pixel-facebook
logo-flash-matin

Applications et solutions mobiles à découvrir...

Applications et solutions mobiles à découvrir...

galuchon-avec-application-egalanck-sac-intelligent-facilite-votre-trajet-avec-differentes-fonctionnalites-integrees-et-connectees
19 personnes aiment
Paris
Galanck
Le Galuchon : un sac à dos connecté
pour une mobilité active sécurisée
altermove-est-leader-francais-du-velo-electrique-et-de-mobilite-douce
19 personnes aiment
Bondues
Altermove
Altermove, le réseau spécialiste de la vente de vélo électrique et de micro-mobilité douce

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Ergo Motri Santé : pluridisciplinarité
et co-construction au cœur
de la démarche ergonomique

Créé en 2016 par cinq collègues de promotion décidés à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, Ergo Motri Santé (EMS) est un cabinet implanté dans le Centre-Val de Loire qui déploie son expertise pluridisciplinaire sur tout le territoire français. Dès l’année de sa création, EMS a été sacré « jeune entreprise exemplaire » lors du concours lancé par la Jeune Chambre économique d’Orléans puis, en 2017, EMS remporte le concours Talent BGE Centre Val de Loire catégorie Services. Depuis, EMS trace sa route en s’appuyant sur des partenaires de confiance, à l’instar de Nekoé, d’Harmonie Mutuelle, d’Activa Formation ou encore du CRESITT Industrie. Mesurer l’enjeu de l’ergonomie Le cœur de métier d’EMS s’articule autour de l’optimisation du bien-être, de la santé et de la qualité de vie au travail. Ainsi, l’équipe intervient dans plusieurs champs d’applications, à savoir l’évaluation et la prévention des risques professionnels, l’accompagnement des personnes en situation de handicap, la formation et la sensibilisation, la conception et l’aménagement de postes de travail ou encore l’ergonomie de conception avec l’expérience utilisateur (UX). « Réduire l’ergonomie à une norme ou à un standard est illogique parce que chaque individu, chaque structure, perçoit différemment ses besoins. Dans notre métier, il n’existe pas de solution toute faite », souligne Benoit Corret, ergonome au sein d’Ergo Motri Santé. Les prestations étant réalisées sur mesure, le cabinet peut s’adresser à différents types de structures : grands groupes, organismes du secteur public, entreprises à taille humaine... À la suite d’une demande d’intervention, l’ergonome va d’abord s’imprégner du contexte et du fonctionnement de son lieu d’intervention à partir des documents, des observations in situ et des entretiens qu’il effectue avec les hommes et femmes concernés par la problématique de l’entreprise. Puis, dans le cadre d’une EValuation des Risques Professionnels (EVRP) par exemple, l’objectif sera de proposer des préconisations pour réduire les risques de développement de maladies professionnelles ou d’accidents du travail. En appliquant une approche située, l’ergonome va pouvoir saisir le décalage entre la manière dont une personne est chargée de réaliser une tâche et la manière dont elle l’accomplit. « Nous allons justement fonder notre étude sur cette action réelle, sur ce qui se passe vraiment, car elle met en lumière la véritable problématique dans l’entreprise », explique Yves Denis, ergonome. Ensemble, investir dans une meilleure performance EMS mise sur une démarche participative en mobilisant toutes les personnes concernées par le changement. Cette notion de co-construction permet aux salariés de se sentir impliqués dans le processus, tout en favorisant la cohésion sociale dans l’organisation et en intégrant les contraintes des fonctions supports (maintenance, qualité…). Entretiens individuels ou groupes de réflexion font partie des techniques participatives déployées par le cabinet. « Ensuite, notre rôle sera de traiter toutes ces informations et d’​essayer de trouver la cohérence avec les objectifs stratégiques de la structure en termes d’investissement et de productivité », soutient Xavier Prieur, ergonome. L’ergonomie collaborative est également une façon de pérenniser le changement grâce à un apprentissage mutuel pendant l’accompagnement. En effet, chaque intervention réalisée vise à offrir aux différents acteurs l’autonomie nécessaire pour qu’ils puissent prendre leurs propres décisions en ergonomie et être responsables de leur santé au travail. « Nous avons notre expertise et notre propre méthodologie pour recueillir et traiter les données, mais finalement, souvent, ce sont eux qui détiennent la solution. » ...

Entreprises En Mouvement : un accélérateur de performance pour votre société

Souplesse et adaptabilité pour maîtres-mots Structure de coaching à taille humaine, le cabinet Entreprises en Mouvement  fait de sa petite taille un atout tout en souplesse et en adaptabilité. « L’offre que nous proposons à nos clients est véritablement ‘’sur-mesure’’ » explique Louis-Joseph de la Fouchardière, son fondateur. « Nous sommes, par exemple, capables de nous adapter en mobilisant rapidement des partenaires en nombre suffisant pour répondre efficacement aux attentes du client. Qu’il s’agisse de coaching individuel, de formation ou d’un accompagnement d’une équipe dirigeante dans le cadre d’une transformation d’entreprise. De plus, le fait que l’ensemble des intervenants soient issus du monde de l’entreprise contribue à rassurer nos clients. Ce vécu nous permet d’être en empathie avec les équipes managériales que nous avons à coacher, de leur proposer une large palette de prestations et de partager avec elles notre sens des réalités du monde de l’entreprise ». Faire sauter les verrous Qu’il s’agisse de comités de direction ou d’équipes opérationnelles, les interlocuteurs du cabinet peuvent compter sur son expertise pour les accompagner dans la transformation de leur entreprise, les aider à exploiter tout leur potentiel et repousser leurs limites. « Beaucoup de mes clients ont le sentiment d’avoir atteint un plafond d’efficacité. Et de ne pas pouvoir aller plus haut » explique-t-il. « Mon travail consiste alors à les aider à faire sauter le verrou qui bloque leur progression. Par le biais d’une écoute attentive, je leur permets de développer leur potentiel, de mobiliser leurs ressources et de découvrir - en eux-mêmes - d’autres ressources leur permettant d’apporter des réponses nouvelles à leurs problématiques ». Pour  accompagner son client tout en prenant soin de ne pas se substituer à sa démarche,  Louis-Joseph de la Fouchardière met en place une véritable « alliance » entre lui et la personne qu’il est chargé de coacher ou le dirigeant de l’équipe de direction dont il assure l'accompagnement. « Cela va bien au-delà de la confiance ou encore du respect mutuel » précise-t-il. « En établissant ce lien de confiance entre lui et moi, fondé sur un partage clair des objectifs du coaching et un échange régulier sur la progression du collectif, je m’assure que mon client s’autonomise et que mon accompagnement sera efficace. Toujours bienveillant mais jamais complaisant, je m’autorise parfois un petit ‘’pas de côté’’. Si la situation l’exige, injecter dans le processus de coaching une dose de confrontation bienveillante permet, en effet, au client de visualiser le blocage. Et, partant, d’apprendre à le dépasser ». Récemment, il a ainsi fait remarquer à un dirigeant qu’il serait heureux de continuer à faire des affaires avec lui mais qu’il préférait ne plus intervenir d’ici trois mois, cela dans le but de déclencher une prise de responsabilité. Au fur et à mesure des séances, le coaché va ainsi non pas vaincre ses peurs et ses appréhensions mais apprendre à composer avec elles, aboutissant ainsi à un mouvement plus robuste. Dans le cas d’un coaching d’équipe dirigeante, le collectif va devenir une ressource plutôt qu'un lieu où s’expriment les chapelles et les enjeux de pouvoir. ...

Via Corpo : une méthode de coaching qui valorise l’importance du corps, du mouvement et de la perception

