exposition universelle de Paris, Pierre Frapin reçoit une médaille d’or symbolisant la qualité des cognacs Frapin. « Les deux personnages font connaissance durant cet évènement. Trois ans après, en 1892, l’équipe de Gustave Eiffel est venue réaliser la charpente métallique d’un chai que l’on montre lors des circuits de visite », raconte l'équipe de communication. De la vigne au flacon Grâce à sa position géographique privilégiée au cœur de la Grande Champagne considérée comme le Premier Cru de cognac, la maison Frapin parvient à produire des vins sublimés par une intense richesse aromatique. « Des vins qui donnent ensuite naissance à des eaux-de-vie plus fines », tient à préciser Patrice Piveteau, Maitre de chai. Ici, seul le cépage Ugni-blanc est cultivé car il a pour atout d’offrir une certaine acidité et une plus grande régularité. Après les vendanges et la vinification, la magie s’opère lors de la distillation faite de façon artisanale. « Nous distillons tout sur lies car cette technique procure une meilleure richesse aromatique », fait savoir notre interlocuteur. Place maintenant au vieillissement. Toujours dans cette quête d’authenticité, le Maître de Chai mise sur deux styles qui diffèrent selon le type de chai. Patrice Piveteau nous explique. « Nous utilisons des chais humides posés à même le sol sur de la terre battue. L’évaporation modérée procure au cognac plus de rondeur et de souplesse. En parallèle, nous avons également des chais secs placés à l’étage sous les toits. L’évaporation accentuée donne un cognac plus fort et puissant avec plus de finesse. » De ces procédés minutieux et originaux naissent des cognac XO haut de gamme comme le XO VIP et l’EXTRA. Le Château Fontpinot XO Frapin mérite aussi toutes les attentions par son caractère exclusif. « Au niveau de la Grande Champagne, nous sommes la seule maison de cognac à détenir cette appellation Château ». Un savoir-faire à venir découvrir avec le circuit de visite que propose la maison toute l’année sur RDV. ...

La Bartavelle : les mets du terroir à l'honneur

Au terme d'une vie professionnelle bien remplie, nous avons donc choisis de «  boucler la boucle » dans cette magnifique vallée du Beaufortain, au Planay-Arèches-Beaufort, mondialement connu grâce à la Pierra Menta, une des premières épreuves de ski-alpinisme (32ème édition cet hiver 2016-2017). Dans ce chalet redécoré et sa terrasse au bord des pistes, une cheminée habillée avec un bois centenaire, nous vous accueillons dans une ambiance chaleureuse. Nous vous proposons des mets de terroir, d'ici ou d'ailleurs, mais toujours élaborés avec des produits de qualité soigneusement choisis. Le midi, vous aurez le choix entre le plat du jour, la carte ou une restauration plus rapide.Le soir, dans une ambiance plus intime, vous pourrez apprécier une cuisine traditionnelle, avec foie gras maison, gigot à la ficelle cuit dans la cheminée, cassoulet à la toulousaine et bien d'autres gourmandises selon l'inspiration du Chef, et également des plats régionaux, fondue, tartiflette, raclette, croziflette, matouille… La Bartavelle : un havre de chaleur en plein paradis blanc Des mets classiques et gourmands qui ravivent les papilles, les douces soirées d’hiver autour de la cheminée. Vous apprécierez l'atmosphère de ce restaurant installé dans un vieux chalet et le service attentif de notre équipe. Nous vous attendons du 17 Décembre 2016 au 7 Avril 2017.  La qualité des produits avant tout Nous nous efforçons de ne servir que les meilleurs produits et visons certes la qualité, mais aussi la quantité. Aucun convive ne quitte la table sans avoir été amplement satisfait. Le rendez-vous privilégié des familles La clientèle du Planay-Arèches-Beaufort a choisis le calme et l'environnement préservé, loin de l'agitation des "grosses" stations. La Bartavelle s'inscrit dans ce choix. ...

Les Partisans du Goût, un marché d’exception où il fait bon goûter et partager

Marché couvert, véritable symbole dans la ville de Marquette-lez-Lille, les Partisans du Goût a pensé un concept nouveau de produits frais pour mieux satisfaire la demande des consommateurs. L’enseigne laisse découvrir une série de comptoirs tenus par des professionnels des métiers de bouche, qui proposent des produits de saison et du terroir tout en prodiguant des conseils de conservation ou de préparation culinaire. Les Partisans du Goût, c’est aussi le lieu de rendez-vous de tous ceux qui sont à la recherche de la qualité, de l’originalité et de l’authenticité. Ici, les commerçants collaborent directement avec les petits fournisseurs locaux en vue d’un engagement à long terme, afin de pérenniser les gammes de produits. Des produits frais aux plats cuisinés À la boucherie-charcuterie, les viandes, uniquement françaises, sont belles et joliment présentées. Parmi les variétés au choix, le porc Ch’ti, l’agneau du Quercy et le veau de France, le bœuf rouge des prés et Blanc-Bleu, mais aussi des races exceptionnelles comme la limousine, la salers ou l’Angus de France. Les préparations bouchères sont faites dans les règles de l’art : pâtés, saucisses, rôtis, farcis, brochettes, carpaccio et hamburgers sont réalisés sur place. La poissonnerie accorde la priorité aux arrivages de la Côte d’Opale et reste fidèle à la tradition française de pêche. Dans ce comptoir, le saumon fumé, les crustacés et les huitres partagent le banc avec de beaux poissons frais filetés sous vos yeux. L’œil est attiré par un vivier rempli de tourteaux et de homards, qui peuvent être cuits à la minute. Le traiteur de la mer met en valeur une gamme de produits réalisés sur place. Comme plats signatures : blanquette de lotte, filet de sandre, tartares, risottos de saumon ou encore soupe à base de poissons frais réalisée chaque jour. Le maraicher propose toute une gamme de fruits et de légumes sélectionnés sur le marché national de Lomme, via de petits producteurs mais également chez des fournisseurs locaux. Dans l’atelier fraicheur sont transformés fruits et légumes en jus aux différents parfums, desserts gourmands, légumes vapeur, confitures, compotes, plateaux apéritifs, sans oublier une trentaine de soupes… toujours élaborés sur place à base de produits frais. Le crémier-fromager-charcutier n’est pas en reste, avec une des plus belles offres de la région comptant près de 300 à 400 variétés de France et d’Europe, des prestations maison comme les plateaux affinés et une gamme qui fait la part belle aux saisons. Les charcuteries viennent essentiellement d’Espagne, de Corse, d’Italie et bien évidemment de différentes régions françaises. La boulangerie réalise chaque jour du pain frais, élaboré avec des farines françaises, mais aussi des tartes, des brioches, et des fougasses. Elle ouvre un espace snacking pour le midi. Pour le service traiteur, une équipe de professionnels propose des prestations de qualité et sur mesure, le tout encadré par un vrai chef qui, chaque jour, avec sa brigade, travaille de nouvelles recettes en fonction des saisons. Gratin dauphinois, blanquette de dinde, poulet à la bière, welsh, jardinière de légumes, tartes et pizzas font partie de l’offre faite maison repensée chaque saison.   Cave à vins et épicerie Les Partisans du Goût ne saurait oublier les accords mets-vins. La cave à vins, forte de 150 à 180 références, offre une gamme variée de vins d’origine française et étrangère, entièrement dédiée aux plats traiteurs. La cave se compose de vins de restaurant, de petits vignerons, de vins médaillés et de vins d’exception pour les grandes occasions. En bonne place : des whiskys japonais, à l’instar du Nikka, et un corner réservé aux spiritueux français comme la vodka Lactalium ou le whisky Lascaux. Quant à l’épicerie riche de 3 000 références, elle fait la part belle aux produits locaux, à tous les besoins du quotidien, de l’entrée au dessert, mais aussi aux produits d’exception comme les épices de Madagascar, le chocolat normand Cluizel et les pâtes Fabre. Concept r&ea...

