pixel-facebook
logo-flash-matin

Vins et œnologie : visites des meilleurs domaines viticoles de France

Gastronomie
Vins-Alcools-Domaine
Château Croque Michotte : l’excellence d’un Saint-Émilion Grand Cru

Faire comme tout le monde. Très peu pour lui. Pierre Carle s’anime d’une nouvelle vision de la vitiviniculture en s’engageant dans des méthodes de production basées sur ses recherches et expérimentations qui se veulent plus respectueuses de l’homme et de l’environnement. Résultat : des vins naturels qui interprètent avec intensité un terroir d’exception.

Gastronomie
Vins-Alcools-Domaine
Château de Chantegrive : une subtile interprétation du terroir de Graves

En 40 ans de passion et de travail, le Château de Chantegrive a su imposer son nom pour devenir une valeur sûre sur la prestigieuse appellation des Graves. À la fois élégants, charmeurs et équilibrés, ses vins illustrent la beauté de leur terroir et incarnent les valeurs de la maison prônant le respect environnemental.

Gastronomie
Vins-Alcools-Domaine
Domaine Trapet-Rochelandet : la nouvelle référence en Bourgogne

Modeste par la taille, mais grand par le cœur. Le Domaine Trapet-Rochelandet ne fait peut-être pas partie des plus illustres maisons viticoles de la Bourgogne, mais il tire toute sa force de sa taille humaine et de ses valeurs axées autour de l’excellence et des considérations écologiques pour faire la différence.

Gastronomie
Vins-Alcools-Domaine
Château au Grand Paris : une pépite du vignoble bordelais à découvrir

Aux côtés des grands ténors du vignoble bordelais figurent quelques petites maisons viticoles qui méritent amplement d’être sous les feux des projecteurs par l’élégance et la qualité de leurs vins. Dans ce panel se trouve le Château au Grand Paris, un domaine qui cultive la vigne avec rigueur et passion depuis maintenant trois générations.

Gastronomie
Champagne
Champagne Chapuy : l’élégance et la finesse d’un Grand Cru d’Oger 100 % chardonnay

Dans une volonté de célébrer la richesse et l’authenticité de son terroir, Champagne Chapuy lance sa nouvelle cuvée intitulée « Unique » qui incarne la vision novatrice de la maison dans la production de champagnes de gastronomie à noble vocation de se rendre complices des plus beaux moments de vie.

Œnologie, Tourisme : top 50 des meilleures destinations viticoles...

Château croque michotte
8 personnes aiment
Saint-Émilion
Château Croque Michotte
Château Croque Michotte : l’excellence d’un Saint-Émilion Grand Cru
Château de chantegrive
11 personnes aiment
Podensac
Château de Chantegrive
Château de Chantegrive : une subtile interprétation du terroir de Graves
Domaine trapet-rochelandet
6 personnes aiment
GEVREY-CHAMBERTIN
DOMAINE TRAPET-ROCHELANDET
Domaine Trapet-Rochelandet : la nouvelle référence en Bourgogne
Château au grand paris
25 personnes aiment
CAZAUGITAT
Château au Grand Paris
Château au Grand Paris : une pépite du vignoble bordelais à découvrir
Champagne chapuy
33 personnes aiment
Oger
Champagne Chapuy
Champagne Chapuy : l’élégance et la finesse d’un Grand Cru d’Oger 100 % chardonnay
Chateau mons delaunay-earl philippe delaunay
25 personnes aiment
BERSON
CHATEAU MONS DELAUNAY-EARL PHILIPPE DELAUNAY
Château Mons Delaunay : des millésimes ouverts de passion et de rigueur à Bordeaux
vignoble-du-domaine-champagne-j-margouillat-siege-sur-coteaux-sud-d-epernay
27 personnes aiment
Épernay
Champagne J. Margouillat
Champagne J. Margouillat : des champagnes de caractère pour toutes les envies.
Famille fabre
23 personnes aiment
LUC SUR ORBIEU
FAMILLE FABRE
Château Fabre Gasparets, expression et pureté en Boutenac par la Famille Fabre,  vignerons depuis 1605
Vignobles chatonnet
26 personnes aiment
Néac
Vignobles Chatonnet
Vignobles Chatonnet : un millésime 2020 à la générosité débordante
Domaine bonabaud - château gauthier
27 personnes aiment
Civrac-de-Blaye
DOMAINE BONABAUD - Château Gauthier
Domaine Bonabaud : une nouvelle génération de vins de Bordeaux
chateau-barrabaque-est-une-propriete-familiale-depuis-1936
30 personnes aiment
Fronsac
SCEV Noël - Château Barrabaque
Château Barrabaque : l’excellence d’un vin de Bordeaux à dominante merlot
un-mode-de-travail-selon-une-approche-ecologique
34 personnes aiment
Beauvoisin
Domaine des Trois Galets
Domaine de Calet : des vins équilibrés et expressifs en hommage au terroir rhodanien
Sarl domaine des trois galets
22 personnes aiment
Beauvoisin
SARL Domaine des Trois Galets
Devenir propriétaire de plants de vigne avec Terre des Bosses
Artisans partisans - château ollieux romanis
71 personnes aiment
MONTSERET
Artisans Partisans - Château Ollieux Romanis
Artisans Partisans : le partage, au cœur de la démarche
christine-de-gueronniere-proprietaire-et-vinificatrice-du-chateau-chatain
106 personnes aiment
Néac
Château Chatain
Château Chatain : quand l’art des vignes devient art de vivre
Château bichon cassignols
66 personnes aiment
La Brède
Château Bichon Cassignols
Château Bichon Cassignols : la région des Graves vous ouvre ses portes
Les costières de pomerols
105 personnes aiment
POMEROLS
Les Costières de Pomerols
Les Costières de Pomerols : des vignerons unis autour de l’excellence
Château mignan
206 personnes aiment
Siran
Château Mignan
Château Mignan : un fleuron des vins du Languedoc
Champagne cattier
132 personnes aiment
Chigny Les Roses
Champagne Cattier
Champagne Cattier : quand l’histoire révèle l’excellence
Domaine des maravilhas
65 personnes aiment
Saint-laurent-des-arbres
Domaine des Maravilhas
Domaine des Maravilhas : des vins qui invitent au voyage
chateau-du-tracy-histoire-d-un-terroir-conte-depuis-xiveme-siecle
65 personnes aiment
Tracy-sur-Loire
Château de Tracy
Château de Tracy : quand le vin conte terroir et histoire
domaine-grand-guilhem-a-cascastel-des-corbieres
83 personnes aiment
Cascastel-des-Corbières
Domaine Grand Guilhem
Domaine Grand Guilhem : des vins de qualité, par nature
Domaine caujolle gazet
89 personnes aiment
La Vacquerie
Domaine Caujolle Gazet
Domaine Caujolle-Gazet : des vins qui rendent hommage aux sols du Larzac
 domaine de l'enchantoir - sas brunet le jeune
24 personnes aiment
Le Puy-Notre-Dame
Domaine de l'Enchantoir - SAS BRUNET LE JEUNE
Domaine de l’Enchantoir : quand des vins bio content histoire et terroir

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Crêperie Ty Gwechall : au royaume des crêpes faites maison

Pierre Petit et son épouse Béatrice (Pierrot et Béa), ont repris, il y a sept ans, cette bâtisse historique datant de 1650. De l’extérieur, l’on est attiré par le charme à l’ancienne du bâti, fait de pierres. Une fois à l’intérieur, accueilli par le très chaleureux Pierre Petit lui-même, l’on ressent un air de convivialité qui se répand dans toute la maison. Le soir d’hiver, le feu de la grande cheminée vient réchauffer l’ambiance intimiste du lieu. Les propositions de la maison Purement crêperie depuis 1938, Ty Gwechall  suggère des crêpes salées et sucrées préparées à la commande, des plus classiques aux plus originales. Sur la carte figurent les traditionnelles crêpes jambon-fromage, crêpes au beurre-sucre, crêpes au chocolat, ou crêpes à la confiture. « Les spécialités de l’établissement sont composées de garnitures plus élaborées », explique Pierre Petit. La crêpe Kastel, par exemple, est à base de pommes de terre, accompagnées de fromage raclette, de lardons, d’une crème et d’une petite salade verte. L’équilibre des saveurs et la justesse des assaisonnements font de cette spécialité un vrai régal pour les clients. Au dessert, le propriétaire recommande la crêpe sucrée avec des pommes caramélisées au beurre salé agrémentée d’une boule de glace à la vanille et de crème chantilly, le tout fait maison. Côté boisson, la maison propose du cidre brut et du cidre fermier pour rehausser les saveurs de ses crêpes. Le cidre brut à la pression est particulièrement sympathique par son côté légèrement fruité. La crêperie possède également sa propre bière maison qui porte le nom de l’établissement, et est fabriquée par Les Fous, microbrasserie située à Carnoët. « Ce produit a déjà remporté la médaille d’argent au concours régional des bières de Bretagne en 2015 », nous souffle notre interlocuteur. Des produits frais et locaux « On est en 100 % local, on ne travaille qu’avec des producteurs locaux, souvent des petits producteurs, pour nous fournir en produits frais », reprend Pierre Petit. Il coopère notamment avec Les 4 Saisons à Huelgoat pour les confitures, la charcuterie d’Arzur d'Ahes primée pour ses saucisses, ou encore Les Saveurs d’HerOuet à Plouhinec pour les légumes. Certains sont bio, d’autres non, mais le propriétaire prend le soin de sélectionner les meilleurs ingrédients pour sa cuisine. ...

