pixel-facebook
logo-flash-matin

Avenue des Vins à Paris

Avenue des Vins

  • avenue-des-vins-a-paris

    Avenue des Vins à Paris

Adresse | Contacts utiles
image-prop-contact-avenue-des-vins Avenue des Vins 10 Rue Guillaume Tell
75017 Paris

Tél. : 01 55 38 50 58
Site Internet

Email : julien@avenuedesvins.fr

Avenue des Vins : les avis

Gastronomie, produits gourmands : toutes les bonnes adresses du terroir

Spiritueux
Bernard Boutinet

À Breville

Bernard Boutinet

Féru de travail et minutieux dans la conservation du savoir-faire ancestral, Bernard Boutinet reste toutefois un homme sympathique, généreux et surtout courageux. Et pourtant, il intervient dans une activité difficile qu’est la production de cognac. «C’est un produit très sensible aux crises économiques qui touchent les pays du monde », nous confie-t-il. Pour pallier ce phénomène, il a heureusement un secret : « rendre un travail bien fait et laisser faire le temps ». Une rigoureuse fabrication La maison Boutinet ne cesse de répondre aux besoins des amateurs de cognacs en leur proposant des eaux-de-vie d’exception élaborées dans des conditions les plus naturelles et traditionnelles possibles. Pour elle, le secret de fabrication réside dans la récolte des fruits, la fabrication du vin, le passage de l’alambic et enfin le vieillissement dans des barriques de chênes qui peut aller jusqu’à vingt-cinq ans. Toutes les étapes sont respectées, donnant finalement une eau-de-vie noble et riche en bouche. La partie du travail la plus dure commence dans le vignoble de 27 hectares doté d’un sol argileux et sableux sur lequel est cultivé le cépage «ugni blanc ». Après distillation, l’eau-de-vie fruitée et dotée d’un caractère floral typique des Fins bois est vieillie en fûts de chêne en toute intimité pour arborer ses belles tonalités ambrées. Dans ce processus d’élaboration très strict, Bernard Boutinet confie que « la qualité du cognac dépend principalement de son assemblage, mais aussi de la qualité du vin. » En expert, il nous explique que «l’acidité du vin est un facteur favorable pour le Cognac». Les produits ambassadeurs Parmi les produits phares de la maison figure le Cognac&Cigars. Médaillé d’or en 2016 et 2017 à Moscou, il s’agit d’un assemblage de deux très vieux cognacs. Les autres incontournables selon le maître des lieux restent le VSOP, le Napoléon et le XO. Des produits délicats et d’une rare complexité qui se découvrent à l’occasion de visites et de séances de dégustations au domaine. En complément du Cognac, les visiteurs peuvent visiter la Galerie de peintures de Marie Claire PAJEILE, artiste qui expose dans plusieurs pays du monde. Afin de prolonger l’expérience dans l’univers du cognac, les convives peuvent réserver une chambre au Logis de l’Astrée à Saint Bris des Bois (17 ), une maison d’hôte appartenant à la fille de Bernard, Sophie Boutinet-Mangeard, qui produit également son propre vin. Ce Logis vient de Paul Boutinet, grand père de Bernard, alors que son domicile actuel était l’héritage de Céleste Vincent, sa grand-mère. ...