On entend souvent dire que nous n’utilisons que 10 % de notre cerveau. Il semblerait toutefois que notre corps ne soit guère mieux loti. Car bien qu’étant un formidable outil de perception, celui-ci est largement sous-exploité… Partant de ce constat, Ève Berger, spécialiste de la Pédagogie Perceptive, a eu l’idée d’en transposer le concept au coaching. Et de l’adapter aux besoins spécifiques du monde de l’entreprise. Rendre au corps la place qu’il mérite Sensoriellement parlant, notre corps est une machine d’une efficacité redoutable. Et pour cause, les informations qu’il nous transmet sur nous-mêmes mais aussi sur ce(ux) qui nous entoure(nt) peuvent s’avérer d’une grande utilité. Mais encore faut-il savoir décrypter les messages que le corps nous envoie. Las, force est de constater que faute d’un apprentissage adéquat, le commun des mortels en est incapable. Car paradoxalement, si notre civilisation voue un véritable culte au corps (il n’est qu’à voir les affiches publicitaires ou les couvertures des magazines pour s’en convaincre), c’est uniquement du corps « physique » qu’il s’agit. Et non du corps « sensible » à travers lequel nous sommes en lien avec notre environnement et grâce auquel nous éprouvons nos émotions les plus profondes. De la Pédagogie Perceptive au coaching perceptif Psychomotricienne de formation initiale, Ève Berger saisit rapidement l’importance des liens qui unissent la sensorialité et les mouvements du corps à nos ressources affectives et relationnelles. En se spécialisant en Pédagogie Perceptive, elle expérimente les énormes possibilités qu’offre cette méthode d’accompagnement qui met l’accent sur le rôle central du corps dans les processus d’apprentissage et d’interaction avec l’autre. Tout en dirigeant l’organisme national de formation professionnelle en Pédagogie Perceptive, Ève Berger poursuit en parallèle un doctorat en sciences de l’éducation et en sciences sociales. Les travaux qu’elle mène lui permettent d’affiner son approche du corps en tant que pierre angulaire de la cohésion sociale et de la réussite professionnelle. C’est donc tout naturellement qu’elle s’oriente progressivement vers une forme spécifique de coaching, le « coaching perceptif ». Dès 2012, elle crée Via Corpo (la Voie du Corps, Ndlr), une structure qui propose notamment des programmes d’accompagnement et de formation adaptés au monde du travail. Des formations adaptées aux besoins des professionnels de l’accompagnement (formateurs, RH, managers, consultants…) Dans le cadre des missions d’accompagnement et de management qu’ils ont à conduire, de nombreux professionnels peuvent tirer bénéfice des formations mises en place par Via Corpo. La palette de compétences qu’ils auront l’opportunité de développer est non seulement large mais elle leur permet aussi de répondre à des situations concrètes et réalistes. « Apprendre à décrypter les mouvements du corps revient, par exemple, à se doter d’une véritable grille de lecture » indique Ève Berger. À travers celle-ci, il devient alors possible « d’identifier les talents les plus forts, les fragilités à consolider ou encore les potentiels à développer chez une personne, qu’il s’agisse d’un client, d’un collaborateur ou même d’une équipe ». Ainsi, en développant une plus grande sensibilité corporelle mais aussi grâce à des exercices pratiques, précis et simples d’accès, un coach sera en mesure d’aider son client à « mettre en mouvement sa présence corporelle pour déployer toute son énergie de réussite ». Développer le cercle vertueux entre bien-être et performance au travail Mais l’une des particularités de Via Corpo, c’est que cette démarche ne se contente pas de développer votre perception corporelle dans le seul but de booster vos performances professionnelles. En clair, les formations qu’organise Ève Berger à l’attention des professionnels « développent leurs compétences tout en élargissant leur champ...

Hypno-coaching ou Explorer son monde intérieur pour changer le monde

Sur le chemin du changement, il y a de nombreuses approches et cela peut être un véritable défi de choisir celle qui libèrera votre potentiel. De plus, choisir le bon professionnel est une décision importante et personnelle. Elodie Parent, Rapid Transformational Coach, s’est personnellement formée auprès de Marisa Peer, élue thérapeute n°1 en Angleterre par le magazine Tatler et qui a gagné 5 prix internationaux dont récemment le fameux Stevie Awards. Elle peut vous accompagner pour des transformations individuelles et collectives. À travers son coaching vous pourrez libérer votre énergie au service d’une prise de décision éclairée et de la puissance de votre action. Pour un accompagnement en Rapid Transformational Coaching individuel, il faut compter environ 3 séances. La première va permettre de traiter les principaux blocages qui empêchent de libérer tout son potentiel. La seconde pourra être consacrée à se connecter à sa mission de vie, ce qui fait son unicité et ainsi permettra de prendre des décisions de manière plus éclairée et en sérénité. La troisième pourra se centrer sur les manières d’intégrer la nouvelle version de soi dans la réalité du quotidien. Rapid Transformational Coaching ? Rapid Transformational Coaching (RTC) et Thérapie (RTT) relèvent d’une seule approche particulièrement innovante et créée par Marisa Peer, auteure de plusieurs Best Sellers dont Ultimate Confidence et Hypnothérapeute de la famille royale, d’athlètes olympiques et de nombreuses stars. Cette approche est reconnue par les plus grands organismes professionnels dont le General Hypnotherapy Register et The American Board of Hypnotherapy. Après 30 ans de pratique, Marisa Peer a mis au point un protocole unique permettant entre autres de se connecter à des scènes passées et des émotions enfouies, à l’origine des blocages, et de les traiter. Cela afin d’enclencher une libération en profondeur et durable. L’incroyable CAPACITE de notre cerveau à être réceptif aux suggestions Pour que l’incroyable capacité du cerveau à être réceptif aux suggestions soit activée, il faut que la personne soit en état d’hypnose. À travers des suggestions, le Rapid Transformational Coach pourra alors faciliter un travail en profondeur du client. Il peut par exemple suggérer à la personne « qu’elle rayonne la confiance en soi ». Elle va alors se voir rayonnant vraiment la confiance et ce faisant elle active concrètement toutes les ressources qu’elle a en elle dans ce but. Ce qui n’est au début qu’une suggestion s’imprime pour devenir une réalité, une nouvelle habitude. Remonter aux sources du blocage Mais cela n’est pas suffisant, si un blocage inconscient est ancré en soi, il pourra empêcher la suggestion de fonctionner. C’est en cela que RTC/RTT est une approche incroyablement efficace car elle permet de remonter à l’origine du blocage inconscient et de le traiter. Les suggestions vont ensuite pouvoir fonctionner. La session comprend trois étapes : la première consiste à plonger au plus profond de soi même pour revisiter la source d’un blocage. Lors de la seconde étape le client pourra ensuite réaliser un travail de détective pour identifier les liens entre son interprétation des scènes « visitées » et son blocage actuel. Il va ainsi commencer à changer sa relation à son vécu pour se libérer. Il va également pouvoir désactiver des émotions inconscientes qui le bloquaient. La troisième partie de la session, où le patient va simplement écouter les suggestions du RT Coach, est enregistrée afin de permettre au client/patient de repartir avec un audio unique construit sur mesure en fonction de ce qu’il s’est passé pendant la séance. Cet audio lui permettra de se mettre en autohypnose afin d’imprimer les nouvelles « habitudes ». Le mental et le corps, en parfaite connexion, peuvent faire des miracles Cette approche conduit à des changements puissants et permanents. Elle permet au cerveau de dialoguer avec le reste du corps et réciproquement. Après avoir traité l’origine du blocage, cette communication « mental-corps » devient particuli&e...

Dièse, la Junior-Entreprise de l’ENSIIE joue dans la cour des grands

La souplesse d’une association combinée à l’efficacité professionnelle En intégrant la Junior-Entreprise Dièse à son cursus, l’ENSIIE permet à ses élèves de réaliser missions, études et autres projets mettant en oeuvre les connaissances qu’ils auront acquises au cours de leur scolarité. « Nos clients nous sollicitent le plus souvent pour du développement web, de la création de logiciels, de la production de supports multimédia ainsi que du conseil informatique et digital. Ces derniers temps, la plupart de nos missions consistent à créer des sites web, notamment des boutiques en ligne ou encore des applications web » explique Noah Delophont, membre du pôle communication de la Junior-Entreprise Dièse. « Notre souplesse d’intervention ainsi que le vivier de talents dans lequel nous pouvons puiser constituent indéniablement deux de nos atouts. Et parce que nous nous adaptons rapidement aux besoins de nos clients, nous sommes capables de leur proposer un accompagnement qui soit véritablement ‘sur-mesure’. C’est pourquoi nous intervenons aussi bien auprès de start-ups que de TPE/PME ou encore de grands groupes comme GRDF. Et le fait que notre génération ait grandi dans un univers digital nous permet de proposer à nos clients des solutions innovantes auxquelles ils n’auraient pas forcément songé ». Si l’on devait décrypter l’ADN de la Junior-Entreprise Dièse, nul doute que l’innovation et l’enthousiasme y figureraient en bonnes places.  Une réelle plus-value pédagogique Par le biais des missions qu’ils réalisent auprès de leurs clients, les membres de la Junior-Entreprise Dièse ont non seulement l’opportunité de mettre en pratique ce qu’ils ont appris mais aussi d’acquérir et de développer de nouvelles compétences. Autant de critères que ne manqueront pas de valoriser les recruteurs. « Pour certains élèves, ce sera la première fois qu’ils conduiront une véritable mission de A à Z et devront respecter des délais, tenir un budget, surmonter des contraintes techniques, etc. » précise Noah Delophont. « Mais nous ne sommes pas livrés à nous-même pour autant. Des filets de sécurité sont prévus. En cas de problème, nous pouvons demander conseil à nos professeurs, aux élèves-ingénieurs de dernière année ou encore aux anciens élèves. Parce que nous disposons de tout un réseau sur lequel nous appuyer, en cas de besoin, c’est d’une immersion progressive et en douceur dans le monde du travail dont Dièse nous permet de profiter ». En plus de les auditer annuellement afin de s’assurer qu’elles respectent bien la loi et ne mettent pas en danger le mouvement, la Confédération Nationale Junior-Entreprises (CNJE) propose d’ailleurs régulièrement des formations aux Junior-Entreprises. ...