Château Barrabaque : l’excellence d’un vin de Bordeaux à dominante merlot

L’histoire de ce domaine familial démarre en 1936. À l’époque, Achille Noël opérant alors comme négociant en vins à Lille décide de faire acquisition d’une propriété dont les origines remontent au XVIIème siècle. Au fil du temps, le Château Barrabaque passe de génération en génération. Nicole Noël transmet le flambeau à sa fille en 2004. Désormais à la tête de l’exploitation, Caroline Noël-Barroux aspire à perpétuer ce précieux héritage en associant le savoir-faire familial séculaire à des techniques de production plus modernes selon une démarche tenant compte de la protection des écosystèmes. Un terroir exceptionnel, gage de vins fins et fruités Situé sur un terroir de beauté et d’authenticité, à cheval entre l’appellation Fronsac et Canon Fronsac, le Château Barrabaque possède un vignoble de 10 hectares exposé plein sud et majoritairement argilo-calcaire. « Sur ce terroir précoce, nous produisons des vins assez puissants », témoigne Caroline Noël-Barroux. Puissants certes, mais surtout, fruités. Car depuis la création du domaine, la famille a à cœur à produire des cuvées que « l’on a envie de boire et pas seulement de goûter ». D’une rigueur implacable sur la qualité de ses produits, la maison adopte une approche plus respectueuse de l’environnement dans son mode de travail. « Nous avons pris le virage de l’agriculture raisonnée depuis maintenant 30 ans », déclare la vigneronne. L’idée n’est pas d’opter pour une conduite écologique exclusivement sur le vignoble mais dans la filière dans sa globalité. Ainsi, à part la réduction des produits de traitement phytosanitaires, le domaine tient compte par exemple des émissions de gaz carbonique générées par le passage des tracteurs. Ces efforts ont été récompensés en 2019 par l’obtention de la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). À travers ce concept plus vertueux pour l’écosystème, le merlot, le cabernet franc, le cabernet sauvignon et le malbec peuvent ainsi se révéler dans leur plus belle expression. Une ode aux terres de Fronsac La « cuvée Prestige » et la « cuvée Tradition » s’inscrivent comme les best-sellers de la maison. Élaboré à base de 80% de merlot, 18% de cabernet et 2% de malbec, le rouge Prestige est issu de parcelles situées en haut de coteau ayant l’avantage d’être naturellement concentrées. Ce vin ample et équilibré s’illustre pour sa belle complexité aromatique. Le rouge Tradition est élaboré sur des parcelles sises en bas de côtes. Composé de 70% de merlot, de 20% de cabernet franc et de 10% de cabernet sauvignon, il distille une belle fraîcheur aromatique avec une jolie finesse et une agréable longueur. Inhabituel dans le paysage viticole bordelais, le Château Barrabaque produit du vin blanc appelé « Caprice de Caroline » en l’honneur de la vigneronne qui est à l’initiative de sa création en 2008. Il propose également du vin rosé sobrement intitulé « Barrabaque rosé », conçu à l’origine pour la consommation familiale avant d’être commercialisé à destination du grand public. ...

L'Absinthe Café : cuisine gastronomique revisitée

Installé en plein centre de Saint-Étienne, non loin de l’intersection de la rue Léon Nautin et celle des Martyrs-de-Vingré, l’Absinthe Café est le lieu d’une cuisine moderne, originale, aux inspirations thaïlandaises et japonaises. Le propriétaire des lieux David Durand, et son associé et chef Thomas Jacoud, ont fait de ce café de quartier piéton, une adresse de dégustation gastronomique attirant du beau monde.Les convives de passage profitent ici de plats revisités aussi succulents les uns que les autres. Des plats originaux et variés Dans cet univers culinaire, les hôtes prennent placent à des tables, n’attendant plus que les douceurs élaborées aux fourneaux par Thomas Jacoud. Ce chef qui est passé par une école hôtelière traditionnelle, des stages dans de belles maisons gastronomiques et restaurants étoilés, orchestre avec soin une cuisine originale qui change au fil des saisons, avec mise en avant des produits du terroir stéphanois. La maison propose à cet effet, des plats signatures tels que la tarte fine de morilles au parmesan et à l’huile de truffes comme entrée, ou encore le filet de bœuf français et son jus, pommes dauphines maison comme plat principal. Ce dernier est une interprétation du classique bœuf bourguignon. Il est fait à base de bœuf mijoté longtemps à feu doux pour donner une viande compotée à la texture effilochée, tendre et fondante en bouche, accompagnée de lardons et d’oignons. Des bouchées revisitées sous la forme de makis de bœuf bourguignon. Pour la garniture, en guise d’algues qui rappellent l’inspiration du chef pour la cuisine japonaise, des spaghettis de carotte. La composition forme un ensemble original avec au centre du hachis de bœuf accompagné de lardons et d’oignons. Des makis servis avec des pommes dauphines. Parmi les desserts signatures, le « croustillant de marron meringué ». Ce dessert est orchestré à partir d’une pâte à langue de chat très fine dans laquelle on met une mousse de marron. Le biscuit est ensuite roulé dans la meringue italienne, puis dans un craquant au praliné. Les clients apprécient d’autres délices comme « La minute de saumon » qui est un plat du midi reflétant l’identité de l’Absinthe Café. Ce dernier est élaboré avec un saumon levé et finement découpé comme un carpaccio qu’on étale dans une assiette, puis passé au four quelques minutes pour être mi-cuit. Le tout est recouvert d’une sauce beurre d’aromate composée à partir d’échalotes, de citron vert, de sauce soja et beurre noisette. Egalement à la carte, des recettes asiatiques comme le tataki, ou encore le dashi qui est un potage japonais. Une carte des vins raffinée L’absinthe est la boisson phare de cette généreuse adresse aux allures de bar, et à l’ambiance décontractée. Plusieurs variétés de ce spiritueux y sont servies, toujours de manière classique à l’aide de grandes et magnifiques fontaines, dans des verres traditionnels accompagnés d’une cuillère et de sucre. Les convives peuvent ainsi profiter d’une dégustation d’absinthe classique, de grande absinthe, d’absinthe parisienne, fait Suisse, et même à la française pour ceux qui exige la qualité. A cet effet, nous avons des noms tels que la Fée XS Suisse, l’Absinthe Pernod, et la Fée Parisienne. Egalement des vins rouges à la carte avec l’AOC Gigondas Saint-Joseph, qui se marie bien avec le filet de bœuf français et son jus, pommes dauphines maison. L’élaboration de celui-ci passe par un encépagement au Syrah, roussanne ou marsanne. Équilibré et élégant, c’est un vin fin à la robe pourpre soutenue, dégageant des senteurs de cassis et framboise évoluant vers une note de réglisse et de cuir. ...

Elite naturel : le leader mondial des jus bio

Une petite soif ? Laissez-vous surprendre par le goût inimitable des jus de fruits Elite naturel ! Parfaits pour toute la famille, ils sont à consommer sans modération.  Un partenariat « juteux » Active depuis 1975, Elite naturel est une entreprise familiale de boissons implantée en Turquie. À partir de 2003, elle s’est lancée dans le bio et s’illustre rapidement dans le domaine. Devenue  leader des jus de fruits bio, la société a acquis depuis une renommée mondiale. Une notoriété qu’elle a su développer en partenariat avec la société Colibri. Cette dernière étant l’importateur distributeur de la marque Elite naturel. Colibri dispose d’un vaste réseau de clients auprès desquels il peut promouvoir non seulement sa propre marque mais également les marques Elite naturel.  « Colibri travaille avec 90 % des magasins bio de France, y compris des épiceries fines, des pharmacies et quelques restaurants », souligne Béatrice Claman, la responsable commerciale. Des produits toujours plus innovants Constamment à la recherche de nouveaux goûts à proposer aux consommateurs, Elite naturel ne cesse d’innover ses produits. Aujourd’hui, l’entreprise peut se vanter de disposer d’une riche gamme de jus bio aux saveurs surprenantes : cerise, pastèque, abricot, mulberry, myrtille, melon… autant de délices pour les papilles ! Béatrice Claman explique fièrement : « On arrive à proposer des jus extraordinaires qui n’existent pas en France. » Mais le produit « star » de l’entreprise reste sans conteste le jus de grenade bio. Une nouvelle variété a justement été lancée sous le nom de grenade « Pink ». Sa douceur et sa couleur rose naturelle offrent un réel plaisir pour les sens. D’un point de vue purement gustatif, les consommateurs apprécieront du 100 % pur jus, sans ajout de sucre ni d’eau. En outre, c’est « le seul jus de grenade équitable au monde », rajoute Béatrice Claman. Ce qui en fait un produit vraiment exceptionnel. ...