Spiritueux
Rhum Karukera

À Capesterre Belle Eau

Rhum Karukera

Véritable emblème des Antilles françaises, Karukera® est une marque de rhum déjà présente en Guadeloupe à la fin du XXe siècle.C’est alors la première marque de rhum en Grande-Terre qui sera reprise plus tard par Grégoire Hayot, héritier de générations de producteurs qui depuis 1788 ont marqué l’histoire du rhum et du sucre des Antilles Françaises Ce dernier, en partenariat avec François Longueteau, héritier et acquéreur de la distillerie éponyme et des plantations de canne à sucre du Domaine du Marquisat de Sainte-Marie, décide en 2006 de donner vie à la rhumerie karukera pour produire des rhums Vieux au Domaine. Rhum d’artisan, pur jus de canne La fabrication du rhum Agricole fait intervenir successivement différentes opérations : la récolte de la canne à sucre, l’extraction du jus de ses tiges, la préparation du mout, la fermentation, la distillation et la maturation des distillats. L’expression du terroir est une signature des rhums Karukera® : La canne à sucre provient des plantations du Domaine et toutes les opérations de la fabrication du rhum sont réalisées sur place au Marquisat de Sainte-Marie. Une fois la récolte effectuée, la transformation se fait sans additif, sans acidification et sans complémentation. La fraicheur de la canne et la préservation de la flore bactérienne permettent la fermentation et la formation des arômes. L’eau-de-vie obtenue est ainsi dotée d’un fort potentiel aromatique qui s’exprime pleinement au terme du vieillissement en fûts de chêne. Parmi les fleurons de Karukera, le rhum Blanc l’Intense qui a bénéficié d’une maturation longue, offre une expression à fort degré et gourmande du rhum Blanc Karukera "canne bleue". ...

Spiritueux
Château de Briat

À Mauvezin d’Armagnac

Château de Briat

Le château de Briat est un ancien relais de chasse du roi Henri IV, construit en 1540. Depuis 1864, il appartient à la famille Pichon Longueville. Transmis par les femmes, c’est aujourd’hui la 5e génération qui exploite le domaine en la personne de Stéphane de Luze. Sur les 50 hectares du domaine, huit sont dédiés à la production d’armagnac. Y sont présents trois types de cépages : le Baco, le Colombard et la Folle-Blanche. Un savoir-faire traditionnel La vinification est réalisée cépage par cépage, dans des cuves en ciment. La présence de champignons sur les barriques participe à l’étape de fermentation. Dès l’année prochaine, des cuves en inox prendront place également dans le chai, pour un meilleur contrôle du degré de fermentation. Après distillation, l’armagnac est mis en barriques, où il va vieillir. Le taux d’alcool va diminuer, tout en libérant les arômes.   Environ 10 500 bouteilles sont produites chaque année. 50 % des ventes sont destinées à l’international (États-Unis, Russie et Chine). Des armagnacs authentiques La Folle-Blanche donne des armagnacs au goût floral, végétal. Avec le Baco, on obtient des armagnacs au goût plus confit, avec des notes de chocolat. Quant au Colombard, il offre des armagnacs plus fruités. Parmi tous les armagnacs élaborés par le château de Briat, vous trouverez des armagnacs millésimés pur cépage âgés de plus de 20 ans, des hors d’âge de plus de 10 ans, et également des XO de 6 ans. Tout comme les small batch de whisky, le château de Briat commercialise un brut de fût, où chaque bouteille est estampillée avec le numéro de barrique, le nombre de bouteilles et la date de mise en bouteille. Son Spiritueux N° 18 Armagnac a reçu la médaille d’or au VIe Concours des meilleurs vins et spiritueux français en Asie en 2016. Visite Vous pouvez visiter le chai du lundi au vendredi. La visite est suivie d’une séance de dégustation. ...

Spiritueux
Punch Mabi

À Goyave

Punch Mabi

Partir en voyage et s’offrir des présents en guise de souvenir, ce sont les idées qui ont animé Marianne Billy, ainsi que Lory et Ludmilla, ses deux filles, en créant le punch Mabi en 2004. Mélanges de rhum traditionnel et de fruits tropicaux à la préparation exclusive, Mabi a permis de faire asseoir une idée ingénieuse : mettre en avant les richesses du terroir guadeloupéen. Des fruits antillais pour envoûter les sens Mabi laisse découvrir un caractère bien imprimé, un rhum guadeloupéen élaboré avec des matières premières rares issues des paysages antillais. « Ce qui fait l’originalité de nos produits, c’est que nous travaillons avec des fruits du pays », évoque Marianne Billy en parlant de ces fruits oubliés séduisant par leurs goûts sauvages et originaux. Les noms de maracuja, de pomme cajou, de mombin, de prune café, de carambole, de pomme surette appellent à l’évasion, le temps d’une dégustation ou d’un apéritif. Déroutantes et enivrantes, les liqueurs décuplent le plaisir avec des sensations douces ou fortes, grâce aux nectars de mangue, d’abricot, de goyave, de coco ou de piquant de gingembre. Punch Mabi : l’excellence jusqu’au bout Captivants dès les premiers regards, les flacons des punchs Mabi se parent d’un design raffiné, laissant transparaître les couleurs chaudes des fruits exotiques, et donnant ainsi un avant-goût de ces breuvages exquis. Un challenge qui répond au désir de respect de l’environnement. « Nous faisons un produit qui reste écologique ; nous n’utilisons que des produits naturels, du papier, du carton… Il n’y a aucun additif dans ces produits-là », rappelle Marianne Billy. La forme et le fond semblent ainsi se rejoindre, pour offrir des liqueurs de première qualité, primées au concours général agricole de Paris par une médaille d’or et d’argent en 2015, et par une médaille d’argent en 2016. ...

