pixel-facebook
logo-flash-matin

Plan du site

Tous les articles :

Musée Escoffier de l'Art Culinaire 
Château des Annereaux
Tactisens
Cognac Frapin
Villa Arnaga-Musée Edmond Rostand
Domaine du Cerberon
Château Léoube
Atout Linguistique
Horus Pharma
Champagne Charles Gouthière & Fils
Château Bellevue la Forêt
Château Le Noble
Château de Lacquy
Domaine VECCHIO
Clos Saint Georges
Château Viranel
Association Nationale de Défense contre la polyarthrite Rhumatoïde
Private Whisky Society
AM Importation
SOP Events
Champagne Carbon
Musée national des douanes
Château La Roberterie
Château Tour des Termes
Château de La Dauphine
TravelTrex GmbH
Les Vignerons de Buzet
AZNetwork SAS
Centre d'Échanges Internationaux
Centre national d'enseignement e-learning
Rouen Normandy Invest
Conditionnement Vins Services
Musée de La Fabuloserie
Enoteca Divino
Senioriales
Back Office Santé
Office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée
Office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée
Office de tourisme Cap d'Agde Méditerranée
Mairie de Linguizzetta
Domaine de la Commanderie
UMDPCS – Université de Bourgogne
Château Camille Gaucheraud
Domaine Brocard
Le Bouc et la Treille
VINSARGENTINS
Fonds régional d’art contemporain Bretagne
Domaine Cabaudran
Troyes La Champagne
Champagne Gosset
Camping Camp du domaine
Quantum Genomics
Château Maris
Vignobles Gabriel & co
Domaine du Loou
Maison Boinaud
Château des Coccinelles
Maison Bergès
SARL La Chapinière de Châteauvieux
Château Bellevue
Château Pré la Lande
Domaine du Puits Faucon (SCEA)
Champagne Didier RAIMOND
Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l'Environnement (CDPNE)
Air Europa
Un Coin Sur Terre
Les Vignobles Jander
Château Les Graves de Viaud
SAS Connect’age
Laboratoire IMAXIO
Domaine Francis Demange
EcoTree
Vision Ocular Implants Society (VOIS)
Château Tour Castillon
Up Grade Nouvelle-Aquitaine
Château de Lagarde
Domaine des Pradelles
Distillerie Leisen
Domaine de Stromberg
La Font des Pères
Vins Alphonse Kuentz
Champagne J. Margouillat
UIC-P Espaces Congrès
TOUSMESMEUBLES
Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM)
Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (ICM)
Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (ICM)
Bio Chanvre Félinois
CAROLEPICELINE
Lise Baccara
Domaine de Fontavin
Société française de mésothérapie
Profonia
exolis
Château Boutinet
CEI - Centre d’échanges internationaux
Domaine Lacroix-Vanel
Flâner Bouger
Office de tourisme de Sète
Office de tourisme de Sète
Champagne Boutillez-vignon
Centre hospitalier de Somain
Dr Sylvie Body
Estetik@Paris
Winetailors
ESA Saint-Luc Tournai
Clos La Roque
libheros
Château Turcan
Domaine de la Navicelle
Champagne Yoan Tapprest
Château de Gensac
Le Bistrot de Charlotte
Champagne Guy Charbaut
Champagne Sendron Destouches
Restaurant Marjolaine
TMM Software
Château Haut Brisey
Le Bistrot Dumas
Domaine des Arches

Rubriques :



LES ARTICLES LES PLUS LUS

Le Verjus « Perle de Raisin » : pour une cuisine vive et créative !

Utilisé depuis le Moyen-âge, le verjus est remis au goût du jour pour reprendre sa place prestigieuse dans le monde culinaire. Apprécié des chefs gastronomiques et adulé par les amateurs de cuisine, ce jus de raisin vert est aujourd’hui un must. Redécouvrez ainsi ce produit très apprécié durant l’ère médiévale pour son goût délicatement acidulé et ses vertus thérapeutiques. Un condiment qui a traversé les âges Egalement appelé vert-jus ou vert jus, cet élixir est obtenu en cueillant des grappes de raisins verts qui seront ensuite pressées en vue d’obtenir le fameux nectar. Le verjus est un condiment acidulé servant à relever les sauces, à apporter l’acidité ample de la moutarde et à accompagner toutes sortes de recettes. Véritable alternative au vinaigre et au citron, ce nectar des vignobles est, en plus du cognac, un des produits phares du Domaine Castel-Sablons. Dans cette exploitation familiale, le raisin vert est alors récolté, pressé, et conservé par pasteurisation, il est sans conservateurs ni sulfites. Le verjus « Perle de Raisin » authentique qui en découle se démarque ainsi par sa teneur légèrement moins acide par rapport au citron et plus suave que le vinaigre. Revisiter ses recettes grâce au verjus Bien que tombé dans l’oubli durant un certain temps, le verjus fait aujourd’hui sa réapparition dans vos cuisines. Revisitez ainsi les recettes de vos grand-mères ou vos créations personnelles en les rehaussant de « Perle de Raisin ».  Ce condiment acidulé accompagnera élégamment les plats à base de poissons et fruits de mer mais aussi les viandes blanches. Il révèlera le goût des sauces à la crème et sera parfait  en déglaçage.  Laissez votre créativité s’exprimer, jouez avec les arômes et manipulez les saveurs en les ponctuant de verjus « Perle de Raisin ».Découvrez les idées recette. ...

OR Traiteur : artisan traiteur de tradition

Ils ont une spécialité : la cuisson à la broche de pièces choisies de viande charolaise. Le couple se déplace au domicile de ses clients ou sur n’importe quel site dans les départements de la Loire (42) et de la Côte-d'Or (21), notamment pour offrir la saveur unique des morceaux ainsi cuisinés, mais également une variété de créations colorées. Fêtes familiales, événements d’entreprises ou d’associations deviennent alors des instants conviviaux autour de saveurs singulières et fraîches. Une cuisine festive, aux couleurs des envies Si le couple sert surtout des spécialités françaises, Françoise Ostler souligne que les offres de son entreprise se veulent être à l’image des événements pour lesquels on les sollicite. Variés et éclectiques, les arrangements de saveurs déployés pour chaque occasion couvrent donc diverses gammes. L’on peut très bien se faire servir de la tartiflette ou du jambalaya selon les envies de l’instant. « On est dans une cuisine gourmande […] une cuisine de saveurs », résume notre interlocutrice. Au milieu de ces riches options savoureuses, la prestation de ce couple dont les services couvrent également l’Ain (01) et le Rhône (69) se singularise avec l’option cuisson à la broche. Agneau, porc, cuisseau de veau, cuisse de bœuf et de nombreux autres morceaux choisis du Charolais expriment ainsi leur note persillée distinctive en cuisant doucement au feu de bois. Dans cette gamme de prestation, l’enseigne peut servir jusqu’à 800 convives. Chiffre limité à 300 pour des repas plus classiques, par souci de qualité. Artisans pour particuliers et professionnels Les services offerts par Or Traiteur se diversifient au gré des demandes qui lui sont faites. Repas de mariage, apéritifs ou cocktails déjeunatoires, buffets sont organisés à la hauteur du budget du client. Sinon l’équipe de la maison s’adapte aux attentes de celui-ci, faisant appel, s’il le faut, à une main-d’œuvre extra. Simples ou plus élaborés, les repas commandés bénéficient de la même garantie de qualité, et ce, pour des interventions couvrant des rayons jusqu’à 100 km. ...