Chocolaterie La Pichotte :
le petit écrin des trésors sucrés

Désireux de préserver l’excellence de La Pichotte, Jean-Luc Drochon suit les pas de ses prédécesseurs en alliant tradition et modernité. Il travaille sur des matières premières de qualité en respectant un savoir-faire unique acquis depuis des décennies. Le tout, afin de proposer à ses clients des chocolats de qualité, savoureux et originaux. La Pichotte : « le chocolat des Pichotiers » « Original », « ne ressemble à aucun autre chocolat », tels sont les termes que prononcent les fidèles de l’enseigne quand ils décrivent la Pichotte. C’est une des spécialités incontournables de la maison : un bonbon de chocolat au goût subtil et raffiné, dont le nom a été tiré du surnom des habitants de La Rochefoucauld, les « Pichotiers ». Créé dans les années 1940 par le fondateur de la chocolaterie, cet inimitable délice réunit les éloges des amateurs. Il se distingue par les produits d'exception qui se trouvent à l’intérieur. Celui-ci est mélangé avec un zeste d’alcool fin, roulé sur une pâte d’amande faite maison, enrobé à la fourchette avec la technique artisanale et passé ensuite au sucre glace. Outre ces caractéristiques, vous n’obtiendrez aucune autre information sur cette gourmandise : « Recette secrète oblige ! », plaisante Jean-Luc Drochon. La Câline : une alliance de bonnes choses Voici une spécialité croquante mais fondante, inventée, quant à elle, par le fils du fondateur. La Câline est un chocolat noir fortement parfumé à une vieille Eau-de-vie de Cognac, qui est passé également au sucre glace. « Le Cognac et le bon chocolat concluent un bon repas quand on est un épicurien. C’est pourquoi Jacques Brun a voulu associer les deux pour n’en faire qu’une unique gourmandise », explique le propriétaire de La Pichotte. Et d’autres douceurs encore… Outre ces deux perles, La Pichotte renferme également d’autres trésors, tous plus fins et gourmands les uns que les autres. Les chocolats sont préparés artisanalement et dans le respect de la tradition. Mais cela n’empêche pas Jean-Luc Drochon de suivre ses inspirations et de créer quelques nouveautés. De nouvelles recettes, de nouveaux goûts ou de nouveaux parfums sont donc à découvrir tout au long de l’année. Et étant donné la petite taille de l’entreprise, chaque produit est presque exclusif. On se laisse donc charmer par les pralinés, les dragées, les giandujas, les ganaches, les tablettes maison mais aussi par des liqueurs confiseurs (7 alcools différents) disponibles dans la boutique et sur son site Internet. ...

A Taaable : la cuisine traditionnelle du Nord

Lille est une ville chaleureuse et accueillante, et les nombreuses richesses qui l’entourent lui confèrent tout son charme. Outre les innombrables parcs naturels (Jardin Vauban, Parc Matisse, Jardin écologique du Vieux-Lille, Jardin des plantes) , elle est entourée de nombreuses cités voisines sises près de la frontière franco-belge qui valent le détour. C’est dans ce versant nord de la ville que s’est implanté le restaurant A Taaable, un établissement qui surprend les gourmands par sa cuisine d’une rare convivialité. Un restaurateur autodidacte et passionné Ouvert depuis 2011, le restaurant A Taaable est dirigé par François Caudrelier. « J’avais envie d’ouvrir un vrai restaurant, un endroit où l’on fait vraiment de la cuisine et où on a le temps de s’occuper de chacun de ses invités. Un lieu pour partager la passion de la cuisine française avec des produits livrés chaque jour pour garantir la saveur et la qualité des plats concoctés », explique-t-il. Ce grand passionné travaille avec trois cuisiniers expérimentés et passionnés par leur métier. Quant aux ingrédients qu’il utilise, il choisit principalement les produits du terroir. « Je m’associe avec des fournisseurs qui répondent expressément à mes exigences, annonce le Lillois. Rendez-vous A Taaable dans une ambiance décontractée Le restaurant est décoré de manière simple, soignée et classique, tel un compromis entreune auberge et un estaminet. Ici, il suffit de regarder les ardoises accrochées au mur pour découvrir les suggestions du jour.«On ne fait pas de bonne cuisine sans amour des gens »,écrit le maitre des lieux sur ses ardoises géantes. Chaque soir, une ambiance feutrée se révèle.  L’endroit se prête à tous les rendez-vous et à la découverte des saveurs de la région. La terrasse, installée sur l’incontournable rue de Gand, permet aux hôtes de profiter d’un agréable moment gustatif en famille ou entre amis.« Ce cadre, à la fois sobre et moderne, est limité à 34 couverts », fait savoir François Caudrelier. « C’est pour avoir la possibilité de s’occuper de chaque client, de leur faire plaisir, de répondre à leurs besoins mais surtout pour qu’ils reviennent avec le sourire ! » Du fait maison, pour une cuisine gourmande et généreuse Le restaurant propose une cuisine traditionnelle qui suit la saisonnalité. Parmi les spécialités de la maison figurent les pieds de cochon et la queue de bœuf en andouillette. Autre incontournable : le welsh de pirate, qui est un plat gallois, à base de cheddar fondu et servi sur une tranche de pain grillé. Ce plat proposé par A Taaable est considéré comme l’un des meilleurs welshs du Nord-Pas-De-Calais. Outre la carte, l’établissement propose un menu du midi, du lundi au samedi. Cette formule intitulée « Chic et pas cher » présente au choix deux entrées, deux plats et deux desserts. Pour un plat avec une entrée ou un dessert, le prix est de 14,50 € ; la formule complète est de 17 €. Quant à la Formule régionale,à 27 €, le choix est entre trois entrées, quatre plats et quatre desserts. ...

Canard Street : un nouveau concept de restauration autour du canard

Après avoir investi les halles de Wazemmes, Grégoire et Nicolas proposent en plein cœur de Lille, au 62 rue de Béthune, un second restaurant Street Food autour du canard. Une fois la porte franchie, vous constaterez que restaurant et boutique sont totalement intégrés dans la décoration imaginée par l’agence flamande Créneau International.  L’esprit marché y domine avec ce grand comptoir en bois et ces tables mange-debout. De petits coins cosy sont également disponibles pour des pauses repas plus soft. S’approvisionnant dans le Sud-Ouest mais aussi en Alsace et en Loire Atlantique, Canard Street peut proposer tout au long de l’année de la viande fraiche, exclusivement française et de qualité. Une dégustation au restaurant … Chez Canard Street, vous pourrez déguster burger, croustillant, tartare ou magret, savamment assaisonnés pour en révéler toute la saveur. Des plats modernes et délicieux qui sont réalisés sur place, dans la cuisine ouverte, à partir de cuisses confites ou de magret frais. Comme pour la viande, Grégoire et Nicolas ont souhaité choisir des produits de qualité. Ils ont fait appel à des artisans locaux. Ainsi les pains et les pâtisseries sont confectionnées par Patrick Doucet. Quant aux épices, vinaigre et autres condiments, ils sont achetés auprès d’Epicentriques. Tous les plats sont servis avec des wedges, des pommes de terre grillées et sublimées par du thym, du romarin et du gros sel. Ici tout est mis en œuvre pour faire frissonner de plaisir vos pailles ! … ou chez vous grâce à la boutique Dans la boutique, vous pourrez découvrir par exemple gésiers, rillettes de canard, saucisson au magret ou cou farci. Pour les fêtes, vous pourrez également découvrir un foie gras maison. ...

Champagne J. Margouillat : des champagnes de caractère pour toutes les envies.

Fondée juste après la Première Guerre Mondiale, la maison de champagne J.MARGOUILLAT accueille ses clients depuis 4 générations. Son vignoble s’étend sur les coteaux sud d’Epernay (Commune de Chavot) où sont cultivés les fameux cépages champenois que sont le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay. Champagne J. Margouillat : un millésime 2013 qui fait le bonheur des amoureux de vin effervescent C’est à partir de leurs fruits que sont élaborés quatre types de vin effervescents aussi riches qu’équilibrés. L’emblème de la maison est symbolisé par le « Millésime 2013 », une année particulièrement favorable pour réaliser le mariage parfait entre les 3 cépages. La maison a toujours forgé la notoriété de ses produits sur le système du bouche à oreille. Une façon humble et pourtant efficace de promouvoir des cuvées de grande qualité uniquement disponibles « en direct » auprès du producteur. Seules quelques épiceries fines soigneusement sélectionnées disposent de certaines cuvées. La société est actuellement dirigée par François MARGOUILLAT, un passionné qui perpétue soigneusement la tradition familiale. ...