Spiritueux
Black Mountain Compagnie

À Anglès

Black Mountain Compagnie

C’est sur un plateau à 1 000 mètres d’altitude, situé dans la commune de Fraïsse-sur-Agout, que la compagnie prévoit de mettre en service une distillerie qui portera le flambeau de la région en 2018. Un assemblage méticuleux En attendant de pouvoir distiller elle-même ses propres whiskies, l’entreprise fait des assemblages. Elle importe d’Écosse différentes qualités de whiskies, auxquelles elle ajoute l’eau d’une source de la montagne noire. Les whiskies sont ensuite affinés dans d’anciens fûts de spiritueux appartenant à un producteur d’Armagnac. « Cela donne aux whiskies un profil aromatique différent, une couleur locale », explique Cédric Leprette, le président. Les whiskies Black Mountain   L’entreprise possède une gamme de trois whiskies. Le BM n° 2 premium est assez léger et très parfumé. Tout en gardant les caractéristiques d’un whisky, il est accessible à tout le monde au niveau gustatif. Il a obtenu la médaille d’argent à l’International Spirit Challenge 2014 et à l’International Wine and Spirit Competition 2016. Le BN n° 1 Excellence a une proportion importante de whisky plus âgé, avec une durée d’affinage plus longue. Il est plus complexe et plus riche au niveau aromatique, et est essentiellement conçu pour des amateurs avertis de whisky. Il a été élu meilleur blend whisky européen au World Whisky Awards 2015. Le plus récent est la Notes Fumées, contenant une proportion de whisky tourbé. Il est destiné à une clientèle qui recherche ce profil particulier. « On a voulu avoir une continuité dans le style aromatique des deux premiers whiskies », souligne Cédric Leprette. Ce breuvage est le gagnant de la catégorie Blend pour les whiskies de France au World Whisky Awards en 2017. ...

Spiritueux
 Armagnac Castarède

À Paris

Armagnac Castarède

Fondée en 1832, la maison Castarède est la plus ancienne maison d’Armagnac. Elle possède l'une des plus importantes collections de millésimes. Ce savoir-faire unique, transmis depuis des générations, lui permet de promouvoir la propriété familiale. Un domaine chargé d’histoire Dans le respect de la tradition, l’armagnac est élaboré à partir de ses vins blancs, notamment les cépages Folle-Blanche, Ugni blanc, Baco et Colombard. Ceux-ci sont distillés de façon traditionnelle puis élevés en fûts de chêne de la région. Ils sont entreposés dans les chais du domaine, datant du 16e siècle, pour un vieillissement optimal. Showroom à Paris Pour répondre à la demande de leurs clients et en hommage au baron Haussmann, qui a incité leurs ancêtres à s’inscrire les premiers au « registre du commerce », la famille Castarède a ouvert une boutique située en plein cœur de Paris, au 140 Boulevard Haussmann. Elle y accueille une clientèle internationale. Vous pourrez ainsi en apprendre davantage sur l’élaboration de l’armagnac, de la récolte jusqu’à la mise en bouteille. Vous pourrez aussi découvrir et goûter une palette importante d’armagnacs différents. Dans ce lieu sont organisés de nombreux événements autour de cocktails à base d’armagnac réalisés par un bartender, mais également des dégustations autour d’écrivains ou d’artistes. La maison vous propose aussi des bouteilles avec des étiquettes personnalisées, pour un cadeau ou pour un événement particulier. La gamme d’armagnacs Disponibles sur place et en ligne, la maison Castarède vous propose les produits suivants. - Une collection unique de millésimes, dont le plus ancien date de 1893, et des armagnacs issus d’assemblages (VS, VSOP, XO et Hors d’Âge). Elle propose aussi une eau-de-vie Blanche dédiée principalement aux cocktails. - À l’occasion des 180 ans de la maison, fêtés il y a cinq ans, une cuvée spéciale « 18 ans d’âge » a été créée, issue exclusivement du cépage Folle Blanche. À l’instar des Single Casks, la maison Castarède commercialise depuis peu des armagnacs Bruts de fût, une eau-de-vie 100 % cépage Folle Blanche, non diluée à la sortie du fût. ...