Leading Transform : le spécialiste
en accompagnement des transitions

Une fusion, une ouverture de site, une transmission entre deux dirigeants… Les organisations sont aujourd’hui en perpétuelle transition. Cependant, s’adapter à ces changements n’est pas toujours aisé. C’est là qu’intervient Leading Transform. Ce cabinet spécialisé en coaching de transitions accompagne les entreprises à faire face à ces changements, en créant de nouvelles voies et en refondant les démarches pour leur permettre d’avancer. L'accompagnement proposé est également individuel. Un riche parcours Avant de percer dans le domaine du coaching, Daniel Robin, fondateur de Leading Transform, a eu un riche parcours en tant que dirigeant d’entreprises, toutes tailles confondues. En parallèle, il a fondé la Confédération des petites et moyennes entreprises de Martinique (CPME) et assume le poste de conseiller territorial au sein de cette région. En tant que dirigeant, Daniel Robin s’est confronté à ces différents changements qui interviennent dans la vie de l’entreprise. « J’ai basculé du rôle de dirigeant à celui d’accompagnant parce que je crois qu’il est important de mettre au cœur de la démarche de l’intelligence émotionnelle et développer les compétences relationnelles », explique-t-il. Une approche globale Dans son approche, Leading Transform ne privilégie aucune méthode ni outil particuliers. Ici, « il ne s’agit pas de proposer des solutions toutes faites », car chaque séance relève d’abord d’une co-construction. « Nous travaillons à faire émerger une demande et, à partir de là, à construire un chemin, c’est un travail de coopération entre un coach et son client », précise Daniel Robin. Face à l’inconnu généré par une situation de transition, le rôle du coach est de donner la capacité au coaché à s’engager dans une démarche afin de trouver et de créer de nouvelles voies. Ainsi, le coaching proposé va permettre aux individus de regarder vers l’avenir et de se focaliser sur de nouveaux objectifs. « Mes interventions intègrent une dimension systémique, car je privilégie une approche globale tout en apportant un regard distancé permettant de refonder les démarches », explique notre interlocuteur. ...

Différence COACHING, Strasbourg

Coaching « professionnel » : un adjectif à double sens Le coaching se développe à la faveur d’une demande croissante. Ce terme regroupe néanmoins des acceptions innombrables, ce qui rend la sélection d’un coach ardue – Face à cette multiplicité d’offre, la société Différence COACHING à Strasbourg a choisi un positionnement clair, dans une optique résolument professionnelle et s’adresse à une clientèle ciblée.  Les termes « coach » et « coaching » ne sont en effet pas vraiment protégés : ils ne définissent pas précisément le profil, le contenu, ou le niveau de qualité de la prestation. Passé le premier tri entre coaching de vie et coaching professionnel (qui vise des objectifs d’ordre professionnel), la formation suivie ainsi qu’une certification reconnue s’imposent comme deux premiers critères de sélection, garants de la professionnalité dans cette pratique (en particulier par le respect d’une éthique et d’une charte). S’agissant d’un coaching effectué dans le cadre ou à des fins professionnels, quels autres critères une entreprise peut-elle considérer dans le choix d’un prestataire ?  La qualité de la relation entre manager et coach, devrait être l’un de ces critères : celle-ci suppose la compréhension fiable et précise des tenants et aboutissants du milieu professionnel, du contexte donné et de la situation, aspects qui contribuent à la crédibilité professionnelle du coach. Ces aspects contribuent selon Alexandre Bouriant coach professionnel et créateur de Différence COACHING, à l’établissement possible d’une relation de confiance mutuelle qui contribuera grandement à l’efficacité d’une mission, en particulier quand cette dernière est commanditée par une entreprise et non par le manager lui-même.  L’impact des cultures professionnelles dans la relation de coaching  Vous l’avez sûrement remarqué : quand vous parlez avec quelqu’un venant de votre milieu professionnel, la « proximité » ressentie permet d’atteindre immédiatement une communication privilégiée. Une fois celle-ci installée, la part exprimée du dialogue se réduit à ce que l’on peut comparer à la partie visible d’un iceberg. Par contre, la partie immergée (sous-entendus, expériences vécues) qui contient une foule d’informations transmises de façon implicite, est souvent porteuse du sens profond et des aspects clé. Ce niveau de communication repose sur un bagage culturel professionnel commun aux interlocuteurs (études, milieu professionnel, spécialité, fonction, etc.). En face du coaché, s’il ne dispose pas de ce bagage proche de son client, le coach sera démuni de repères adéquats. Il lui manque alors des informations pour accéder à une perception fiable et complète du contexte professionnel et du ressenti de la personne coachée. L’efficacité de l’intervention du coach s’en trouve, de fait, limitée. De cette compétence communicative du coach par sa proximité culturelle avec le coaché, dépendra donc l’existence et l’étendue du dénominateur commun découlant de leurs bagages respectifs. C’est donc sur la base de l’expérience acquise par le coach dans une première vie professionnelle (branche, management, monde de l’entreprise) que pourra s’établir sa crédibilité face au coaché et une possible « intimité professionnelle ». Cette première expérience, avant celle de son métier de coach, est donc un prérequis et un critère de choix pour une réponse adéquate à la mission de coaching professionnel et favorise l’efficacité de son intervention. C’est à partir de cette constatation que Différence COACHING a décidé de centrer son offre de coaching sur cette optique professionnelle, ce afin de mieux adresser et satisfaire une clientèle ciblée de dirigeants et managers. Mieux identifier un possible dénominateur commun sur la base d’un positionnement de coaching spécifique Pour ses clients, Différence COACHING apporte son bagage sp&eacut...

Intelligence Coaching : vous rendre autonome afin d’améliorer vos performances

Aider le coaché à mobiliser des ressources sous-exploitées Contrairement à la formation ou encore au conseil, le coaching implique que le professionnel s’abstienne de proposer des réponses à son client pour l’aider à résoudre son problème ou à atteindre un objectif. Et pour cause, un bon coach ne doit en aucun cas se substituer à la personne qu’il accompagne. Comme le précise le fondateur d’Intelligence Coaching, « dans le cadre d’une prestation de coaching, je pars systématiquement du principe que c'est le coaché qui sait ce qu'il faut faire et non le coach. Mon rôle, c’est de tout mettre en œuvre pour que cette personne (re)devienne autonome. Qu’elle puise en elle-même les ressources dont elle croyait manquer et qu’elle les développe. Un coach n’est pas là pour conseiller, orienter ni même influencer son client mais pour faire en sorte que celui-ci trouve ses propres solutions ». À la question de savoir quelle serait la finalité du coaching, l'équipe d'Intelligence Coaching répond qu’il s’agit d’une démarche visant à « révéler chez quelqu’un des talents et des capacités. Que ceux-ci aient été oubliés, que le coaché les ait sous-exploités ou encore qu’ils aient fait leur apparition ». Un (bon) coach ne serait donc non ni plus ni moins qu’un révélateur. Et il agirait sur son client à la façon d’un produit contrastant, cette substance utilisée en imagerie médicale et qui, une fois administrée au patient, permet de visualiser une structure organique qu’en temps normal, on ne saurait distinguer des tissus voisins… Un coaching de qualité pour se démarquer dans un contexte très concurrentiel « Le coaching ne s’improvise pas. Il est essentiel de se former et d’adopter une posture professionnelle ». Pour marquer sa différence avec les autres coachs (« c’est devenu une véritable jungle où tout le monde s’auto-proclame coach »), l'équipe d'Intelligence Coaching a choisi de miser sur la qualité et l'excellence. « Nous nous positionnons sur une très haute qualité d’accompagnement. C’est un réel engagement que nous prenons envers nos clients, celui de les accompagner de la meilleure manière qui soit. Et de les amener à atteindre leurs objectifs. Pour un manager, cela pourra consister à surmonter les conflits qu’il pourrait éventuellement rencontrer ou à mieux encadrer ses équipes. Nos collaborateurs sont qualifiés au plus haut niveau de compétence. Nous nous appuyons sur une formation et une expérience solides. De plus, nous obéissons à des règles déontologiques strictes ». En effet, un coach compétent se doit d’être attentif aux techniques qu’il utilise. « Notre job, c’est de faire prendre conscience à nos clients de certaines choses qu’ils pourraient refuser de voir. De leur dire des vérités parfois "chocs" mais qui les feront avancer ». Toute nécessaire qu’elle soit, la bienveillance dont le coach doit faire preuve ne doit donc pas virer à la complaisance. Une autre spécificité d’Intelligence Coaching consiste à proposer un coaching spécialement adapté aux personnes qui préparent concours, examens et autres entretiens. Au menu de cette préparation spécifique, des techniques permettant de gérer son stress et de rester motivé(e) tout au long des révisions, des exercices de prise de parole en public, des mises en situation et des simulations.  ...

Ecole PSI : l’expert de la psychologie systémique et intégrative® (PSI)

Spécialiste de la psychologie systémique et intégrative®, l’école PSI est l’un des rares organismes de formation, si ce n’est le seul, à proposer des formations complètes dans le domaine. Ce courant, qui engage le développement profond de l’être, a été développé en 2008 par Jean-Luc Pignol avec le concours de son épouse Martine, Gestalt-Thérapeute. Il s’agit d’utiliser, par le biais d’une grille de lecture clinique, les références contemporaines du développement de la personne qui sont adaptées au traitement ou aux étapes de celui-ci. « Faire école » Jean-Luc Pignol bénéficie de nombreuses années d’expérience en tant que psychologue clinicien, psycho-thérapeute, intervenant, formateur, consultant, coach, formateur InterQualia®, facilitateur de changement® auprès de diverses organisations. Il est intervenu au sein d’entreprises industrielles et tertiaires, de laboratoires de recherche, d’industrie pharmaceutique, du secteur de la banque et de l’assurance, d’hôpitaux et de maisons de santé, de maisons de retraite, d’EHPAD, HAD, SSAD, du secteur social et médico-social, etc. Après avoir été sollicité par des confrères et consœurs pour transmettre ses savoirs, ses savoir-faire et savoir-être, Jean Luc Pignol décide de « faire école » avec l’appui de son épouse. « Un peu à l’image du compagnonnage, notre école est fondée sur la relation maitre-apprenti dans laquelle l’acquisition des notions essentielles du métier se fait en bonne partie par la pratique », souligne le fondateur. Des formations complètes et de qualité À travers plusieurs cursus et différents modules, l’école PSI dispense des formations pour devenir praticien en psychologie systémique et intégrative® (P-PSI), intervenant en organisation (coach ou facilitateur), clinicien des organisations, psychopraticien ou psychothérapeute. Ces formations basées sur des modules qui peuvent s'assembler s’adressent à des professionnels en activité qui ont déjà suivi une formation initiale mais qui veulent se professionnaliser en se formant en matière d'accompagnement du changement en psychologie systémique intégrative®, à la psychothérapie, à la systémie ou bien aux approches corporelles. Une fois certifiés en PSI, ces professionnels pourront ensuite suivre une formation adaptée leur permettant d’exercer la PSI d’une façon plus experte et ainsi transmettre à leur tour l'approche PSI. Côté formateurs, l’école dispose d’une équipe composée essentiellement de professionnels qui excellent dans leurs compétences respectives. À l’exemple de Martine Pignol, qui possède plus de 20 ans d’expérience en tant que psychothérapeute. Gestalt-Thérapeute depuis 2002, elle a été également formée en analyse transactionnelle et aux approches systémiques. En outre, elle s’est formée avec J. Kepner et Ruella Frank aux approches corporelles. Elle est didacticienne en PSI et certifiée DSP Ruella Frank. ...