Brasserie Hippeau : sous le signe de la création

Entourée de l’église emblématique amboisienne et de deux bâtiments calmes, la Brasserie Hippeau se veut un lieu serein.  Il y’a un an, tout a été transformé. Exit la décoration traditionnelle et typique.  Une mezzanine a été installée pour avoir une vue imprenable sur la Loire.  Les murs ont été peints en noir pour une ambiance feutrée et confidentielle. Seul le mur de briques est un vestige de l’authenticité des lieux.  Fauteuils en rotin, murs en pierre de tuffeau, mobilier noir et blanc, le luxe à la brasserie Hippeau  raconte la sobriété et l’espace. Minimaliste, on vous l’accorde, mais la vraie créativité se révèle dans les mains du chef. Avec une carte qui change tous les trois mois, pas de risque de lassitude pour les habitués de l’endroit. Le  chef  est un jeune prodige. A seulement 24 ans, il a travaillé dans des tables renommées en Touraine. Aujourd’hui, il en est à sa quatrième carte.  Et le maître de la cuisine marie à merveille le sucré-salé en gardant à cœur de réinterpréter la cuisine régionale française avec deux mots d’ordre : originalité et couleur. Une cuisine colorée et originale C’est avec un gazpacho de légumes de saison que les nuances s’expriment avec de rondes tomates tricolores. Noires, vertes et jaunes, elles accompagnent avec originalité une glace au basilic , rafraichissante  avec sa subtile saveur d’anis. La soupe est accompagnée de petits soufflés pour donner du croquant à cette entrée d’origine espagnole, dans un bol noir pour révéler les couleurs offertes par le fruit. Place à la cuisine régionale avec des escargots au romarin revisités puisqu’ils ne sont pas servis dans leur coquille. Dans un jus de romarin, ils sont accompagnés d’un petit feuilleté avec une pâte croustillante.  Une création prisée par les amateurs de bonne cuisine française. Le saumon mariné gravlax est lui aussi subtilement épicé avec son sel, sucre et aneth. Le chef y a ajouté des courgettes, une brisure de pain grillé et une fine crème de légumes sur le côté. Le tout présenté avec charme et authenticité sur une petite ardoise. De quoi éveiller les sens avant de goûter aux plats signatures. Pour un moment gastronomique rafraichissant, le céviche de poisson blanc, cru et mariné dans de l’huile d’olive. Il est épicé et parfumé de douces notes d’agrumes avec une garniture au choix. Idéal avec un Chardonnay ou un sancerre blanc. Pommes de terres grenailles finement aillées, poêlées de légumes croquants, gratin dauphinois chaud, risotto coulant aux petits légumes, sont autant d’accompagnements gourmands qui  complètent ce mets.  Pour les viandes rouges, c’est une copieuse bavette d’angus de 200 grammes qui se mange mieux quand elle est saignante ou cuite à la plancha. Un Chinon rouge fera ressortir le gout si particulier de cette viande. ...

Château de Gensac : des vins intenses et robustes produits avec passion et fierté

Le Château de Gensac porte en lui un riche passé. Surplombant la Vallée de l’Auvignon, un écrin pour de nombreux châteaux gascons, il n’a jamais connu un destin ordinaire. Après sa construction au XIIIème siècle, il sera utilisé de nombreuses fins notamment comme base militaire durant les grandes guerres, mais aussi comme orphelinat. À proximité du château se dresse une chapelle du XIVème siècle surmontée d’un clocher-mur. À l’époque, il s’agissait d’une église à part entière qui a subi des agrandissements au fil du temps. Désormais désacralisé, cet ancien lieu spirituel accueille des évènements culturels. En 2017, Jan et Kim Schürmann tombent littéralement amoureux de cette immense propriété de 300 hectares sise dans le Gers entre Toulouse et Bordeaux. Le couple décide d'en faire acquisition et mettent rapidement en place des modifications. Tout en conservant le cœur de Gensac, il modernise le profil des produits et créé une image et une philosophie contemporaines du Domaine. Un écosystème exceptionnel Sur les 300 hectares constituant la propriété, seuls 20 hectares sont dédiés à la culture de la vigne. Le reste est consacré à la culture de céréales, plantation de peupliers, forêts et prairie naturelles. Une grande partie des terres a été mobilisée à titre de pâturages pour offrir un cadre de vie heureux et épanouissant aux chevaux. Le Château de Gensac possède également une écurie proposant des pensions en box-terrasse ou en stabulation au public. D’ailleurs, l’image de marque du Château de Gensac est intimement liée au monde hippique. « Les visuels et les dénominations utilisés sur nos vins sont le reflet des pratiques de dressage en équitation comme le Piaffer ou le terre à terre pour faire le lien entre nos deux passions », témoigne Jan, totalement enchanté par la plénitude de cette nouvelle vie de vigneron. Après une longue carrière dans l’industrie agro-alimentaire, son arrivée au domaine sonne comme un retour aux sources. Un endroit qu’il façonne dans le respect d’une pratique éco-responsable. « Une grande naturalité et biodiversité se développe sur notre exploitation. Nous avons même décidé d’entamer une conversion bio pour matérialiser notre engagement. » Des vins de caractère et de grande qualité Le domaine propose des vins en IGP Gers et fait partie des rares maisons à se positionner sur cette appellation. La production de ces cuvées authentiques résulte d’un travail de longue haleine. Car prendre soin d’une grande diversité de cépages exige rigueur et implication. En tout onze variétés sont cultivées sur les terres à dominance argilo-calcaire à savoir le tannat, le malbec, le merlot, le fer servadou, le cabernet sauvignon, la syrah, le sauvignon gris, le sémillon, le petit corbu, le petit manseng et pour l’armagnac, l’ugni blanc et le colombard. Dans cette volonté d’élaborer des vins de grande qualité, les vendanges sont faites à la main et le domaine a volontairement choisi un faible rendement par hectare. Une fois les grappes acheminées jusqu’au chai ultramoderne, les vins passent par une vinification en cuve inox et un élevage en barriques neuves de chênes français. Un processus également appliqué dans la fabrication de l’armagnac qui constitue un autre fer de lance de la maison. Les vins obtenus prônent l’excellence et la beauté de leur terroir. À l’image de la cuvée Terre à Terre qui reçoit l’éloge des critiques internationaux tels qu’Andreas Larsson, James Suckling ou encore Jancis Robinson. Élaboré à partir de tannat, de malbec et de merlot, ce rouge puissant qui allie noblesse et saveurs gourmandes se déguste idéalement avec des ragoûts, des plats épicés, de la viande rouge grillée, des fromages forts ou encore des plats rustiques. Terre à Terre existe également en blanc sec issu d’un assemblage de petit courbu et de sauvignon gris. Un nectar qui accompagne à merveille des poissons en sauce, des fruits de mer, du foie gras, des poissons marinés et de la viande blanche gri...

Champagne J. Margouillat : 100 ans
de savoir-faire

C’est à partir de leurs fruits que sont élaborés quatre types de vin effervescents aussi riches qu’équilibrés. L’emblème de la maison est symbolisé par le «Millésime 2013», une année particulièrement favorable pour réaliser le mariage parfait entre les 3 cépages. La maison a toujours forgé la notoriété de ses produits sur le système du bouche à oreille. Une façon humble et pourtant efficace de promouvoir des cuvées de grande qualité qui ne sont disponibles qu’en « direct » auprès du producteur. Les champagnes J. MARGOUILLAT sont actuellement dirigés par François MARGOUILLAT, un passionné qui perpétue soigneusement la tradition familiale. ...