Spiritueux
Distillerie Emile Pernot

À La Cluse et Mijoux

Distillerie Emile Pernot

Aujourd’hui encore, beaucoup ne savent pas ce qu’est exactement l’absinthe. Ce spiritueux, très apprécié pour ses saveurs typées, a su tant bien que mal exister à travers le temps. Sa plante de couleur verte et jaune peut être utilisée à des fins thérapeutiques pour contrer la fatigue, contrer les nausées ou servir de vermifuge. Aujourd’hui, l’absinthe est considérée comme un breuvage tout à fait exceptionnel, à déguster dans des moments spéciaux notamment en apéro… Tout un savoir-faire L’absinthe se déguste selon un rituel bien précis et nécessite l’usage de certains objets : la cuillère à absinthe, qui sert de support au sucre, et la fontaine à absinthe, où l’on verse à petite goutte de l’eau glacée sur le sucre pour un mélange donnant au spiritueux ce goût exceptionnel. Ce spiritueux se déguste de mille et une façons.  Si les puristes la préfèreront nature, d’autres n'hésitent pas à la consommer sous forme de cocktails. Une gamme riche de produits À part l’absinthe qui a fait sa réputation, la maison « Les Fils d’Émile Pernot » propose plusieurs gammes de spiritueux, de liqueurs et eaux-de-vie, comme la liqueur d’absinthe, composée uniquement d’absinthe au goût très original. La Gentiane, eau-de-vie connue pour ses vertus digestives et obtenue grâce à une plante, est une des spécialités de la distillerie. La racine n’est récoltée qu’après cinq années de maturation et constitue également l’un des fleurons de la maison. Un fort attachement aux gestes ancestraux La fabrication de la large gamme de produits chez « Les Fils d’Émile Pernot » s’effectue dans le respect des traditions et des valeurs ancestrales. La distillerie fait partie des rares à encore utiliser des alambics de cuivre vieux de plus d’un siècle permettant la distillation de la fameuse absinthe. Il s’agit des seuls alambics de ce type qui fonctionnent encore dans le monde. Ils donnent leurs qualités aromatiques exceptionnelles aux absinthes fabriquées selon des techniques traditionnelles vieilles d’une centaine d’années. ...

Spiritueux
Distillerie J.M

À Macouba

Distillerie J.M

Forte d’une réputation et d’une notoriété centenaire, la maison JM se démarque par son rhum au goût subtil et riche en saveurs exotiques. Privilégiant les procédés traditionnels en les mêlant aux processus modernes de production, la distillerie JM figure parmi les références dans le domaine privilégié des spiritueux. L’authenticité d’un terroir d’exception en bouteille Le caractère fougueux du rhum JM provient de la nature généreuse, qui lui confère son goût unique et noble. Longée par une rivière, dont l’eau est utilisée durant le processus d’obtention de l’eau-de-vie, la distillerie de Fond-Preville Macouba récolte la canne à sucre poussant sur un terroir au sol volcanique et riche en arômes. Jouissant d’un vieillissement d’exception, les meilleures cuvées JM ont été récompensées à maintes reprises, et également le rhum blanc agricole AOC (appellation d’origine contrôlée), fort de ses fragrances fruitées et de sa touche d’agrumes. Retrouvez aussi le goût typé du terroir grâce aux notes aromatiques, associant cacao, vanille ou café, faisant la particularité de chaque bouteille JM. Une visite enchanteresse dans une distillerie légendaire La distillerie JM vous ouvre ses portes pour vous faire découvrir avec passion le monde gourmand du rhum. Au programme : visite de la distillerie dans son ensemble et immersion totale à travers l’explication de tout le processus de transformation de la canne à sucre en jus de canne. Vous serpenterez au milieu des cuves de fermentation et visiterez, entre autres, un atelier olfactif, unique au monde, propice à la découverte des senteurs et des arômes qui font toute la richesse gustative du rhum JM. Par le biais d’activités simples et ludiques, auxquelles les enfants pourront même participer, vous profiterez d’un moment de partage et de convivialité autour d’une tradition martiniquaise vieille de plusieurs siècles. ...