Domaine de Guillau : l’authentique terroir en AOC Coteau du Quercy

En 1890, un ancêtre charpentier a construit la grange qui sert  aujourd’hui de chai, faisant payer ses services en lopins de terre. Depuis les vignes sont travaillées au fil des saisons dans le respect de la tradition, en culture raisonnée. Domaine de Guillau : une démarche environnementale Jean-Claude Lartigue mène le domaine dans une démarche environnementale afin de préserver les sols et mettre en bouteille la meilleure expression de ce terroir. Par exemple,  des fèveroles sont semées entre les rangs de vigne, puis broyées avant maturité et servent ainsi d’engrais vert ; les sols sont travaillés mécaniquement. Les vins sont régulièrement récompensés au Concours Général agricole de Paris comme au Concours des Vins des Coteaux du Quercy (3 médailles d’or cette année), et marqués de 5 coups de Cœur au Guide Hachette des Vins cette dernière décennie. La cuvée Rouge Tradition du Domaine de Guillau  Les vins Rouges AOC Coteaux du Quercy sont issus des cépages Cabernet franc, Merlot, Tannat et Cot. Les vendanges de la cuvée Rouge Tradition, à maturité optimale, sont suivies d’une vinification traditionnelle et d’un élevage en cuve. La cuvée "Plénitude", sélection des parcelles les mieux exposées de Cabernet, Tannat et Merlot, est élevée pendant 12 mois minimum en fût de chêne français de la Tonnelerie Orion. Un rosé d’exception Le Rosé AOC Coteaux du Quercy du Domaine de Guillau est un rosé de "saignée" : les cuves de vendanges fraîches des Cabernet, Merlot, Cot et Gamay sont saignées quelques heures après récolte. Le jus de raisin ainsi retiré est légèrement coloré, la fermentation lente à basse température conserve tous ses arômes  et ses qualités. Un blanc en IGP vin duTarn-et-Garonne​ : le "Prélude" tradition Pour le vin Blanc, les vendanges manuelles des cépages Viognier et Chardonnay permettent de trier et sélectionner les raisins. Ils sont ensuite réfrigérés afin d’être pressés à basse température. Par ce fait, la fermentation débute lentement et le contrôle des températures est parfaitement maîtrisé. Le vin obtenu est alors élevé sur lies pendant 6 mois en cuve pour le "Prélude" tradition et élevé en fût de chêne neuf de la Tonnelerie Orion avec bâtonnage pour une cuvée "Prélude" plus confidentielle. ...

Domaine de La Pertuade :
le coin perdu retrouve sa vocation

Situé sur la route du barrage de la Verne, à proximité du Golfe de Saint-Tropez, ce domaine réalise d’excellents vins sur 15 hectares de vignes. Les propriétaires ambitionnent d’augmenter leur exploitation à 25 hectares tout en préservant la qualité de leurs produits.   Le vignoble Cultivées sur un sol sablo-limoneux sur le terroir de La Mole, les vignes de la Pertuade bénéficient d’un terroir exceptionnel et d’un microclimat idéal. La vallée bénéficie de grandes amplitudes thermiques entre le jour et la nuit, favorables à l’élaboration de grands vins. La famille Dubois Beuque, passionnée à l’image de Candice celle qui dirige aujourd’hui le domaine, a restructuré le vignoble et construit une cave ultra moderne après son acquisition en 2012 ; 40 % des vignes ont été renouvelées et les cépages diversifiés. Le terroir s’exprime désormais à travers le Grenache, le Cinsault, la Syrah, le Mourvèdre, le Tibouren, l’Ugni Blanc et le Rolle. Les propriétaires adoptent depuis le début l’agriculture raisonnée et n’utilisent que les intrants autorisés en agriculture biologique comme le soufre et le cuivre. Comme l’affirme Candice : « un vigneron qui vend son vin fait attention à ce qu’il met dedans et c’est d’abord dans la vigne que se fait le vin. » Soucieuse de préserver ce terroir d’exception, la famille Dubois Beuque envisage même une reconversion vers l’agriculture biologique.   Une cave ultra moderne Si le vignoble exprime le travail des vignerons, la cave est plus axée sur les nouvelles technologies. Elle est équipée de cuves thermo-régulées, d’un réseau chaud/froid et d’un réseau d’eau glycolée permettant de faire chuter la température. Une réception de vendange fonctionnelle permet de manipuler au minimum le raisin que ce soit lors de la collecte ou du tri. Aussi, la vendange est faite la nuit pour maîtriser la température de récolte. Le pressurage sous inertage complet est encore précédé d’un refroidissement de cette vendange. Installé au sous-sol, le chai à barriques profite d’une température naturelle adéquate à l’élevage des vins qui reste constante toute l’année.   Oenotourisme Art de vivre et quête de sens : telles sont les valeurs qui animent le Domaine de La Pertuade. Pour partager son amour pour les vins,  la famille Dubois Beuque aménage les lieux afin qu’ils soient propices à l’oenotourisme. Un caveau de ventes ouvert sur la cave de vinification et le chai invite les visiteurs à la rencontre du vigneron et à la dégustation Une salle de réception intimiste quant à elle peut recevoir des groupes, particuliers et professionnels pour des séminaires ou petits événements.   Les cuvées en AOP Côte de Provence et IGP du Var La première cuvée de la Pertuade est baptisée l’Embrun, en hommage au village de la Mole, considéré comme « une commune entre mer et collines ». Elle fait échos au Golfe de Saint Tropez situé à seulement quelques kilomètres et se veut être la signature du terroir. Le rosé 2014 a été décoré d’une médaille d’argent au Concours des Vignerons indépendants 2015 grâce à son caractère aromatique et très équilibré. Ce nectar précieux est constitué d’ugni blanc et de syrah. La deuxième cuvée haut de gamme s’intitule la Cuvée du Domaine de La Pertuade. En rosé, ce vin gastronomique allie finesse et élégance avec une présence en bouche. Il a une structure assez ronde, ample avec une attaque très légère et une jolie complexité des arômes. La Cuvée du Domaine de La Pertuade Rosé 2014 a remporté une médaille de Bronze au Concours des Vignerons Indépendants 2015, ainsi que le Rouge 2015 au Concours des Vignerons Indépendants 2016. Dernier et non des moindres : la Cuvée Arthus culmine au rang des gammes les plus prestigieuses. Exclusivement disponible en rouge, ce vin est élevé pendant douze mois en barrique. Avec la Cuvée du domaine, ils sont destinés aux restaurants étoilés tels que L...

Champagne Le Brun de Neuville : honneur au Chardonnay

Tout en restant fidèle à la tradition champenoise, la Maison a su adopter une agriculture respectant l’environnement. Dans ce sens, elle favorise une viticulture raisonnée en réduisant insecticides et herbicides. Le vignoble et le terroir La Maison Le Brun de Neuville possède aujourd’hui 150 hectares de vignes, répartis sur sept villages différents. Sur un terroir crayeux et de forte porosité, le vignoble bénéficie d’une quantité suffisante d’eau et d’énergie solaire. Au niveau des cépages, les viticulteurs utilisent du Pinot Noir, du Meunier et surtout, à 90 %, du Chardonnay. Privilégier ce cépage idéal pour le vieillissement des vins permet à la Maison d’élaborer des champagnes « blanc de blancs », connus pour leur délicatesse, leurs notes florales et d’agrume, et, parfois, minérales. Une riche sélection de cuvées La Maison met à l’honneur le Chardonnay dans sa gamme traditionnelle. Ses cuvées expriment toute la fraîcheur de ce cépage et la minéralité du terroir. La gamme Authentique propose des champagnes qui ont vieilli sous liège pendant cinq ans. Le bouchon de liège « permet une micro-oxygénation des vins et des échanges entre l’extérieur et l’intérieur de la bouteille », explique Justine Boxler. Les champagnes Lady de N. ne sont pas en reste pour ce qui est de l’élégance et de l’originalité. C’est la gamme parfaite pour les tables gastronomes. ...

