pixel-facebook
logo-flash-matin

Plan du site

Tous les articles :

DOMAINE BONABAUD - Château Gauthier
Connect Innov
Vignobles Chatonnet
SCEV Noël - Château Barrabaque
Domaine des Trois Galets
SARL Domaine des Trois Galets
Artisans Partisans - Château Ollieux Romanis
DOMAINE DE MONTHÉLYS
CNRS Trouver un Expert
Rouen Normandy Invest
Phytoquant
Château Mignan
Champagne Cattier
Domaine Caujolle Gazet
Domaine de l'Enchantoir - SAS BRUNET LE JEUNE
Christalline Christalle
New Angance
DIAMOND LIGHT
Château de Tracy
Musée des Ursulines
UFR Droit, économie, administration de l'Université de Lorraine
AER - Agence Economique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté
Champagne Pierre Moncuit
Domaine Grand Guilhem
SCEA Château de Pibarnon
Domaine Espérou
Champagne Maurice Vesselle
CNRS Formation Entreprises
CNRS Trouver un expert
Armagnacs Pichon-Longueville
Les Costières de Pomerols
Domaine des Maravilhas
Phenix Care
Château Bichon Cassignols
Château Pierrail
Institut Docteur Delatte
Château Moncets & Château de Chambrun
ECRIVINS - Christine de la Guéronnière
Château Chatain
Communauté de Communes de la Brie Nangissienne
Domaine de la Vaillère
Champagne Gremillet
Coopérative des Anciens de la Viticulture
Château Lafon
Champagne Varnier-Fanniere
Domaine du Cerberon
Champagne Henri Goutorbe
Domaines Schlumberger
Jedha
INNOPREV
Château de La Dauphine
Domaine l’Aiguelière
Champagne Jean-Jacques Pessenet
Ravoire et Fils
Vins Alphonse Kuentz
Champagne Michel Gonet
VIGNOBLE Florian Bouchon - Château Ferreyres
Yoran Embanner
Les Béates
Château Barrabaque
Champagne Pol Couronne
Champagne Carbon
IRPALL
SOP Events
Stardust Masterclass
FORMALIS
Château Tourteau Chollet
Champagne A&C Toullec
Champagne Baron-Fuenté
Château Calissanne
Champagne Chapuy
Château Deffends
Château Deffends
Distillerie Ergaster
Château Croque Michotte
Champagne J. Margouillat
Office de Tourisme Intercommunal au Coeur des Collines Cathares
Domaine du Mas Llossanes
Domaine de la Navicelle
Ecole du Stress
Direction du développement économique de l’Agglo du Saint-Quentinois
Rouen Normandy Invest
Maison Benjamin Kuentz
THUNEVIN SAS
Vignobles Chatonnet
Office de Tourisme Cap d'Agde Méditerranée
Château de Panigon
Parc de Préhistoire de Bretagne
Château Les Chaumes
IFSI Franco-Britannique - Œuvre du Perpétuel Secours
Le Cordon Bleu Paris
Le Cordon Bleu Paris
Le Cordon Bleu Paris
Le Cordon Bleu Paris
Le Cordon Bleu Paris
S.C.E Les Vignobles Jander
Laboratoires Phyco-Biotech
Fondation pour la Recherche sur Alzheimer
Vins Alphonse Kuentz
Mairie de Linguizzetta
Château Tour Castillon
Doctocare
Connaissance de la Meuse
Musée Escoffier de l'Art Culinaire 
L'Explorateur du Goût
Optique Austerlitz
Château des Annereaux
Tactisens Escape Game Toulouse
Cognac Frapin
Villa Arnaga-Musée Edmond Rostand
Domaine du Cerberon
Château Léoube
Atout Linguistique
Horus Pharma
Champagne Charles Gouthière & Fils
Château Bellevue la Forêt
Château Le Noble
Château de Lacquy
Domaine VECCHIO
Clos Saint Georges

Rubriques :



LES ARTICLES LES PLUS LUS

Restaurant Robic :
une cuisine du terroir

Datant de 1923, cet établissement se trouve au cœur de la Bretagne, à Pontivy, plus précisément au bord du Blavet. Odile et Philippe Berland ont un coup de cœur pour cet endroit chargé d’Histoire et décide de le reprendre en août 2009, à la suite de la cession par la famille Robic. Le couple apprécie la bonne cuisine de ce restaurant, si bien qu’il décide de garder le nom des anciens propriétaires. Cette initiative contribue aussi à préserver l’âme des lieux et à faire connaitre son riche passé. « Le fils de la famille Robic nous a donné tous les descriptifs historiques du bâtiment », déclare avec fierté Philippe Berland. Un cadre chic et spacieux Le restaurant affiche trois espaces pour savourer pleinement les petits plats bretons : une salle de 50 couverts, une autre à 35 places ainsi qu’une terrasse qui peut accueillir 25 personnes. Les différents espaces révèlent une décoration moderne avec une prédominance de couleur sobre. Effectivement, les chaises en résine tressée révèlent une élégance tout à fait particulière. Les murs sont habillés de tableaux faisant référence à la nature. Le tout forme une belle harmonie et confère une ambiance intimiste et agréable. Des saveurs aux milles senteurs Pendant qu’Odile est à l’accueil et au service, Philippe est aux fourneaux, prêt à préparer de succulents mets. « Je suis du métier » raconte-t-il. Ce chef passionné dispose d’un CAP en cuisine et a également suivi une formation en pâtisserie. Il a ensuite évolué dans divers milieux relatifs à l’univers de la gastronomie. Sa riche expérience lui a permis de lancer sa première affaire à Vannes. Ayant eu envie de changer d’horizon, il déménage à Pontivy pour continuer à vivre de sa passion dans ce lieu historique. Le chef se plait à proposer une cuisine simple, préparée à base de produits frais. Il travaille en étroite collaboration avec les producteurs locaux, afin de garantir la qualité de ses mets qui rendent hommage à la richesse du terroir breton. Des spécialités bretonnes Avec des prix abordables, la carte est relativement courte afin que la maison puisse privilégier le fait maison à base de produits bruts. Savoureuse et gourmande, elle est enrichie de plats classiques appréciés de tous. En entrée, rien de tel qu’une grande salade côté terre, composée de pomme de terre, salade, avocat, blanc de volaille, foie gras, magret et tomate. Une autre déclinaison côté mer est aussi proposée. En plat de résistance, les gourmands se laissent tenter par le hamburger maison ou par une entrecôte XL de 300 g accompagnée de salade et de frites maison. Assez éclectique, la carte de vins, quant à elle, privilégie les Coteaux-de-Languedoc comme l’Ermitage du Pic Tour Saint-Loup et le Mas Bruguière. « Nos vins sont sélectionnés par un caviste qui travaille directement avec de nombreux vignerons. On lui fait entièrement confiance », explique Philippe. Menu à découvrir La maison Robic concocte une formule du Boucher, composée d’un plat et d’un dessert à 16 €. Pour répondre aux envies de chacun, trois choix de plats sont proposés : une pièce de bœuf poêlée, un tartare de bœuf minute ou un carpaccio de bœuf à volonté, le tout avec frites et salade. En dessert, une crème brûlée ou une salade de fruits apporte la touche douce et sucrée qu’il fallait pour clore en beauté ce repas. ...

La Bergerie de l'Aqueduc ou l'âme d'un lieu enchanteur

Martine et Jean-Philippe Lafont, couple d'artistes passionnés, accueillent les voyageurs dans leur maison classée bâtiment remarquable de France. Au coeur de cet Eure-et-Loir si doux à vivre, entre Chartres et Maintenon, le canal de la Voise qui longe la propriété close de murs conjugue tranquillité et bien-être autour d’une piscine à l’eau salée et chauffée. Le plaisir de séjourner à la Bergerie de l'Aqueduc... Les quatre chambres magnifiquement décorées par Martine, artiste peintre, ont été baptisées de noms d'opéras célèbres. Jean-Philippe n'est-il pas reconnu des plus grandes scènes lyriques internationales ? La Bergerie de l’Aqueduc accueille événements privés et séminaires et offre activités diverses et détente : billard, golf 18 trous à proximité, Mongolfière, centres équestres, sans oublier la Cathédrale de Chartres et le Château de Maintenon. Labellisée Châteaux et Hôtels Collection/Guide Michelin 2016.  ...