Domaine des Arches : de bons produits du terroir

Le Domaine des Arches gère son exploitation avec tradition et respect de l’environnement via une agriculture raisonnée. Une belle façon de faire exprimer le terroir. Une production multicolore Les 26 hectares du domaine sont répartis entre les vignes (13 ha), les légumes (6 ha) et les arbres fruitiers (7 ha). Connu pour ses fruits et légumes, la maison produit aussi un Côtes-du-Rhône rouge et de l’huile d’olive en AOP Nyons de qualité. ...

Biscuiterie Jeannette : des saveurs ancrées dans leurs territoires

La madeleine est une gourmandise intemporelle. Dans la biscuiterie Jeannette, on révèle son goût raffiné depuis 1850. Dans la banlieue de Caen, elle est produite avec des ingrédients nobles : de beaux produits de la région, le savoir-faire d’un meilleur ouvrier de France, et surtout la détermination et la patience de son repreneur, Georges Viana et de ses équipes.   L’excellence au service d’un beau produit.  Une madeleine d’exception se confectionne tout d’abord avec de beaux produits : des oeufs de poule élevées en plein air, des farines normandes et du beurre AOP d’Isigny, l’un des deux seuls beurres AOP de France. Mais il faut aussi les idées et la maîtrise des gestes d’un meilleur ouvrier de France et champion du monde des desserts : Philippe Parc.  Ce chef reconnu a également développé pour Jeannette la gamme J aux saveurs d’ailleurs. Des madeleines à la rose de Damas au parfum subtil et délicat. Les madeleines « soleil levant » un plaisir équilibré d’agrumes asiatiques et d’autres créations toute en finesse comme les madeleines à la vanille, au chocolat, ou à la noisette.  Privilégier la qualité à la quantité : un véritable engagement Quelle que soit la recette, la biscuiterie Jeannette recherche avant tout la qualité. C’est aussi une démarche socio-économique. Pour Georges Viana, le repreneur, c’est un état d’esprit. Produire de beaux produits, est certes un peu plus cher, mais cela permet de créer des emplois en France, et de se faire réellement plaisir quand on les consomme. Et le pari est gagnant : la biscuiterie emploie aujourd’hui 30 salariés dans son usine. Et 40 salariés en situations de handicap en ESAT (établissement et service d’aide par le travail) qui mettent les madeleines dans les packagings. Une biscuiterie artisanale qui a su renaître de ses cendres.  Il aura fallu beaucoup de ténacité et d’engagement pour faire revivre la marque Jeannette, la plus vieille biscuiterie de Normandie. Depuis 1850, elles confectionnait des biscuits secs, mais surtout des madeleines qu’elle vendait partout en France. Ses madeleines avaient même remporté la médaille d’argent au concours de Paris en 1900. A la belle époque, des années 70 à 80, la biscuiterie représentait 80% du marché français et avait jusqu’à 400 employés.   Mais Jeannette n’a pas vu arriver les grandes surfaces et tous les changements qu’elles apportaient avec elle. La biscuiterie est donc vendue à une entreprise qui reprend la majorité de ses recettes et ne laisse à Caen que la fabrication des madeleines. Mais d’années en années, l’activité décline. Après plusieurs redressements judiciaires successifs, l’entreprise est finalement liquidée définitivement en décembre 2013. En 2014, le matériel est donc mis aux enchères. Mais de nombreux employés vont se battre pour essayer de le récupérer. Ils occupent l’usine et réussissent à empêcher la vente. La bataille aura aussi le mérite d’alerter les médias. C’est de cette façon que Georges Viana entendra parler de la biscuiterie Jeannette et surtout de ses salariés prêts à se battre pour elle. La situation était complexe, puisque juridiquement, l’entreprise n’existait plus. Georges Viana devait donc trouver, dans un premier temps, un moyen de récupérer la marque. Après avoir mis au point un plan d’action, il était temps de le faire financer. Mais les banques de la région ne voulaient plus avoir à faire avec la biscuiterie. Chacune avait eu à faire avec l’un des redressements judiciaires successifs. Le repreneur décide donc de se tourner vers le financement participatif.  Aller là où on ne l’attend pas. Quand il contacte la plateforme de financement participatif pour fixer son objectif à 50 000€, ses interlocuteurs sont plutôt sceptiques. A l’époque, personne n’a jamais dépassé une levée de fond de plus de 20 000 euros sur leur site. Mais Georges Viana s’obstine. A raison. Puisqu’il obtiendra finalement plus de 100 000€ grâce à la mobilisation des internautes normands. Le tribunal de commerce lui attribut alors la marque « Biscuiterie Jeannette &raqu...

Champagne Christelle Salomon : un vin, une femme, une passion

Des 13 000 bouteilles produites annuellement, les sept cuvées de cette exploitation sont des trésors qui ne se retrouvent pas sur le marché traditionnel. Outre les salons et les foires, elles ne sont disponibles qu’en vente directe à la propriété ou en livraison. Une pionnière Christelle Salomon est l'une des rares représentantes de la gent féminine à être à la tête d’une exploitation viticole en région champenoise. Grâce aux trois hectares de vignoble reçus de ses parents, où elle a d’ailleurs fait ses armes, elle a créé sa propre marque en 2004 pour vivre pleinement cette passion héritée d’une longue lignée de viticulteurs. Au four et au moulin, si l’on peut dire, Christelle dirige son affaire depuis le vignoble jusqu’à la commercialisation avec une réussite indiscutable, puisque ses produits sont cités dans plusieurs guides spécialisés et ont été primés lors de grands concours, aussi bien nationaux qu’internationaux. Tradition et modernité Cinquième génération de viticulteurs champenois, Christelle Salomon a comme ligne de conduite d’élaborer ses cuvées dans le plus pur respect de la tradition. Mais comme « il faut savoir vivre avec son temps », souligne-t-elle, elle injecte savamment une touche de modernisme dans ses procédés, notamment lors de la vinification, en utilisant des cuves émaillées et en faisant nouvellement acquisition de deux cuves en inox. De cette alliance de techniques est née « Si J’ose », une cuvée qui porte bien son nom. Car, pour un champagne élaboré dans la vallée de la Marne, il est rare qu’une cuvée le soit à 100 % de chardonnay. Un pari osé, donc, mais qui a été couronné de succès, puisqu'elle a été médaillée d’argent au Concours des vignerons indépendants 2016 et a également obtenu le prix du public lors du Concours des jeunes talents du champagne 2016. ...

