Meung-sur-Loire est une petite commune abritant 6 000 âmes, rattachée au département du Loiret, qui lui-même se trouve dans la région Centre-Val de Loire. Elle est localisée à une vingtaine de kilomètres d’Orléans et à 145 km de Paris.

De Magdunum à Meung-sur-Loire

Les origines de Meung-sur-Loire remontent à l’époque gallo-romaine, où Magdunum n’était alors qu’un village perdu dans une région marécageuse. Vers 520, Saint-Liphard, cousin du roi Clovis, s’y installa et assécha les marais en canalisant les cours d’eau. Il y fit construire une chapelle, qui devint par la suite un monastère. Un peu plus tard, au XVe siècle, Jeanne d’Arc vint s’y recueillir. La ville fut également marquée par le passage des réfugiés espagnols en 1939. Meung-sur-Loire accueillit femmes et enfants fuyant la répression des troupes du régime de Franco.

Un patrimoine historique pléthorique

Malgré sa modeste superficie, Meung-sur-Loire est une ville qui regorge de sites historiques qui ont marqué l’histoire de la région et de la France au fil des siècles. Son histoire est intimement liée à deux bâtisses que sont le château et la collégiale Saint-Liphard. Âgée de plus de 1 000 ans, cette dernière a été le témoin privilégié de l’histoire de la ville. Cet édifice religieux abrite en son sein un clocher et un orgue de 18 jeux, tous deux très anciens.
La ville abrite également un Musée municipal dédié à Gaston Couté et à François Quatrehomme qui lui a légué sa fabuleuse collection archéologique et paléontologique, l’arboretum des Prés des Culands et les jardins de Roquelin labellisés « Jardin remarquable » et, bien évidemment, les mauves, ces cours d’eau et leurs moulins (au nombre de 29) qui sillonnent leurs rives.
Même le dédale de ses vieilles rues aux maisons ornées de sculptures délicates ou aux jardins fleuris possède un charme extraordinaire. Un petit tour par la Porte d’Amont s’impose également aux visiteurs qui font un tour dans la cité. Il s’agit de l’unique vestige encore debout des anciennes fortifications qui ont jadis entouré la ville. Datant de 1629, la Porte d’Amont comporte une horloge pour le moins surprenante car dotée d’un cadran qui compte 61 minutes.
Alexandre Dumas et Georges Simenon ne s’y sont pas trompés en citant Meung-sur-Loire dans leurs romans respectifs Les Trois Mousquetaires et le cultissime Commissaire Maigret. Depuis le 30 novembre 2000, la ville est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO comme paysage naturel, au même titre que la région du Val de Loire dans son ensemble.

Une ville dynamique

Toute l’année, la vie des Magdunois et des Magdunoises est rythmée par de nombreuses manifestations culturelles et festivités qu’offrent les théâtres, les expositions, les cinémas, les musées, les concerts ou encore les spectacles organisés au château. Le « Printemps des poètes » ouvre le calendrier des festivités en mars, suivi de Festicolor en mai. L’été est ponctué par les « Contes au jardin » en juillet et la « Fête du pont » et les « Échappées de la Loire à vélo » fin août. En septembre, « Ciné nuits d’automne » est un festival de films musicaux. Novembre est un mois chargé avec la traditionnelle « Foire de la Saint Martin », qui transforme la ville en vide-grenier le temps d’une journée, et le « Festival Petites Formes mouvantes et émouvantes », des spectacles de marionnettes présentés par des compagnies des quatre coins de la France et du monde. Tout cela sans compter les nombreuses animations culturelles et sportives organisées par les différentes associations de la ville.

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.