Le Coude à Coude : le plaisir d'une table conviviale

Parfaitement installé au bout du Sillon, la plus grande plage de sable de Saint-Malo, Le Coude à Coude est une invitation au voyage et au plaisir de la cuisine bistronomique. Dans ce petit établissement contemporain créé en 2009, l’accueil chaleureux de Karine Cordeau accompagné de musique discrète et des plats cuisinés divinement par le restaurateur, ne laissent pas indifférents les visiteurs de passage en Bretagne. L’atout majeur du restaurant, « c’est sa petite taille, sa cuisine ouverte ainsi que les jolis produits issus du terroir breton », souligne le propriétaire et chef Nicolas Bourdon. Une cuisine instinctive et traditionnelle Outre les crêpes, la cuisine bretonne cache plusieurs autres particularités et spécialités. Au Coude à Coude, le chef privilégie les produits du terroir, les fruits de mer, et plus particulièrement les poissons. Ces derniers sont sublimés par un accompagnement singulier (fenouil confit, émulsion de moules au curry) et une cuisson soignée. Pas uniquement ibère, ni seulement bretonne mais parfois un peu des deux, le style culinaire du restaurant mélange les produits frais locaux pour en faire une cuisine inventive à part entière à travers laquelle « les plats sont ancrés dans la tradition et la cuisine de grand-mère », explique notre interlocuteur. Une carte inventive et authentique Le Coude à Coude se distingue aussi par la créativité de son chef qui innove en permanence dans ses préparations. Sa « cuisine du marché » où tout est réalisé devant les convives flatte les palais les plus exigeants. Composée d’une entrée, d’un plat et d’un dessert, la formule du jour servie chaque midi est renouvelée régulièrement pour justement garantir cette notion de « fraîcheur et de qualité »... Le soir, les convives pourront choisir les plats sur l'ardoise de produits frais. Quant aux amateurs de bons vins, plus de 150 références sont mises à leur disposition pour leur plus grand plaisir. La carte est constituée par Nicolas, aidé de ses deux conseillers Christophe Péroux et Thierry Duchêne. La sélection créée notamment avec la collaboration de la Cave de l'abbaye St Jean vous fait voyager dans les plus beaux vignobles de France.  ...

La Maison des Cultures du Monde  — Centre français du patrimoine culturel immatériel

Grâce à l’organisation d’événements culturels et de formations, la Maison des Cultures du Monde — CFPCI valorise et facilite l’accès au patrimoine immatériel de l’humanité. Missions et actions de la Maison des Cultures du Monde La Maison des Cultures du Monde doit sa fondation à Chérif Khaznadar, poète et metteur en scène syrien, et Françoise Gründ, écrivaine, artiste et ethnoscénologue. Depuis sa création en 1982, elle contribue à valoriser et enrichir la connaissance des diverses formes du patrimoine culturel immatériel à travers des publications, des colloques, des expositions et également un événement majeur, le Festival de l’Imaginaire. ONG accréditée auprès du Comité intergouvernemental de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI), la Maison des Cultures du Monde s’est donné comme objectif d’explorer, de partager, de conseiller et de former. Missions de prospection en partenariat avec des professionnels et le monde universitaire, accompagnement d’acteurs du PCI, conception de formations sur-mesure, la Maison des Cultures du Monde est reconnue pour son savoir-faire unique en matière de recherche et de conseil sur le PCI. Le Centre français du patrimoine culturel immatériel En 2005, à Vitré, dans les Marches de Bretagne, la Maison des Cultures du Monde a inauguré un centre de ressources documentaires afin d’abriter les archives et les objets collectés lors des missions de terrain. Les 60 000 références de ce fonds alimentent une base de données accessible en ligne, certains objets, comme les instruments de musique, sont exposés de façon permanente tandis que d’autres sont prêtés ou montrés lors d’expositions temporaires. Ouvert au public toute l’année, le centre dispose d’une médiathèque consacrée au patrimoine culturel immatériel. En 2011, désigné « organisme compétent pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel » par le ministère de la Culture, en application de la Convention  adoptée par l’Unesco en 2003 et ratifiée par la France en 2006, celui-ci est devenu officiellement Centre français du patrimoine culturel immatériel. En 2016, le CFPCI a été labellisé ethnopôle et missionné pour être l’interface entre le ministère de la Culture et de Communication, le public et les acteurs du PCI. Le Festival de l’Imaginaire, un événement unique Réalisé avec l’appui de partenaires nationaux et internationaux, le Festival de l’Imaginaire offre une scène ouverte aux peuples et civilisations du monde contemporain, dans l’envie de partager avec le public l’étonnante richesse des formes d’expression de l'humanité. Une rare occasion de découvrir grands maîtres de la tradition et jeunes artistes dans les domaines de la musique, de la danse et des performances rituelles. Rencontres et ateliers autour de la programmation permettent de s’adresser à tous les publics. Colloques, tables rondes et conférences interrogent nos repères et élargissent notre vision du monde. ...

Hôtels Ocre & Azur : un séjour dans l’une
des perles du sud de la France

Pour ceux qui souhaitent joindre l’utile à l’agréable, les 4 hôtels de charme du groupe Hôtels Ocre & Azur, auréolé chacun de 4 étoiles, remplissent toutes les conditions nécessaires pour offrir un environnement agréable, propice à la détente et aux affaires. Que ce soit pour l’Hôtel de l’Horloge, Le Canberra, L’Aréna ou Le Suisse, les visiteurs profitent d’une qualité d’accueil, d’un service personnalisé ainsi que de prestations irréprochables. Hôtel de l’Horloge, des évènements sur mesure Au centre historique d’Avignon, non loin du célèbre pont d’Avignon et du Palais des papes, l’Hôtel de l’Horloge reçoit ses hôtes dans une bâtisse en pierre de taille du XIXe siècle. Pour les entreprises, l’hôtel met à leur disposition une salle de réunion insonorisée de 40 m2, d’une capacité d’accueil de 25 personnes. Réunions de travail, séminaires, déjeuners d’affaires… L’établissement est à même d’organiser des évènements sur mesure, grâce au savoir-faire et à l’expérience d’une équipe de professionnels. Afin d’assurer la réussite des séances de travail, l’hôtel fournit des matériels de pointe comme des vidéoprojecteurs, des écrans ou encore des paper-boards. Après une journée de travail bien remplie, place à la détente ! En tout, cet établissement de caractère dispose de 66 chambres, se déclinant dans un style provençal contemporain. Le Canberra, le boutique hôtel de Cannes Implanté à Cannes, sur la prestigieuse rue d’Antibes, l’hôtel Le Canberra conjugue à la perfection calme et raffinement. Ses résidents jouissent de sa proximité avec de nombreuses boutiques de luxe situées aux alentours, la plage ainsi que le Palais des festivals et des congrès.  Côté hébergement, les 30 chambres ainsi que les 5 suites de l’établissement plongent les invités dans un subtil mélange de simplicité et de sophistication, le tout inspiré d'un style cosy chic. « Nos établissements sont à taille humaine, car nous privilégions avant tout l’expérience humaine », souligne Myriam Fernandes, sales manager, responsable des ventes. À l’extérieur, cette charmante bâtisse du XIXe siècle possède une grande terrasse, un jardin avec piscine, qui promet d’agréables moments de fraîcheur pendant la belle saison. Avec son espace lounge-bar de 100 m2, sa véranda de 30 m2 et sa terrasse extérieure, l’hôtel Le Canberra reçoit jusqu’à 100 personnes en mode cocktail. L’Aréna, tout en authenticité En plein cœur de la ville de Fréjus, l’hôtel L’Aréna est synonyme de charme et de sérénité. Composé de 3 authentiques bâtisses provençales, il propose 32 chambres accueillantes, qui donnent sur une belle piscine et un jardin exotique. Grâce à ses 3 salons modulables qui bénéficient tous de la lumière du jour, l’établissement peut recevoir différents types d’évènements privés (mariages, baptêmes, anniversaires…) ou professionnels (séminaires, réunions, AG…). Ces salles, dont la plus grande dispose d’une surface de 110 m2, ont une capacité d’accueil variant de 15 à 110 personnes. Outre les équipements mis à leur disposition, les entreprises profitent également d’une connexion Internet et du Wi-Fi gratuit. Au niveau des activités « outdoor », l’hôtel propose de multiples expériences à partager entre collègues. Chasse au trésor, rallye, randonnées… mais aussi la découverte des trésors de la Provence font partie du programme. Le Suisse, une vue imprenable Situé à Nice, l’hôtel Le Suisse jouit d’un emplacement de rêve au bord de la mer, offrant ainsi à ses hôtes une superbe vue sur la baie des Anges et la célèbre promenade des Anglais. À proximité du Vieux Nice et de ses rues commerçantes, cet établissement promet un séjour inoubliable. En tout, l’hô...