Hôtel Carlit ***:
plaisir culinaire associé à un cadre montagnard et chic

Tombés amoureux de la montagne, Monique et Luc Debroux, des hôteliers lillois, décident de venir dans le Sud en 2004. Ils acquièrent l'hôtel Carlit*** et recrutent une équipe composée de natifs de Font-Romeu. L'hôtel, se trouvant sur le plateau de Cerdagne en pays catalan dispose d'une vue panoramique sur la chaîne des Pyrénées. Il possède un restaurant traditionnel qui accueille clients, locaux et touristes de passage.    Trois en un Le restaurant de l'hôtel a trois salles dont les thèmes diffèrent les uns des autres. La première se nomme Foc. Elle reflète les couleurs de la Catalogne et œuvre dans un esprit de brasserie. Elle peut recevoir une trentaine de personnes. La seconde est dénommée Capcir. Avec une décoration inspirée de la montagne, la salle affiche une prépondérance de bois. Elle ouvre ses portes à une cinquantaine de personnes. La salle principale est appelée Cerdagne. Grâce à son importante capacité d’accueil pouvant aller jusqu’à 140 couverts, elle est surtout dédiée aux banquets, soirées dansantes et réunions de groupe.   De succulents plats de terroir catalan Le restaurant propose une variété de choix de plats aussi succulents les uns des autres. Les plus petits ne sont pas en reste puisqu’un menu enfant leur est servi, ce qui tombe à pic pour les déjeuners en famille. Une cuisine gourmande et sans chichi privilégiant les spécialités montagnardes est à l’honneur. Le restaurant éveille ainsi la gourmandise avec certains classiques comme la fondue, la raclette, la tartiflette ainsi que le camembert rôti. Pour le plaisir des papilles, le Burger du Roussillon enrichi d’un émincé de veau local et de tomme catalane fera le bonheur des épicuriens. Ces derniers se laisseront également tenter par l’imposante entrecôte de bœuf servie avec une sauce roquefort ou une sauce au poivre qui fait près de  300 g. Amateurs de pâtes ? La « Pasta party » se compose de toute une sélection de linguine, spaghetti ou tagliatelle préparée de milles et une façon.   Belle situation en haute montagne Le paradis pyrénéen, à 1800 mètres d’altitude, est constitué par des villages qui abritent les stations de ski les plus modernes. Dans la commune de Font-Romeu se trouve un domaine skiable composé de 40 pistes, s'étendant sur 58 km et détenant 500 canons à neige. Les pistes de skis sont naturelles et associées aux espaces panoramiques. Outre le ski, le relief favorise plusieurs activités telles que les sorties en motoneige et les balades en chiens de traineaux, randonnées, VTT, accrobranche… Et suite aux randonnées ou glissades sur la poudreuse, la salle de remise en forme est disponible et offre l'accès au sauna, hammam, et jacuzzi, sans oublier le massage bien-être. ...

Domaine Pique-Basse : des vins
qui font la part belle au grenache

Les grands-parents et arrière-grands-parents d’Olivier Tropet, l’actuel propriétaire, ont déjà cultivé les vignes au début du siècle. En grand passionné qu’il est, Olivier Tropet fut le premier de la famille à vinifier, puisque ses aïeuls se contentaient de vendre leurs raisins auprès des caves coopératives. Aujourd’hui, le Domaine Pique-Basse produit 8 cuvées différentes, reflétant toute la typicité de l’appellation Roaix. Roaix, une appellation qui reste à découvrir ! Ce vignoble de 12 ha, mené en agriculture bio, produit des vins en appellation Roaix Côtes-du-Rhône Villages et Rasteau. Encore méconnu du grand public, Roaix bénéficie d’une belle exposition orientée côté est, voire nord-est pour certaines parcelles. Cela apporte, au niveau des vins, beaucoup de fraicheur, de buvabilité mais également une belle acidité et moins d’alcool. Ici, le terroir est argilo-calcaire et présente des sols soit très sableux, soit argileux. Cette composition du sol permet au grenache (noir et blanc), cépage dominant du vignoble, de s’exprimer pleinement. Deux cuvées phares Parmi les 8 cuvées proposées par la maison, 2 cuvées suscitent la curiosité : « L’As du pique » et « L’Atout du pique ». « L’As du pique » est un assemblage de 75 % de grenache, 20 % de syrah et 5 % de mourvèdre. Au nez, ce vin s’ouvre sur des notes de liqueur de cassis, d’écorce d’orange confite, de griotte et se prolonge par un mélange d’épices grillées, voire fumées. En bouche, l’attaque suave, ronde et charnue des fruits rouges mûrs est relayée par des notes d’épices et de poivre, le tout en parfait équilibre avec une jolie structure aux tanins bien serrés. Quant à « L’Atout du pique », cette cuvée est 100 % grenache blanc. Il s’agit d’un vin complet très fruité, qui se démarque par un équilibre parfait entre le côté moelleux et la fraicheur. ...

Champagne Didier RAIMOND : les terroirs d’Épernay s’expriment !

L’exploitation est fondée en 1984 par une famille de vignerons passionnée de la Champagne. En 1994, Didier Raimond, viticulteur et oenologue de formation, reprend les rênes et lance sa propre marque en conduisant son vignoble dans le respect de l'environnement. Une démarche engagée bientôt signée par une certification. Un art méticuleux Après les vendanges, les raisins sont directement envoyés au pressoir. Les jus sont décantés puis mis en cuves de fermentation sur lies fines. Afin de révéler au mieux les cépages et mettre l'accent sur la différenciation des terroirs, l'assemblage, qui est la base de tout le savoir-faire de la maison, se prolonge par un vieillissement sur lattes, ajusté selon les cuvées et pouvant durer 3 à 8 ans. Tout ceci dans le but de présenter à la clientèle des vins accomplis. La dernière opération du dégorgement et du dosage va parfaire la présentation en dégustation des champagnes Didier RAIMOND. De plus, certaines cuvées sont élevées partiellemet en fûts de chêne pour leur apporter plus de personnalité. Ainsi naissent des vins exceptionnels comme le Champagne rosé, le Brut Tradition, la Cuvée Sublime ou la Grande Réserve. ...

Podcast interview avec Sébastien Labails des Vignobles de Maxime

Sébastien Labails | Bonjour, je m’appelle Sébastien Labails, je suis le gérant des vignobles de Maxime. Maxime est le propriétaire de nos trois propriétés en Graves et en Saint-Émilion ; il m'a confié les clés de ses vignobles pour gérer tous les aspects allant de la production à la commercialisation. La Une | Et comme tout vignoble, j'imagine que le vôtre a une jolie histoire à nous raconter ? S L | L'histoire du vignoble commence en 2001 pour Maxime, qui tombe littéralement amoureux du château Tourteau Chollet et de son pin de 250 ans ainsi que du château Grand Lartigue, puisqu'il fait l'acquisition de ces deux châteaux en 2001. Maxime est diplômé en expertise comptable, mais son rêve a toujours été de pouvoir faire du vin. Grâce à son diplôme et ses compétences techniques, il a pu acquérir ces deux châteaux après deux ans de recherches. C’est en 2018 que Maxime Bontoux m’a confié la gérance des deux châteaux pour pouvoir développer les activités à la fois au niveau de la production et de la commercialisation.  Et pour pouvoir produire le mieux possible, chez vous, on cultive Bio non ? S L | Nous sommes engagés environnementalement : Terra Vitis depuis 2005, nous avons également été le premier vignoble des Graves, en 2012, à être certifié HVE (Haute Valeur Environnementale) à la suite du Grenelle de l'environnement. Également depuis 2019, nous sommes certifiés BEE FRIENDLY, les amis des abeilles : nous sommes très restrictifs en termes d'utilisation d'insecticides, puisque nous les avons tous bannis. Pour lutter contre les verres de grappes nous utilisons dorénavant la confusion sexuelle. Nous nous sommes également engagés dès 2021 en agriculture biologique. Nous avons donc franchi le pas, ce n'est pas facile puisque nous sommes quand même à Bordeaux qui connaît un climat avec des précipitations importantes. Ce qui est délicat c'est de pouvoir protéger les vignobles en agriculture biologique tout en maintenant une récolte saine et de qualité ainsi qu’avec une quantité satisfaisante. Une reconversion donc sur votre agriculture, mais toujours de grands vins, vous nous les présentez ? S L | Au niveau de la gamme des vins, nous avons construit celle-ci de la même façon à la fois sur Saint-Émilion et dans les Graves puisque nous avons en vin rouge : un rouge uniquement élevé en cuve, puis un rouge 50 % barrique et enfin un rouge 100 % barrique. En plus de cela, nous avons deux blancs : notre grand vin blanc « 1760 », 100 % élevé en barrique et ressemblant à s’y méprendre aux grands crus classés de Pessac Léognan ainsi que notre vin Tourteau Chollet blanc. En plus de cela, pour compléter cette gamme, nous avons un vin sans sulfite ajouté qui s'appelle « C’est pas G… » et dans lequel, nous avons réalisé un assemblage de 25 % de chacun de nos cépages rouge : merlot, cabernet sauvignon, petit verdot et Malbec. Il s’agit de notre porte-étendard pour dénoncer le réchauffement climatique. Alors une chose est sûre, c'est que la qualité de vos vins n'est plus à prouver. Entre autres, vous avez été médaillé d'or à Paris, à Bruxelles, cité maintes et maintes fois au guide Hachette et c'est pour ça que nous pouvons retrouver vos vins à certaines tables de grand restaurant. Quelle porte faut-il que je pousse pour pouvoir à la fois déguster un excellent plat avec un de vos excellents vins ? S L | Nous sommes mis en avant dans certains grands restaurants comme le restaurant « Saison » de l'institut Paul Bocuse à Lyon. Nos vins sont également référencés chez « Fauchon » à Paris avec le « 1760 » en rouge et en blanc qui est largement apprécié par l'ensemble des équipes de l'hôtel « Fauchon ».  Et si l'on parlait maintenant un petit peu de millésime, millésime exceptionnel comme sur le Ferrand Lartigue par exemple en 2012, pour les autres vins, vous aurez peut-être un millésime à nous conseiller ? S L | Alors sur le Ferrand Lartigue c'est effectivement le millésime 2012 qui est exceptionnel, mais nous avons surtou...