Marie-Anne Haour, fondatrice de Simiya : associer Design Thinking et coaching systémique pour accélérer l’innovation

Avec treize ans d’expérience dans l’accompagnement d’entreprises, start-up et associations, Marie-Anne Haour entend tirer profit de sa connaissance du Design Thinking pour apporter un coaching plus efficient pour aider ses clients à travailler et innover différemment. Le coaching, un métier en plein essor Ces dernières années, le coaching s’est largement développé au vu des évolutions que connaissent la société et les individus qui la composent. Face à ces changements, le coaching est rapidement devenu un outil indispensable pour accompagner les personnes dans leur évolution à la fois personnelle et professionnelle. En général, cet accompagnement vise à libérer les potentiels de chacun en mettant en place des stratégies pouvant aider à atteindre des objectifs spécifiques. En fonction des besoins, le coaching peut ainsi revêtir plusieurs formes. Mais qu’il s’agisse de coaching individuel, d’équipe ou d’organisation, les techniques utilisées tendent vers un seul et même but : la résolution d’une problématique de développement. Une méthodologie originale La méthodologie de coaching prônée par Marie-Anne Haour, fondatrice de Simiya, s’appuie sur un puissant processus d’innovation qu’est le Design Thinking. « Il s’agit d’un processus d’innovation centré sur l’humain, l’idée est de passer par l’humain afin de proposer des solutions qui sont viables économiquement et réalisables technologiquement », explique Marie-Anne HAOUR. L’intérêt de cette méthode repose sur le fait qu’elle génère une nouvelle manière de travailler avec un état d’esprit complètement différent de celui qu’on trouve traditionnellement en entreprise. Cet état d’esprit repose sur l’empathie, la confiance créative, l’optimisme dans un contexte complexe et s’appuie sur l’intelligence collective. « Par exemple, depuis quelques années, j’accompagne aussi bien des groupes du CAC 40, que des groupes scolaires à changer leur façon d’innover avec plus d’agilité et de collaboratif grâce au Design Thinking. » Dans le cadre d’ateliers, elle accompagne les équipes sur des projets concrets où elle injecte aussi bien de la formation sur la méthodologie du Design Thinking, que du coaching autour de la nouvelle posture à adopter dans le cadre de ce type de travail. « En créant un contexte bienveillant et en accompagnant les individus et le collectif avec du coaching, on arrive à des résultats incroyables en termes de transformation dans les mentalités et dans les réflexes de travail collaboratif . » Des offres de coaching pour des cibles différentes Simiya propose des offres de coaching pour les entreprises, notamment au niveau des cadres dirigeants, des jeunes cadres ou des équipes formées autour d’un projet. L’accompagnement a pour objectif de permettre à ces équipes de progresser en termes de performance et d’innovation. Cela passe nécessairement par un changement d’état d’esprit et une collaboration optimisée. Et pour améliorer la manière de collaborer, Marie-Anne Haour privilégie l’approche systémique qui est centrée sur les interactions de l’individu avec les autres. Outre le coaching d’entreprise, Simiya accompagne également les individus dans leurs moments de transition. « J’explore avec eux leurs envies et leurs besoins, et les aide à élargir leur réflexion pour les amener à définir des projets d’avenir concrets », souligne la fondatrice. Enfin, un accompagnement sera bientôt proposé aux personnes qui ont été touchées par un cancer pour les aider dans leur reconstruction. Ici, il ne s’agit pas d’intervenir au niveau psychologique mais plutôt de mettre l’accent sur la réalisation et la prise de confiance en soi à travers l’action. ...

MOZAIK : Où travailler autrement

Trois espaces, mille univers Mozaik, c’est trois sites uniques et authentiques dans un cadre pro, une ambiance familiale, et surtout une grande diversité de métiers. Free-lances, start-up ou petites entreprises, graphistes, humoristes ou consultants, tout le monde y trouve sa place, de la formule nomade (temps partiel en open space) aux bureaux fermés. Le concept a vu le jour en 2012 : Charles et Lucas se lancent dans l’aventure Mozaik, et ça marche ! L’ambiance et les formules adaptées aux réalités du quotidien de chaque professionnel ont séduit, puis Mozaik s’est agrandi. Aujourd’hui, plus d'une centaine de coworkers se partagent les trois adresses. Une vraie réussite ! Le plus ? La flexibilité ! « Ici, nos coworkers ont une belle adresse, de beaux locaux design et lumineux pour accueillir leur clientèle et une ambiance agréable et communautaire. Mais la vraie différence, c’est notre système hyper-flexible : la satisfaction du réel besoin de chacun », explique Jeanne, qui s’occupe de la gestion des trois sites. S’il est fréquent de se voir refuser l’accès à son coworking pour avoir oublié son badge ou pour quelques heures de trop effectuées la semaine précédente, ce n’est pas le cas ici. Nous ne facturons pas à la volée, nous trouvons des arrangements. « Il y a des règles de communauté claires, le reste est négociable. S’il nous est possible d’être aussi flexible, c’est parce que nos clients nous le permettent. C’est donnant donnant, nous nous arrangeons mutuellement », ajoute notre interlocutrice. De plus, les locaux sont accessibles 7j/7, 24h/24 : les clients sont totalement libres de la gestion de leur temps de travail… Une tendance colocation Plus qu’un simple espace de travail, les coworkers partagent une vie communautaire. Qu’ils soient organisés par Mozaik ou spontanés, des événements leur permettent de se rencontrer, de discuter et de partager. Petits déjeuners hebdomadaires, co-lunchs réguliers, pots dans notre bar au pied de l’immeuble, les initiatives sont nombreuses pour apporter cet esprit si particulier, et rien n’est obligatoire… Cela génère des synergies, business et amitiés se développent naturellement. L’espace d’un jour, changer d’atmosphère Mozaik propose quatre salles de réunion (7-8 personnes) et une salle de conférences ouvertes aux externes. Équipées, confortables, design et corporates, les salles s’adaptent à tout type de réunion. Nous avons pu découvrir notamment la salle de conférences, qui offre un véritable atout pour des journées brainstorming, workshop, formations, présentations : aérée, lumineuse, spacieuse, atypique et cosy, équipée de fatboys super-confortables, une surface de 40 m2 pour accueillir une bonne dizaine de personnes en formation réunion et une trentaine en formation théâtre. Petit déjeuner ou goûter maison en supplément, un partenaire restauration pour vos lunchs et vos cocktails, Mozaik s’adapte à vos événements. ...

ALGOSOURCE TECHNOLOGIES : des compétences transversales dans la filière microalgue