Fondation Clément : haut lieu culturel de la Martinique

Les origines d’une vision L’idée de la Fondation Clément trouve ses germes dans les années 80 suite au rachat par le groupe martiniquais GBH de l'entreprise les Héritiers H. Clément. Le groupe s’est investi dès le départ dans la restauration de la maison ancienne qui était sur le domaine, jetant là les bases d’une longue série de projets. Toute l’activité culturelle du site va débuter par la préservation du patrimoine bâti et l'ouverture au public. Des projets annexes sont développés, telles des restaurations de jardins. En 2005, GBH décide de développer des programmes culturels en créant in fine la Fondation Clément. Elle a pour but de valoriser l'art contemporain martiniquais, préserver le patrimoine bâti et conserver des fonds documentaires. Conserver pour diffuser auprès du public Trois axes de travail se dégagent rapidement pour mener à bien cette action. Premièrement, le patrimoine bâti avec la gestion et la préservation de trois sites de la Martinique : l’Habitation Clément, l’Habitation la Sucrerie et l’Habitation Pécoul. L'Habitation Clément est classée au titre des Monuments historiques de France depuis 1996. Elle est ouverte tous les jours de l'année de 9 h à 18 h 30. L'Habitation Pécoul et l'Habitation Sucrerie sont des lieux ouverts au public de façon ponctuelle pour les journées européennes du patrimoine en septembre chaque année. La deuxième action concerne le patrimoine documentaire. « Nous collectons et nous conservons des archives anciennes sur l’histoire de la Martinique et de la Caraïbe, plus généralement. Ce sont des archives privées que nous mettons à la disposition du public et des chercheurs. Les archives comprennent des textes anciens bien entendu, mais aussi toute une série de documents iconographiques comme des photographies, des cartes géographiques anciennes et même des cartes postales », nous explique Florent Plasse, en charge du patrimoine à la Fondation Clément. Cette bibliothèque est nourrie des acquisitions faites auprès de particuliers soucieux de garder l’esprit originel de leur collection, à l’intérêt pour le territoire hors du commun, mais aussi d’éviter le démantèlement hors de l’île de celles-ci. La bibliothèque compte aujourd’hui près de 10 000 ouvrages, 500 œuvres d’art et pas moins de 200 mètres linéaires. Le troisième volet, sûrement le plus visible, est l’action en direction de l’art contemporain. Une histoire qui se construit au fil du temps La Fondation Clément produit des expositions d’artistes en lien avec la Caraïbe depuis plus d’une dizaine d’années. Cette production trouve un écho particulier aujourd'hui grâce à l’accueil de ce programme d’exposition sur la commune du François, terre originelle des Rhums Clément, dans un bâtiment inauguré en janvier 2016 et signé de la main de l’architecte Bernard Reichen. « C’est une chance de pouvoir travailler sur un contexte aussi riche. On aurait pu fabriquer un musée complément autonome, sans lien avec l’histoire. Mais le défi a été de trouver la réponse juste par rapport à une situation déjà longue et à la place d’un site, installer des éléments contemporains dans une histoire qui s’est construite au fil du temps. », raconte l’architecte. Les conditions d’exposition répondant aux différentes normes internationales permettent d’accueillir chaque année un projet d’exposition en lien avec une grande institution nationale. Dernièrement, c’est le Centre Pompidou qui a vu son exposition « Le Geste et la matière », réalisée en partenariat avec la Fondation Clément et consacrée à la peinture parisienne allant des années 1945 à 1965, accueillie au sein des murs de la Fondation. À ce moment-là, nous ne sommes pas dans de l’art concernant la Caraïbe, mais dans l’idée de pouvoir permettre à un public martiniquais d’accéder aux mêmes expositions que celle de la métropole. On participe à la décentralisation de la culture, au désenc...

Planches et gamelles : de la créativité au menu

Pour son deuxième restaurant, le chef Anthony Lopez opte pour le port de Lavandou et crée Planches et Gamelles. Un nom savamment choisi qui résume bien l’ambiance et l’esprit qui anime le restaurant, car ici, on vient pour bien manger, sans chichi, en toute convivialité.   Un décor authentique Le détail le plus frappant au sein du restaurant Planches et Gamelles porte sur son identité visuelle. En effet, il s’en dégage une parfaite dualité voire une symbiose entre les objets anciens et ceux plus modernes. La décoration est originale. Les vieux objets tels que les casseroles, les gamelles et les vieilles photos provençales ornent les murs. Les meubles quant à eux témoignent aussi de ce mélange entre l’ancien (présence d’éléments en cuir) et du contemporain (éclairage finement étudié, tons chauds et vifs…). Cet ensemble confère au restaurant un esprit chic, sobre et moderne. Le confort n’est pas en reste. Les amis ou collègues venus prendre l’apéro trouveront plaisir à s’installer dans le petit coin salon, particulièrement cosy. Au sein de cette adresse, le propriétaire Anthony Lopez veut valoriser l’esprit bistrot. Jusqu’à l’agencement des vins, tout illustre ce concept. Les bouteilles trônent fièrement au milieu des trésors chinés dans les brocantes et antiquaires. La bonne synergie entre la cuisine et la salle, la qualité de service de l’équipe qui se reflète par un bon accueil et l’ambiance chaleureuse font de Planches et Gamelles, un rendez-vous gourmet incontournable. Découvrir la cuisine La maison met à l’honneur les produits frais issus du terroir qui sont travaillés avec inventivité par le jeune maestro Clément Mathieu. Son savoir-faire se découvre dans les menus qu’il prépare avec soin pour émerveiller les papilles. Clément Mathieu et Anthony Lopez veulent faire découvrir les plats traditionnels provençaux. Ils offrent des assiettes généreuses, riches et préparées sur la base de l’intuition et de la créativité. Le restaurant possède trois menus qui évoluent selon les arrivages et la saisonnalité. En entrée, une délicieuse salade piémontaise préparée à la façon provençale. En plat de résistance, le mignon cochon, polenta crémeuse agrémenté de saucisse fumée et courgette. Ou, pour les amateurs de poisson, le petit farcis version marine, tomates et courgettes farcies d’une brandade : un vrai bonheur. Côté dessert, le classique mais incontournable brownie au chocolat noir, noisettes et crème anglaise au popcorn régale les papilles. Le restaurant offre également des spécialités à ne pas manquer comme la lentille du Puy mijotée dans un savoureux bouillon de bœuf agrémenté d’œuf poché et croûtons. Le Parmentier de cabillaud mérite également le détour. Gratiné au poêlon, ce plat offre une expérience culinaire unique....

Corpo’Events : une agence événementielle aux compétences transversales

Spécialiste en tourisme d’affaires, Corpo’Events excelle aussi bien dans l’organisation de séminaires que dans la préparation de voyages incentives (en France ou à l’international), en misant sur la créativité et l’originalité pour faire vivre une expérience unique aux participants. « On a, effectivement, un catalogue d’idées et de prestations que l’on propose mais on personnalise vraiment selon le brief qui nous est communiqué par les clients », explique Laurence Boujon, chargée de marketing et de communication. Le portfolio reprend des réalisations innovantes à l’instar d’une convention nationale au Portugal, un séjour incentive sous le soleil de Corse, ou encore un séminaire organisé dans les montagnes de Chamonix-Mont-Blanc. Pour ce qui est des activités de team building ou soirées d’entreprise, toute l’équipe fait preuve d’une grande flexibilité en adaptant les prestations aux besoins des clients et en faisant appel à un réseau de partenaires spécialisés dans l’événementiel et l’animation. Afin de parfaire la communication globale de ces divers événements, Corpo’Events offre une formule complète en branding, allant d’une création graphique jusqu’à une mise en scène d’un concept thématique lié à un événement particulier, assurée par un pool de passionnés intervenant dans l’univers du digital, de la scénographie et de la décoration. La fameuse célébration des 150 ans de la Société marseillaise de crédit à Marseille illustre bien le professionnalisme – et l’ingéniosité – de l’agence. InvitYou, une plateforme modulable et une offre clé en main Corpo’Events a développé cet outil digital de gestion événementielle pour accompagner les entreprises dans la gestion globale des invités, pour permettre aux organisateurs de gagner du temps et d’optimiser leur communication. Sa technologie intelligente prend forme via une interface simple et intuitive, qui offre des fonctionnalités multiples à ajuster selon les utilisateurs. « C’est un outil très performant qui est mis à disposition des clients, il est personnalisable et facile à prendre en main », reprend notre interlocutrice. Cette solution accompagne les entreprises à chaque étape de la préparation jusqu’au jour J et assure une traçabilité complète de l’évolution de l’organisation. Pour commencer, InvitYou permet de créer des supports en ligne (site web, badge, programme, invitations, formulaire d’inscription) dynamiques et intégrés à l’image de l’entreprise. Une de ses options donne la possibilité de programmer facilement l’envoi et la relance des invitations, et de gérer les retours. Grâce à la mise à jour automatique des données, les modifications apportées sont instantanément enregistrées, centralisées et synchronisées avec l’ensemble des informations. Quatre modules sont proposés ensuite pour assurer le bon déroulement du projet le jour J : YouCheck, YouSit, YouVote et VidéoLive, qui recensent des informations interactives en temps réel. Avec les outils de reporting que propose la plate-forme, les entreprises auront accès à des statistiques détaillées et à des feed-back des participants pour mesurer l’impact de leur événement. InvitYou est donc un outil astucieux qui permet d’avoir le contrôle sur l’ensemble de l’organisation de l’événement, et de gagner en temps et en efficacité. BAREFiiT: une course en équipe, pieds-nus et en musique ! L’agence s’est inspirée de la course d’obstacles pour lancer sa nouveauté 2018 destinée au grand public et aussi aux entreprises. « Cela fait quelques temps déjà que Corpo’Events propose des activités sportives de cohésion d’équipe, et BAREFiiT s’inscrit dans cette logique-là », explique Laurence Boujon. Et puisque l’agence ne fait pas dans la demi-mesure, elle a spécialement mis en place une équipe de haut niveau pour travailler sur ce projet ambitieux, tout en s’entourant de son réseau de partenaires sportifs en France et l’international. BARE...