Winetailors : le premier réseau d’agents experts dans la revente de vins

Winetailors a été créé en 2013 par Alexandre Chevrollier. Ce spécialiste dans la sélection, la commercialisation et la distribution du vin a fondé ce réseau pour répondre aux différentes problématiques rencontrées par les agents commerciaux ainsi que par les professionnels du vin et de la restauration. Un réseau d’agents indépendants Winetailors est un réseau d’agents commerciaux spécialisés dans la distribution et la revente des vins sélectionnés et destinés pour les restaurants, cavistes, hôtels et cafés. La structure s’est fixée deux objectifs. D’une part, apporter aux agents un soutien en matière de sélection, distribution, logistique, administratif et formation. D’autre part, accompagner l’approvisionnement et la vente auprès des professionnels du vin. Le réseau compte actuellement plus d’une cinquantaine d’agents commerciaux. Il propose jusqu’à 800 références issues de vignerons talentueux et reconnus pour leur savoir-faire. Du côté des restaurateurs, les avantages se bousculent. A travers son expérience éprouvée, Winetailors suggère une offre de vins sur mesure adaptée aussi bien au type de cuisine de l’établissement qu’aux envies des consommateurs. Dans la foulée, Winetailors s’engage dans la formation du personnel des restaurants, qui sera principalement orientée sur la vente des vins. Le réseau prend également en charge la promotion et l’animation des produits au niveau des restaurants. Enfin, les CHR peuvent s’affranchir de toute contrainte de volume, puisque le réseau leur offre une solution logistique à travers une livraison panachée des vins sélectionnés. YoW, une plateforme développée et pensée pour les agents commerciaux Toujours en quête d’innovation, Winetailors a développé une plateforme de vente qui réunit l’ensemble des outils ayant contribué jusque-là à sa réussite. Cette solution, dénommée YoW pour « Your own Winetailors », s’adresse essentiellement aux agents commerciaux disposant d’un portefeuille actif de vignerons. « Nous sommes les premiers en France à proposer cette solution », souligne fièrement Alexandre Chevrollier, le fondateur. YoW comprend une logistique personnalisée permettant, par exemple, aux agents affiliés d’intégrer les cuvées de leurs vignerons directement sur la plateforme. « Lorsque l’agent accède à son portail, il a à sa disposition la totalité de son catalogue vigneron et, à partir de là, il peut présenter les vins auprès de sa clientèle », rapporte notre interlocuteur. En ce qui concerne les commandes, la plateforme simplifie au maximum le travail des agents. L’outil leur donne en effet la possibilité de regrouper l’achat de vins effectué chez différents vignerons en une seule et unique commande. « Cela représente un gain de temps considérable car, en plus, l’agent n’a plus à se soucier ni de la livraison ni de la facturation. » La livraison s’effectue sous 72 heures dans toute la France. Mais YoW, c’est aussi un logiciel de vente (coup de cœur du trophée Œnovation 2014) et un back-office qui donnent un sérieux coup de pouce aux agents : accès aux sélections Winetailors depuis le logiciel, assistance quotidienne dans la gestion des commandes et règlements des clients… En utilisant cette solution, les membres du réseau profitent de nombreux outils qui vont les aider à obtenir un résultat optimal. Ils ont accès à des statistiques de vente et des tableaux de bord pour gérer leur développement. Ils ont également un accès au module de formation des clients, à des cartes de visite Winetailors. Et bien plus encore ! ...

Biocoop Le Retour à la Terre

Le Retour à la Terre Rive Droite Véritable pionnier dans le XIe arrondissement de Paris, Biocoop Le Retour à la Terre Rive droite a été créé il y a bientôt dix ans. Comme pour les deux autres magasins, Rive droite fourmille de produits en tout genre qui étonnent et séduisent par leur originalité et leur diversité. On peut y découvrir un festival de fruits et de légumes oubliés, dont certains en provenance de notre verger conservatoire de Normandie, un bar à vrac de 150 références (céréales, pâtes, légumes et fruits secs, biscuits, cafés), des produits de petits producteurs que nous aimons faire découvrir, des produits originaux que l’on ne trouve nulle part ailleurs, comme le beurre de lait de chèvre ou de brebis. Nous mettons aussi l’accent sur les produits sous mentions Nature & Progrès, Demeter, ou issus du commerce équitable nord/sud (bananes, cafés, chocolats) ou nord/nord (produits Ensemble). On y trouve aussi des cosmétiques et des compléments alimentaires, des produits d’entretien écologiques, des jouets pour enfants et des livres. Un grand espace traiteur à l’entrée offre un large choix de pains (avec ou sans gluten), une grande variété de fromages, des tartes salées et sucrées, des desserts vegan ou non, des œufs extra-frais à la pièce, etc. Horaires : du lundi au samedi de 10 h à 20 h sans interruption. Nocturnes les lundis, jeudis et vendredis soir jusqu’à 20 h 30. Le Retour à la Terre Rive Gauche Ouvert il y a six ans dans le quartier de la Sorbonne, Biocoop Le Retour à la Terre Rive gauche se caractérise par une grande verrière qui lui confère un cachet tout particulier. Dans ce cadre magnifique, nos équipes ont à cœur de vous proposer ce qu’il y a de meilleur. À l’espace traiteur, choisissez parmi un large choix de pains (avec ou sans gluten), de fromages à la coupe, de charcuteries, de pâtisseries, de thés, de cafés et de super-aliments en vrac. Comme sur les deux autres magasins, vous trouverez une sélection exceptionnelle de fruits et de légumes exclusivement de saison, dont la très grande majorité provient de France. L’accent est mis sur les produits sous mentions Nature & Progrès, Demeter, ou issus du commerce équitable nord/sud (bananes, cafés, chocolats) ou nord/nord (produits Ensemble). On y trouve également un florilège de miels, de chocolats, de vins, de jus, de confitures ainsi qu’un choix exceptionnel de produits en vrac (céréales, fruits secs, pâtes, riz, etc.). La particularité de notre magasin Rive gauche est son espace dédié « beauté-santé » où le client est conseillé par nos équipier(e)s formé(e)s en naturopathie ou herboristerie. Horaires : du lundi au samedi de 10 h à 20 h sans interruption. Nocturnes les lundis et vendredis soir jusqu’à 20 h 30. Le Retour à la Terre Les Champs À deux pas des Champs-Élysées, notre magasin Le Retour à la Terre Les Champs offre (comme les deux premiers) un choix exceptionnel de produits bio : fruits et légumes, pains frais avec ou sans gluten, viandes, spécialités laitières/vegan/crues, vins et bières, miels, chocolats, cosmétiques et compléments alimentaires, produits d’entretien écologiques. Son rayon vrac est imposant, avec 150 variétés : céréales, fruits secs, mélanges de graines, biscuits, etc. Au rayon traiteur, on trouve de la charcuterie d’excellence, des fromages de brebis, de vache ou de chèvre, des pâtisseries (vegan ou non).La particularité, c’est son espace « Café » où vous pourrez consommer sur place des salades composées, des quiches maison, des soupes cuisinées avec les légumes du magasin, le tout accompagné de jus de fruits frais, de café ou de thé équitable. Nous proposons également de délicieuses glaces artisanales aux saveurs originales. Horaires : du lundi au samedi de 11 h à 21 h sans interruption. L’espace café ouvre ses portes dès 9 h. Attaché à nos valeurs, Biocoop le Retour à la Terre est la première enseigne de Paris à ne proposer aucun produit alimentaire contenant de l’huile de palme. ...