Bistr'Eau Ryon :
la fraicheur d'une cuisine en bord de mer

Avec des menus changeant en fonction des produits du marché, Le Bistr’Eau Ryon propose des assiettes où les saveurs terre et mer se rencontrent. Dans un cadre bistronomique, le restaurant accueille ses clients pour leur servir les spécialités du chef qui varient selon les saisons. Une expérience affirmée dans le milieu Ayant à son compte 35 bonnes années d’expériences dans le domaine de la restauration, Alain Ryon puise son inspiration dans toute cette passion effrénée pour la cuisine. Originaire de la commune de Bressan, le chef est tombé très jeune dans la marmite. Déjà, enfant, il adorait passer du temps dans la cuisine familiale. Faisant ses débuts aux côtés du grand maitre  Georges Blanc dès l’âge de 14 ans, Alain poursuit son chemin sur la Côte d’Azur avec Pierre Gleize et Roger Vergé pour s’initier à la cuisine provençale dont il tombera rapidement amoureux. Le chef cumule les expériences dans le feu de la passion et des découvertes. Ses efforts seront récompensés car il sera nommé plus jeune étoilé de France. Aujourd’hui, au sein du Bistr’Eau Ryon, il propose des plats raffinés et authentiques, reflétant ses origines et témoignant de la richesse de son parcours professionnel. Des saveurs marines s’alliant au goût des produits du terroir, soigneusement préparés et mijotés avec une véritable passion, voilà ce qui attend ceux qui viendront s’aventurer dans ce restaurant sis en lisière du beau sable blanc de la plage Saint Clair. Une carte terre mer Alain Ryon tombe littéralement amoureux de la fraicheur des produits qu’il trouve sur le marché. C’est la raison pour laquelle sa carte ne présente qu’une liste de plats assez restreinte. En effet, le chef préfère proposer le menu en fonction de ses trouvailles, pour ensuite inscrire les plats sur une petite ardoise. Quoi qu’il en soit, les suggestions du restaurant changent toutes les semaines. Comme proposition en entrée, le choix vacille entre un Tian de crabe et homard au guacamole de fèves, un Compressé de légumes au foie gras et un Tartare de thon et st-jacques. En plat de résistance, place aux poissons avec le Saint-Pierre portion rôti au fenouil sauvage & beurre blanc, le Risotto aux gambas sauvages ou le Dos de cabillaud sauvage cuit à la peau & rougail de tomates aux agrumes. Durant les mois de juillet et août, le Homard bleu sauvage entier aux tagliatelles & truffes de la Saint Jean fera voltiger les papilles des gourmets. Le restaurant n’oublie pas les amateurs de viandes et concocte un succulent Magret de canard rôti jus de miel et citrons ou encore une entrecôte race « Angus » poêlée et jus court. La carte se termine par un large choix de dessert exquis avec quelques classiques comme le fondant au chocolat ou la tarte au citron caramélisé. Le tout s’arrose d’une bonne bouteille de vin local, fourni par les petits producteurs de la région. ...

AOP fromage de chèvre Charolais : une gourmandise à déguster en toute occasion

Le fromage de chèvre Charolais a déjà un long passé puisqu’il est produit depuis le XVIe siècle comme l’attestent certains écrits. À cette époque, il était fabriqué par une population d’ouvriers agricoles et il prenait une large place dans l’alimentation des paysans. Après avoir bénéficié de l’appellation d’origine contrôlée, en 2010, il a obtenu le label AOP depuis 2014. Aujourd’hui, avec toujours le même savoir-faire, les producteurs doivent suivre à la lettre un cahier des charges précis et exigeant. Les règles mises en place sont respectueuses de l’animal et de l’environnement. Les chèvres doivent soit pâturer, soit fourrager au vert au minimum 160 jours. L’alimentation peut être complétée par du foin ou des céréales, produits sur place. Sont interdits tous les produits OGM, tout ensilage et tout fourrage fermenté. Les caractéristiques Le fromage de chèvre AOP Charolais est confectionné à partir de lait cru frais, sur la base d’un caillé de type lactique. Il est moulé à la louche dans un moule cylindrique puis égoutté. Légèrement salé, il est démoulé puis posé sur des grilles. Il est ensuite retourné manuellement deux fois par jour. Son délai minimal d’affinage doit être de seize jours. Il se couvre progressivement de penicillium. C’est cette couverture bleutée qui caractérise, entre autres, le fromage Charolais. Il se présente comme un cylindre d’une hauteur de 7,5 cm. Il pèse entre 250 et 320 grammes. Il faut environ 2 litres de lait pour fabriquer un seul fromage. Le fromage de chèvre Charolais a un goût doux et subtil avec des notes végétales (noix, noisettes ou herbes coupées). Il est souvent consommé frais et moelleux mais il peut être conservé jusqu’à six mois pour offrir une texture plus sèche et un goût plus affirmé. Il peut également être utilisé dans de nombreuses recettes de cuisine. Il est très apprécié aux quatre coins de l’Hexagone, mais sa notoriété a depuis longtemps dépassé les frontières puisqu’il s’exporte jusqu’au Canada ou au Japon. ...

A Taaable : la cuisine traditionnelle du Nord

Lille est une ville chaleureuse et accueillante, et les nombreuses richesses qui l’entourent lui confèrent tout son charme. Outre les innombrables parcs naturels (Jardin Vauban, Parc Matisse, Jardin écologique du Vieux-Lille, Jardin des plantes) , elle est entourée de nombreuses cités voisines sises près de la frontière franco-belge qui valent le détour. C’est dans ce versant nord de la ville que s’est implanté le restaurant A Taaable, un établissement qui surprend les gourmands par sa cuisine d’une rare convivialité. Un restaurateur autodidacte et passionné Ouvert depuis 2011, le restaurant A Taaable est dirigé par François Caudrelier. « J’avais envie d’ouvrir un vrai restaurant, un endroit où l’on fait vraiment de la cuisine et où on a le temps de s’occuper de chacun de ses invités. Un lieu pour partager la passion de la cuisine française avec des produits livrés chaque jour pour garantir la saveur et la qualité des plats concoctés », explique-t-il. Ce grand passionné travaille avec trois cuisiniers expérimentés et passionnés par leur métier. Quant aux ingrédients qu’il utilise, il choisit principalement les produits du terroir. « Je m’associe avec des fournisseurs qui répondent expressément à mes exigences, annonce le Lillois. Rendez-vous A Taaable dans une ambiance décontractée Le restaurant est décoré de manière simple, soignée et classique, tel un compromis entreune auberge et un estaminet. Ici, il suffit de regarder les ardoises accrochées au mur pour découvrir les suggestions du jour.«On ne fait pas de bonne cuisine sans amour des gens »,écrit le maitre des lieux sur ses ardoises géantes. Chaque soir, une ambiance feutrée se révèle.  L’endroit se prête à tous les rendez-vous et à la découverte des saveurs de la région. La terrasse, installée sur l’incontournable rue de Gand, permet aux hôtes de profiter d’un agréable moment gustatif en famille ou entre amis.« Ce cadre, à la fois sobre et moderne, est limité à 34 couverts », fait savoir François Caudrelier. « C’est pour avoir la possibilité de s’occuper de chaque client, de leur faire plaisir, de répondre à leurs besoins mais surtout pour qu’ils reviennent avec le sourire ! » Du fait maison, pour une cuisine gourmande et généreuse Le restaurant propose une cuisine traditionnelle qui suit la saisonnalité. Parmi les spécialités de la maison figurent les pieds de cochon et la queue de bœuf en andouillette. Autre incontournable : le welsh de pirate, qui est un plat gallois, à base de cheddar fondu et servi sur une tranche de pain grillé. Ce plat proposé par A Taaable est considéré comme l’un des meilleurs welshs du Nord-Pas-De-Calais. Outre la carte, l’établissement propose un menu du midi, du lundi au samedi. Cette formule intitulée « Chic et pas cher » présente au choix deux entrées, deux plats et deux desserts. Pour un plat avec une entrée ou un dessert, le prix est de 14,50 € ; la formule complète est de 17 €. Quant à la Formule régionale,à 27 €, le choix est entre trois entrées, quatre plats et quatre desserts. ...