Champagne L'Hoste Père et Fils :
le plaisir de découvrir et d’apprécier le champagne

L’aventure de Champagne L’Hoste Père et Fils démarre en 1970, avec Jean et Suzanne L’Hoste, des époux animés par la passion de produire des vins de qualité et de caractère. Dignes héritiers de leurs parents, les frères Pascal et Dominique continuent dans cette lancée, tout en apportant un souffle de modernisme à l’exploitation du domaine. Savoir-faire et valeurs responsables Produire un « authentique » champagne n’est pas donné au premier producteur venu. En effet, plusieurs facteurs entrent en compte pour y arriver, notamment le savoir-faire, le terroir, les cépages ou la méthode d’agriculture. Avec son sol calcaire idéal pour le chardonnay, Bassuet est l'un des atouts majeurs du champagne L’Hoste Père et Fils. Les pieds de vigne, qui ont en majeure partie entre 20 et 40 ans, sont cultivés selon la méthode raisonnée, comme l’explique Dominique L’Hoste : « Nous essayons d’utiliser les produits qui respectent l’environnement, de limiter l’utilisation des herbicides. Tout est mis en œuvre pour améliorer les choses dans le domaine. » Ajoutez à tout ceci le savoir-faire familial et vous obtenez un champagne de producteur, authentique et raffiné. Cinq cuvées du tonnerre Chaque année, L’Hoste Père et Fils produit environ 115 000 bouteilles, réparties en cinq cuvées. Mais celle qui fait particulièrement honneur à la maison est sans nul doute le « Brut Prestige » Blanc de Blancs. Dernièrement récompensée d’une médaille d’or lors du Concours international de Lyon, cette cuvée est également celle qui cartonne le plus auprès des particuliers. Pour autant, le « Brut Tradition », l’« Extra-Brut, Blanc de Blancs », le « Millésimé » ainsi que le « Champagne Rosé » sont aussi imprégnés de cette authenticité chère au domaine. ...

Restaurant Eligo :

Une cuisine de haute volée dans une ambiance décontractée

Ouvert à la fin de l’année 2014, le restaurant bistronomique Eligo, dont le nom signifie en latin « faire un choix », propose une cuisine raffinée, goûteuse et généreuse, se basant exclusivement sur des produits frais et de saison, émanant pour la majorité d’une production locale. Les repas proposés sont aussi alimentés par un réservoir unique de vignobles, d’agriculture, d’élevage, de pêche et de tradition laitière fidèle au bassin lémanique mais aussi aux cultures et aux origines françaises et suisses. Une cuisine raffinée, créative et accessible Les prestigieux et exigeants inspecteurs du guide Michelin ne tarissent pas d’éloges sur la proposition culinaire du restaurant Eligo, la considérant comme « une cuisine d’une grande finesse ». Ces spécialistes reconnus ont constaté « des produits de première qualité et une finesse d’exécution évidente, des saveurs marquées et une constance dans la réalisation des plats ». Par contre, le menu varie chaque jour en fonction des arrivages et la carte prenant l’apparence d’une tablette tactile se renouvelle et dévoile des plats à prix abordables et des découvertes en quatre ou six séquences.  La cuisine d’Eligo multiplie les saveurs et innove en mariant les pâtes maison de semoule de blé dur avec des écrevisses lémaniques, un merlan de ligne avec de la bière blonde de Savigny, ou encore un œuf fermier de Bremblens avec du lard du Val d’Aoste et de la truffe noire du Périgord. Un délicieux et authentique voyage gastronomique. La  carte du restaurant change au rythme des saisons et des produits qui les accompagnent. Un design épuré et une ambiance chaleureuse et détendue         L’ambiance d’Eligo allie l’élégance à la convivialité. Le design léché de l’établissement maintient un aspect urbain et industriel, dans le respect de l’architecture globale, mais également du passé historique du quartier du Rôtillon accueillant le restaurant. En effet, avec son design d’intérieur, Eligo délivre une touche artisanale, rappelant le temps des cordonniers et des tanneurs. L’établissement compte 45 places et une cuisine transparente, afin d’observer le chef mettre la main à la pâte tout en favorisant les échanges. L’ensemble donne un concept «bistronomique» : de la gastronomie dans l’assiette dans une ambiance détendue. Ainsi, l’endroit bénéficie de tout le confort et de l’esthétique nécessaires afin que les clients puissent se sentir comme chez eux. Ajoutons à cela un service soigné et un accueil toujours chaleureux, si l’on en juge d’après les avis recensés chez Trip Advisor et La Fourchette dans lesquels Eligo obtient respectivement les notes de 4,5/5 et 9,3/10. Une autre preuve de son excellence. ...

Le François II : un restaurant coup de cœur

Bien que le restaurant ait conservé ses pierres apparentes spécifiques par nostalgie de la Bretagne natale des propriétaires, sa déco a été renouvelée avec gout pour apporter une plus grande modernité et un coup de jeune à l’ensemble. Situé à quelques distances des bords de Loire, à 12 km à l’ouest de Nantes, Le François II reste une belle découverte pour ceux qui ont la chance de s’y rendre.  Aidé des « frères du chef », d’authentiques producteurs morbihannais en porc, veau et bœuf en cours de conversion à l'agriculture biologique depuis mai 2016, ce restaurant de proximité n’a de cesse de revisiter les classiques dans un effort constant pour faire apprécier à ses clients, les spécialités du terroir. Depuis 2005, le restaurant est distingué  par le guide Michelin, d'un BIB gourmand et depuis octobre 2016, répertorié au sein de l’Association des Restaurants de Qualité sous l’égide du Collège Culinaire de France dans lequel co-participent les Chefs les plus étoilés au monde au guide Michelin dont Joël Robuchon et Alain Ducasse, membres co-présidents des Restaurants de Qualité. Le restaurant est aussi labellisé clé-verte depuis environ 3 ans. Une cuisine authentique Dans une salle aux tons sobres mais combien chaleureux, cette ancienne mercerie digne de la caverne d’Ali Baba fait le bonheur des gourmets et des gourmands avec son authentique cuisine traditionnelle. Le chef étant détenteur du titre de maitre restaurateur, les produits locaux sont principalement à l’honneur avec une qualité et une fraicheur assurées par les artisans et producteurs avec lesquels il collabore étroitement. À travers différentes formules, allez au hasard des découvertes qui s’avèrent également être de belles révélations. Entre la mousse de canard à la mingolette au cylindre de foie gras, les noix de Saint-Jacques poêlées à la vinaigrette de coriandre et xerès ou encore le délice pomme-poire, vous n’aurez que l’embarras du choix. Pour accompagner les plats, le choix de Solenn se porte sur une belle sélection de vins comprenant plusieurs appellations en bio et label Terra Vitis notamment. ...