Château de Gensac : quand l’Armagnac se fait haute-couture

En 2017, Jan et Kim Schürmann reprennent le Château de Gensac, situé à Condom dans le Gers, entre Bordeaux et Toulouse. Le couple suisse s’engage dans une reconversion professionnelle et quitte leur carrière dans l’évènementiel et dans l’agro-alimentaire pour s’épanouir dans leur nouvelle vie de vigneron. Un moyen pour ce duo de choc de se reconnecter avec la nature et de s’adonner à leur passion pour le vin. Un terroir privilégié pour produire un Armagnac d’excellence Édifié au XIIIème siècle, le Château de Gensac a été le théâtre de plusieurs évènements. Camp militaire, orphelinat… il a tenu un grand rôle dans l’histoire gersoise. Aujourd’hui, il constitue la pièce maîtresse d’un immense domaine de 300 hectares dont 20 hectares sont alloués aux vignes destinées à la production de vins et d’Armagnac. Le reste est consacré à la culture de céréales et abrite des forêts, des lacs et des prairies. Un décor de rêve propice à l’épanouissement des chevaux de l’écurie de Gensac. Car le domaine détient également une pension pour chevaux ouverte au public. Cette diversité d’activités a été pour Jan et Kim une façon de prôner la biodiversité sur leurs terres. Le respect de la nature tient une place prépondérante dans la philosophie de la maison notamment dans la culture des vignes qui s’effectue selon une démarche raisonnée. Une reconversion en bio a même débuté depuis 2020. Une approche plus contemporaine de l’Armagnac Produit à partir d’ugni blanc et de colombard, l’Armagnac de Gensac signe sa différence par son caractère marqué et ses parfums exceptionnels. Bien que ce précieux breuvage soit élaboré dans le strict respect des traditions, la maison ne tourne pas le dos aux procédés plus modernes afin d’être au diapason avec les exigences des consommateurs d’aujourd’hui. L’Armagnac de Gensac se veut dans l’air du temps. Un dynamisme qui se reflète dans le choix de l’appellation donnée à chaque produit qui n’arbore plus les dénominations traditionnelles de type VS, VSOP, XO… L’innovation concerne également la manière de consommer l’Armagnac qui se prépare sous forme de cocktails, du moins pour les plus jeunes eaux-de-vie. Associé au ginger beer, à l’Angostura et à quelques zestes de citron, il révèle des notes aromatiques très singulières. ...

Château Grézan, un vin au cœur de l’histoire de Béziers et du Biterrois

Le domaine du Château Grézan crée ses vins à 20 km au nord de Béziers dans la commune de Laurens. Un domaine familial au sein duquel Jean-Louis Pujol arrive en 1988. Aujourd’hui dirigé par son fils Fabien, cinquième génération de vignerons depuis 1877, le vignoble profite d’un climat méditerranéen à tendance montagnarde. Ce climat se distingue par des hivers doux avec peu de gelées ainsi que des étés chauds et secs avec des précipitations rares mais concentrées. Une aubaine pour les AOP élevées sur place dont certaines se situent au-delà de 300m d’altitude. Cette situation géographique leur permet ainsi de profiter de nuits plus fraîches et d’une eau mieux drainée. Un vignoble et une histoire séculaires L’histoire du domaine remonte à plusieurs siècles. Grézan fut d’abord la villa d’un centurion de l’armée de Rome. Au moment des Croisades des XIIe et XIIIe siècles, Grézan devient une Commanderie de l’ordre des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem. Quelques années après le début de la Révolution française Grézan va brûler presque intégralement. Finalement, le Château commence à prendre sa forme actuelle à partir de 1864 lorsque Gabriel Rozier de Mirepoix, un homme de loi du Narbonnais, reconstruit les bâtiments et y adjoint un rempart dans le style de ceux de Carcassonne. C’est à l’architecte Louis Garros que sera confiée la tâche, il sera conseillé par Eugène Viollet-le-Duc. En 1993, le Château sera inscrit à l’inventaire des monuments historiques français. Aujourd’hui, on y retrouve différents cépages en AOP Faugères comme la Syrah, le Grenache, le Cinsault, le Mourvèdre et le Carignan. Mais aussi des cépages en IGP Pays d’Oc avec le Chardonnay, le Sauvignon blanc, le Viognier, le Merlot, le Vermentino, et le Muscat. Un terroir spécifique La particularité des vins de l’Appellation Faugères est qu’ils sont cultivés sur une formation géologique particulière, le schiste. Ce dernier est issu de la compression des argiles de l’ère primaire. Cette composition géologique rare, seuls 10% du vignoble mondial est ainsi constitué, permet d’y produire des vins élégants, fins et profonds. Le schiste dispose aussi d’une forte capacité de rétention d’eau et de chaleur pour ensuite les restituer la nuit venue. Les baies de raisin peuvent ainsi continuer à mûrir même la nuit tombée. Il y a plus de 3000 ans, la région formait l’estuaire d’un fleuve, ce qui a permis de constituer plusieurs lithochromies, un mélange de plusieurs pierres. Des techniques éprouvées Au Château Grézan, les vignes sont spécifiquement traitées pour s’adapter à la région. L’hiver venu on taille la vigne comme partout ailleurs, pour la contenir tout d’abord mais surtout pour offrir vigueur et dynamisme aux bourgeons à venir. Le chef de culture analyse spécifiquement la richesse des sols pour effectuer cette taille qui vit au rythme des sols. Sur le site, plusieurs types de taille sont appliquées. On retrouve la taille en gobelet, qui est historiquement la plus ancienne, la taille en guyot ainsi que la taille de royat. Le domaine produit des vins majoritairement vendus en France mais qui alimentent aussi des caves de pays comme la Belgique, la Suède, la Suisse ou encore le Japon. Sur le vignoble, ce sont un peu moins de trente salariés qui s’occupent toute l’année des plantations ainsi que des vendanges qui sont à la fois manuelles et mécaniques. ...