Partie intégrante du groupe AlgoSource, la filiale dédiée Technologies défend son savoir-faire sur quatre axes de compétences. Sélection et production, culture, bioraffinage et vente d’équipements de production ne sont qu’un aperçu des volets dans lesquels l’enseigne s’est fait une réputation, à l’échelle mondiale. Face à une concurrence à l’international, surtout de la part des producteurs asiatiques, l’enseigne se veut être le défenseur d’une microalgue made in France, plus coûteuse à produire mais plus compatible aux exigences actuelles des consommateurs. La maîtrise de l’écologie industrielle inhérente à cet objectif est au cœur des gageures quotidiennes du groupe. Faire baisser les coûts par la valorisation des effluents La valorisation d’effluents est l'un des axes de compétence pour lesquels AlgoSource Technologies a développé un savoir-faire. Auprès de partenaires industriels qui ont une masse d’effluents à écouler, l’enseigne vient proposer des solutions vertes pour les traiter. En valorisant les effluents gazeux, notamment le dioxyde de carbone et la chaleur impliqués dans la photosynthèse et donc la croissance des microalgues, et parfois des effluents liquides pouvant contenir des phosphates et nitrates. En intégrant ces effluents dans le cycle de ses activités de production, la société offre ainsi à ses partenaires de rendre leurs activités « moins impactantes sur l’environnement », pour reprendre Jean-Michel Pommet, le Directeur Innovation & Business Développement du Groupe. La démarche permet, en revanche, de réduire les coûts puisque la mise à disposition des composants utiles aux cultures est gratuite. Le projet Cimentalgue est l'une des success stories développées sur la trame d’une telle collaboration.  Avec ce genre d’entreprise, AlgoSource s’est déjà fait acclamer pour ses capacités d’innovation dans la réduction de l’impact environnemental de l’industrie locale, en remportant le concours Résolutions de la Région des Pays de la Loire, finançant une action en cours d'écologie industrielle au service du Grand Port Maritime Nantes Saint-Nazaire.   La plus grande raffinerie de microalgues en Europe, à l’horizon 2020 Le raffinage des microalgues constitue un autre chantier d’expertise important pour le groupe. Compte tenu de ses acquis en la matière, celui-ci nourrit de grandes ambitions en matière d’expansion. « Pour nous, l’idée c’est, d’ici 2020, d’être l’acteur majeur en Europe avec notamment la construction de la plus grande raffinerie de microalgues », nous annonce M. Pommet. C’est surtout à travers les activités d’Alpha Biotech que le groupe a développé son savoir-faire concernant ce bioraffinage. Celui-ci consiste en l’extraction de molécules spécifiques selon les secteurs d’application visés. Ces derniers recouvrant un pan large allant de la nutraceutique à l’agroalimentaire, en passant par la nourriture animale et la cosmétique. Les résidus de cette première phase d’extraction de la biomasse microalgale sont intégrés dans un autre cycle de valorisation. Chantier sur lequel la compagnie développe des recherches continues avec des laboratoires universitaires. Le programme FP7 BIOFAT constitue un exemple parlant de ces procédés. Celui-ci génère de nombreux co-produits à côté du biofuel extrait en priorité. La responsabilité environnementale comme valeur motrice En parallèle de ses priorités quotidiennes, AlgoSource Technologies intègre comme valeur fondatrice un engagement fort pour le développement durable. Déjà, le groupe inscrit ses démarches dans la mise à disposition de réponses adaptées aux problématiques du futur. S’alignant au recours à des ressources alternatives aux énergies fossiles, l’exploitation de la biomasse microalgale résout effectivement l’une de ces préoccupations majeures. La valorisation des effluents contribue à répondre aux problématiques de l’effet de serre. L’ensemble des efforts portés par l’enseigne en faveur de l’e...

une Approche Neuro-Sensorielle du coaching qui replace l'humain au centre de l'organisation

Apprendre à identifier (et à exploiter) nos sensations corporelles  Élaborée par Oliver Masselot et Samy Kallel et conceptualisée à travers le livre "Le Leadership du Coeur (éditions GERESO), l'Intelligence Neuro-Sensorielle s’appuie sur la mise en valeur d'une source d’informations d’une très grande richesse mais pourtant largement sous-exploitée. « Un nombre incalculable de messages nous parviennent par le corps, via le ressenti corporel » explique Olivier Masselot. Pour nous aider à identifier et à analyser efficacement toutes ces informations, l'Intelligence Neuro-Sensorielle combine, entre autres, des outils issus des neurosciences (entre autres l'ANC du Dr Jacques Fradin) et d’autres, liés à la sensorialité. « Cette approche dynamique de l’être humain, à la fois globale et holistique, permet d’en avoir une vision différente, plus lucide, de mettre en place rapidement les protocoles adéquats et de révéler des choses qui échappent généralement aux approches plus classiques » précise Olivier.  Mieux armé pour affronter l’inconnu et gérer les imprévus Partant du principe que « nous sommes responsables de notre façon d’interpréter et d'aborder les situations qui se présentent à nous », Olivier Masselot travaille sur la sensorialité afin de permettre aux personnes qui font appel à ses services - des leaders, des créatifs et des managers, pour la plupart - « d’être capables de gérer l’imprévu avec davantage de lucidité et d’agilité ». En effet, notre crainte de l’inconnu provient très souvent du fait que nous privilégions « notre cerveau ‘automatique’ qui ne réagit qu’en fonction de ce qu’il a appris, au détriment de notre cerveau ‘adaptatif’, lequel nous permet d’improviser et donc de mieux aborder l’inconnu. L’idée, c’est de passer d’une ‘dynamique de peur’ axée sur la résistance et le désir de tout contrôler à une ‘dynamique de coeur’, orientée sur l’ouverture ainsi que sur la connexion à l’autre et à l'environnement » fait remarquer Olivier. Appliquée au monde du travail, l’Approche Neuro-Sensorielle aide un manager, par exemple, à « mettre en place un management moins rigide qui favorise l'intelligence collective et les initiatives, à prendre les bonnes décisions au bon moment, à entretenir de bonnes relations avec chacun et à favoriser un consensus ‘gagnant-gagnant’ avec ses collaborateurs, ses fournisseurs et ses clients ».  Remettre l’humain au centre des stratégies « La philosophie de l’Approche Neuro-Sensorielle, c’est que plus l’humain s’épanouit, plus l’entreprise va s’épanouir également » explique Olivier. Mais il est fréquent qu’un management trop rigide débouche sur de mauvaises réponses. Ou encore que la culture d’une entreprise ne soit plus en phase avec ce que vivent et ce que ressentent ses salariés. Or une telle situation qui « créera plus de problèmes qu’elle n’enrésoudra » s’avère préjudiciable non seulement aux hommes et aux femmes qui composent ses effectifs mais aussi à l’entreprise elle-même. En proposant une autre vision du rapport manager-collaborateur-environnement, l’intervention d’Olivier peut conduire à une véritable refonte de la culture d’entreprise, plus résiliente, parce que davantage centrée sur une dynamique collaborative. Et pour permettre aux dirigeants d’intégrer parfaitement - et durablement - ce qu’il leur aura révélé au cours de son accompagnement, Olivier Masselot a mis en place au sein de l'Approche Neuro-Sensorielle une belle bibliothèque d’entraînement en e-learning.  ...

VUAC : la meilleure solution
pour le transport de vos objets encombrants

Devis gonflés, absence de transparence au niveau des tarifs, mauvaises surprises à l’arrivée… Comme tout le monde, Walid Bahri a été à maintes reprises confronté aux problèmes liés au transport d’objets lourds. C’est ainsi que l’idée lui est venue de créer VUAC. La mission de cette startup ? Apporter une solution pratique et efficace pour le transport d’objets volumineux. Des offres selon les besoins et le budget Qu’il s’agisse de particuliers ou de professionnels, VUAC transporte à la demande tous les objets encombrants, en mettant à disposition des véhicules utilitaires avec chauffeur. En fonction des besoins, les clients peuvent choisir, via la plateforme, le volume de l’utilitaire et l’offre qui leur convient. En procédant ainsi, ces derniers sont à l’abri des mauvaises surprises. « Chez nos concurrents, tout est estimé selon la nature et le nombre des objets transportés. Avec VUAC, c’est très différent. Car une fois le volume du véhicule choisi, le prix ne change pas ! S’il reste de la place, le client peut mettre d’autres objets », souligne le fondateur. En effet, faire confiance à VUAC, c’est profiter de nombreux avantages. Bien entendu, la startup s’engage sur la transparence de la tarification. Mais elle se démarque aussi par la rapidité de son service. « Les clients font leur commande en quelques clics sur notre site et nos véhicules sont disponibles en une heure », fait savoir notre interlocuteur. Un professionnalisme à toute épreuve Afin d’assurer un service de qualité, VUAC travaille uniquement avec des transporteurs professionnels qui font l’objet d’une sélection rigoureuse. « Tous nos transporteurs bénéficient d’une longue expérience dans le domaine et sont assurés dans le transport de marchandises », nous indique-t-on. En outre, pour garantir la fiabilité de leurs prestations, les VUAC Drivers disposent des meilleurs équipements. ...

Le coaching d’organisation ou l’avenir du coaching en entreprise 

Mieux accompagner la transformation permanente et rapide des entreprises Le rythme de transformation parfois effréné que connaissent les entreprises et plus globlement l’instabilité du monde VUCA (volatility - uncertainty - complexity, ambiguity) désormais la norme, requièrent des dispositifs d’accompagnement favorisant rapidité, impact et ajustement permanent. Les interventions ponctuelles, successives et non coordonnées auprès de tel ou tel manager ou de telle ou telle équipe constituent un étai et un soutien précieux mais souvent insuffisamment impactant. Que les modèles d’organisation soient anglo-saxons complexes et conceptuels, que les fonctionnements soient franco-français, ou déjà très décentralisés, pour tous la question est la même : comment trouver sans cesse de la réactivité, de l’efficacité, de la souplesse pour survivre et prospérer dans un monde global, connecté, mobile qui va vite, très vite ? Il est impératif que les accompagnements ne concernent pas uniquement les dirigeants, quelques équipes et parfois certains managers en difficulté mais puissent de manière directe et indirecte s’adresser à l’ensemble des membres de la communauté humaine que constitue l’entreprise. Il s’agit de mettre les hommes et les femmes au cœur des projets de transformation, en sortant des déclarations et des modèles existants, en misant sur leur intelligence, leur implication et leur irrationalité. Il est possible de changer les habitudes, réformer, inventer d’autres façons de travailler tous ensemble et de susciter des initiatives créatrices, issues des organisations elles-mêmes.  Transformer le collectif pour reinventer les organisations Le coaching, en pleine métamorphose, est en train de passer du prisme individuel qui l’a constitué à un prisme collectif qui est l’essence même de l’entreprise. Le coaching d’organisation, par ses interventions réalisées par des équipes de transformation supervisées mixant ressources internes et coachs externes, par son approche globale et multi-niveaux, par l’attention qu’il porte aux phénomènes systémiques, sociologiques et inconscients présents dans tout collectif, par son principe d’ajustement et de co-construction permanent, constitue, sans aucun doute, l’avenir du coaching. Il répond son besoin de démocratisation à des populations qui aujourd’hui ne sont pas concernées. Il mobilise des effets de levier et de synergie que n’apportent pas suffisamment les coachings individuels et d’équipes. Il travaille à une montée en autonomie et en responsabilité de l’ensemble de la collectivité humaine qu’est l’entreprise. La transformation ne se décrète pas et ne peut être commandée. C’est toujours une complicité entre le haut et le bas, entre tous les niveaux et toutes les ressources de l’entreprise. Le coaching d’organisation est à même de proposer, de soutenir et d’orchestrer des démarches innovantes et toujours spécifiques. Sans diminuer les bienfaits des autres coachings qu’il intègre dans ses designs d’accompagnement, le coaching d’organisation représente une approche plus globale et plus complète qui permet de réinventer l’intervention en entreprise et de revisiter les autres formes d’accompagnement dans une perspective plus holistique et plus efficiente. ...