Le Château La Martinette : un passé riche et un présent de renaissance pour un avenir d'excellence

Dans le Var, entre Lorgues et Le Thoronet, se dévoile un des plus anciens domaines viticoles de la Provence. Le Château La Martinette, blotti au cœur d’une nature luxuriante, invite à la découverte de vins de plaisir et équilibrés. À déguster : ses côtes-de-provence, qui sont produits sur ses 45 hectares de vignes. Un terroir d’exception, de précieux cépages Au Château La Martinette se développent, sur un sol argilo-calcaire, divers cépages dont ceux, traditionnels de la Provence comme le grenache, le cinsault, la syrah, le rolle, le cabernet-sauvignon et même le tibouren, qui « est un cépage un peu oublié et difficile à travailler, mais typique de la Provence et que le domaine a voulu reprendre », précise Sarah Idrissi Lorin, responsable marketing et communication. Ces précieux cépages prospèrent dans un environnement naturel unique de 350 hectares, traversé par l’Argens, fleuve provençal, et bordé de végétation typique comme les oliviers ou les lavandes... D’ailleurs, grâce à ses 1 400 pieds d’olivier, la maison produit de l'huile selon la méthode traditionnelle et actuelle. Le domaine propose également du miel et exploite un verger-potager. Le domaine cherche à tout prix à préserver ce magnifique cadre. « Notre credo est d’être au plus proche de la nature. La démarche philosophique de proposer des produits biologiques existe depuis 2012. Contrôlé depuis 2017,  nous sommes actuellement en conversion biologique dans la perspective d'obtenir notre certification en 2020 », souligne Sara Idrissi Lorin. Le domaine met ainsi tout en œuvre pour tirer le meilleur des raisins en optant pour des vendanges et des tris à la main et en adoptant un travail par gravité. Des vins auréolés de récompenses Le Château La Martinette se distingue par ses rosés (de 75 à 80 % de la production), et notamment le « Reflets d’Argens » 2015. Issu des plus vieux et plus beaux cépages de grenache, de cinsault et de rolle, ce vin dont le nom se réfère au fleuve traversant tout le domaine, reflète bien l’identité de ce dernier : « Il exprime à la fois l’audace avec laquelle nous travaillons le raisin et notre exigence de qualité », indique Sarah Idrissi Lorin. Cependant, le domaine ne se cantonne pas au rosé. « Nous tenons à développer nos gammes de rouges et de blancs », fait remarquer notre interlocutrice. Pour l’heure, le Château La Martinette propose déjà 9 cuvées réparties en 3 gammes : « Rollier », pour les adeptes de la fraicheur ; « Parcellaire », magnifiant le terroir ; et « Château », signature du domaine. Le succès de ces vins est tel qu’ils ont été auréolés de plusieurs récompenses, en plus d’avoir depuis longtemps traversé les frontières françaises. Ils sont présents en Russie, en Belgique, à Hong Kong et au Québec. Le Château rouge 2016 s’est vu attribuer 2 étoiles et un coup de cœur par le Guide Hachette 2019. La cuvée Haut de gamme en blanc « Clos blanc 2014 » fait l'objet d'un coup de coeur du guide de référence Bettane et Desseauve. Par ailleurs, au concours des Vins de Provence, des médailles d'or ont été décernées à La Grande Pièce et au Rollier Rosé. ...

Les vins Caritas :  des moines et des vignerons pour un projet solidaire

Ces hommes de prière, qui vivent dans le silence et la solitude, ont perçu l’impérieuse nécessité de travailler main dans la main avec les vignerons de cet écrin de nature sauvage qui  s’étend de la crête orientale du cirque des Dentelles de Montmirail aux contreforts nord-ouest du mont Ventoux. Le vin a toujours été symbole de partage et d’amour. Tout naturellement, les moines se sont sentis liés à leurs voisins vignerons. Cette amitié partagée dans le travail s’est épanouie progressivement jusqu’à donner naissance à de nouvelles cuvées au grand cœur : les vins Caritas.   Histoire des abbayes du Barroux En 1970, Dom Gérard Calvet s’installe à Bédoin dans la chapelle de la Madeleine pour vivre la Règle de saint Benoît : « Ora et Labora » (« prière et travail »). Il est rejoint par de nombreux jeunes désirant découvrir la vie monastique. La communauté grandissant, en 1980, la construction d’un monastère de style roman provençal débute au Barroux. Il sera achevé en 1988. Des vignes anciennes et nouvelles s’étalent sur les flancs de la colline silencieuse.   En 1986, un groupe de moniales s’installe à proximité, sur une propriété viticole, « La Font de Pertus ». La construction de l’abbaye Notre-Dame-de-l’Annonciation débute alors, tandis que les jeunes sœurs s’engagent à cultiver les vignes. Depuis 1986, les deux communautés (aujourd’hui 57 moines et 30 moniales) s’entraident pour faire prospérer cet héritage spirituel et viticole. Le vignoble des Abbayes Les 9 hectares en terrasses des deux abbayes sont complantés de cépages variés. Pour les rouges et les rosés : grenache noir, syrah, carignan et cinsault. Pour les blancs : roussanne et clairette. Situé entre 350 et 400 mètres d’altitude, le domaine des Abbayes est adossé aux célèbres terroirs de Beaumes-de-Venise et de Gigondas. Ses sols et ses expositions variés permettent l’élaboration de vins complexes où fraîcheur et puissante structure entrent en symphonie. Les vins Caritas À la suite de la rencontre avec Jean-Dominique Artaud, en 2010, moines et moniales adoptent de nouvelles méthodes de culture pour faire progresser la qualité des vins. Avec leurs amis vignerons, ils retrouvent des procédés ancestraux comme la haute densité (7 500 pieds par hectare), ou le palissage haut sur piquets de bois. Le travail effectué à la main – taille, ébourgeonnage, épamprage, écimage, effeuillage et vendanges – ressemble bien à de la haute couture vigneronne. Les moines utilisent des engrais organiques et travaillent les vignes avec des moyens mécaniques. En 2016, les moines commencent un projet commun avec les vignerons Lux Montis. Son nom : CARITAS. Son but : une valorisation plus juste des vins de caractère produits sur ce terroir de montagne classé dans les « vignobles héroïques ». Pour le bien des vignerons courageux du Barroux, de Beaumont-de-Ventoux, de Malaucène et d’Entrechaux regroupés sous la bannière Lux Montis. L’objectif avoué est de permettre à ces montagnards de maintenir leur activité, aujourd’hui et dans les générations à venir. Le territoire tout entier devrait bénéficier de cette belle aventure solidaire. La beauté de ce terroir aux paysages époustouflants et l’équilibre socio-économique de la région sont en jeu : pour ces moines, la vie agricole est l’un des principaux facteurs structurants de cette Provence des papes. Ils veulent donc mettre leur dynamisme à son service. Pour assurer l’excellence recherchée, les nouveaux pieds de vigne sont sélectionnés selon les profils géologiques des terres. La vigne est cultivée avec beaucoup de cœur pour obtenir des raisins généreux. L’élaboration des vins se fait sous la houlette d’un jeune œnologue de talent, Daniel Haïlé, épaulé par Philippe Cambie, œnologue mondialement reconnu qui apporte son génie pour affiner les assemblages et sublimer le travail vigneron. Cette nouvelle aventure a permis de proposer les premières cuvées haut de gamme en ...

Champagne de Villepin : réflexion autour de la qualité et de l’environnement

Bruno de Villepin, 10e génération de viticulteurs, a débuté en 1999 sur l’exploitation familiale de sept hectares, héritée de son aïeul, ancienne propriété de la duchesse d’Uzès, petite-fille de la veuve Clicquot. Entre la construction de son vignoble et le montage de sa cuverie de vinification, il lui aura fallu 14 ans avant de pouvoir enfin commercialiser, fin 2013, ses premières cuvées, que sont le « Millésime 2008 » et le « Brut Vignoble ». Un terroir atypique Contrairement aux autres terroirs champenois, le sol du vignoble de Boursault est argilocalcaire. Le domaine travaille et préserve ce sol très typé avec le plus grand soin en engageant une démarche innovante, notamment un enherbement complet sur certaines parcelles. Cette méthode est une alternative, plus saine et plus durable, au désherbage chimique. « Cela nous permet d’avoir une très bonne vie microbienne et d’obtenir des vignes particulièrement équilibrées » explique fièrement Bruno de Villepin. Une vertueuse initiative qui a valu au domaine la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) et très prochainement le label Viticulture Durable en Champagne. Des gages de qualité qui incarnent la philosophie de la maison. Côté cuves Sur le plan de la vinification, la méthode est également assez particulière, puisque les parcelles sont vinifiées séparément, afin d’en connaître toutes les caractéristiques. L’élevage des vins se fait ensuite sur lies fines, sans filtrage, pour pouvoir garder la matière et la complexité du terroir. Finalement, ils sont laissés en cave au minimum 24 mois avant d’être commercialisés. ...