Les jardins de la Medina, un hôtel de charme incontournable au cœur de Marrakech

Etablissement extrêmement prisé de la ville ocre, « les Jardins de la Médina » propose à ses clients toutes les prestations et les services d’un hôtel de luxe. « L'âme d'un Riad, l'esprit d'un hôtel », telle est la philosophie de ce lieu, une  ancienne demeure princière, au cœur du quartier historique de la Kasbah à 2 pas du Palais Royal. Derrière les hauts murs des Jardins de la Médina se cache l'histoire d'un des authentiques riads de Marrakech, autrefois destiné à la villégiature de familles nobles, ayant laissé l'empreinte de l'art de vivre  arabo-andalou. Transformée en hôtel de charme en 2001, la propriété a conservé son architecture originelle du XIXème siècle, en intégrant autour d'un jardin d’exception de 3000 m2, les chambres et suites sont disséminées parmi les jacarandas, palmiers centenaires, bigaradiers et autres plantes luxuriantes. De somptueuses chambres et suites, toutes différentes L’hôtel « les Jardins de la Médina » possède une capacité totale de 36 chambres réparties en 4 catégories. 12 Chambres supérieures côté Patio, situées au premier et second étage, conçues à l'image de la Medina de Marrakech. Ombragées et tempérées, elles s'ouvrent sur des patios typiques plantés d'arbustes, de fleurs odorantes et agrémentées de fontaines traditionnelles. 11 Chambres supérieures côté Jardin dont une pour personnes à mobilité réduite, spacieuses et ouvrant directement sur le jardin. Idéales pour les petites familles, elles permettent d'ajouter un lit pour un enfant ou un adulte (200cm x 90cm). 6 Chambres de luxe « Solarium » portant bien leur nom puisqu’elles sont plein soleil. Dominant le jardin et très lumineuses, elles s'ouvrent sur une petite pergola idéale pour le petit-déjeuner. Un escalier mène à une grande terrasse solarium privée qui s'apprécie encore mieux en duo. 7 Chambres de luxe « Sultane » portant les noms de femmes musulmanes Aicha, Mansouria, Davia, Bahia, Kahena, Farah Diba et Oum Khalsoum ayant chacune marqué leur temps. Ces suites avec terrasse privative ou balcon offrent une magnifique vue sur le Jardin et un séjour d’exception. La plupart d’entre elles sont équipées de cheminées, de vastes baignoires ou de larges douches pluies. Une belle et grande piscine et de majestueuses terrasses Marrakech demeurant  avant tout une destination de bien-être et de farniente, Les Jardins de la Médina met à la disposition de ses clients une grande et belle piscine (chauffée en saison) au cœur de son jardin luxuriant. A l’heure de la sieste les terrasses vous invitent au farniente et à la contemplation. Du haut de ces solariums, en hiver, vous avez le sentiment merveilleux de pouvoir toucher du doigt les sommets enneigés de l’Atlas. En été, votre regard est attiré davantage par les Jardins de l’Agdal tout proches et par le labyrinthe des ruelles et des toits-terrasses de la médina tout autour de vous. A l’heure bleue, lorsque le soleil descend, le miracle opère. Les lueurs rouges de la médina se mélangent à celles du soleil couchant et les myriades d’étoiles saluent l’illumination de la mosquée de la Koutoubia là bas, juste à côté de place Jemaa El Fna où bât le cœur éternel de la ville rouge. ...

Yndō Hotel : le luxe intime et sur mesure à Bordeaux

Les touristes d’affaires en déplacement dans la perle d’Aquitaine trouveront en l’Yndō une parenthèse au calme, entre les murs d’un ancien hôtel particulier. A cinq minutes du Triangle d’or, l’adresse entretient ses hôtes dans une ambiance de luxe placée sous le signe de l’intimité. Une adresse confidentielle pour un accueil élitiste L’Yndō Hotel ne compte que 12 chambres et suites. C’est dire quel intérêt l’établissement accorde à l’intimité de ses hôtes. Pensée dans un style cosy contemporain, la décoration imprime au lieu une ambiance très chic et apaisante. Le luxe est palpable entre chaque ligne des meubles, amoureusement choisis par la propriétaire Agnès Guiot de Doignon, avec la complicité de designers pointus. Des matières savamment mélangées entretiennent la chaleur dans les chambres et les pièces à vivre. Le velours enveloppe un mix de bronze et de laiton pour l’élégance. Le côté rassurant du noyer et du chêne huilé finit d’imprimer à chaque pièce une signature particulière, confortable rappel de son chez-soi. Un service dédié et sur mesure pour la clientèle d’affaires Parce que le client de l’Yndō Hotel doit avoir une expérience de séjour exceptionnel, l’équipe de la maison reste à l’écoute des moindres demandes du client. Les touristes d’affaires bénéficient, en particulier, d’une facilitation de la réservation et de surclassement. L’établissement peut mettre au point une formule repas très particulière, dans sa composition, le nombre de convives ou l’heure de service. Les tables des salles à manger servent des plats concoctés selon les envies – même très spéciales – des clients. L’enseigne met, cependant, un point d’honneur à ne recourir qu’à des produits frais, de saison et choisis en local. L’occasion de savourer charcuteries, fromages, huîtres et autres soupes délicates. ...

Chez le Père Chaussy : manger lyonnais à Manthes

Ce sont bien les femmes qui ont apporté sa lettre de noblesse à la gastronomie lyonnaise, même si ce sont majoritairement des hommes qui en portent le flambeau de nos jours. Les Mères lyonnaises, ces cuisinières de grandes familles bourgeoises qui ont décidé d’ouvrir leurs propres établissements ont inspiré Serge Chaussy en ouvrant son restaurant « Chez le Père Chaussy ». Leur cuisine était simple et copieuse, avec des accords judicieux qui sublimaient les produits de haute qualité. Cette simplicité a porté haut la gastronomie lyonnaise, si haut que Rabelais s’en est inspiré pour écrire Gargantua. Aujourd’hui encore, certains gastronomes qualifient Lyon de « capitale de la gastronomie mondiale ». Défendre cette image constitue un défi pour les restaurants de spécialités lyonnaises comme « Chez le Père Chaussy ».   Des spécialités Lyonnaises A côté des illustres bouchons lyonnais, des restaurants comme celui de Serge Chaussy mettent du leur dans cette promotion de la gastronomie lyonnaise. En tant que carrefour entre plusieurs terroirs, Lyon a été comblé par d’excellents produits tels que le bœuf charolais, le poulet de Bresse ou les fromages d’Auvergne. La gastronomie s’ancre d’autant plus à la tradition grâce à la gourmandise des Lyonnais, ces derniers discutent cuisine avant, durant et après le repas. La cuisine lyonnaise initiée par les Mères lyonnaises porte une attention particulière à la qualité des produits qui deviennent les stars des assiettes. Serge Chaussy peut s’en procurer grâce à une bonne relation avec les producteurs locaux. Les abats comme les tripes, le gras-double, le foie de veau ou encore la langue de bœuf y tiennent une place importante. Dans cet esprit, « Chez le Père Chaussy » présente une cuisine raffinée qui propose des poissons, viandes, foies gras poêlés... Il y associe son savoir-faire qu’il a hérité de son père. A part le service quotidien, la maison fait également des repas de groupes pour les évènements de familles tels que les baptêmes ou mariages.   La carte du restaurant « Chez le Père Chaussy » change tous les six mois. Parmi les plats phares figure le tablier de  sapeur qui est à lui tout seul un symbole de la gastronomie lyonnaise. C'est une recette à base de fraise de bœuf coupée en escalope, panée, grillée accompagnée d'une sauce à base de vin blanc, oignons, moutarde à l'ancienne, crème, sel et poivre. Le Tablier de sapeur est servi toute l’année comme certains plats qui sont énormément demandés à savoir la tête de veau, la langue de bœuf et les grenouilles à la persillade. A côté, le Chef mise aussi sur des touches personnelles créatives dans la carte des hamburgers, valable tous les jeudis et dimanches soir. Il y propose par exemple « Le Père Chaussy » composé de pain, salade verte et tomates, steak haché, médaillon de bloc de foie gras, légumes cuisinés, sauce au foie gras et frites. Pour digérer tout cela, la carte des vins suggère des crus de Gascogne, des Côtes du Rhône ainsi que ceux des domaines de la région comme la cave de Tain ou cave de Sarras.   ...

Excursion dans la vallée du Lot et du Vignoble

La cité médiévale de Puy-L’Evêque se tient perchée sur un éperon rocheux avec son donjon du XIIIe siècle et ses demeures seigneuriales en pierres dorées. Les jardins suspendus confèrent une vue imprenable sur le Lot. Les amateurs de patrimoine prolongent leur balade jusqu’à Duravel, cité gallo-romaine anciennement ceinte de remparts. Pour les amoureux de belles pierres et d’histoire, direction les bastides de Castelfranc et Montcabrier, petits bijoux d’architecture. Au cœur du méandre le plus resserré de la rivière Lot, la cité médiévale de Luzech, à l'ombre protectrice de sa tour, a un charme indéniable. Tourisme, vigne et oenologie en Vallée du Lot Le territoire est réputé également pour l’excellence de ses vins. Savoureux et riches en tanins, ils ne manquent ni de fraicheur ni de vivacité et donnent des vins de longue garde. Une gabarre emmène les visiteurs sillonner les vignes au fil de l’eau et déguster un grand cru au creux des méandres. Version rando, cyclo ou tout simplement en flânant au gré du Lot, en famille, en duo ou en solo savourez un moment de détente et de découverte, entre convivialité et authenticité. ...

Champagne Vignon Père & Fils : soixante ans de savoir-faire

Verzenay, avec ses 1 000 habitants, se trouve dans la Grande montagne de Reims. Réputé pour ses vignes qui dominent les terres à perte de vue, le village compte environ 410 hectares de vignobles pour une surface totale de 1 062 hectares. Son encépagement comprend 86 % de pinot noir, 14 % de chardonnay et 0.6 % de meunier, avec une classification 100 % Grand cru. Son climat fait une de ses particularités, puisqu’il jouit d’un climat dit « océanique dégradé ». Son terroir quant à lui repose sur un sol argilo-calcaire et de la coccolite (craie). C’est sur cette terre bénie par la nature que la famille Vignon produit ses champagnes dans le respect des traditions. Grâce à un savoir-faire ancestral et une grande passion pour le champagne de terroir, la maison Vignon fait partie des plus respectées dans sa région. Ses cinq hectares de vignes permettent la production de 15 000 à 18 000 bouteilles, dont 30 % est vouée à l’exportation (Allemagne, Japon, Angleterre, Italie, Costa Rica, Espagne, Belgique). Sur ce terroir, Stéphane Vignon prône « le respect au maximum de la nature ». Animé par l’amour de la terre et dans un souci de préserver l’environnement, le vigneron y pratique une viticulture raisonnée, d'ailleurs, le vignoble est en conversion pour obtenir l'HVE (Haute Valeur Environnementale). Des champagnes élaborés avec passion et amour La maison Vignon fait partie des producteurs à user de la technique de vinification parcellaire, dont 65% est travaillée en fûts issus de chênes des forêts de Verzenay. L’élevage en fûts se fait  dans un nouveau cellier inauguré en 2006. Les vins quant à eux vieillissent dans une cave voûtée du 19e siècle. Un autre aspect important, les cuvées sont non filtrées, non collées, sur lies, dosées en extra-brut et la chaptalisation n'est pas recherchée. Des champagnes riches en goût et en saveur prennent ainsi vie au sein du domaine, à l’exemple du Vignon les Marquises Rosé (2012) élaboré à partir d'une seule vigne de 1965 et avec lequel la maison a gagné le Concours des Jeunes Talents du Champagne. Laissez-vous également charmer par la cuvée Vignon la Réserve des Marquises (2013), issue de sélection parcellaire de vieilles vignes de plus de 40 ans des terroirs Grand Cru de Verzy et Verzenay. ...

Restaurant Le Caroubier :
une belle surprise au cadre marocain

Que ce soit pour un dîner en amoureux, un repas en famille ou des retrouvailles entre amis, les lieux se prêtent merveilleusement à toutes les occasions de vie. Véritable invitation au voyage, Le Caroubier propose une cuisine gastronomique marocaine particulièrement ensoleillée, avec d’authentiques saveurs d’ailleurs. Ambiance orientale dans les assiettes comme dans la salle Difficile de résister à son savoureux pigeon sucré-salé aux amandes et au miel, servi dans des feuilles de brick au four, ou à son tajine d’agneau aux amandes, pruneaux, cannelle et quatre épices à tomber par terre ! Terminez avec une douceur andalouse aux figues, dattes et écorces d’oranges confites, qui constitue un véritable délice pour les papilles ! Le Caroubier, c’est aussi l’hospitalité et le service réunis, des qualités si chères aux Marocains, et qui règnent en permanence au sein du restaurant. Le personnel est accueillant et disponible, afin de vous faire vous sentir comme à la maison.  Le restaurant est privatisable pour accueillir des soirées à thèmes, selon vos préférences. Il suffit d’en formuler la demande. Pour accompagner chacun de vos repas, la maison vous invite à goûter à son excellent vin rouge marocain, le Riad Jamil de la région de Meknès, qui est élevé dans des vieux fûts en chêne… une très belle découverte.    ...

Wopilo : l’allié ultime
de vos plus belles nuits

De bonnes raisons pour ne plus négliger son sommeil Inutile de rappeler à quel point un bon sommeil conditionne le bien-être. Or 62 % des Français rencontrent des difficultés à dormir, selon les statistiques de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) publiées en mars 2018. Les chiffres sont plus alarmants quand il est question de maux de dos. En effet, 80 % des personnes interrogées déclarent ressentir cette douleur au moins une fois dans leur vie. Dès lors, en collaborant avec un ostéopathe, Thomas Hervet a créé Wopilo. Particularité ? C’est un oreiller à la conception innovation qui favorise un meilleur sommeil.  Quand on sait qu’une personne passe un tiers de sa vie à dormir, l’oreiller Wopilo vient à point nommé pour nous entrainer dans les bras de Morphée. Assurer un sommeil réparateur « Le sujet du sommeil n’est pas toujours abordé de la bonne manière », déplore Florian Deveaux, responsable marketing de la startup. « Le premier réflexe se dirige souvent vers le matelas ou d’autres facteurs externes. Nous négligeons le rôle essentiel de l’oreiller dans le choix de la literie », rapporte-t-il. Mais pourquoi accorder tant d’importance à l’oreiller ? En réalité, il contribue à assurer un sommeil réparateur en détendant le corps tout en soulageant les tensions au niveau des vertèbres cervicales. En d’autres termes, dormir correctement avec un oreiller adapté est le point de départ d’un réveil matinal agréable. « Nous voulons sensibiliser le fait que dormir est aussi fondamental que savoir manger équilibré, consommer sainement ou faire du sport », fait savoir notre interlocuteur. En effet, sur le long terme, une bonne qualité de sommeil va influencer l’amélioration de la santé physique et morale. Nuit après nuit, les muscles se détendent, l’organisme se répare et les tissus se régénèrent, permettant au corps de retrouver son tonus. Confort et maintien cervical  La solution Wopilo repose sur une savante combinaison de confort et de maintien cervical optimal. Le design du coussin est thermostable, simple et élégant. Il est conçu de façon à accueillir un cœur en mousse à mémoire de forme, qui épouse chaque mouvement pendant le sommeil. « Cela permet d'atténuer les douleurs cervicales et de soulager la nuque pendant le sommeil. Nous venons répondre à un vrai besoin que nous avons personnellement vécu », explique Florian Deveaux. Grâce aux deux poches d’épaisseurs différentes qui renferment le cœur, les personnes peuvent choisir entre une face plus moelleuse et une face plus ferme selon leur goût. Quant au garnissage, l’équipe a choisi d’utiliser la microfibre, « la plus fine du marché​ et très résistante pour obtenir le même gonflant qu’un garnissage naturel », nous précise-t-on. Enfin, une enveloppe anti-allergène 100% coton vient envelopper le tout pour assurer le maximum d’innocuité. L’oreiller Wopilo, 100 % made in France, est confectionné par un atelier spécialisé dans la petite literie pour l’hôtellerie de luxe. En plus de réduire le coût de fabrication, ce choix est surtout cohérent avec le souci d’offrir un produit de qualité. « Nous pouvons affirmer que nos utilisateurs consomment moins mais mieux et investissent dans la durabilité en choisissant Wopilo », déclare l’équipe. ...

Altamira Développement : le leadership par l’équilibre

Qu’il s’agisse de dirigeants d’entreprises, managers ou même de particuliers, Altamira Développement propose de développer les aptitudes au leadership à travers une approche inédite et une méthode s’inspirant d’un art martial traditionnel japonais : l’aïkido. Tout est question d’équilibre(s) Chaque individu a la possibilité de développer son leadership. Pour cela, se sentir confiant et bien dans sa peau est primordial. « On est d’autant plus performant quand on est heureux et serein », souligne Éric Hubler, le fondateur. Pour accéder à ce bien-être intérieur, l’individu doit avant tout trouver son équilibre. « L’équilibre s’exprime à travers une façon d’être, d’agir, de communiquer qui fait appel à des ressorts profonds », explique notre interlocuteur. Notion intrinsèquement dynamique, l’équilibre est une balance permanente entre des déséquilibres sans cesse exprimés et rattrapés. En un mot, l’équilibre n’existe que par rapport aux déséquilibres sur lesquels la personne va pouvoir s’appuyer pour progresser à travers l’expérience et développer une certaine forme d’équilibre qui lui est propre. Aïkido Management® : une méthode de formation surprenante et accessible à tous Pour Éric Hubler, le leadership est d’abord « une question d’attitude, de comportement et d’éthique ». Et quel moyen plus adapté que la référence aux arts martiaux, véritables écoles de la vie aux enseignements universels, pour forger un comportement exemplaire. En effet, la pratique des arts martiaux permet de renforcer des aptitudes telles que la maîtrise et le dépassement de soi, la concentration, le respect, l’adaptation permanente au changement… Toutes ces qualités sont essentielles dans la vie quotidienne et doivent s’appliquer également dans le monde de l’entreprise. Dans une session Aïkido Management (qui n’est pas un cours d’aïkido !), la forme accompagne le fond, pas question de rester cloîtré dans un bureau en costume-cravate car tout se déroule sur un tatami. En kimono, les « apprentis » apprennent à se recentrer et à libérer leurs énergies tout en restant acteurs de la formation. À travers l’Aïkido Management, Éric Hubler montre la voie mais il appartient à chacun d’incarner le changement. « Cela suppose un important travail sur soi et plus encore pour le manager du fait de sa mission… c’est une vraie démarche transformationnelle qui s’inscrit dans la durée », rajoute Éric. Les livres et les conférences, une ouverture au grand public Si les offres d’Altamira Développement s’adressent principalement aux entreprises, une ouverture vers le grand public se développe parallèlement par le biais des livres comme « L’Equilibriste » devenu un bestseller international, mais également des conférences. D’une durée d’une heure et demie en moyenne, elles ont pour objectif de réveiller et de révéler le potentiel de chaque individu. « Pendant mes conférences, je fais réfléchir les gens, mais je les fais également bouger, respirer, se tenir différemment car le changement passe aussi par le corps », termine Éric Hubler. ...

SOFIE : solution dédiée des investisseurs en Flandre Pays de Saint-Omer

L’ambition de cet organisme, aujourd’hui présidé par le chef d'entreprise François Motte, est clairement traduite dans son appellation. Il entend être l’interface pour les entreprises qui projettent de s’implanter sur le territoire. Accueillir les investissements dans un espace d’opportunités La première mission de SOFIE est de faciliter l’installation des nouvelles entreprises qui cherchent à investir dans l’espace économique Flandre Pays de Saint-Omer. Il faut dire que celui-ci présente d’innombrables atouts qui y ont déjà attiré, à ce jour, quelque 11 800 entreprises. L’agence SOFIE opère tant pour les implantations nouvelles que pour le développement des entités existantes. Les porteurs de projets accèdent aux mêmes gammes de services. En outre, il faut savoir que SOFIE est financée par les collectivités qui font du développement économique leur priorité.   Une agence comme SOFIE bénéficie aux chefs d’entreprise à bien des égards. Ils peuvent, ainsi, réinvestir le temps gagné dans les contacts à établir avec les différents acteurs, dans leur cœur de métier. Cette interface d’entreprises devient effectivement le référent unique de leurs démarches. En particulier, l’équipe de SOFIE favorise l’accès de ces investisseurs aux opportunités immobilières et foncières présentes sur le territoire. En sachant que celui-ci rassemble une vingtaine de parcs d’activités regroupant diverses filières (agroalimentaire, industrielle, logistique, services, etc.). Les atouts d’une zone d’activité Sur ses 2000 km² d’espace, la Flandre Pays de Saint-Omer donne accès à 300 ha de domaines fonciers. Les nouvelles entreprises ont toute latitude pour trouver un espace adéquat, quel que soit leur type d’activité. Tous les types de bâtiments sont effectivement disponibles parmi les 300 biens en concurrence. La desserte du site est optimale, non seulement par sa situation privilégiée sur les connexions autoroutières A16, A26 et A25, mais aussi par la présence du port fluvial d’Arques. Une dizaine d’enseignes profitent déjà des performances de ce dispositif technique. La Flandre Pays de Saint-Omer, c’est surtout l’opportunité de se positionner dans un bassin rassemblant des filières d’excellence. Outre l’agroalimentaire, filière pour laquelle le territoire détient une solide réputation, avec ses 5 000 emplois,  le site présente des performances convaincantes dans le secteur industriel. Celui-ci fournit 30% des emplois salariés avec des enseignes comme ARC, en tête de file. Cette dernière fait figure de fleuron économique du territoire avec son titre de première industrie et de première entreprise exportatrice. Le savoir-faire d’entreprises, de spécialités différentes, comme la brasserie Goudale et la brasserie de Saint-Omer, a fait du territoire le premier pôle brassicole indépendant, à l’échelle nationale. Enfin, les différents cœurs de métiers peuvent trouver les ressources dont ils ont besoin en matière de compétences sur cet espace dynamique qui compte 71% d’actifs. SOFIE s’attache également à apporter son soutien dans le recrutement de la main-d’œuvre parmi les ressources locales qui bénéficient d’une palette de formations diversifiées dans les établissements du territoire. À l’origine de SOFIE, l’histoire d’une capitalisation de compétences Saint-Omer Flandre Interface d’entreprises a commencé à assurer ses différentes missions en 2016. Les compétences de cet acteur majeur de la promotion économique du territoire découlent de la mise en commun des savoir-faire de deux agences. L’agence de développement économique de Flandre Intérieure et celle du Pays de Saint-Omer. SOFIE disposent de deux bureaux pour accueillir les organisations requérant ses services. À Hazebrouck, les prestations sont assurées au Centre tertiaire Flandre Lys. A Saint-Omer, l’équipe est joignable à la Maison du Développement Economique. Ces lieux regroupent les partenaires du territoire en lien avec l’économique. ...

Château Kirwan, un domaine de référence

Le Château Kirwan, un Margaux authentique et élégant L’AOC Margaux est la seule appellation communale du Haut-Médoc à porter le nom d’un premier grand cru classé et une des plus prestigieuses et des plus vastes appellations du Médoc. Elle s’étend sur 1 400 ha et produit 21 crus classés sur 61 dans tout le Médoc.  Le vignoble se trouve au sud du Médoc sur des terroirs sablonneux, graveleux et argileux. C’est un assemblage de 45 % de Cabernet-Sauvignon, 30 % de Merlot, 15 % de Cabernet franc et 10 % de Petit Verdot. Les Margaux se distinguent par leur élégance et leur finesse. En bouche, ils sont harmonieux, amples, soutenus par une fine trame de tanins délicats et savoureux. La finale est toute en harmonie et en élégance. Le Margaux est un vin "féminin", évolue et touche son apogée 15 à 20 ans plus tard selon les millésimes.  Le Château Kirwan, une belle aventure Au 18ème siècle, Sir John Collingwood, important négociant britannique installé à Bordeaux pour le commerce avec l’Angleterre règne sur le Domaine de Lasalle. Son gendre Mark Kirwan hérite de ce prestigieux vignoble en l’agrandissant avec une parcelle voisine et en lui donnant son propre nom « Kirwan ».  L’authenticité de ses terroirs et la qualité des vins ont permis au château d’être classé 3ème Grand Cru Classé du Médoc en 1855, avant de passer dans les mains de la famille Schyler en 1926. Château Kirwan, un Grand Cru Classé par excellence Il se distingue à l’œil par sa couleur rouge profonde et sa belle robe. Au nez, il est élégant et on sent ses arômes de fruits rouges mûrs. En bouche, il est savoureux, gourmand et a une longueur aromatique. « Il envoute votre palais avec des fruits superbes », nous explique Sophie Thierry. Il s’accorde parfaitement avec les mets à base de viande blanche, les charcuteries et bien d’autres choses. Charmes de Kirwan, un jeune vin plein de charme C’est la deuxième cuvée du château. Ce vin est issu des vignes qui ont moins de 8 ans. Le Millésime 2009 est de couleur rubis foncé. Au nez, il est élégant avec des notes de fruits mûrs et une attaque fraiche. En bouche, il est ample et a une saveur aromatique. La finale est longue et aromatique. ...

Winetailors : une autre façon de distribuer le vin dans le secteur traditionnel

Alexandre Chevrollier a créé le réseau Winetailors en 2013. Il met à disposition de ses agents affiliés une formation théorique, un backoffice logistique et commercial, une plateforme d’approvisionnement et un service règlements et recouvrement. Ces agents commerciaux servent d’interlocuteurs entre vignerons et restaurateurs. Winetailors sélectionne principalement les vins auprès de petits producteurs, de jeunes vignerons qui souhaitent développer leur distribution. Ainsi chaque mois, 1 à 4 nouveaux vignerons rejoignent l’offre de Winetailors qui est composée actuellement de 700 références avec 95% de vins français de toutes les régions de l’hexagone et 5% de vins étrangers produits dans 20 pays différents. De plus, Winetailors se charge d’acheter les vins aux vignerons, les stocke dans son entrepôt avant de les commercialiser auprès des restaurateurs, cavistes ou des bars à vins, de préparer les commandes et de les expédier. Aujourd’hui ce sont 25 agents commerciaux, exclusifs ou non exclusifs, qui sillonnent la France pour proposer cette offre unique aux restaurateurs, cavistes ou aux bars à vins. A la fin de l’année 2018, un objectif de 30 nouveaux agents expérimentés, déjà professionnels du vin, devraient renforcer l’équipe commerciale, une équipe parfaitement paritaire entre hommes et femmes. Pour son concept novateur, Winetailors a été récompensé en 2014 par le coup de cœur du trophée Oenovation devant 45 autres entreprises, trophée qui encourage l’innovation des jeunes entrepreneurs dans le secteur vitivinicole, toutes catégories confondues. Les avantages pour les restaurateurs Un applicatif informatique a été spécifiquement développé pour accompagner les agents sur le terrain. En fonction du type de cuisine du restaurant et du ticket moyen des consommateurs, ce logiciel sélectionne une liste des vins les plus adaptés à ces derniers. A partir de cette liste personnalisée et des conseils de l’agent, le restaurateur pourra effectuer un choix plus poussé à partir de la dégustation d’échantillons, puis passer commande auprès de son agent. Il sera livré dans les 72 heures suivantes. Ainsi une seule commande regroupe l’achat de vins à plusieurs vignerons via un seul interlocuteur, avec une facturation et une livraison uniques. Ce dispositif permet aux restaurateurs un maximum de simplicité, moins de contraintes et un gain de temps. En outre, Winetailors s’est investi dans la formation du personnel de salles de restaurant : par exemple comment présenter un vin, comment conseiller un client en fonction de ses goûts et du menu choisi. ...

Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté : un levier en faveur de la croissance économique

A la suite à la fusion de la Bourgogne et de la Franche-Comté, la nouvelle région a voulu rassembler les forces du territoire en unifiant les deux Agences économiques historiques à savoir l’ARD (Franche-Comté) et l’ARDIE (Bourgogne) en une seule entité. De cette initiative est née en 2017, l’Agence Économique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté (AER BFC). L’AER BFC est une Société Publique Locale (SPL) chargée d’une double mission : favoriser les créations économiques et d’emplois et assurer le développement économique régional en intervenant auprès des entreprises et des territoires. Accroître les activités économiques du territoire Société Publique Locale, l’AER BFC est composée d’actionnaires publics dont la Région Bourgogne-Franche-Comté qui en est majoritaire. L’actionnariat est également détenu par les EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) régionaux : plus d’une cinquantaine sont entrés au capital de l’Agence. Ainsi, avec près de la moitié des EPCI régionaux, la gouvernance de l'Agence assure la représentation de 73% de la population. « Nous œuvrons pour le compte de nos actionnaires notamment de la Région qui assure l’essentiel de notre chiffre d’affaires. Le pilotage régional est organisé à partir des orientations du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII) qui a été adopté par la Région et qui définit clairement les missions de l’agence économique », nous explique Arnaud Marthey, Président de l’AER BFC. Ce SRDEII détermine les priorités régionales et a été imposé par la loi NOTRe qui selon les précisions de notre interlocuteur « donne désormais des compétences fortes à la Région, le chef de file du développement économique local mais également aux intercommunalités ». Lesdites orientations incluent entre autres des plans d’actions visant à apporter un soutien aux TPE et PME. Accompagner les entreprises existantes dans leur croissance constitue justement l’une des priorités de l’AER BFC. Pour booster le développement des filières et des entreprises, l’Agence mise sur des méthodes finement pensées. A titre d’exemple, elle est actionnaire dans près de 57 entreprises cotées en bourse basées en Bourgogne-Franche-Comté lui permettant de se placer au cœur des décisions stratégiques prises au sein de celles-ci. La gouvernance de l'AER BFC est aussi en train d’évoluer pour y associer des chefs d’entreprises et des représentants du monde entrepreneurial, au sein d’une instance spéciale, pour bénéficier de leur expertise de terrain. Dans tout cet élan, l’AER BFC contribue aussi au développement de l’innovation et de l’éco-innovation. « Nous avons à cœur de favoriser la compétitivité de nos entreprises, leur permettre d’évoluer dans leurs pratiques, dans les nouvelles technologies et dans plusieurs domaines innovants », fait savoir Arnaud Marthey. Le territoire compte notamment 5 pôles de compétitivité : Nuclear Valley, Plastipolis, Pôle des MicroTechniques, Pôle Véhicule du Futur et Vitagora. Il abrite trois villes labellisées French Tech : Besançon, avec la labellisation HealthTech ; Chalon-sur-Saône, avec la labellisation IOT Manufacturing ; et Dijon, avec la labellisation FoodTech. Une de ses filières phares est l’énergie avec l’Hydrogène. La région a la chance d'être détentrice d’une labellisation « Territoire Hydrogène » qui lui permet d’être un vrai laboratoire pour cette énergie d’avenir. Cette filière profite notamment de la forte dynamique en matière de recherche. Il faut dire que la région possède des atouts considérables. « Nous avons près de 6000 chercheurs avec un ratio de chercheurs privés parmi les plus importants, nous disposons de 14 centres d'excellence mondial et 51 unités de recherche en Région &...

Marina André-Khvatova, fondatrice d'Alest : le coaching sous toutes ses formes (interculturel, de dirigeants, d'équipes dirigeantes) 

Le coaching pour accompagner les dirigeants dans leur évolution Coach certifiée ICF-PCC (Profesionnal Coach Certified), facilitatrice, formatrice mais aussi créatrice de modules de formation « sur mesure », Marina André-Khvatova, la fondatrice d’Alest, prodigue un accompagnement (individuel ou collectif) adapté aux besoins exprimés par ses clients. Dans le cadre de sa prestation de l’accompagnement humain personnalisé, elle intervient auprès de ses clients - des directeurs généraux, des directeurs des divisions et des services, des directeurs ressources humaines de groupes internationaux dans une large majorité - pour les aider à grandir et à construire ou à progresser dans leurs projets professionnels. « Je leur propose des outils personnalisés et leur permet de mieux se connaître » explique-t-elle. À ce titre, Marina André-Khvatova considère que son métier consiste aussi à «  accompagner les dirigeants en ressources humaines ». Mais comme tout bon coach, Marina se garde bien de se substituer à ceux qu’elle accompagne. « Mon rôle auprès d’eux consiste à leur permettre de développer tout leur potentiel et de trouver en eux la force d’oser relever des défis qu’ils croyaient hors de leur portée ». À la façon d’une photographie argentique dont l’image va apparaître sous l’action d’un révélateur chimique, les talents de ses clients vont ainsi se faire jour grâce à l’intervention de Marina. « La relation coach-coaché doit s’inscrire dans la confiance et le respect mutuels » précise-t-elle. « Le succès du coaching repose en grande partie sur la qualité de cette relation ». Le coaching interculturel pour tirer parti des différences culturelles et améliorer son leadership Si Marina André-Khvatova propose des prestations de coaching « classique », elle a également mis en place une offre de coaching interculturel. « Qu’il s’agisse d’aider le coaché à appréhender des cultures différentes de la sienne ou encore d’accompagner une équipe multiculturelle, le coaching interculturel aura le plus souvent pour objectif de résoudre les éventuelles problématiques interculturelles. En effet, les habitudes et les méthodes de travail peuvent considérablement varier d’un pays à un autre. Sans faire de généralités, des Anglais ne travailleront pas de la même façon que des Français ou que des Américains. Ils fonctionneront différemment » explique Marina André-Khvatova. « Notre offre de coaching interculturel permet justement de mettre en place des stratégies pour gérer efficacement les différences culturelles inhérentes aux équipes internationales ». Si un manager français est amené à devoir encadrer des salariés anglais, allemands ou chinois, Marina André-Khvatova et ses équipes l’aideront à décrypter efficacement les comportements de ses collaborateurs et à tisser avec eux des liens professionnels solides. Pas question ici de tenter de gommer des différences culturelles mais plutôt de « les optimiser et de les harmoniser afin d’opérer un réel rapprochement ». S'il est sensibilisé à leurs cultures et connait leurs codes, un manager saura gérer ses équipes interculturelles sans craindre qu’un incident diplomatique - causé par un malentendu culturel - ne survienne. « Étant moi-même originaire de Russie - je suis arrivée en France il y a 25 ans -,  être expatriée ne m’a pas empêchée de bâtir mon projet professionnel » précise Marina. « Mon vécu contribue d'ailleurs à rassurer mes clients. Étant franco-russe, je sais de quoi je parle. Ce qu’ils vivent, moi aussi, je l’ai vécu ». ...