Claire'Marais : une explosion de saveurs

Le restaurant Claire’Marais est installé à Saint-Omer,en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Dirigée par Claire et Grégory Bluszcz, la maison propose un menu bistrot gourmand à ses hôtes. Sa cuisine se conjugue au féminin, car c’est Claire qui gère les fourneaux tandis que Grégory assure l’accueil et le service en salle. Ce duo complice et passionné met à profit expériences et savoir-faire du couple pour faire plaisir à chaque convive. Une chef passionnée et créative À l’âge de 29 ans, Claire a réussi le bel exploitd’ouvrir son premier restaurant. Au début,elle s’occupait surtout de la gestion et du service en salle et ce durant 8 ans. Au fil des années, elle se découvre une vocation pour l’art de la cuisine. Elle décide alors de suivre une formation professionnelle au lycée hôtelier Saint-Pierre de Calais. Soutenue par son mari Grégory, elle révèle aujourd’hui ses talents en tant que chef dans son propre établissement.Grégory, de son côté, a également suivi une formation hôtelière au lycée de Beuvry. Passionné et amoureux de l’œnologie et tout ce qui concerne le service en salle, il décide d’assurer la gestion du restaurant. La machine fonctionne et Claire et Grégory, aux atouts complémentaires, peuvent se targuer de leur réussite.Le secret : une cuisine gourmande et savoureuse, réalisée avec soin par une chef qui ne manque pas de dynamisme et de créativité. « Elle est passionnée et c’est l’une des meilleures chefs de la région. Elle est toujours à la recherche d’un nouveau produit pour créer des plats inédits », raconte son époux. Une bonne adresse à partager À l’intérieur, la salle est décorée de façon moderne et ornée de fleurs durant la journée. Le soir, une décoration sobre mais plutôt élégante domineet confère une ambiance feutrée. Pour se réconforter en été, les convives sont invités à profiter de la terrasse située au bord de l’eau et offrant une vue magnifique sur le jardin et le parc. Dans ce cadre sympathique, les assiettes sont présentées comme des œuvres d'art et sont mises en valeur par un art de la table particulièrement soigné.Autant de détails qui reflètent l’amour et le professionnalisme de Grégory. Une cuisine locale et de saison La chef propose une cuisine raffinée et utilise surtoutdes produits frais au service d'une vraie recherche créative qui régale les papilles. Sa carte et ses menus suivent la saisonnalité.Parmi les suggestions proposées figurele menu classique où les convives choisissent entre une entrée, un plat et un dessert à 22 € ou une entrée, un plat, des fromages et undessert à 27 €.Quant à la carte, elle est composée de quatre entrées, de cinq plats de résistance, d’une assiette de fromages et de cinq desserts aux choix.Le repas débute par des escargots de Radinghem poêlés à l’ail, crème de pommes de terre à la citronnelle, jus de cresson qui réveillent les papilles. Vient ensuite le délicieux bœuf rumsteak poêlé aromatisé au foin et aux herbes, pommes grenailles sautées à l’huile de truffe, sauce parmesan à l’ail. Sans oublier l’assiette de fromages affinés de P.A. Wullus.En dessert,les fraises gariguettes poêlées au miel et poivre du Sichuan et sa crème glacée sont un vrai délice. ...

François Priet Fromager : vitrine du bon fromage français, et pas seulement...

Fromagers de génération en génération depuis 1947, les Priet portent une attention particulière sur les fromages français dont la qualité et les saveurs ne sont plus à démontrer. Afin de perpétuer l’activité familiale, la boutique François Priet Fromager voit le jour en France en 1952, mais ce n’est qu’à partir de 1989 que Charles Priet, le propriétaire actuel, et son père, décident de l’installer dans un paisible quartier parisien situé dans la rue des Pyrénées. Un mélange atypique de saveurs Prônant la qualité et la diversité de ses produits dans la région parisienne et ses environs, « le fromager François Priet travaille sur une large gamme de fromages, composée d’environ 150 références », révèle Charles Priet. Outre les fromages de chèvre, de brebis et des classiques à pâte cuite ou molle, la vitrine du fromager laisse entrevoir des produits AOP et AOC tels que les vieux et les jeunes comtés. « Certains d’entre eux proviennent de producteurs locaux », précise notre interlocuteur. Au-delà de la frontière de l’Hexagone, la boutique est en étroite collaboration avec des producteurs étrangers tels que l’Irlande, l’Italie, l’Espagne ou l’Angleterre afin de proposer des produits authentiques aux multiples saveurs. Après un tri minutieux, ils sont emballés dans des coffrets joliment décorés pour donner l’eau à la bouche des gourmands, pour ne citer que la sélection des fromages d’alpage constituée de beaufort, gruyère suisse, etc. Des services adaptés à tous les besoins Afin de répondre aux envies de sa clientèle, notamment les habitués du quartier, le fromager François Priet a relancé le système de coffrets plateaux de fromages grâce à un partenariat avec la nouvelle ligne appelée « Les Maisons du Fromage ». « Il s’agit de coffrets composés de dix-sept sélections de plateaux de fromages avec trois, quatre, cinq ou une dizaine de variétés de fromages, dont certains peuvent être accompagnés d’une bouteille de vin », explique le gérant. En parallèle, « un service d’abonnement a été mis en place afin d’offrir régulièrement (hebdomadaire ou mensuel) du fromage aux consommateurs selon les saisons », communique notre interlocuteur. Et de rajouter que « nous apportons un conseil aux clients pour subvenir parfaitement à leurs demandes et à leurs besoins ». ...

Château Nestuby : une aventure familiale.

Château Nestuby, c’est d’abord l’histoire d’une rencontre. Celle d’une famille, la famille Roubaud, avec une terre unique baignée de soleil et irriguée par les eaux de la source qui lui donnent son nom. La légende veut en effet que le Roi-Soleil, Louis XIV, empruntant la route de Notre-Dame-de-Grâces lors d’un pèlerinage avec sa mère en 1660, se soit abreuvé aux eaux de cette source, devenant ainsi « l’eau du Roi »… C’est cette magie de l’eau qui confère aux vins de Nestuby une typicité et un goût inimitable.   Le Vignoble Le vignoble de Château Nestuby s’inscrit dans le patrimoine historique et culturel riche du village de Cotignac. Ce dernier est en effet connu pour être le seul lieu au monde à avoir été le théâtre de l’apparition de deux grandes figures de la chrétienté : la Vierge Marie et Saint-Joseph, qui aurait demandé à un jeune berger assoiffé de déplacer une pierre pour faire jaillir de terre une source bienfaitrice. A l’instar de cette histoire, le Château Nestuby possède un sol pauvre et bien drainé composé d’argile et de calcaire, qui convient parfaitement à la culture de la vigne et permet d’en extraire le meilleur. Les vins qui en résultent allient complexité, rondeur et surtout authenticité. L’encépagement du domaine se compose d’une dizaine de cépages différents à savoir trois cépages blancs (Rolle, Sémillon et Ugni Blanc) et sept cépages rouges (Syrah, Grenache, Mourvèdre, Cabernet Sauvignon, Carignan, Merlot et Cinsault). Dans un écrin de nature préservée, les équipes partagent une seule et même philosophie : laisser la nature faire son œuvre. La conviction profonde est que la qualité finale des vins repose sur le soin apporté en amont à la culture des vignes (taille, labours et pâturage, palissage, vendanges en vert…), dans le respect des préceptes d’une agriculture raisonnée.   Le Chai Un travail minutieux, de précision, qui se poursuit en cave. Aux cuveries historiques en béton sont venues d’ajouter, de manière plus récente, de nouvelles installations de pointe : cuves inox thermo régulées, pressoirs pneumatiques… dans une démarche permanente de recherche de la qualité.   Le Partage : une valeur fondatrice Depuis bientôt 25 ans, Nathalie Roubaud met à profit ses qualités naturelles pour organiser l’accueil du public : aménagement d’une partie de la bastide familiale, dégustations des cuvées du domaine autour d’une belle assiette vigneronne…Dans un esprit jamais démenti de convivialité et d’authenticité, cinq chambres d’hôtes –portant le nom des différents cépages cultivés sur le domaine-, accueillent les visiteurs pour une plongée dans l’art-de-vivre méditerranéen. Mobilier chiné, tissus provençaux, épure des matériaux bruts s’accordant à la perfection avec des tonalités pastels, autant de détails qui distillent un charme discret et sans ostentation, invitant à la relaxation et au lâcher-prise. Un jacuzzi privatif, un sauna, et une piscine extérieure construite dans un ancien bassin sont également à la disposition des hôtes, de même que des activités imaginées sur mesure afin de faire de chaque séjour une expérience… INOUBLIABLE !   ...