Union régionale interprofessionnelle CFDT Centre  : un partenaire indispensable

Depuis sa création en 1964, la CFDT s’est battue pour obtenir des droits nouveaux pour les salariés, pour construire une France plus juste et plus équitable. La CFDT s’est toujours impliquée dans l’accompagnement des salariés pour une rémunération plus juste, pour améliorer les conditions de travail, pour réduire les inégalités, pour augmenter la solidarité, pour créer des droits nouveaux et renforcer ceux existants, pour sécuriser le travail. Et, surtout, a toujours placé les salariés au cœur des projets et des activités des entreprises, plutôt que de s’en servir comme variable d’ajustement. Le but de la CFDT est de rendre les entreprises plus performantes au niveau social, économique et environnemental. La CFDT revendique le dialogue social, car pour la confédération, il est toujours préférable de discuter, négocier plutôt que de provoquer le blocage et d’entrer dans le conflit. Ainsi les bonnes idées et les bonnes volontés sont mises en commun pour améliorer la performance économique de l’entreprise, en préservant l’emploi, en améliorant les conditions de travail et le pouvoir d’achat des salariés. Elle préfère avancer pas à pas afin d’obtenir des avancées significatives pour tous les salariés. La CFDT agit à plusieurs niveaux : État, branches professionnelles et entreprises. Depuis cinquante ans, de nombreuses avancées pour les salariés… Ces dernières années, la CFDT a obtenu de nouveaux droits pour tous les salariés. En voici quelques exemples. En 2003, la CFDT obtient la prise en compte des carrières longues lors de la réforme des retraites. Ainsi, tout salarié qui a commencé tôt sa carrière peut partir en retraite à 60 ans. Lors de la mise en place de la loi sur la modernisation du marché du travail en 2008, la CFDT a milité pour la rupture conventionnelle du CDI. Cette disposition permet à l’employeur et au salarié de convenir d’un commun accord de la rupture du contrat qui les lie. Depuis janvier 2015, chaque salarié a droit à un compte personnel de formation pour renforcer ses compétences tout au long de sa vie professionnelle. Ce compte permet de développer les niveaux de qualification et de sécuriser les parcours professionnels. Une autre mesure longtemps revendiquée par la CFDT est venue enrichir les droits des salariés ces dernières années. C’est la mise en place du compte pénibilité. Ce système permet aux salariés travaillant dans des conditions jugées difficiles de partir jusqu’à deux ans plus tôt à la retraite. … et encore en 2017 En 2017, la CFDT continuera à accompagner les avancées sociales et à défendre les intérêts des salariés tant au plan national que régional, tant au niveau des branches que des entreprises. Par exemple, la CFDT se mobilise pour une nouvelle avancée sociale : la généralisation de la prévoyance lourde. En effet, elle désire que chaque salarié soit bénéficiaire d’un grand nombre de garanties au niveau de sa complémentaire santé, notamment concernant les arrêts de travail, le décès, l’incapacité de travail ou l’invalidité. ...

Confiez vos projets marketing à GEM Junior Conseil Grenoble École de Management.

Grâce au soutien de ses nombreux partenaires, GEM Junior Conseil est aujourd'hui capable d'accompagner les entreprises dans tous leurs projets marketing. Histoire de GEM Junior Conseil Créée en 1984, GEM Junior Conseil a su évoluer avec son temps. Depuis plus de 34 ans, elle accompagne toutes les entreprises qui ont des besoins réels en marketing dans le lancement de leurs projets. Face à la montée en puissance des nouvelles technologies et à l’évolution constante des marchés, les sociétés de toutes tailles doivent faire face à un défi : celui de s’adapter et de se réinventer en permanence. Les 28 consultants de GEM Junior Conseil en ont bien conscience et s’engagent à assurer des prestations de qualité grâce à une méthodologie bien définie. Cela passe par l’identification des besoins, la mise en œuvre d’une méthodologie adaptée et la proposition de recommandations spécifiques. Pour ces étudiants encore en formation, c’est une excellente opportunité de mettre en pratique leurs connaissances. Les entreprises, quant à elles, bénéficient de l’expertise de consultants motivés porteurs d’un regard neuf sur leurs problématiques et d’une structure utilisant des processus certifiés ISO 9001. Tout le monde y gagne. C’est la raison qui permet aux Junior-Entreprises d’exister et, plus important encore, de perdurer. GEM Junior Conseil : une spécialiste du marketing Chaque année, GEM Junior Conseil réalise pour ses clients plus d’une soixantaine d’études marketing. Afin de répondre toujours mieux à leurs besoins et en rapport direct avec les cours dispensés par Grenoble École de Management, la Junior-Entreprise propose plusieurs types de prestations : - Marketing : étude de marché, étude de satisfaction, étude de faisabilité… - Stratégie : business plan, étude d’implantation… - Communication : réalisation d’un plan de communication, étude d’image et de notoriété… - Juridique : traductions juridiques, accompagnement dans les démarches administratives… - Webmarketing : création de sites et applications, mise en place de progiciel de gestion intégrée… - International : études internationales, traductions… Basée sur une relation de confiance mutuelle, chaque mission dispose d’un processus de suivi de la qualité qui informe le client à chaque étape de production tout autant qu’il le rassure. Qualité, innovation et proximité : voici les trois valeurs mises en avant par GEM Junior Conseil. C’est ce niveau d’exigence qui permet à cette JE d’obtenir un taux de satisfaction de 97 % et de se classer parmi les 8 meilleures Junior-Entreprises de France. De plus, ce travail est récompensé. Il est en effet intéressant de noter qu’elle a reçu, en 2018, le prix de la meilleure stratégie de communication du mouvement des Junior-Entreprises. Un gage de qualité indéniable. GEM Junior Conseil : une JE qui évolue d’année en année Durant l’année 2018-2019, de nombreuses nouveautés sont attendues. En effet, GEM Junior Conseil a mis en place plusieurs chantiers qui devraient voir le jour dans le courant de l’année. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer 3 grosses annonces : - La mise en place d’une prestation pour accompagner les entreprises dans leur transition digitale ; - L’internationalisation de la Junior-Entreprise : une équipe est d’ailleurs partie au Gabon en septembre 2018 ; - La création du réseau officiel des anciens de la Junior-Entreprise qui s’est concrétisée par un cocktail de lancement dans les locaux de leur partenaire PwC à Paris, réunissant plus d’une centaine d’anciens membre de la Junior-Entreprise. Évidemment, cela ne serait pas possible sans l’énergie des membres actuels, mais aussi le soutien de leurs partenaires. Le réseau d’entreprises PWC, tout d’abord, mais aussi le cabinet de conseil Wavestone, la banque Société Générale, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, Nsigma (Junior-Entreprise de Grenoble INP – Ensimag), Assas Junior Conseil (Junior-Entreprises de l’Universit&eac...

Abbaye de Vaucelles : un lieu magique dans un environnement préservé

C’est près de Cambrai dans la commune Les Rues-des-Vignes que l’Abbaye de Vaucelles a été construite à partir de 1132. Un lieu entièrement dédié à la prière et au travail manuel comme le veut l’ordre des cisterciens. Cette construction hors-norme a été abandonnée par les moines avant la Révolution. En 1971, l’abbaye en ruine est rachetée par les époux Lagoutte qui commencent les travaux de restauration. Fin 2017, le département du Nord a repris l’exploitation du site avec le projet de développer l’offre culturelle. Aujourd’hui ne subsistent plus que l’aile des moines et le bâtiment claustral. Un site à visiter De mi-mars à fin octobre, l’abbaye est ouverte au public pour la visite de l’aile des moines. Dans ce bâtiment long de 80 mètres, vous apprécierez l’architecture romane du scriptorium et les élégantes colonnes de la chapelle ; vous admirerez le joyau de l’abbaye avec la salle capitulaire la plus grande d’Europe à la formidable acoustique, salle où se rassemblaient les moines deux fois par jour ; vous découvrirez avec recueillement le passage sacré où les moines revêtaient leurs habits monastiques avant de se rendre aux offices religieux. Puis vous pourrez aller flâner dans le superbe parc de 7 hectares, avec entre autres le jardin médiéval et la roseraie. Là, vous profiterez de la sérénité du lieu. Vous pourrez également aller jusqu’au belvédère pour admirer l’ensemble du site. Un lieu exceptionnel pour vos réceptions L’abbaye offre plusieurs salles de réceptions pour tout événement privé ou professionnel. Suivant les nombre d’invités, vous pourrez louer une des 2 salles du bâtiment claustral, la salle des moines avec piste de danse ou la merveilleuse salle capitulaire, salle lumineuse avec ses ouvertures directes sur le jardin. ...