La Champagne, un territoire inoubliable aux multiples saveurs et découvertes

Accessible puisque située à 45 minutes de TGV de Paris, à 2 heures de Lille et 3 heures de Lyon, la Marne se distingue par son importance historique. En effet, ce territoire est intimement lié à la grande histoire française grâce notamment au sacre de 35 rois de France. Ce lieu s’est aussi bâti dans la souffrance, celle de 4 batailles de la première guerre mondiale, chacun des ses sites, conservant une trace indélébile. Au fil du temps, de nombreuses personnalités, telles que Victor Hugo, Blaise Cendrars ou encore Robert Hossein, ont pu gouter aux saveurs de la Champagne tout en profitant de ses beaux et longs espaces. Un Vignoble sans pareil La Route touristique du Champagne propose à ses visiteurs près de 400 kilomètres de trajets dédiés à l’art complexe du mariage des cépages ou des cuvées offrant une infinie variété de goûts. Plus grand territoire labellisé « Vignobles & Découvertes » de France, la Champagne dispose de 8 territoires représentant plus de 30 000 hectares. Une garantie de qualité d’accueil sur plus de 500 prestations oenotouristiques. Et la possibilité de découvrir des maisons prestigieuses comme celle de Reims ou de la célèbre « Avenue de Champagne » d’Epernay, en-dessous desquelles se trouvent des centaines de kilomètres de caves creusées dans la pierre renfermant précieusement des millions de bouteilles. Une gastronomie gourmande et raffinée La Champagne promet aussi une halte gastronomique avec ses plaisirs gourmands et ses tables raffinées. Les restaurants étoilés servent des produits locaux travaillés avec amour et créativité. La cuisine champenoise se compose d’ingrédients traditionnels comme les choux, du gibier et des céréales. Cependant, la Marne apporte d’autres saveurs comme les « lentillons de Champagne » d’aspect plus fin et d’une couleur plus rosée. Assaisonné au champagne, le « jambon de Reims » est moulé et chapeluré. Tandis que le pied de cochon à la « Sainte-Menou » est longuement mijoté puis pané. Même si peu de fromages agrémentent les tables marnaises, on peut toutefois retrouver quelques petits chèvres fermiers absolument délicieux. De grands espaces naturels riches et variés La Champagne possède de grands et beaux espaces pouvant combler les esprits curieux et les âmes sportives. Parmi eux, se distingue Le Lac du Der, un des plus grands lacs artificiels d’Europe, avec sa réserve ornithologique d’exception en passant par les faux de Verzy dont les sources d’émerveillement sont nombreuses. La Marne présente plus de 2 000 kms de sentiers de randonnées balisés, flirtant avec le vignoble et nous entrainant sur les traces de l’histoire de la Grande Guerre au cœur des profondes forêts d’Argonne. Un bonheur pour les amateurs de vélos grâce aux pistes cyclables et aux nombreux circuits. Avec ses 176 communes labellisées de 1 à 4 fleurs (dont 11 communes disposant du label 4 fleurs au niveau national), la Marne est le premier département fleuri de France. Lieu incontournable pour les passionnés de fleurs et de jardins, ce territoire est l’endroit ou la flore fait partie intégrante de l’art de vivre. Afin de le découvrir, il suffit d’emprunter l’une des « balade fleurie » authentiques circuits pédestres thématiques se situant au cœur des villes et des villages. Enfin, les parcs et jardins de la Marne comblent de plaisir les yeux et les sens révélant ses petits coins de nature tout comme certains de ses secrets. ...

Bordeaux River Cruise :
une escapade inoubliable entre mer et terre

Avec sa silhouette élégante et raffinée, le Sicambre a fière allure. Ancien navire Turque, il a été rénové dans les moindres détails pour répondre aux satisfactions des clients les plus exigeants de la compagnie Bordeaux River Cruise. Stationné le long du ponton d’honneur, entre le Miroir d’Eau et le pont de Pierre, il arbore les couleurs rouge et noir, reflétant le parfait mariage entre la simplicité et l’authenticité. Sur le pont-terrasse, les transats rappellent l’exotisme des îles et promettent des moments de détente dans un cadre d’exception. Mais le Sicambre n’a pas fini d’éblouir… A l’intérieur, la décoration épurée du restaurant témoigne toujours de ce luxe discret : des banquettes bien espacées, un mobilier modulable et un mélange réussi de couleurs.   Une cuisine millésimée A bord, la cuisine est embarquée afin que tout soit préparé sur place. Le chef puise son inspiration selon la saison, les trouvailles du marché et les producteurs locaux avec lesquelles il entretient une relation privilégiée notamment en raisonnant l’utilisation des emballages plastiques. Créatif, il met en avant le produit avec simplicité mais n’hésite pas à bousculer la tradition en revisitant les recettes les plus classiques pour leur donner une note originale. Deux types de menus sont proposés par le bateau-restaurant. D’une part, le menu Estuaire est composé d’un verre d’accueil, d’une entrée unique, d’un plat du jour (poisson ou viande) et d’un dessert unique. Leur composition change au rythme de saisons. A titre d’exemple, petit aperçu des mets proposés l’hiver dernier : en entrée, une Tourte aux champignons du moment et au foie gras qui émoustille les palais.  En plat principal, un choix entre un Filet mignon de porc aux noisettes, accompagné d'une purée de potiron et de sa poêlée de champignons et un Pavé d'esturgeon, purée de pomme de terre & poireaux confits, accompagné de sa sauce au vin rouge, est proposé. En dessert, une pavlova avec sa base meringuée finalise ce mélodieux repas. D’autre part, il y a le menu Garonne constitué d’un verre d’accueil, d’une entrée unique de saison, d’un plat du jour au choix du chef et d’un dessert unique. Parmi les mets goûteux déjà suggérés par le restaurant figurent le Camembert rôti, carpaccio de canard à l’orange, gratton bordelais à la ciboulette fraîche en entrée, le Suprême de canette et sa sauce aux fruits rouges, accompagné de ses pommes de terre grenaille en plat de résistance et un fondant au chocolat en guise de bouquet final. Enfin, lors d’une réception privée, le bateau-restaurant Sicambre joue la carte de la « cuisine du bout des doigts ». Ce concept transporte les convives dans une véritable dégustation continue, non seulement avec le goût, l’odorat et la vue, mais aussi et surtout avec le toucher. Pas d’assiettes individuelles ni de couverts, les plats sont directement servis sur les tables où pics en bois et serviettes remplacent les fourchettes. La carte offre une large variété de produits régionaux dits « du terroir ».   A la découverte des trésors de l’Estuaire Certaines croisières vous emmènent également vers les îles de l’Estuaire et notamment au refuge de Patiras. Lieu d’escale privilégié, l’île offre un paysage riche en diversité qui mérite le détour. Sur place, une équipe de Bordeaux River Cruise réserve aux convives un accueil chaleureux et amical. Et pour les plus motivés, l’équipe propose une visite guidée du phare de Patiras. Les gourmands ne sont pas en reste : le Refuge de Patiras situé au pied du phare historique de l’île élabore une cuisine savoureuse. Tout comme au sein du bateau-restaurant Sicambre, il privilégie le « finger food » concrétisé avec des produits frais issus de la région : poissons de l’Estuaire, crevettes blanches, artichauts de Macau… Le poisson est apporté par les pêcheurs de l’estuaire et cuisiné directement. ...

Restaurant Le Sarment : les produits gersois sublimés dans l'assiette

C’est dans à Condom, une petite commune située au sud-ouest de la France que Jean-Luc Mazur concrétise un projet de vie : l’ouverture de son restaurant. Dans un cadre pittoresque et authentique, Le Sarment exprime l’amour du chef pour les produits du terroir frais qu’il sublime avec créativité dans les assiettes. Mot d’ordre : convivialité ! Dès votre arrivée, vous ressentirez cette ambiance très détendue et conviviale qui fait la réputation de l’établissement. La générosité, une qualité attribuée aux propriétaires, transparaît aussi dans les assiettes soigneusement dressées et tellement gourmandes. « Ma cuisine est toujours ouverte, et donc je peux voir les clients pendant que je cuisine », explique Jean-Luc. Un concept qui souligne encore une fois cette convivialité qui est chère à la maison. « Chez nous, la carte est renouvelée tous les trois mois environ et fait honneur au terroir du Gers », poursuit-il. En collaboration avec les producteurs locaux, le chef propose des plats à base de produits sains et bio. Parmi ceux qu’il recommande fortement figurent les cuisses de grenouille en entrée, suivi d’un duo de rognon et ris de veau, en plat de résistance. Le repas s’achève sur une note plus douce et résolument gourmande avec le coulant au chocolat "fait maison". ...