Partez à la découverte du Cordon Rouge, l'emblème de la maison Mumm

La maison Mumm est l’héritage de l’aventure viticole commencée au début du XIXe siècle. C’est sous la présidence de Georges Hermann Mumm que sera créé, en 1876, le champagne Mumm Cordon Rouge, en hommage à la Légion d’honneur. Il est devenu le symbole de la maison. Il est connu dans le monde entier, aux États-Unis, où la maison a été leader jusque dans les années 80, en Australie, en Chine, en Russie ou au Brésil. Depuis la fin du XIXe siècle, le champagne Mumm est devenu le fournisseur de la cour royale d’Angleterre. Aujourd’hui, les vignobles de la maison Mumm s’étendent sur 218 hectares, dont 160 classés en grands crus. Quant au pinot noir, il en occupe 170 hectares. Un savoir-faire associant tradition et innovation Après une cueillette à la main, le raisin est pressuré à proximité, dans les sept centres dédiés, pour garantir l’excellence du vin. Cépage par cépage, le jus de raisin ainsi obtenu est mis dans des cuves en inox pour une première fermentation. La seconde fermentation permettra de réduire l’acidité du vin. Après avoir été clarifiés, les vins sont assemblés par le chef de caves, Didier Mariotti, puis mis en bouteille. Ils vont ensuite commencer une longue période de vieillissement en cave (entre deux ans et demi et sept ans), pour une parfaite maturation. Les flacons les plus précieux sont encore remués à la main. Un savoir-faire conforme à la méthode champenoise. Après ajout d’une liqueur de dosage, les bouteilles sont bouchées définitivement. Elles vont encore reposer entre trois et neuf mois, avant de s’offrir à vos papilles. Découvrir l’univers de la maison Mumm Pour découvrir l’univers du champagne Mumm, plusieurs expériences vous sont proposées. Si vous choisissez l’expérience Mumm Cordon Rouge à 20 €, vous découvrirez tout d’abord les caves voûtées mises en valeur par de subtils jeux de lumière, accompagné d’un guide. Vous serez surpris par ce long couloir appelé « Champs-Élysées ». Vous pourrez contempler les bouteilles qui y sont conservées, mais aussi apprendre les différentes étapes de l’élaboration du champagne. Puis, après avoir fait une halte au musée du champagne Mumm, vous serez invité à déguster deux champagnes de la maison, Mumm Cordon Rouge et Mumm demi-sec. Si vous optez pour l’Expérience en noirs & blancs à 39 €, vous aurez aussi l’occasion de vous plonger dans l’ambiance particulière des caves, suivie d’une dégustation de Mumm Blanc de Blancs, élaboré exclusivement à partir de chardonnay, et de Mumm Blanc de Noirs, un pur pinot noir. Vous pourrez ainsi apprendre à les différencier en les regardant, en les sentant et en les goûtant. Vous préférerez la « Mumm Cocktail Party » à 45 €, une expérience spécifiquement dédiée aux cocktails à base de Mumm Cordon Rouge ? Sous vos yeux, un barman vous concoctera des cocktails où se marient à merveille les arômes du champagne avec ceux de spiritueux, de fruits frais ou d’épices. Une dégustation unique à partager entre amis tous les jeudis soir de 18 h à 20 h. Dans tous les cas, les mineurs doivent obligatoirement être accompagnés, et une boisson sans alcool leur sera servie. ...

Château Barrabaque : l’excellence d’un vin de Bordeaux à dominante merlot

L’histoire de ce domaine familial démarre en 1936. À l’époque, Achille Noël opérant alors comme négociant en vins à Lille décide de faire acquisition d’une propriété dont les origines remontent au XVIIème siècle. Au fil du temps, le Château Barrabaque passe de génération en génération. Nicole Noël transmet le flambeau à sa fille en 2004. Désormais à la tête de l’exploitation, Caroline Noël-Barroux aspire à perpétuer ce précieux héritage en associant le savoir-faire familial séculaire à des techniques de production plus modernes selon une démarche tenant compte de la protection des écosystèmes. Un terroir exceptionnel, gage de vins fins et fruités Situé sur un terroir de beauté et d’authenticité, à cheval entre l’appellation Fronsac et Canon Fronsac, le Château Barrabaque possède un vignoble de 10 hectares exposé plein sud et majoritairement argilo-calcaire. « Sur ce terroir précoce, nous produisons des vins assez puissants », témoigne Caroline Noël-Barroux. Puissants certes, mais surtout, fruités. Car depuis la création du domaine, la famille a à cœur à produire des cuvées que « l’on a envie de boire et pas seulement de goûter ». D’une rigueur implacable sur la qualité de ses produits, la maison adopte une approche plus respectueuse de l’environnement dans son mode de travail. « Nous avons pris le virage de l’agriculture raisonnée depuis maintenant 30 ans », déclare la vigneronne. L’idée n’est pas d’opter pour une conduite écologique exclusivement sur le vignoble mais dans la filière dans sa globalité. Ainsi, à part la réduction des produits de traitement phytosanitaires, le domaine tient compte par exemple des émissions de gaz carbonique générées par le passage des tracteurs. Ces efforts ont été récompensés en 2019 par l’obtention de la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). À travers ce concept plus vertueux pour l’écosystème, le merlot, le cabernet franc, le cabernet sauvignon et le malbec peuvent ainsi se révéler dans leur plus belle expression. Une ode aux terres de Fronsac La « cuvée Prestige » et la « cuvée Tradition » s’inscrivent comme les best-sellers de la maison. Élaboré à base de 80% de merlot, 18% de cabernet et 2% de malbec, le rouge Prestige est issu de parcelles situées en haut de coteau ayant l’avantage d’être naturellement concentrées. Ce vin ample et équilibré s’illustre pour sa belle complexité aromatique. Le rouge Tradition est élaboré sur des parcelles sises en bas de côtes. Composé de 70% de merlot, de 20% de cabernet franc et de 10% de cabernet sauvignon, il distille une belle fraîcheur aromatique avec une jolie finesse et une agréable longueur. Inhabituel dans le paysage viticole bordelais, le Château Barrabaque produit du vin blanc appelé « Caprice de Caroline » en l’honneur de la vigneronne qui est à l’initiative de sa création en 2008. Il propose également du vin rosé sobrement intitulé « Barrabaque rosé », conçu à l’origine pour la consommation familiale avant d’être commercialisé à destination du grand public. ...