Loisirs éphémères : pour un événement d’exception à votre image

Cette agence se veut être le partenaire de confiance des collectivités et des entreprises qui misent sur des événements clés en main réussis, conçus et gérés de A à Z par un seul et même interlocuteur. Afin de faire de chaque manifestation un souvenir inoubliable, l’agence propose ainsi un concept révolutionnaire : l’éphémère. Qu’il s’agisse d’un parc aquatique grandeur nature, d’une véritable patinoire, d’un complexe de loisirs entier ou de diverses structures de restauration, tout est fait exclusivement selon les besoins du client et, ce, pour une durée déterminée, de quoi ravir les visiteurs et les hôtes en les imprégnant de la magie du sur-mesure éphémère. Des structures de loisirs en été comme en hiver En ville ou sur le lieu que vous aurez choisi, l’équipe de Loisirs éphémères s’attelle à réaliser vos projets d’envergure, allant du parc aquatique au parc d’attractions complet. Avec l'accent mis sur la qualité du décor, chaque structure du projet répondra à des normes strictes, dont la réalisation et le suivi sont assurés par un bureau d’études intégré à l’agence. En été, vos visiteurs, petits et grands, pourront ainsi profiter de manèges inédits, de plages artificielles ou de toboggans aquatiques géants, de véritables lieux de vie où l’amusement et la détente régneront en maître. « En hiver, nous pouvons réaliser une patinoire éphémère aux dimensions désirées, une piste de luge ainsi que des marchés de Noël complets », explique les responsables. À ces structures hivernales viendront s’ajouter des animations inédites, à l’instar d’une grande roue ou d’une maison dédiée au Père Noël, la promesse d’une immersion dans un monde d’inédits. Afin d’assurer la restauration sur place et compléter ainsi votre offre de loisirs, des débits de boissons, des glaciers, des guinguettes, des restaurants ou des chalets gourmands peuvent être installés sur le site de l’événement et, ce, suivant votre thème. Cette large palette de prestations de qualité assurera ainsi la réussite de chacun de vos projets confiés à l’équipe de cette agence, dans laquelle l’excellence et la rigueur sont les mots d’ordre. ...

Un coaching efficient face aux problématiques industrielles complexes

Fort de son expérience industrielle acquise dans un grand groupe international, Olivier intervient dans les dynamiques de fonctionnement qui restent bloquées sans solution apparente qu’il s’agisse de domaines technique, organisationnel ou humain.  Un parcours articulé autour de l'humain en environnement industriel Ingénieur de formation, Olivier de la Touche est double diplômé auprès de l’École centrale Paris et de l’université technique de Munich. Son parcours professionnel s’est construit dans un environnement industriel. Ancien chef de service au sein de Peugeot Citroën Automobiles, il s’est vu confier des missions à responsabilités, que ce soit au niveau de la production sur des lignes existantes, pour le lancement de nouvelles lignes de production voire même des démarrages d’usines à l’international, en particulier au Brésil et en République tchèque. Il a également accompagné des équipes de production dans la mise en place d'un nouveau système de production et des équipes de R&D (Recherche et Développement) dans le suivi de la maturité de leurs projets. « Tout au long de mon parcours, j’ai appris combien la réussite d’un projet est intimement liée à une convergence complexe de différents flux qu’ils soient techniques, organisationnels, culturels ou humains », indique-t-il. Ce dernier a également constaté qu’un seul point de blocage dans l'un des flux pouvait freiner, voire stopper l’ensemble de la dynamique d’un projet. Ainsi, dans le but de professionnaliser ses techniques d’accompagnement de projet et d’équipes, Olivier décide, en 2015, de se former au coaching. Début 2018, il se lance dans une nouvelle activité avec l’acquisition d’une double certification : celle de coach en entreprise et de praticien en PNL.  Des prestations variées Qu’il soit en individuel ou en équipe, un coaching efficient passe avant tout par une bonne compréhension de la situation. Pour ce faire, Olivier adopte une démarche basée en grande partie sur l’observation. Ici, il ne s’agit en aucun cas d’observation « passive » où le coach reste tranquillement assis à regarder ce qui se passe. « Observer, c’est aller comprendre la problématique sous plusieurs angles d'attaque, l’aborder sous différentes facettes avec des points de vue différents et prendre en compte la réalité de l'ensemble des acteurs impactés ; cela me permet de bien comprendre les modes de fonctionnement », explique notre interlocuteur. En coaching individuel, Olivier s’attelle d’abord à instaurer un lien de confiance, essentiel pour permettre à la personne de s’ouvrir et de se confier sans complexe. A cette fin, le coach s’appuie sur le partage d’expérience et la confidentialité. Une fois la confiance établie, Olivier va s’assurer que le coaching qu’il propose s’inscrit réellement dans la rencontre d’objectifs communs, la demande étant généralement initiée non pas par le coaché mais par son manager ou la fonction RH de l’entreprise. Ensuite, le travail du coach va consister à réaliser une mise au point globale. Celle-ci se porte non seulement sur les points de satisfaction mais aussi sur les obstacles que rencontre l’individu au sein de son organisation. L’étape suivante se concentre sur la réactivation de la motivation. Finalement, qu’est-ce que la personne veut ? Quels sont les objectifs qu’elle désire atteindre ? « Mon but est d’aider l’individu  à se projeter vers l’avant. Cette projection va permettre de réveiller sa motivation. » Ce genre d’accompagnement se révèle être bénéfique à la fois pour le salarié mais aussi pour l’organisation. En effet, le changement qui s’opère sur le coaché aura un impact positif sur tout son environnement de travail incluant ses relations avec son chef et ses collaborateurs. « On sait maintenant que les salariés heureux au travail sont plus productifs et plus créatifs, la personne se sentant plus autonome, responsable, épanouie. Cela va se traduire par plus de fluidité, d’engagement et de résultat », précise-t-...

Grégory Canalès : coach d’expats et coach d’organisation dans des contextes interculturels complexes

Une approche holistique tournée vers les résultats et le développement durable Grégory Canalès est connu à Paris, à Singapour et dans la Caraïbe pour son sérieux, son respect de la confidentialité et son attachement à réussir tous les accompagnements qu’il entreprend. Même lors des consultations en ligne, ce quadra, chef d’entreprise, pince sans rire, posé et efficace saura toujours vous recevoir dans des conditions propices à un cheminement réflexif ressourçant et dynamisant. Apaisant par son ton, son écoute et sa méthode, il vous amène vite mais sans précipitation à la raison profonde qui vous à conduit à lui. Ensuite, tout en vous écoutant avec bienveillance et sans jugement, il enchaîne les questions - et les séances - en suivant méthodiquement le fil de la stratégie d’accompagnement que vous lui inspirez. En permanence dans la recherche de protocoles adaptés à chacun de ses clients, il ne cherche ni à vous séduire, ni à vous éblouir, encore moins à vous emmener vers des solutions toutes faites ou pire, à vous vendre une méthode de coaching comme étant la solution à tous les maux. Même si l’envie vous prenait de lui demander conseil ou de chercher un guide en lui, il ne cèderait pas … tout simplement parce que ce n’est pas dans votre intérêt et, de surcroît, parce que c’est contraire à la déontologie du coach professionnel. « Le coaching est un art du questionnement, et certainement pas un art de la réponse ! », précise-t-il. Aujourd’hui, sur les 18 000 français qui se déclarent coachs, seuls 2400 sont rattachés au code de déontologie de l’une des trois fédérations de coachs. Parmi eux, 1300 adhèrent à l’EMCC FRANCE qui est le Conseil Européen du Coaching, du Mentorat et de la Supervision. Respecter le code de déontologie de l’EMCC, c’est s’engager à respecter un certain nombre de règles comme la confidentialité, le respect du client, ou le fait de devoir présenter le code de déontologie à ses clients avant de commencer le coaching. C’est aussi s’engager à être supervisé par un superviseur certifié et à s’inscrire dans un parcours de perfectionnement en continue. Vous imaginez les répercussions sur le développement et l’autonomie économique d’une région si tous les coachs de dirigeant et les coachs d’organisation de cette région étaient rattachés au code de déontologie d’une fédération de coachs et le respectaient? « Adhérer au code de déontologie de l’EMCC et s’engager à le respecter n’est pas seulement un facteur clé de réussite pour le coach, ça l’est aussi et surtout pour ses clients et, à plus grande échelle, pour l’économie d’une région. D’où mon implication active comme Délégué Régional EMCC FRANCE pour la région CARAIBE qui couvre la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Barth, Saint-Martin et la Guyane ». Avec Grégory Canalès, vous aimerez le changement D’abord ingénieur R&D en procédés industriels spécialisé en management de l’environnement, puis consultant en conduite du changement au sein de grands projets de transformations organisationnelles, humaines et numériques, Grégory Canalès n’a jamais cessé d’étudier. Titulaire de l’Executive MBA de l’EDHEC, psychanalyste Lacanien, Coach intégratif et Superviseur intégratif de psys et de coachs, le fondateur de Kix Transformation et de Libsea a connu l’échec et la réussite. « Il n’y a pas de réussite sans échec et sans prise de risques ». « Les échecs, les difficultés et les défis de la vie sont autant d’opportunités de se révéler à soi, de se réinventer et de rebondir … ». Eclectique dans ses choix professionnels et privés, il est resté constant dans sa volonté de percer les mystères de l’âme humaine et de toujours essayer de faire émerger dans sa vie privée comme professionnelle ce qui fait sens et ce qui fait lien. « De rassembler ce qui est épars », indique-t-il...