Alta 1874 : la gastronomie italienne en plein cœur de Champéry

Alta 1874 à Champéry a pour vocation « d'offrir une ambiance décontractée et une  cuisine savoureuse » selon les propos des deux associés Jérémie Ollivier et Julien Texier. L'endroit a été rénové de A à Z et se dote d'un magnifique bar en zinc et d'une cave ouverte. Décoré de manière boisée mais contemporaine, Alta 1874 affiche sans équivoque un style authentique. Mais l'établissement réserve encore bien des surprises… Un environnement exceptionnel  Champéry a su garder son charme historique par une architecture jalousement préservée. Incarnant la carte postale du village suisse, il se situe dans le plus grand domaine skiable du monde, les Portes du Soleil. Ce domaine comprend douze stations à l'instar d'Avoriaz, Morzine ou Les Gets pour ne citer que ces trois. Cela fait d'elle l'une des plus grandes destinations touristiques en Suisse et dans le monde. Si l'endroit attire surtout les amoureux des massifs montagneux en hiver, il regorge d'autres attraits tels que ses chalets traditionnels ou bien la vue saisissante sur les dents du Midi. La rive suisse du lac Léman est également un lieu touristique par excellence, en hiver comme en été. On y trouve notamment le musée du Léman, célèbre pour son aquarium et le château de Chillon dans le canton de Vaud. Une cuisine avec une farandole de couleurs, d'arômes et de saveurs  Dans ce cadre de rêve, Alta 1874 a su imposer sa marque par une cuisine italienne hautement savoureuse. Au menu, des plats qui font la part belle aux produits de saison, une manière de garantir leur fraîcheur et d'apporter une vraie farandole d'arômes, de couleurs et de saveurs. En fait, « une partie des ingrédients est approvisionnée sur place », nous confient nos interlocuteurs. Toutefois, attachée à respecter les recettes vernaculaires transalpines, la maison importe aussi d'autres produits directement de l'Italie. Une carte qui change tous les trois mois, parfois constituée de salade de poulpe aux herbes et agrumes ou de tartare de veau aux saveurs italiennes, vous surprendra bien évidemment tout au long de l'année. Les autres plats phares à ne pas manquer comme le risotto à la truffe noire et les lasagnes bolognaises vous convaincront tout aussi bien. La valeur ajoutée de la maison ? Des plats ensoleillés respectueux des produits bruts qui offrent une meilleure expression dans les assiettes. En outre, un large choix de pizzas est concocté avec du Parmigiano (jambon de Parme) et du Tallegio, ainsi que d'autres ingrédients dont la plupart bénéficient d'une appellation d'origine protégée (AOP). Pour accompagner tout cela, la cave offre une large sélection de vins italiens et suisses. À titre d'exemple, le Barolo, intense, élégant et épicé avec un goût enveloppant, se marie bien avec les viandes rouges, les truffes et les fromages. L'Amarone qui se distingue par son bouquet complexe et offre une souplesse veloutée et des arômes variés. Un sommelier conseille la clientèle pour harmoniser mets et vins et les œnophiles peuvent se servir directement à la cave, qui en passant, recèle de vrais trésors cachés. Des activités qui vous transportent Ceux qui veulent allier pause gourmande et décontraction seront comblés par les animations organisées tous les mois. Au programme : des soirées autour de la dégustation de pizzas comme la « pizza vinyle » qui séduit les audiophiles gourmands par le charme inépuisable des galets noirs. Durant ces soirées, ils se laisseront volontiers transporter par le son et le crépitement des disques. Lors de ces moments de détente, « les gens viennent avec leurs propres vinyles et passent leur soirée à les écouter en famille ou entre amis en dégustant des pizzas à volonté », explique Jérémie Ollivier. ...

SCEV Monnin-Couvent : des champagnes aux âmes différentes

Sous le ciel ensoleillé de Trélou-sur-Marne, sur la rive droite de la Marne, entre Épernay et Château-Thierry, la maison Couvent Fils prend soin de ses trois hectares de vignes avec la plus grande rigueur. De ce terroir situé dans la vallée de la Marne se développent les trois cépages champenois, dont le pinot Meunier en sera le roi (70 %). Les vignes sont cultivées de façon raisonnée dans une optique de préserver le patrimoine, héritage des générations futures. Des bulles pétillantes Médaillée d'argent lors du Concours Général Agricole auquel la marque participe pour la première fois, la cuvée Empreinte est l’ambassadrice de la maison Couvent Fils. Elle est issue de l’association de trois cépages champenois et a bénéficié d'un vieillissement de 24 à 36 mois dans les caves. Pour satisfaire les amoureux de la gastronomie fine, la maison propose le Plaisir secret. Cette cuvée est élaborée à partir d’un millésimé sélectionné en fonction de sa finesse. Au moment du dégorgement, un dosage en demi-sec est réalisé. À consommer en apéritif, elle révèle aussi toutes les saveurs d’un foie gras et constitue l’allié incontournable des douceurs chocolatées.   À la découverte d’un savoir-faire La maison Couvent Fils invite les touristes à découvrir le champagne à la source. Un parcours durant lequel la visite des caves ou du pressoir est organisée. Après cette balade pédagogique, les vignerons proposent une dégustation à leurs convives. L’occasion d’apprécier les cuvées fabriquées dans le respect des techniques traditionnelles. L’immersion totale au cœur de l’univers champenois s’effectue quant à elle grâce à un séjour complet au sein d’un gîte pour six personnes labellisé Gîte de France (trois épis). ...

Chez le Père Chaussy : manger lyonnais à Manthes

Ce sont bien les femmes qui ont apporté sa lettre de noblesse à la gastronomie lyonnaise, même si ce sont majoritairement des hommes qui en portent le flambeau de nos jours. Les Mères lyonnaises, ces cuisinières de grandes familles bourgeoises qui ont décidé d’ouvrir leurs propres établissements ont inspiré Serge Chaussy en ouvrant son restaurant « Chez le Père Chaussy ». Leur cuisine était simple et copieuse, avec des accords judicieux qui sublimaient les produits de haute qualité. Cette simplicité a porté haut la gastronomie lyonnaise, si haut que Rabelais s’en est inspiré pour écrire Gargantua. Aujourd’hui encore, certains gastronomes qualifient Lyon de « capitale de la gastronomie mondiale ». Défendre cette image constitue un défi pour les restaurants de spécialités lyonnaises comme « Chez le Père Chaussy ».   Des spécialités Lyonnaises A côté des illustres bouchons lyonnais, des restaurants comme celui de Serge Chaussy mettent du leur dans cette promotion de la gastronomie lyonnaise. En tant que carrefour entre plusieurs terroirs, Lyon a été comblé par d’excellents produits tels que le bœuf charolais, le poulet de Bresse ou les fromages d’Auvergne. La gastronomie s’ancre d’autant plus à la tradition grâce à la gourmandise des Lyonnais, ces derniers discutent cuisine avant, durant et après le repas. La cuisine lyonnaise initiée par les Mères lyonnaises porte une attention particulière à la qualité des produits qui deviennent les stars des assiettes. Serge Chaussy peut s’en procurer grâce à une bonne relation avec les producteurs locaux. Les abats comme les tripes, le gras-double, le foie de veau ou encore la langue de bœuf y tiennent une place importante. Dans cet esprit, « Chez le Père Chaussy » présente une cuisine raffinée qui propose des poissons, viandes, foies gras poêlés... Il y associe son savoir-faire qu’il a hérité de son père. A part le service quotidien, la maison fait également des repas de groupes pour les évènements de familles tels que les baptêmes ou mariages.   La carte du restaurant « Chez le Père Chaussy » change tous les six mois. Parmi les plats phares figure le tablier de  sapeur qui est à lui tout seul un symbole de la gastronomie lyonnaise. C'est une recette à base de fraise de bœuf coupée en escalope, panée, grillée accompagnée d'une sauce à base de vin blanc, oignons, moutarde à l'ancienne, crème, sel et poivre. Le Tablier de sapeur est servi toute l’année comme certains plats qui sont énormément demandés à savoir la tête de veau, la langue de bœuf et les grenouilles à la persillade. A côté, le Chef mise aussi sur des touches personnelles créatives dans la carte des hamburgers, valable tous les jeudis et dimanches soir. Il y propose par exemple « Le Père Chaussy » composé de pain, salade verte et tomates, steak haché, médaillon de bloc de foie gras, légumes cuisinés, sauce au foie gras et frites. Pour digérer tout cela, la carte des vins suggère des crus de Gascogne, des Côtes du Rhône ainsi que ceux des domaines de la région comme la cave de Tain ou cave de Sarras.   ...