Spiritueux
Breiz'île

À Camaret-sur-Mer

Breiz'île

Le rhum aux arômes riches de son terroir d’origine fait la renommée de la maison Breiz’île qui intègre le monde très sélect du rhum en 2002. L’authenticité et la primauté données à l’art de ce breuvage restent les maîtres-mots de cette marque qui privilégie la tradition antillaise dans la conception des spiritueux exquis de sa gamme. Sélectionner le meilleur du terroir La marque Breiz’île, aux racines ancrées dans les terres antillaises, s’est forgé une réputation grâce à la priorité donnée à la qualité. Avec un éventail de rhums arrangés obtenus en « travaillant les meilleurs fruits disponibles toute l’année », selon les propos d’Alain Jegaden, la maison se veut être l’ambassadrice de l’excellence du rhum. Son rhum agricole typiquement guadeloupéen tire, quant à lui, « le meilleur de la canne à sucre » afin de rendre hommage au terroir mais également « [afin de partager] l’appréciation des bonnes choses », continue Alain. Un rhum vieux vieilli en fût de chêne, élaboré selon la pure tradition antillaise et aromatisé au miel fait, entre autres, la fierté de la maison Breiz’île, à déguster avec modération lors de vos instants gourmands. Outre le rhum, la marque, dans un élan de créativité novateur, se spécialise dans la production d’une « bière gourmande au goût prononcé et aromatisée au rhum », toujours selon Alain. Cet esprit innovateur, mêlé à la préservation de la fabrication artisanale du rhum, contribue à faire toute l’authenticité de la maison. ...

Spiritueux
Rhums & Punchs Isautier

À Saint-Pierre

Rhums & Punchs Isautier

Forte d’une tradition séculaire, la distillerie Isautier produit du rhum d’exception alliant richesse aromatique et saveurs exotiques. La large gamme de Rhums blancs, Rhums vieux, Arrangés et Punchs, est l’emblème de la noble quête de qualité et d’excellence qui a animé plusieurs générations d’amoureux de cet élixir de vie. Une maison fière et forte de ses racines Nous sommes au milieu du XIXe siècle lorsque Louis et Charles Isautier jettent l’ancre sur une île qui deviendra, au fil des années, le sanctuaire d’une entreprise familiale de renom. Investissant d’abord dans le sucre, les Isautier prennent petit à petit la route du rhum. Cet engagement, en hommage à la richesse du terroir réunionnais, se concrétisera par la création de la distillerie Isautier en 1845 sous l’impulsion de Charles Isautier, le frère de Louis. Commence alors une épopée familiale couronnée de succès grâce à la diversification des produits de l’entreprise-mère mais surtout grâce à la production d’un rhum artisanal de qualité élaboré dans le respect de la pure tradition réunionnaise. L’âme du terroir dans chaque bouteille Les Isautier se consacrent principalement au rhum dans les années 1990 afin de donner le meilleur du terroir réunionnais. Depuis, leur ambition est de proposer une gamme de spiritueux authentiques et fidèles aux traditions en donnant la priorité à l’innovation. Cette ambition, à maintes reprises dignement récompensée, fait aujourd’hui partie de l’identité de la marque. Riche de près deux siècles d’existence, la Maison élabore ainsi des spiritueux à la mosaïque aromatique caractérisant l’île de la Réunion avec, en prime, du rhum vieux… et plus vieux encore. ...