L’Afocal : la force d’un réseau mais des formations (BAFA, BAFD) à dimension humaine

Les futurs éducateurs, un précieux vivier d’avenir Les formations (BAFA, BAFD) que dispense l’Afocal visent à développer non seulement les compétences techniques des futurs éducateurs mais aussi leurs valeurs humaines. « Dans un monde où tout le monde aspire à devenir “quelqu’un”, à l’Afocal, nous mettons tout en œuvre pour qu’au sortir de sa formation, un stagiaire soit devenu une “personne” », précise Marc Guidoni, secrétaire général de l’Afocal-IDF. Car indépendamment du bagage technique que procure un diplôme comme le BAFA, ce sont aussi des valeurs (respect, solidarité, acceptation des différences, relation à l’autre…) qui sont transmises lors des sessions de l’Afocal. Et pour cause, dans le cadre de leur activité future d’encadrement, il est essentiel que directeurs et animateurs allient la connaissance (le « savoir » acquis par l’apprentissage), la pratique (le « savoir-faire » issu de l’expérience) et enfin, l’attitude (le « savoir-vivre » qui est la somme des qualités personnelles et comportementales) dans le contexte éducatif mais aussi au-dehors. « Le BAFA fait grandir. Quand nos stagiaires entament la formation, ce sont encore presque des enfants. Et quand ils repartent, ce sont presque des adultes, prêts à passer le relais aux enfants qu’à leur tour, ils auront à encadrer. » Le BAFA, un diplôme à haute valeur ajoutée Bienveillante tout en étant exigeante, la pédagogie déployée par l’Afocal est en prise directe avec son époque. « Pas question d’essayer d’imposer à nos stagiaires un modèle qui serait dépassé. Au contraire, nous mettons un point d’honneur à ce que nos formations soient adaptées au contexte actuel », insiste Marc Guidoni. La pédagogie de l’Afocal a pour autre spécificité de s’articuler autour d’un véritable « contrat de confiance » passé avec le stagiaire. « En contrepartie de l’implication du jeune et de son engagement, l’Afocal, de son côté, s’engage à l’aider à mener à bien son projet… et à décrocher son diplôme ! » Car, pour paraphraser Michel Berger, le BAFA n’est peut-être qu’un détail pour vous, mais pour celui qui l’obtient, ça veut dire beaucoup ! Force est même de constater que le BAFA est loin de n’avoir de valeur qu’aux yeux de celui qui réussit cet examen. En effet, c’est un véritable sésame pour la vie active. Et de nombreux employeurs potentiels y attachent une grande importance dans un CV. Parce qu’il témoigne de la capacité de celui ou celle qui en est titulaire d’agir en équipe de manière à la fois responsable, citoyenne et pédagogique, le BAFA constitue indéniablement un atout précieux dont il serait dommage de se priver… ...

Le Parc d’activité des Estuaires, un trait d’union logistique entre Nantes et Rennes

À 45 km de Nantes et de Rennes, à 20 min du futur aéroport international de Notre-Dame-des-Landes, à 45 min du port autonome de Nantes-Saint-Nazaire, à 3 h de route du port du Havre ! Pas de doute, la position géographique de la communauté de communes du secteur de Derval est idéale pour y développer une activité économique.  C’est en partant de ce constat que les élus communautaires ont créé une zone d’activité, dite route des Estuaires, le long de la quatre-voies RN 137 qui relie Nantes à Rennes et de la transversale Vitré-Vannes. Trente ans plus tard, 50 hectares sont déjà occupés par deux types d’entreprises. Dans l’espace des Échos, on trouve des TPE-PME et des activités artisanales. Dans l’espace du Mortier, ce sont les activités industrielles et logistiques qui ont la cote, avec, par exemple, les Pâtisseries Gourmandes (groupe Roullier), Eiffage Génie Civil, Hervé TP ou encore STAC Ouest (groupe Saint-Gobain), qui en a fait une base logistique sur 33 000 m² et proposera à terme plus de 200 emplois !  Des emplois durables La logistique, un secteur d’avenir pour Jean Louër, président de la communauté de communes, pour développer le territoire : « Nous avons aujourd’hui quatre bases logistiques et entendons continuer à les développer. La logistique permet à notre population locale de trouver de l’emploi ou de relocaliser son emploi ici, ce qui aurait été moins possible avec de la chimie par exemple, où les entreprises seraient venues avec du personnel extérieur. » L’effet a d’ailleurs été probant sur la communauté de communes du secteur de Derval. Rien que pour la commune centre, on compte aujourd’hui 1 600 foyers fiscaux et 4 000 habitants contre 1 200 foyers fiscaux et 2 500 habitants il y a 15 ans ! « Nous nous sommes aussi adaptés avec des services structurants comme un réseau de médiathèques, un multi-accueil/relais assistantes maternelles, un pôle social et emploi et, d’ici à la fin de l’année, un espace aquatique et de loisirs. » Début 2016, il reste 100 hectares de foncier et la communauté de communes ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Aujourd’hui, le parc d’activité, qui va bénéficier d’un accès direct au très haut débit, occupe 400 personnes, le but est d’atteindre les 1 200 emplois. Nous sommes en discussion avec des entreprises intéressées par notre positionnement géographique. » La communauté de communes ne vise pas d’ailleurs que les grandes entreprises, préférant diversifier le tissu économique pour que l’emploi soit durable. Au cœur du Grand Ouest, le parc des Estuaires, nouvelle destination à la mode ? ...

Le développement personnel optimisé pour créer votre vie idéale 

De l’ingénierie au coaching Avant de devenir un expert du développement personnel suivi par plus de 70 000 personnes, David Colom était ingénieur diplômé de l’École des Mines de Saint-Étienne. « À l’époque, je travaillais auprès de grandes entreprises comme Alstom, Areva ou encore Cegelec » se souvient-il. « J’étais spécialisé dans le management de la qualité et l’amélioration continue des processus de l’entreprise. J’étais également certifié Black Belt (ceinture noire = le plus haut niveau) de la méthode 6 Sigma, la plus puissante et la plus connue des méthodes de résolution de problèmes dans le monde des grandes entreprises. J’avais eu une enfance heureuse et à 32 ans, j’avais enfin rencontré la femme de ma vie. Mais quatre ans plus tard, je me suis aperçu que la vie que je menais ne me satisfaisait pas alors que tout allait bien, au travail comme dans ma vie de couple. Pour sortir de la terrible dépression qui me faisait me demander, tous les jours en rentrant du boulot, effondré dans mon canapé, pourquoi je n’étais pas heureux, je me suis tourné vers le développement personnel. J’avais entendu parler de Anthony Robbins (la référence du coaching au niveau international) par une personne de mon réseau qui avait obtenu d’excellents résultats. Ça m’a permis de découvrir un nouveau monde et d’autres experts de renommée auprès desquels je me suis formé. Jusqu’alors, je n’avais encore jamais eu l’occasion de travailler sur moi-même ». Contre toute attente, David constate alors qu’il existe des similitudes très importantes entre son métier d’ingénieur et le développement personnel. « J’ai réalisé que les préceptes que j’appliquais quotidiennement aux entreprises, dont l’amélioration continue, je ne les avais jamais transposés à ma propre vie ». Peu de temps après avoir réparé cette omission, David Colom a pu constater de gros changements dans sa vie. « J’avais enfin créé ma vie idéale. La même année, je me suis marié, je suis devenu papa et j’ai démissionné pour monter ma société ». Car cette méthode qu’il avait mise au point et dont il avait pu tester l’efficacité sur lui-même, David a rapidement éprouvé le besoin de la partager. « C’est la raison pour laquelle je me suis formé au coaching » explique-t-il. « J’ai d’ailleurs une double certification : par l’ICF (International Coaching Federation), d’une part et par le High Performance Institute aux USA, d’autre part ».  Une approche globale et structurée S’adressant à une très large palette de personnes (parmi ses clients figurent des dirigeants d’entreprise, des étudiants, des retraités, des mamans, des cadres, des médaillés olympiques, etc.), David Colom leur propose une approche globale. « L’idée » précise-t-il, « c’est de les aider à créer leur vie idéale en améliorant leurs douze domaines de vie que sont la santé, le mental, la vie spirituelle, la vie émotionnelle, la gestion du temps, la personnalité, la famille et les amis, la vie parentale, la vie de couple, la vie professionnelle, les finances et le style de vie. Pas question de se focaliser sur une thématique au détriment d’une autre ». Partant du principe qu’une vie idéale, c’est un tout indivisible, David Colom agit simultanément sur la totalité des domaines. De cette façon, il est possible de profiter d’un effet cascadant, chaque amélioration d’un domaine se répercutant sur les onze autres. En plus d’être globale, la méthode qu’a conçue David Colom s’articule autour de trois axes qui sont la clarté (avec la définition d’un projet de vie complet et l’exploration de la connaissance de soi-même : ses valeurs, ses talents…), la productivité (s’organiser afin d’obtenir rapidement plus de résultats tout en entreprenant moins d’actions et en mobilisant moins de ressources) et la motivation (parvenir à maintenir un niveau ...