Champagne de Carlini : entre passion, convivialité et authenticité

C’est à Verzenay, un village de Champagne à flanc de coteau situé sur la montagne de Reims, que la famille de Carlini a implanté son exploitation. Son vignoble, d’une superficie totale de six hectares, est réparti sur les grands crus de Verzy, Verzenay et Beaumont-sur-Vesle, et sur les premiers crus de Ludes, Rilly-la-Montagne et Villers-Marmery. De cette terre essentiellement encépagée de pinot noir naissent des champagnes équilibrés invitant à une expérience sensorielle mémorable. Des cuvées d’une grande régularité Au domaine de Carlini, toute la beauté des gestes ancestraux est au service d’un art, celui de la fabrication du champagne. Le travail commence dans les vignes selon des méthodes d’élaboration traditionnelles. « Adhérant aux Vignerons indépendants, nous faisons tout nous-mêmes, ce qui garantit la régularité de nos vins », explique Aude Krantz de Carlini, actuelle propriétaire. « D’une année sur l’autre, les clients retrouvent le fil conducteur de nos cuvées grâce à nos assemblages des années précédentes. » Une constance qui fait ainsi le succès des champagnes de la maison, mais pas seulement. Les cuvées sont aussi élaborées dans le plus grand respect de l’environnement selon des procédés raisonnés, contribuant ainsi à révéler toutes les caractéristiques du terroir. À la découverte des perles de la cave de Carlini Le secret d’un bon champagne repose sur son vieillissement, se déroulant après la prise de mousse. Les années qui passent contribuent à optimiser la plénitude et l’équilibre de ses qualités organoleptiques. Pour Aude Krantz de Carlini, « ce temps de garde, qui dure chez nous 24 mois pour les BSA et 10 ans minimum pour les millésimes, est source d’épanouissement de nos vins ». La maison invite ainsi les connaisseurs à se délecter de l’un de ses bijoux, à savoir le Blanc de noirs grand cru, composé à 100 % de pinot noir, un cépage qui apporte rondeur et puissance. Appartenant également au cercle fermé des grands crus, la cuvée Réserve, à 50 % de pinot noir et 50 % de chardonnay, séduit par ses arômes toastés et beurrés, ajoutés à des notes de fruits jaunes. Légèreté et finesse font la particularité de ce champagne, qui accompagne à merveille les poissons chauds. ...

Bienvenue en Aveyron !

Un territoire où la nature est reine. Géographes et géologues en herbe observeront les reliefs et défilés encaissés – l’origine occitane des Raspes – qui dessinent les paysages façonnés par le temps et les éléments. Plus paisible, la vallée de la Muse, terroir de cultures et de bocages, semée de villages typiques inondés de soleil. Et dont les noms fleurent bon la tradition et la vie d’antan du pays d’Oc. Nous sommes au cœur du parc naturel régional des Grands Causses. Paysages et villages Le belvédère du Roc Saint-Jean offre un panorama unique et grandiose sur le détroit des Raspes. Il est le point de départ de randonnées pédestres. Ce pays est celui des églises romanes mais aussi gothiques et des monuments historiques édifiés avec la pierre de grès rose, dont la taille est ici un art multiséculaire. Des lieux chargés d’Histoire tels que Notre-Dame-du-Désert, perchée sur un promontoire avec le Tarn à ses pieds ! Castelnau-Pégayrols compte pas moins de cinq monuments historiques classés. Les amateurs de beaux villages apprécieront Brousse-le-Château, classé parmi les plus beaux villages de France, et son castel féodal qui domine la vallée. Ici une chapelle romane ou les vestiges de remparts, là une tour de guet ou un dolmen, un prieuré, un lavoir.  Difficile d’énumérer toutes les richesses patrimoniales et architecturales d’une terre de confluence des arts et des cultures. Mais le pays des gorges des Raspes et la vallée de la Muse combleront les plus exigeants. Au loin, les Cévennes et la montagne Noire, le viaduc de Millau, les gorges du Tarn, la Méditerranée à moins de 100 km… Pour tous les goûts Le pays des gorges des Raspes et la vallée de la Muse, classé Natura 2000, est au rendez-vous. Celui des randonneurs à pied, à vélo et à cheval, pêcheurs, gastronomes et œnologues, gourmets de produits locaux – le berceau du roquefort ou la maison de la châtaigne –, activités nautiques, plages au bord du Tarn, escalade et canyoning, le pays regorge de curiosités et de découvertes. Sportifs et moins sportifs y trouveront leur compte. Amateurs de cuisine du terroir et de mets simples ou raffinés ne s’y tromperont pas. Le petit train des Raspes… Beaucoup plus qu’un gadget folklorique, une authentique invitation à un voyage féerique est proposée avec le petit train des Raspes, qui serpente sur le sentier des pierres au cœur d’un écosystème protégé. Une heure de promenade au milieu des traditions, des contes et des légendes du cru et au rythme d’une nature préservée. Et des paysages à couper le souffle ! … et le Héron des Raspes C’est un bateau de promenade qui emmène le promeneur à bord d’une croisière fluviale pour découvrir cette fameuse vallée des Raspes, âpre et sauvage, qui gagne tant à être connue. Sous l’œil perçant d’un rapace ou avec la compagnie d’une espèce protégée. Cascade, chaos rocheux et sites naturels insoupçonnés sont au menu. Un privilège. ...

Une fabrique d’images en live, une grande expo sur la BD et des logos !

Du 19 avril au 27 mai 2017, La Fabrique, résidence de créateur, permettra  à l’illustratrice Sophie Dang Vu de s’installer dans la collection permanente du Musée et d’y faire vivre une technique issue de l’imprimerie. N’hésitez pas à la rencontrer pour assister à la fascinante naissance d’une image ! L’exposition temporaire Histoire(s) de Logo(s) (novembre à janvier 2018) s’intéressera quant à elle à la toute récente identité visuelle du Musée, prétexte pour dévoiler aux visiteurs les secrets de la création d’un logo, qui renvoie autant au patrimoine des symboles qu’à la signalétique contemporaine. Le neuvième art à l'honneur Du 14 avril au 20 septembre 2017, le Musée passera en mode BD.  Il y a encore tant à dire et à expliquer du neuvième art ! L’exposition Bande dessinée, l’art invisible, conçue en partenariat avec Lyon BD Festival,  en est le point d’orgue. Les visiteurs entreront dans les coulisses de la BD, de sa fabrication, de ses spécificités, de ses langages, de ses métiers. Le domaine de la BD recèle une foule de surprises, et d’abord l’antériorité de cet art qui entre désormais dans les musées. Car il y a de la BD dans les images du Mirouer de la rédemption, premier livre illustré imprimé (1478), de même que dans les gravures de William Hogarth sur l'hypocrisie de la société londonienne ou dans les images d’Epinal. Et bien sûr, le Musée possède la fameuse Histoire de Monsieur Crépin de Rodolphe Töpffer (1837), considérée comme l’ancêtre de la BD. Mais bien d’autres grands artistes se sont approchés tout près de la bande dessinée (dont Gustave Doré), et on les découvrira au fil de l’exposition. ...

Villa Tolomei : un hôtel de luxe 5 étoiles sur les collines florentines.

Pour visiter la Toscane, séjournez un moment au sein de la Villa Tolomei et laissez-vous envouter par son ambiance atypique, inspirée de la Renaissance. Villa Tolomei : la Renaissance vous ouvre ses portes La Villa Tolomei fait partie de ces hôtels de charme qui garantissent à leurs visiteurs une atmosphère unique. En poussant les portes d’entrée de ce magnifique établissement restauré et transformé en hôtel de luxe 5 étoiles, apprêtez-vous à faire un formidable voyage dans le temps. En plus de l’accueil chaleureux de l’équipe, vous découvrez un décor incroyable mettant à l’honneur de nombreuses œuvres typiquement florentines. Grâce aux nombreuses fresques et statues, vous vous imaginez évoluer dans un musée dédié à la Renaissance. Même les chambres marient à la perfection le confort d’un hôtel moderne avec l’élégance d’une villa toscane de cette période. De la chambre classique à la suite, chaque pièce a été décorée avec soin en faisant attention à chaque détail. Du grand art ! De nombreuses activités pour toutes les envies Situé à quelques mètres de Porta Romana, ancienne fortification construite en 1326, les amateurs de randonnées peuvent se rendre au centre de Florence à pied en une vingtaine de minutes. C’est d’ailleurs le gros point fort de cet établissement haut de gamme. Ceci étant dit, sa proximité avec le centre-ville de Florence ne l’empêche pas de bénéficier d’un environnement calme et relaxant. À votre arrivée, prenez donc le temps de contempler les collines de Marignolle. Sans oublier le grand jardin qui invite à la détente. Parmi les activités proposées, vous pouvez profiter à votre convenance d’une piscine panoramique, d’un espace bien-être avec sauna et bain turc (possibilité de réserver un massage) et d’un golf. Des visites sont aussi proposées (Barriccaia cellar tour, musées, galerie Uffizi) ainsi que des cours de cuisine toscane. Une étape indispensable pour les personnes qui veulent découvrir la culture toscane sous tous ses aspects. ...

Champagne de Villepin : réflexion autour de la qualité et de l’environnement

Bruno de Villepin, 10e génération de viticulteurs, a débuté en 1999 sur l’exploitation familiale de sept hectares, héritée de son aïeul, ancienne propriété de la duchesse d’Uzès, petite-fille de la veuve Clicquot. Entre la construction de son vignoble et le montage de sa cuverie de vinification, il lui aura fallu 14 ans avant de pouvoir enfin commercialiser, fin 2013, ses premières cuvées, que sont le « Millésime 2008 » et le « Brut Vignoble ». Un terroir atypique Contrairement aux autres terroirs champenois, le sol du vignoble de Boursault est argilocalcaire. Le domaine travaille et préserve ce sol très typé avec le plus grand soin en engageant une démarche innovante, notamment un enherbement complet sur certaines parcelles. Cette méthode est une alternative, plus saine et plus durable, au désherbage chimique. « Cela nous permet d’avoir une très bonne vie microbienne et d’obtenir des vignes particulièrement équilibrées » explique fièrement Bruno de Villepin. Une vertueuse initiative qui a valu au domaine la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) et très prochainement le label Viticulture Durable en Champagne. Des gages de qualité qui incarnent la philosophie de la maison. Côté cuves Sur le plan de la vinification, la méthode est également assez particulière, puisque les parcelles sont vinifiées séparément, afin d’en connaître toutes les caractéristiques. L’élevage des vins se fait ensuite sur lies fines, sans filtrage, pour pouvoir garder la matière et la complexité du terroir. Finalement, ils sont laissés en cave au minimum 24 mois avant d’être commercialisés. ...

Parc Naturel de Martinique (PNM) : acteur de la préservation et de la valorisation des patrimoines martiniquais

Baignée dans la mer des Caraïbes, la Martinique est un véritable joyau géologique et naturel. Surnommée « l’île aux fleurs », elle dispose d’un patrimoine faunistique et floristique unique au monde. Le premier parc naturel dans une île dotée de climat tropical Le Parc Naturel de Martinique (PNM) permet notamment de découvrir toute l’étendue de la richesse à la fois naturelle et culturelle de l’île. Créé en 1976, le PNM répond à la volonté d’allier développement économique et préservation du patrimoine. Actuellement, le parc s’étend sur environ 63 000 ha et couvre les 2/3 de l’île. Il compte quatre sites et trois réserves naturelles qui abritent une biodiversité remarquable. La découverte commence par le domaine d’Émeraude. Situé dans la commune du Morne-Rouge, ce site d’exception a été conçu par le parc. C’est l’endroit idéal pour observer une nature intacte et encore sauvage. À travers 4 km de sentiers de promenade, les visiteurs évoluent au cœur d’une forêt tropicale abritant plus d’une centaine d’espèces indigènes. Dans ce cadre naturel de rêve, les plus grands tout comme les plus petits ont l’opportunité de vivre une véritable expérience des sens. Un pavillon d’exploration installé à l’intérieur du site permet aux visiteurs d’aller à la rencontre de l’histoire naturelle de la Martinique. L’essentiel du paysage de l’île (la flore, les sols, la mangrove…) y est présenté de manière ludique et pédagogique. À travers un espace interactif, cette présentation s’accompagne de proverbes, de citations et d'autres charmantes poésies régionales. Ensuite, la découverte culturelle peut débuter par le moulin de Val d’Or situé à Sainte-Anne. Construit au XVIIe siècle, il s’agit de l’unique moulin à bête en état de fonctionnement dans toute la Caraïbe. Ce site classé « monument historique » rappelle le passé douloureux du sud de la Martinique à l’époque de l’esclavagisme. Les visiteurs enchaînent leur exploration dans la commune de Trinité avec le château Dubuc (monument historique) qui abrite une ancienne habitation sucrière et caféière du XVIIIe siècle. Depuis 2004, le PNM a pris en main la restauration des ruines et assure aujourd’hui la gestion du site. Un petit musée permet aux visiteurs de se faire une idée sur l’histoire du château et de ses occupants. En se promenant, ils découvrent quelques vestiges tels que les chambres fortes, le four à chaux, les citernes ou encore la case à eau. Enfin, la visite s’achève avec le relais du parc à Saint-Pierre. Ce dernier se définit avant tout comme un espace d’information et de valorisation des patrimoines. Sa boutique met en avant de nombreux produits artisanaux issus des savoir-faire locaux. Des randonnées et des visites commentées de la ville de Saint-Pierre peuvent également être organisées sur place. Des réserves naturelles uniques Le PNM dispose de trois réserves naturelles d’exception. À commencer par la réserve de la Caravelle qui est établie sur la presqu’île de la Caravelle. S’étendant sur une superficie de 388 ha, elle se distingue par la variété de ses paysages et une multitude d’habitats naturels abritant une riche biodiversité. Le patrimoine floristique enregistre plus de 150 espèces végétales typiques des Petites Antilles. Au niveau de la faune, la réserve accueille de nombreux oiseaux dont deux sont endémiques : la gorge blanche (Ramphocinclus brachyurus) et le carouge (Ictérus bonana). L’exploration se poursuit ensuite dans la réserve naturelle des îlets de Saint-Anne située à la pointe sud de l’île. Elle s’étend sur 5,7 ha et se compose de quatre îlets : Hardy, Percé, Burgaux et Poirier. Ces îlets ont la particularité d’accueillir une espèce végétale rare et endémique des Petites Antilles : l’« Euphorbia balbisi ». La réserve comprend aussi une importante zone de reproduction d’oiseaux marins avec cinq...

Hôtel-restaurant Arcé : un paradis sublimé par la nature

Les mots ne seront jamais suffisants pour décrire toute la splendeur de cet endroit qui, ne serait-ce qu’au regard, vous aide à atteindre le « nirvana ». Imaginez un déjeuner sur une terrasse bordée par une rivière, la valse de ce ruissellement qui vous berce pendant que vous vous régalez de la truite au bleu du vivier. Une cuisine du terroir Il est de coutume chez les Arcé que l’homme soit aux fourneaux et la femme à la réception. Pascal et Christine travaillent donc de concert pour faire tourner cet établissement. Installée à la place de l’ancien trinquet, la table du restaurant présente des plats colorés et ce n’est pas qu’une simple façon de parler. Les cuisiniers aiment chouchouter les plats en soignant le visuel. La cuisine du chef s’inspire des saisons et met en valeur les produits du terroir. Ainsi, il se lie de partenariat avec les habitants de la vallée pour l’acquisition des truites. Lors d’une commande, cette dernière est capturée dans la Nive des Aldudes, devant le regard émerveillé du client. Moins spectaculaire mais aussi succulente, la truite de Banka commandée auprès de la célèbre pisciculture Goicoechea saura enchanter vos papilles. Elle est cuisinée sous plusieurs formes : en carpaccio, en tartare, cuite… Autre spécialité de la maison : « l’Agneau de lait en fricassée, artichauts violets à la barigoule, pomme de terre vitelotte, jus réduit au thym » qui fera le bonheur des gourmands et gourmets. Et en dessert, savourez le « Praliné Bayonne-Baïgorry, choux crème au praliné, glace et tuile aux amandes ». Ce menu est surement celui qui reflète le mieux la cuisine typique du terroir basque. Une nature paradisiaque qui offre mille et une activités Qui ne désire pas s’évader du rythme infernal des métropoles, de la pollution urbaine ? Vous avez longtemps cherché un endroit qui soit à la hauteur de vos attentes, celui-ci sort tout droit de vos rêves. Dans un décor de carte postale ou de fond d’écran pour les plus jeunes, la maison Arcé se présente comme un havre de paix. Le dépaysement est assuré, surtout si vous optez pour un séjour. Ce vaste espace est idéal pour une virée en amoureux, entre amis ou une réunion de famille. Plusieurs activités sont proposées à l’intérieur comme à l’extérieur du domaine Arcé. En plus de la piscine chauffée et du terrain de pétanque, cet environnement authentique de Saint-Étienne-de-Baïgorry offre différentes possibilités en matière d’activités ludiques et sportives. Le relief est particulièrement propice à la randonnée pédestre ou équestre et Christine Arcé aura le plaisir de vous expliquer les différentes balades pouvant s’enchainer entre le pic du Jara, le mont Hautza, l’Oilarandoy avec la chapelle Notre-Dame, le col d’Ispéguy et autres sites aussi extraordinaires les uns que les autres. Vous découvrirez lors de vos promenades les porcs pies noirs en montagne ou encore les pottoks, petits chevaux sauvages du Pays Basque. Pour les plus courageux, il est tout à fait possible de faire du VTT, de la trottinette tout terrain, du tandem mais également un baptême de parapente au Baïgura, à Hélette. Vous pouvez également faire une halte à Biarritz ou à Saint-Sébastian pour visiter leurs musées de la Mer. De nombreuses autres activités existent, comme le karting à Briscous, le spectacle de vaches landaises à Saint-Jean-le-Vieux, l’initiation à la pêche à la mouche... Bref, il y en a pour tous les âges et pour tous les gouts. Vous aurez donc une journée bien remplie, voire plus, et gagnerez en sérénité et en bien-être. ...

Atout France : cinq vidéos sur l’œnotourisme pour passer de pros à experts

Atout France se veut l’instigateur d’une amélioration constante des offres faites aux touristes s’intéressant à la destination France. L’œnotourisme, constitué en pôle d’excellence depuis 2015, est l'un de ses terrains d’actions. Cette filière suscitant l’attention de nombreux porteurs de projets, une consolidation de leur aptitude à fournir des prestations de qualité s’imposait comme une évidence. À la demande du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, cinq vidéos MOOC, abordant cette thématique de façon transversale, ont été mises en ligne. Tour d'horizon de ces nouveaux supports d’autoformation. Sensibiliser les acteurs sur la complexité du secteur Atout majeur de l’attractivité touristique en France, l’œnotourisme est une filière complexe s’il en est. C’est pour sensibiliser les acteurs sur cette complexité que les cinq vidéos réalisées par Atout France ont vu le jour. S’adressant aux professionnels – déjà actifs ou en devenir – de l’œnotourisme et de la viticulture, elles visent, par la même occasion, la diffusion de bonnes pratiques. Ce sont ainsi les domaines, hébergeurs, agents réceptifs et tous ceux qui ont un cœur de métier rattaché aux vins de France qui pourront accéder à cette série de formations accessibles gratuitement (liens dans l'encadré). Cinq vidéos pour maîtriser l’essentiel de l’œnotourisme Formatées dans une durée respective de cinq minutes, les cinq vidéos abordent différentes thématiques rattachées à l’œnotourisme de façon synthétique, mais ne sont pas moins consistantes. Pour les réaliser, Atout France s’est attaché les services d’une start-up spécialisée dans la formation en ligne appliquée au tourisme, à savoir Tourism Academy. Concrètement, les vidéos amènent sur des pistes de réflexion variées comme la promotion de ses offres, l’identité des clientèles étrangères, ou encore comment réussir son projet œnotouristique. Le premier volet de la série pose, non sans pertinence, les préalables de la filière pour bien cerner son domaine, c'est-à-dire des contenus ciblant des préoccupations quotidiennes dans le secteur. Ils sont issus d’études que l’organisme instigateur a menées sur l’œnotourisme à l’échelle nationale. Ces thèmes ne limitent d’ailleurs pas leur auditoire aux seuls professionnels de l’œnotourisme. Les institutionnels du tourisme sont également concernés, eu égard à leur mission de conseil auprès des premiers. Martin Lhuillier, responsable du pôle destination vignobles abonde en ce sens : « Nous, ce qu’on attend, c’est qu’elles (les vidéos, NDLR) soient diffusées le plus largement possible au sein de la filière. » Pour ce faire, Atout France mobilise son grand réseau de partenaires composé des interprofessions, des départements, des régions et des vignerons indépendants, entre autres. ...

Dolce Frégate Provence**** : le cadre idéal
pour vos évènements d’entreprises

Séminaires, conférences, réunions, team building... Le Dolce Frégate Provence renouvelle sans cesse ses prestations à destination des professionnels. 2019 verra ainsi le lancement d’une toute nouvelle offre dénom-mée « Donnez du chœur à votre séminaire ». Un team building original avec enregistrement d’une chanson boostante à la clé ! Une expérience fun à vivre en équipe Comme son nom l’indique, cette nouvelle offre inclut un séminaire résidentiel ponctué par une activité de chorale. Au cours de ce team building musical, les participants s’initient d’abord à des techniques de méditation pour se recentrer, se concentrer et développer une meilleure écoute envers l’autre. De façon ludique, ils vont ensuite s’initier au chant sous l’encadrement d’un professionnel. Dans une atmosphère joyeuse et dynamique, les équipes découvrent ainsi leur voix à travers des jeux et des exercices interactifs. Ici, l’objectif est de permettre à chacun de trouver sa place tout en préservant l’esprit convivial au sein de l’équipe. Ainsi, chaque participant développe spontanément en lui un sentiment d’appartenance qui le pousse à renforcer la confiance en soi et dans les autres. Bref, à travers son offre, Le Dolce Frégate Provence entend offrir à tous les participants un vrai moment de bien-être, de coopération et d’accomplissement aussi bien personnel que collectif. Après avoir partagé cette expérience, tous les collaborateurs vivent assurément un véritable changement d’état d’esprit. >> Découvrir l’offre.   Un lieu somptueux aux multiples atouts Depuis plusieurs années, Le Dolce Frégate Provence a acquis une forte réputation en matière d’organisation d’évènements d’entreprises. Cela s’explique non seulement par l’excellence du savoir-faire affiché par le personnel de l’hôtel, mais également par les infrastructures de haut de gamme dont il dispose. Parmi celles-ci, les professionnels apprécieront le centre de conférence « high tech » comprenant 892 m2 d’espace de réunion, 14 salles de séminaires à la lumière du jour dotées d’un accès Wi-Fi THD. Par ailleurs, l'endroit présente un côté pratique est non négligeable puisqu'il se trouve à proximité des Calanques de Cassis, du MUCEM et notamment de la rade de Toulon réputée pour être la plus belle de l'Europe. Près du circuit international Paul Ricard et la célèbre Route des Crêtes, il demeure une destination clé pour vos événements automobiles. Côté hébergement, l’hôtel dispose en tout de 163 chambres spacieuses, qui allient confort et modernité, toutes ouvertes sur une terrasse avec vue sur la pinède, le golf et/ou la mer. Pour vos déjeuners et dîners, le Dolce Frégate Provence peut accueillir jusqu’à 200 personnes, en salle intérieure ou en terrasse à la belle saison. Le chef et ses équipes, de véritables passionnés du produits local et de qualité, préparent les menus exclusivement de saison et issus de partenaires régionaux. Il est possible d’organiser des déjeuners buffets, des barbecues à thème et bien entendu de somptueux dîners de gala pour clôturer votre événement ! Parenthèse exclusive au Dolce Frégate Provence : invitez vos collaborateurs ou clients à un apéritif au Trou n°10 du golf : un lieu unique, surplombant la mer Méditerranée et ses îles : effet garanti ! Outre ses infrastructures, il jouit d’un atout majeur grâce à sa situation géographique, l'hôtel bénéficie d'une facilité d'accès à 40 min de voiture depuis l’aéroport de Toulon et à 50 min de celui de Marseille. De plus, l’établissement profite de sa proximité avec les gares TGV de Marseille et de Toulon, situées respectivement à 30 et à 20 min des lieux. Diverses activités Les amateurs d’activités de plein air seront comblés avec, notamment, 3 terrains de tennis, une piscine extérieure en ca...

Petit Déjeuner étoilé : commencer sa journée avec la touche du chef

L’idée de Petit Déjeuner étoilé apparaît en esquisse dans l’esprit de la fondatrice après une longue collaboration en 2014 avec le chef du plaza athénée. Son créneau était alors les cadeaux sur mesure. En rencontrant l’illustre Christophe Michalak, le concept prend forme. Proposer à la fois le goût exquis d'un chef, associé au chic d'un coffret de luxe, des produits frais et de grande Qualité le tout pour créer un moment conviviale et de bien être au bureau ou à la maison. Un cadeau pour démarrer sa journée... Des formules au choix pour démarrer du bon pied Aujourd’hui, Petit Déjeuner étoilé propose trois formules, une sous coffret individuel de luxe, l'autre en partage sur un plateau et enfin la formule sans packaging avec ou sans abonnement. « La première (formule) que nous avons créée, se présentait et se présente toujours sous forme de coffrets individuels à composer selon ses goûts, avec des pièces signés par nos chefs, dont quatre créations sucrés et une salée », précise le co-fondateur de la marque, Gary. Thé, café et jus d’orange complètent bien sûr ce petit déjeuner que le client va pouvoir composer à sa guise. Ensuite, pour répondre à des besoins de plus en plus spécifiques et variés, l’enseigne a développé une formule à la carte (sans packaging). Ici, les viennoiseries arrivent chez le client sous forme de plateau ou en vrac. Au choix, les créations sucrées – viennoiseries et autres gourmandises – des deux chefs actuels (christophe michalak et Philippe Conticini) qui collaborent avec la marque. Dans cette catégorie, tout est possible. L'on peut choisir entre différents pains – seigle, céréales, de campagne –, du cake ou de la madeleine. Panna cotta,  salades de fruits de saison en verrines et fruits frais en damiers figurent également dans la carte qui se veut adaptée aux personnes recherchant des idées de petit déjeuner healthy. Plutôt salé ? Le client peut commencer sa journée avec les sélections de mini-sandwichs.  Une partition pour deux chefs Si vous êtes plus nombreux, Petit déjeuner étoilé propose également de se retrouver pour un démarrage en toute convivialité grâce à la formule buffet. Un service proposé sur devis et déployé avec les dispositifs adéquats – argenterie, porcelaines, personnel est mis à votre disposition. Dans tous les cas, les offres de la marque ont été amoureusement concoctées par deux chefs de renom : Christophe Michalak et Philippe Conticini. Le premier signe, par exemple, la « Cassolette de pain perdu revisité ». Une "brioche perdue" que le pâtissier agrémente d’une crème à la vanille Bourbon. La préparation est ensuite caramélisée et grillée. Âme d’enfant retrouvée également avec le « Sablé gianduja noisettes » où le nappage gourmand donne un caractère à part au croustillant d’une pâte sablée parfaite. ...

Conditionnement Vins Services : plus qu’un négociant, un manipulant hors pair

Implantée à Sallèles-d’Aude, un village situé au sud de la France, en Occitanie, l’entreprise s’est spécialisée au début dans le conditionnement de vin. Aujourd’hui, elle change de cap en devenant experte dans la négoce de produits finis. Cette activité prospère se base sur un partenariat solide avec les producteurs locaux qui fournissent, entre autres, les ingrédients essentiels pour faire le vin. Il revient aux experts de CVS d’assembler et élever les cuvées pour finalement les commercialiser en produits finis. La qualité à tous les niveaux Les vins de CVS, baptisés sous la marque Princeps, sont élaborés à partir d’ingrédients de qualité achetés auprès de producteurs de la région. À cela s’ajoute un soigneux savoir-faire consistant à assembler et à élever les élixirs. Antoine Depoizier, responsable commercial, nous parle de « techniques d'assemblage sur mesure propres à CVS » qui attribuent un fort caractère aux vins. Les nectars en question représentent notamment les appellations du Languedoc-Roussillon, à savoir l’IGP Oc et l’AOP Corbières. ...

Restaurant Allodis : un établissement « skis aux pieds » sur les hauteurs de Méribel

Doté d'un espace bien être (Piscine, Sauna, Hammam et Fitness ainsi qu'un Spa By Clarins), l’établissement n’est qu’à 35 minutes de Moûtiers en voiture.  Cet hôtel « skis aux pieds », à l’atmosphère familiale, ne manque résolument pas de caractère, ponctué par des détails qui accrochent le regard. Perché à 1 700 m d’altitude, le restaurant offre une magnifique vue sur les montagnes des 3 vallées. À travers une cuisine gastronomique servie depuis la terrasse panoramique, l’enseigne est un lieu d’exception où il fait bon se retrouver. Une cuisine raffinée Le midi et le soir, le restaurant de l’hôtel laisse le choix de deux types de cuisines différentes. Si le midi met à l’honneur une ambiance semi-gastronomique, le soir, on est plutôt dans un cadre résolument gastronomique.    Travaillant des produits essentiellement sélectionnés auprès de fournisseurs locaux, l’enseigne propose, le midi, un menu tout à la carte avec des plats à partager ainsi qu'une belle sélection d’entrées froides ou chaudes, une carte de poissons, de viandes ou de pâtes, ainsi que des risottos. Foie gras poêlé, pancake nectar de pomme et miel, cochon filet mignon laqué au miel, finger de tartiflette et soufflé Grand marnier, compotée d’agrumes et sorbet forment un beau festival de saveurs et de raffinement. Que ce soit en famille, entre amis ou en amoureux, apéritifs, goûters et plaisirs du farniente sont autant d’occasions de profiter de l’ambiance feutrée du restaurant, de sa grande salle avec cheminée ou de sa terrasse panoramique. Le restaurant Allodis met à votre disposition une riche carte de vins de plusieurs centaines de références, représentatives de toutes les régions. Vous n’aurez que l’embarras du choix, avec toutefois la possibilité de demander conseil au sommelier pour les meilleurs accords mets-vins. De façon tout à fait aléatoire, le son mélodieux d’une musique d’ambiance vous bercera certains soirs, de l’apéritif jusqu’à la fin des repas, en fonction des occasions.  ...

Le Chalet : une cuisine savoureuse et conviviale

A Saint-Mars-la-Jaille, le restaurant le Chalet fait le bonheur des locaux et touristes de passage, désireux de découvrir une vraie cuisine du terroir. En salle ou en terrasse, la carte traditionnelle illustre le talent et l’inventité de ce chef passionné et décontracté.     Un art maîtrisé à la perfection Jean-Marc, originaire du Sud-Ouest de la France, privilégie une cuisine traditionnelle préparée à base de produits bruts et frais issus du terroir local. Ce qui lui a valu une récompense  le 15 Décembre 2015 : celle de Maître Restaurateur. Un label témoignant de la qualité et de la fraîcheur de la cuisine proposée. Ce titre de Maître Restaurateur nécessite entre autres l’adoption du circuit court. C’est pourquoi le chef s’approvisionne auprès des fournisseurs régionaux comme la boucherie La Désirade, le Druide du Boisiller, les producteurs bios du wagon pour ne citer que ces exemples. Effectivement, il concocte une cuisine simple et de qualité qui éveille la sensibilité gustative. Il déclare d’ailleurs «travailler les produits locaux différemment.»  En résulte alors des plats gourmands comme ces Ravioles d’escargots de Monsieur Leroy aux pleurotes qui sont à tomber.   Une cuisine du sud-ouest                                  La formule du midi invite à prendre un menu express à 11€ ou un menu complet à 13€50, avec une entrée, un plat et un dessert, au choix. A la carte, le Saumon fumé accompagné d’une crème légère et d’un pain grillé avec une salade gourmande « la salade Landaise » qui est composée de gésiers, de magret fumé, de foie gras joints à un croustillant de canard est servi en entrée. En plat de résistance, le Civet de Gambas au chorizo comble les gourmands amoureux de bonnes saveurs. Pour finir le repas en beauté : « La Bretonne » une glace à la vanille, double caramel au beurre salé, avec des éclats de crêpes dentelles à la crème fouettée maison. En outre, Jean-Marc travaille énormément le boudin artisanal qu’il a lui-même conçu avec un artisan-boucher-charcutier du coin mais aussi le canard qui est une des spécialités du Sud-Ouest. Quant à la carte de vins, elle est assez éclectique avec une prédominance des vins de Loire et du Sud-Ouest.  « L’été, on va privilégier les vins frais (…) Il y a toujours le petit côté découverte», selon le maître des lieux.   Les plats de bistrot et service traiteur A la fois restaurant, traiteur et pizzeria, le Chalet satisfait toutes les envies.  De nombreuses spécialités incontournables sont à découvrir à la pizzeria : « l’Espelette » préparée à base de fromage, du bœuf épicé, des poivrons, des oignons et des lardons ou encore la pizza « Saint Marsienne »  concoctée avec du fromage, du boudin noir artisanal, des oignons et d’une pomme fruit. Pour les événements privés, le service-traiteur se tient prêt à proposer des services personnalisés et peut dresser un devis adapté à tous les budgets. « Nous proposons des plats différents qui nous distinguent des autres traiteurs. Notre clientèle apprécie cette singularité.», confie-t-il. Chaque tapas, tartine, pinchos et autres petits sandwichs espagnols sont réalisés avec des produits de saison. ...

BOWO : réinventer l’expérience voyageur dans l’hôtellerie

La naissance de BOWO est étroitement liée à l’expérience personnelle de son fondateur Jonathan Chénière. Ayant eu l'occasion de profiter de séjours hôteliers lors de ses nombreux voyages, il a pu dresser le constat que les services hôteliers étaient très difficilement réservables, voire carrément invisibles : « au cours de mes nombreux voyages, je n'ai jamais utilisé les services proposés par l'hôtel, faute de visibilité, de barrière de la langue ou simplement par manque de simplicité. J'ai très certainement loupé de nombreuses occasions de profiter davantage de mon séjour ou encore de découvrir les villes grâce à des conseils avisés », nous confie-t-il. Jonathan Chénière décide alors de mettre à profit ses compétences techniques pour « dépoussiérer » les outils de communication utilisés dans le secteur hôtelier. Il rencontre à ce moment-là Romain Catajar, directeur technique, et ils co-fondent ensemble BOWO. BOWO, c'est toute l'expérience d'un séjour touristique dans une solution en chambre. Une technologie à la pointe BOWO a été pensé et conçu pour les « hôtels indépendants, chaînés ou grands groupes en s'adaptant aux besoins des hôteliers », précise Alysée Flaut, responsable de la communication de la startup. BOWO propose une solution clé en main composée d'une tablette et son application design et ergonomique. La solution est un savant mélange d'esthétisme et de technologie au service de l'hôtel et du client. Elle a été pensée pour et avec les professionnels de l'industrie. Entièrement personnalisable et disponible en plusieurs langues, l'application permet au voyageur d'accéder à toutes les offres de services additionnels de l'hôtel. Le voyageur gagne en autonomie et en simplicité lors de la réservation ou l'achat. Quant à l'hôtel, il gagne en visibilité, en satisfaction et redevient prescripteur du voyage de ses clients.  Les fonctionnalités « Enrichir le séjour du client mais également faire en sorte que l'hôtelier puisse dégager davantage de chiffre d'affaires » sont, pour résumer, les objectifs  principaux de BOWO, selon les propos d'Alysée Flaut. En effet, BOWO offre au voyageur la possibilité de bénéficier d'un riche catalogue de services : room service, conciergerie, réservation spa ou restaurant, blanchisserie, offres spéciales personnalisées, chauffeurs privés, babysitters, etc... En parallèle, BOWO fournit un éventail de services externes à forte valeur ajoutée qui sont proposées par ses partenaires commerciaux comme des coiffeurs à domicile, des services événementiels d'exception, des coachs sportifs ou des escapades touristiques. BOWO « remet l'hôtelerie au centre du voyage », faisant de la chambre le point de départ vers des expériences incontournables et inoubliables, qui enrichiront les souvenirs du voyage. ...

Sept bonnes raisons de venir en Côtes-d’Armor !

Côtes dArmor : des sites d’exceptions 1. On y trouve des sites d’exceptions comme… la côte de granit rose, les Sept-Îles, la plus grande réserve ornithologique de France, l’île de Bréhat et sa réserve de plantes tropicales en plein air, le cap Fréhel, le Fort-la-Latte. Sans oublier les richesses architecturales des villes médiévales comme Dinan ou Moncontour. 2. Les grandes marées exceptionnelles permettent de voir émerger de multiples îles le long de la côte. Ces grandes marées donnent lieu à des randonnées insolites, notamment dans la baie de Saint-Brieuc où la mer peut reculer jusqu’à 7 km ! Une excellente occasion de pêcher à pied. 3. La gastronomie ne vous coupera jamais l’appétit ! Pensez aux fameuses coquilles Saint-Jacques tout juste sorties de l’eau, à l’huître, à la moule de bouchot. Sans oublier la galette de blé noir ou le far breton. Bon appétit ! Côtes dArmor : terre de randonnée 4. Les Côtes-d’Armor sont une terre de randonnée… pour toute la famille. Sur le littoral ou à l’intérieur des terres, chacun trouve son chemin de nature, ce qui fait du département un immense terrain de jeu à ciel ouvert ! 5. Aller dans les Côtes-d’Armor, c’est aussi vibrer au son de la musique… Traditionnelle avec les bagads, mais pas seulement : les villes comme Saint-Brieuc ont des bars-concerts, tandis qu’à la belle saison les festivals se bousculent à l’agenda ! 6. Une autre bonne raison, ce sont bien sûr les Costarmoricains eux-mêmes. Ils sont les ambassadeurs de leur territoire. Accueillants et ouverts, ils sauront vous indiquer tous les bons plans ! 7. Septième bonne raison : les Côtes-d’Armor sont une destination très accessible. À moins de 2 heures de chez vous ! En route ? ...

Château Latour-Martillac : le meilleur du terroir de graves

Identifié par le négociant Edouard Kressmann dès 1871, c’est seulement en 1930 que son fils ainé Alfred acquiert la propriété. Ce dernier décide alors de renommer la propriété afin d’éviter toute confusion avec son illustre homologue du Médoc, le Château-Latour. En 1954, c’est au tour de Jean Kressmann de reprendre le flambeau. Celui-ci agrandit le domaine avec l’acquisition de nouvelles parcelles, qui passe de 15 à 30 hectares. Il fait partie de ces hommes qui ont contribué à la création de l’appellation communale Pessac-Léognan. Actuellement, le domaine est dirigé par Tristan et Loïc Kressmann, fils cadets de Jean. Ils ont poursuivi l’œuvre de leur père avec notamment la rénovation importante des chais intervenue au début des années 90 et l’ajout de parcelles de Sauvignon Blanc à celles du Sémillon pour tirer profit du meilleur de ce terroir de graves. Terroir d’exception en viticulture raisonnée Le vignoble de Château Latour-Martillac est réparti en deux parcelles bien distinctes. Grattecap est une très vieille parcelle de seulement 65 ares qui date de 1884. Située au sud-est du domaine, elle accueille du Sémillon, de la Muscadelle et du Sauvignon Blanc. Le plateau du Martillac, dispose d’un terroir à mosaïque de graves, mélange de quartz, jaspes, lydiennes et silex. Ce genre de sol est parfait pour la culture de la vigne, particulièrement pour le Cabernet Sauvignon et le Petit-Verdot. Plus près de la Garonne, le terroir est constitué de sol argilo-calcaire avec des graves en surface. Les cépages blancs comme le Sauvignon Blanc et le Sémillon s’y plaisent particulièrement. Au Château Latour-Martillac, le respect de l’environnement est une préoccupation majeure. Avec l’aide de Denis Wendling, chef de culture, le domaine a mis en place une viticulture raisonnée. L’utilisation d’intrants chimiques est limitée au profit de la plantation de jachères et de haies qui favorise une faune auxiliaire. Des labours, échardages, effeuillages et vendanges vertes sont menés et prennent le pas sur les herbicides. Les effluents viticoles sont également récupérés et traités grâce une aire de lavage moderne. Une vinification de haute voltige Le Château Latour-Martillac doit sa réputation à ses vins blancs exceptionnels. Afin de perpétuer cette renommée, le domaine a recruté au début des années 1990 l’œnologue Valérie Vialard. Sous l’impulsion de Loïc Kressmann, elle supervise avec une précision chirurgicale toute la vinification. La totalité de la vendange est effectuée manuellement, avec des tris successifs et sélectifs des grappes de raisins. Les vins blancs sont fermentés dans des barriques et élevés sur lies, avec un bâtonnage régulier pour apporter arômes et structures aux vins.  La fermentation des vins rouges se fait dans des cuves en inox thermorégulées. Chaque parcelle est vinifiée séparément et l’élevage s’effectue dans des barriques en chêne français durant 16 à 18 mois. Des vins de référence Depuis qu’ils ont pris les rênes de la propriété, Tristan et Loïc Kressmann ont mis en place une belle gamme de vins de Bordeaux, dont le Château Latour-Martillac, Cru Classé de Graves en rouge et en blanc depuis 1953. Au fil des millésimes, les vins du domaine sont devenus des références del’appellation Pessac-Léognan. Lagrave-Martillac est le second vin du Château Latour-Martillac. Il existe depuis 1986 pour le rouge et 1990 pour le blanc, toujours en appellation Pessac-Léognan. Avec l’acquisition du Château Langlet en 1999, les équipes du château ont élargi leur expertise à l’appellation Graves.  Le « Château Latour-Martillac » blanc 2013 est issu à 70% de Sauvignon Blanc et 30% de Sémillon. Il a été élevé sur lies durant 15 mois dont 10 en barrique. Au nez, ce vin dévoile des arômes de fruits blancs et agrumes. En bouche, son attaque est élégante et équilibrée, avec des notes de pêches blanches. Cette cuvée se révèle être un excellent vin de garde.  « Lagrave Martillac » rouge est élabor...