Actiforge, la tradition des couteaux de Laguiole et leur innovation

Fondée en 1989, la société Actiforge perpétue une histoire coutelière thiernoise longue de six siècles. En effet, depuis le XVème siècle, Thiers est reconnue comme étant le plus grand centre français de production coutelière. Dès le XVIIème siècle, ses couteaux s’exportaient même jusqu’au Moyen orient. En 1855, l’activité coutelière du bassin thiernois occupe 25 000 personnes, connaissant ainsi un essor phénoménal. Aujourd’hui, l’industrie thiernoise fabrique encore près de 70% des instruments tranchants produits en France, ainsi que 85% des couteaux Laguiole, faisant de Thiers, plus que jamais, la capitale nationale de la coutellerie. Actiforge assure cette continuité par son existence et son exigence. Des couteaux personnalisables Actiforge offre la possibilité de personnaliser son couteau pour avoir une pièce unique. Le client choisit la matière du manche du couteau dans les matériaux les plus classiques ou les plus luxueux comme du fossile de mammouth, de la turquoise ou du coquillage. Le choix de la lame va du plus traditionnel acier au carbone jusqu’au plus prestigieux acier de Damas. Le ressort (dos du couteau) peut être gravé par des lettres et la mouche, ciselée à la main, peut porter toute ornementation demandée spécialement. Les idées des clients permettent à Actiforge d’avancer. Ainsi, la société a créé dernièrement un couteau pour les pèlerins. La mouche traditionnelle a laissé la place à une coquille de Saint-Jacques de Compostelle. Une constante recherche de l’esthétique Si la forme du couteau Laguiole est fixée depuis 1850, cela n’empêche pas Actiforge d’étudier de nouvelles lignes respectant l’ergonomie et l’équilibre qui ont fait la qualité et la renommée de ce couteau. La gamme des Laguiole Oiseaux  illustre parfaitement  cette recherche esthétique. Celle des Laguiole Design rajeunit le couteau sans le dénaturer. Les mouches stylisées offrent une ligne plus épurée et moderne. Allier tradition et modernité est le but que s’est fixé la Société Actiforge. Le JEMA (Journées Européenne des Métiers d’Art) organisé par la ville de Thiers est la vitrine de l’artisanat d’art. Actiforge s’inscrit dans cette quête où par son geste la main façonne et relie l’humain pour fabriquer de la pérennité et du sens. ...

Artisans Partisans : le partage, au cœur de la démarche

Pierre Bories a toujours été profondément attaché à la région viticole des Corbières. L’aire d’appellation située dans l’Aude et intégrée dans le massif des Corbières qui forme les premiers contreforts des Pyrénées est la plus importante du Languedoc. L’AOC Corbières est la quatrième appellation française et revendique jusqu’à 10 000 ha de vignes, 1300 producteurs, plus d’une vingtaine de caves coopératives sans compter les quelques 200 caves particulières. En 2005, elle a donné naissance à un premier cru l’AOC Corbières-Boutenac proposant des vins issus exclusivement du petit massif de la Pinada. Le Château Ollieux Romanis, point d’ancrage d’un projet de vie Situé sur la Commune de Montséret, sur la route reliant les abbayes de Fontfroide et de la Lagrasse et au cœur du Massif de la Pinada, le Château Ollieux Romanis est riche d’une histoire viticole qui date au XIXème siècle. Il s’est développé sous l’initiative de Jacqueline et François Bories qui passent ensuite le flambeau à leur fils Pierre Bories. Dès son arrivée en 2001, il s'engage dans un long processus afin de convertir les 66 hectares de vignes en Agriculture Biologique et en 2019, il obtient la certification HVE niveau 3. Au-delà d’un cadre d’intervention purement viticole, le domaine s’investit également dans le développement de la biodiversité en intégrant une faune et une flore autochtone et en entamant un élevage de moutons, histoire de renouer aussi avec son passé. Car avant d’être une terre viticole, les Ollieux ont d’abord été connus pour l’élevage de moutons et la culture d’oliviers et de céréales. En 2013, le vigneron fait acquisition de 40 parcelles lovées entre garrigues et collines, le Champ des Murailles. Sur ce vignoble toujours en cru Corbières-Boutenac, les vins révèlent une belle expression de fraîcheur qui atteste de l’épanouissement des vignes choyées par le climat continental et la douceur des terres d’argile et de grès. Sur sa lancée, Pierre Bories fait également acquisition d’un autre vignoble de 5 hectares qu’il nomme sobrement « Domaine Pierre Bories » et qui assure une micro-production de vins purs à la personnalité affirmée. Quand la nature, les échanges et la transmission ne font qu’un Une fois les bases établies, le vigneron et son équipe composée de passionnés tout comme lui s’engagent dans un autre chantier qui consiste à fédérer ses trois domaines en un collectif animé par des valeurs humaines, de partage, de transmission et de savoir-faire séculaire. Artisans Partisans incarne l’amour du terroir et au-delà, prône l’unité entre les artisans soucieux de promouvoir la richesse de leurs terres dans le respect de l’environnement. Le collectif accueille ainsi d’autres vignerons partageant la même vision que Pierre Bories. « J’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de vignerons qui m’a permis de créer un relationnel important à travers le monde du vin. On a lancé un petit groupe pour mettre en avant notre travail. », déclare-t-il. Les produits sont présentés sur la boutique en ligne d’Artisans Partisans. Y sont privilégiés les vins nature conçus selon une importante considération écologique et issus principalement du Massif des Pyrénées languedociennes. « J’ai réalisé cette sélection au gré de mes coups de cœur. Je connais certains de ces domaines depuis près de 20 ans. », tient à préciser notre interlocuteur. À découvrir : les cuvées Domaine Pierre Jean Villa, Bertrand-Bergé, Gauby, Laguerre, Mouscaillo, Monsieur S, Maxime Magnon, Ledogar, Terra Remota ou encore Expérience Artisans Partisans. La Touketa, un lieu atypique pour créer du lien Dans une continuité logique de ce travail mené au sein du collectif Artisans Partisans et toujours dans cet esprit d’échange et de partage, le domaine se lance dans l’aventure de La Touketa à partir de 2020. Niché sur la petite colline occitane à 220 mètres d’altitude, ce bar à vins est un lieu de...

SCEV Monnin-Couvent : des champagnes aux âmes différentes

Sous le ciel ensoleillé de Trélou-sur-Marne, sur la rive droite de la Marne, entre Épernay et Château-Thierry, la maison Couvent Fils prend soin de ses trois hectares de vignes avec la plus grande rigueur. De ce terroir situé dans la vallée de la Marne se développent les trois cépages champenois, dont le pinot Meunier en sera le roi (70 %). Les vignes sont cultivées de façon raisonnée dans une optique de préserver le patrimoine, héritage des générations futures. Des bulles pétillantes Médaillée d'argent lors du Concours Général Agricole auquel la marque participe pour la première fois, la cuvée Empreinte est l’ambassadrice de la maison Couvent Fils. Elle est issue de l’association de trois cépages champenois et a bénéficié d'un vieillissement de 24 à 36 mois dans les caves. Pour satisfaire les amoureux de la gastronomie fine, la maison propose le Plaisir secret. Cette cuvée est élaborée à partir d’un millésimé sélectionné en fonction de sa finesse. Au moment du dégorgement, un dosage en demi-sec est réalisé. À consommer en apéritif, elle révèle aussi toutes les saveurs d’un foie gras et constitue l’allié incontournable des douceurs chocolatées.   À la découverte d’un savoir-faire La maison Couvent Fils invite les touristes à découvrir le champagne à la source. Un parcours durant lequel la visite des caves ou du pressoir est organisée. Après cette balade pédagogique, les vignerons proposent une dégustation à leurs convives. L’occasion d’apprécier les cuvées fabriquées dans le respect des techniques traditionnelles. L’immersion totale au cœur de l’univers champenois s’effectue quant à elle grâce à un séjour complet au sein d’un gîte pour six personnes labellisé Gîte de France (trois épis). ...

Ravoire et Fils : une maison familiale tournée vers l’humain

Fondée par Roger RAVOIRE en 1987, la maison familiale Ravoire et Fils n’a eu de cesse de se développer. Aujourd’hui, elle est présente sur deux vignobles français phares et emploie une quarantaine de salariés. Un rayonnement en France et à l’international Ravoire et Fils ne profite pas seulement de deux sites d’exception (Châteauneuf-du-Pape et Salon-de-Provence). L’entreprise a, en effet, basé ses valeurs sur l’humain et sur une modernisation continuelle de ses outils. Cette dynamique lui permet ainsi de créer des produits aux personnalités propres présents en France et dans le monde. ...

La filière oléicole de Corse : des hommes attachés à la sauvegarde de leur patrimoine et à la valorisation de l’Oliu di Corsica

En Corse, des oliviers depuis toujours… La Corse, terre méditerranéenne par excellence, héberge l’olivier depuis la nuit des temps.  L’île offre des conditions climatiques optimales pour la culture de l'olivier; les arbres s'y développent parfois jusqu’à des hauteurs de 20 mètres. Ils ont bâti des troncs vénérables, certains depuis plus de 2000 ans…  Des monuments végétaux vivants, véritable patrimoine culturel! Un patrimoine à entretenir et à préserver, du feu en particulier depuis toujours... et de la redoutable bactérie Xylella fastidiosa aujourd’hui. L’AOP, un gage de qualité Obtenue en 2004, l’Appellation d’Origine Contrôlée (devenue Appellation d’Origine Protégée en 2007) est ainsi venue récompenser le travail collectif d’une cinquantaine de récoltants passionnés et attachés à la sauvegarde du patrimoine oléicole insulaire, ainsi qu’à la valorisation de leur huile d’olive. Un signe officiel de qualité qui garantit, entre autres, l’origine - corse - des olives et leur lieu de trituration - la Corse - et récompense la tradition oléicole corse et le savoir-faire de ses hommes. Une belle couleur or brillant caractérise l’Huile d’Olive de Corse- Oliu di Corsica AOP. Elle est produite exclusivement à partir de variétés locales : Sabina, Ghjermana di Casinca, Zinzala, Capanace, Ghjermana d’Alta Rocca (ou di Tallano), Curtinese. Les olives sont cueillies noires, c’est-à-dire à maturité des fruits. Elles perdent ainsi en amertume et piquant et dégagent subtilement les parfums du maquis corse. Selon la variété et le terroir, des nuances aromatiques s’ajoutent à l’arôme du fruit mûr. Chaque lot d’Huile d’Olive de Corse - Oliu di Corsica AOP est dégusté avant la mise en marché par un jury d’experts afin de vérifier l’absence de défauts et le respect de la typicité. Il s’agit d’une disposition unique pour le contrôle d’un produit en  AOP, garantie supplémentaire pour le consommateur. L’Huile d’Olive de Corse - Oliu di Corsica AOP est toujours produite en petite quantité, avec un savoir-faire ancestral associé aux méthodes de production les plus modernes. Sa rareté et sa qualité en font un produit d’exception. « Récolte sur l’arbre » et « Récolte à l’ancienne » pour des saveurs différentes Ce sont principalement les modes de récolte qui influent sur les arômes de l’huile : L’Huile d’Olive de Corse – Oliu di Corsica AOP se décline en une double gamme afin de permettre au consommateur de différencier les huiles les plus « douces » des plus « fraiches » :  Les olives récoltées sur l’arbre, par action mécanique,  avant qu’elles ne chutent, donnent en effet une huile  « fraîche », relevée d’une pointe d’ardence et d’amertume, aux arômes d’amande, d’artichaut ou de pomme. Les olives récoltées à l’ancienne, par chute naturelle sur filets, à surmaturité, offrent quant à elles une huile aux arômes « confits » d’olive noire, de fruits secs ou de fleurs du maquis. C’est une huile à la saveur très douce, exempte d’amertume et de piquant.  Si l’Huile d’Olive de Corse AOP « Récolte à l’ancienne » accommode particulièrement bien les plats chauds tels que viandes et poissons grillés ou purées de pommes de terre, l’Huile d’Olive de Corse AOP « Récolte sur l’arbre »  dévoile tous ses arômes en accompagnement de salades ou de mets froids.  Les bouteilles d’Huile d’Olive de Corse – Oliu di Corsica AOP portent un « macaron » pour les identifier dans l’une ou l’autre gamme.   La mise en place d’une filière locale de plants d’oliviers certifiés Face à la menace représentée par la bactérie Xylella Fastidiosa sur le verger oléicole de Corse, le syndicat AOC Oliu di Corsica met en place une filière locale de plants d’oliviers certifiés.&nbs...

Les Haras :
La Brasserie des temps modernes de Strasbourg

Installée dans les anciens Haras nationaux, datant de l'époque de Louis XV, La Brasserie Les Haras fait actuellement la fierté de tout Strasbourg. Ouverte depuis 2013, elle s’est construite une réputation qui n'est plus à faire que ce soit au niveau national qu’international. En effet, l'établissement a remporté en 2014 le prix du meilleur design de restaurant au monde. En 2015, il a été sacré "meilleure brasserie" par le célèbre critique gastronomique Gilles Pudlowski dans son Pudlo Alsace 2015. Et au début de cette année 2016, la qualité de sa cuisine a valu une assiette auprès du Guide Michelin. A la tête de ce succès, le chef à trois étoiles Marc Haeberlin supervise une équipe gagnante composée du brillant Maxime Muller comme directeur d'exploitation, le surprenant chef François Baur en cuisine appuyé par la créative Tinh Tran, la maestro de la pâtisserie et enfin, Guillaume Zehnacker, le magicien des cocktails.   Un endroit qui éblouit les yeux... Une fois la porte franchie, un univers qui fascine et qui enivre en même temps se dessine. Dans ce décor rustico-chic signé Patrick Jouin et Sanjit Manku de l'agence Jouin Manku, un luxe inspiré par la sobriété du monde équestre est mis en avant. Dès l'entrée, la convivialité et le partage sont à l'honneur. Au milieu de la salle, un bar sympathique et un espace Lounge avec fauteuils en cuir et quelques tables pour servir les apéritifs ont été installés. Au fond, une cuisine circulaire ouverte offre un spectacle des plus réjouissants. Mais, l'élément le plus impressionnant dans ce décor est l'imposant escalier circulaire qui se dresse au milieu de la salle, à quelques pas du bar. Véritable pièce maitresse de l'établissement, il semble être suspendu dans les airs ou en apesanteur. En empruntant ce fleuron architectural, on accède à l'arène du service au premier étage. Tout comme le rez-de-chaussée, la décoration démontre le parfait mariage du traditionnel et de la modernité. L'ambiance est toujours aussi chaleureuse et la lumière tamisée apporte une petite touche de douceur à l'ensemble. Sur les deux niveaux, La Brasserie peut accueillir jusqu'à 150 personnes dont 20 places dans la salle privée Yourte. Et durant l'été, la terrasse propose 110 couverts dans la paisible cour intérieure de ce monument classé historique depuis 1992.   Une cuisine qui ravit les papilles... Tout cet esthétisme se découvre également au travers des plats. A la tête de la brigade, le chef François Baur veille à ce que chaque met soit digne de la beauté des lieux. Doté de ses plusieurs années d’expériences auprès de grands établissements gastronomiques, il a su affiner son empreinte culinaire. Aujourd’hui, c’est auprès de La Brasserie Les Haras qu’il exploite son talent en proposant des plats savoureux et originaux. Fidèle à « l’esprit brasserie », il reprend les grands classiques de la cuisine française tout comme les spécialités alsaciennes en y apportant une petite touche de modernité. Etant un aventurier, il n’hésite pas à s’inspirer de la cuisine du monde pour proposer des plats aussi créatifs que savoureux. A la carte, les convives découvrent le nouveau goût du foie gras de canard Haeberlin au chutney mangue aigre-doux avec une brioche tiède en entrée, du fameux burger d’agneau épicé aux épices d’orient ou du tronçon de lotte cuit dans un beurre blanc au rhum et quinoa à la pomme de granny smith, pour ceux qui préfèrent les poissons, en plat de résistance et le succulent tiramisu pomme vanille en dessert. Le midi, les convives pourront opter pour le menu du jour allant de 31 € à 36 €. Pour accompagner dignement les plats, la carte de vins recèle quelques pépites. Signée Serge Dubs, le célèbre sommelier, elle présente environ 120 références. Le tout servi par un personnel chaleureux et sympathique sous la supervision de Philippe Schmermesser.    ...

Champagne Dérouillat : des champagnes alliant typicité et élégance

Les champagnes Dérouillat, c’est à la fois une histoire de cœur et une histoire de terre. Tout commence d’une aventure de deux hommes : Georges Dérouillat et William Franquet. Chacun de leur côté, ils décident de replanter d’anciens vergers, l’un sur la côte des Blancs et l’autre tout autour de Monthelon. Une épopée qui continue à la suite de l’union de leurs enfants Jean Dérouillat et Régine Franquet. Depuis, quatre générations se sont succédées au sein de la maison Dérouillat. Des terroirs variés Fondée en 1929, cette maison travaille actuellement sur un vignoble d’environ 6 ha. Elle réunit les trois cépages champenois plantés sur différents terroirs, à savoir la côte des Blancs, les coteaux sud d’Épernay et le sud de l’Aisne. « C’est cette diversité qui caractérise nos assemblages », souligne Fanny Dérouillat. Récoltant-manipulant, le domaine familial gère tout : de la vigne à la cave. Privilégiant une viticulture saine et durable, il opte pour des techniques culturales respectueuses de l’environnement. Les engrais chimiques ont été remplacés depuis des années par de la fumure et des algues compostées. Il faut dire que la petite famille est particulièrement soucieuse de sa terre. Aucun désherbant n’est toléré, car cela impacte sur la stabilité du sol.  Côté vinification, la maison Dérouillat allie volontiers tradition du métier et modernité des techniques. Ainsi, les raisins sont pressés à l’aide de cages en bois puis élevés dans des cuves en inox. Deux gammes pour sept champagnes En tout, sept élégantes cuvées réparties entre deux gammes sont élaborées : créations privilèges et trésors confidentiels. Chaque cuvée reflète idéalement la qualité et les spécificités du terroir. Parmi les spécialités proposées, la cuvée George William-Secret de famille est sans doute la plus représentative mais aussi la plus intrigante de toutes. Comme un clin d’œil aux fondateurs de la maison, ce champagne fruité et racé garde jalousement le secret de son élaboration. ...