Spiritueux
DAMOISEAU

À Guadeloupe

DAMOISEAU

Dans le domaine agricole de la famille Damoiseau, les visiteurs sont libres de se promener où ils veulent. Une occasion d’être en lien direct avec les salariés. De cette manière, « ils n’ont pas l’impression de faire une visite guidée et qu’on leur cache certaines choses », explique Hervé Damoiseau, dirigeant actuel de l’usine avec son frère Jean-Luc. Le rhum agricole guadeloupéen Le rhum agricole est issu du pur jus de canne à sucre. Il est principalement produit dans les Antilles françaises. La plantation des cannes est faite par bouturage. Après une année de murissement vient la récolte. La coupe se fait sans brûler la canne ; une façon de préserver sa richesse et sa saveur. Une fois coupées, les cannes sont transportées à la distillerie pour être broyées. Cette opération nécessite une imbibition par eau pure et donne naissance au vesou, qui sera la matière première du rhum, et la bagasse, qui servira à alimenter les chaudières utilisées pour le broyage et la distillation. Les rhums agricoles Damoiseau L’élaboration du rhum agricole Damoiseau se fait dans le respect des traditions des Antilles françaises. C’est du pur jus de canne à sucre (vesou) fermenté et distillé, puis stocké à fort degré pendant 2 à 3 mois dans des foudres de bois qui donneront le rhum blanc, ou « Grappe Blanche ». Un brassage et une aération permettent aux composés volatils de s’évaporer durant la période de maturation. Avant la commercialisation, de l’eau y est ajoutée pour faire passer son degré de  85° à 40°, 50° ou 55°. Parmi la gamme de rhums agricoles Damoiseau se trouvent les rhums blancs. Ti-punch et cocktails seront parfumés d’exotisme grâce à leur équilibre et leur finesse. Leur richesse aromatique est marquée par de fines notes sucrées. Il y a ensuite les rhums agricoles vieux Damoiseau, Les rhums Vieux DAMOISEAU sont majoritairement vieillis dans d’anciens fûts de bourbon, utilisés une seule fois en Bourbon (« single use »). Leur capacité est de 180 à 220 litres. Le rhum devient vieux à partir de 3 ans révolus. La gamme Damoiseau comprend des âges allant de 3 à 12 ans, mais aussi des millésimes (1953, 1989, 1991, 1995, 2005, 2008, 2009). Les rhums non millésimés sont tous en single cask, c’est-à-dire, proviennent du même lot sans assemblage. Les rhums millésimés peuvent faire l’objet, selon les millésimes, d’assemblages subtils.  C’est de cette façon qu’ils acquièrent leur couleur ambrée. Le tableau est complété par les rhums ambrés. Ils sont issus des meilleures sélections de canne à sucre cultivée en Grande-Terre. Ayant séjourné douze mois en fûts de chêne, ils en ressortent avec une robe jaune paille ainsi qu’une richesse et une souplesse en bouche exceptionnelles.       En perpétuelle évolution Ayant vu le jour en 1942, en pleine guerre, la marque Damoiseau connaît des débuts difficiles pour connaitre dans les années 90 un rapide et grand succès. Il domine à plus de 50 % le marché en Guadeloupe. Cela a amené à créer Damoiseau Export, société de distribution. Le rhum agricole Damoiseau se vend donc également en France métropolitaine et dans plus de 40 pays, notamment au Japon et aux USA. Au pays du soleil levant, le Rum Festa permet aux professionnels et particuliers de se rencontrer ; une occasion pour donner plus de visibilité aux rhums des Antilles. Misant sur le haut de gamme, Damoiseau propose aux consommateurs japonais des rhums hors d’âge et millésimés. Le rhum agricole était absent du marché chinois lorsque Damoiseau s’y est aventuré, il a donc fallu séduire en premier les expatriés avec des soirées antillaises. Mais la marque est maintenant référencée dans une centaine d’établissements de l’Empire du Milieu. