BPN a été créé en 2007 dans le dessein de construire un climat favorable à l’essor et à la compétitivité des entreprises adhérentes. Le conseil d’administration composé de 19 « patrons » bretons sous la houlette de son Président Bruno Pivain, industriel breton, coordonne les activités du cluster, imagine des solutions factuelles et efficaces afin de « répondre au mieux aux besoins des membres », selon les propos d’Anne-Marie Cuesta, la déléguée générale de BPN. Pour ce faire, le cluster élabore des axes stratégiques relatifs au renforcement de la performance des entreprises pour rester compétitives sur le marché national et international, le renforcement des capacités des ressources humaines à travers les formations, la facilitation de l’accès aux outils industriels et portuaires pour faire-valoir les entreprises. Sous l’impulsion d’un conseil d’administration proche des entreprises, de multiples actions convergentes sont mises en œuvre et notamment pour la promotion de la marque lancée par le cluster, les « shelti Breiz » des containers 100% Breton et très innovants. Parmi les actions phares de BPN, citons les BtoB organisés régulièrement, là aussi le modèle du cluster a fait école et ce n’est aujourd’hui pas moins de 2 business booster par an qui sont organisés par et pour les entreprises, mais BPN c’est également une veille commerciale quotidienne qui s’est soldée en 2017 par « 60 327 alertes envoyées aux entreprises, pour 688 appels d’offres » selon la déléguée générale. Sans oublier l’évènement phare, PRO&MER le 1er salon de l’emploi et de la formation aux métiers de la Mer, car pour le cluster les compétences sont l’atout 1er des entreprises dans l’optimisation de la compétitivité.

Un cluster « tête », deux commissions « supports », trois clusters « piliers »

Au bout de plus de dix ans d’existence, BPN a largement dépassé le domaine de la construction, de la réparation et de la conversion navale. Aujourd’hui, cette branche qui prend également en charge les navires et les équipements militaires de défense représente l'un des piliers qui composent BPN. L’année 2012 a été marquée par le lancement de la seconde branche : les énergies marines renouvelables ou EMR. Il s’agit encore d’une « filière en devenir », pour reprendre les termes de son président, « tout est à faire, à créer, à inventer pour développer cette nouvelle filière, notre plus grande difficulté étant d’obtenir de la part des décideurs au plus haut niveau une vision industrielle de ce que vont être les EMR ». Le Président et le vice-président du cluster EMR déplorent de devoir « rester plus dans l’information que dans l’action » dans la mesure où la concrétisation des activités inscrites dans cet axe devra s’accompagner de dispositions gouvernementales. Toutefois, la branche compte déjà 140 entreprises prêtes à se lancer et qui participent pleinement à toutes les initiatives mise en place par BPN.

2014 a été l’année d’une 3ème naissance, celle du cluster Oil and Gas petit dernier de la fratrie mais qui a su rattraper en moins de 3 ans ses deux ainés avec pas moins de 120 entreprises. Le dynamisme du petit dernier est sans nul doute dû au binôme constitué d’un duo de choc qui n’hésite pas à faire bouger les lignes, la marque Shelti Breizh c’est eux !

Prônant le pragmatisme industriel comme principale approche et méthodologie de travail, BPN incite chaque sous-cluster à élaborer une stratégie, un plan d’action, des actions et du résultat. Il appartient aux présidents et aux vice-présidents de chaque branche de mettre tout en œuvre et de coordonner les actions pour obtenir le résultat escompté dans les délais impartis. D’ailleurs, Anne-Marie Cuesta insiste sur cette coercition de résultat à laquelle « le conseil d’administration est très attaché ».

Deux commissions fonctionnelles participent à la résolution des problématiques que les clusters peuvent rencontrer. L’une prend en charge la formation, l’emploi et l’aspect législatif, et l’autre, les infrastructures industrielles et portuaires. Elles sont animées et organisées par les bénévoles composés de cadres, d’ingénieurs, de techniciens et de responsables d’entreprise, issus des membres de BPN. En effet, la politique est bien définie chez ce cluster : « BPN est là pour ses adhérents et il est là par ses adhérents », souligne notre interlocutrice. Régulièrement, les membres consacrent du temps, par le biais de ses représentants, pour participer aux travaux de groupe et à la concrétisation du plan d’action commun.

Les métiers de BPN alliés à une touche d’innovation « industrielle »

BPN se distingue des autres clusters en consacrant 10 à 20 % de ses activités à la gestion et à la résolution des problématiques liées aux ressources humaines. Pour en témoigner, la commission chargée de cette dimension « travaille en permanence sur les référentiels métiers ». Grâce aux supports numériques utilisés, entre autres la réalité virtuelle et la technologie 3D, le cluster invite le public à découvrir les métiers d’aujourd’hui et les métiers émergents, illustrés concrètement par l’application BPN.RA qui permet d’entrer au cœur des Shelti Breizh mais également par les maquettes 3D d’un navire futuriste, ainsi que de permettre une immersion dans les 7 ports de Bretagne.

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.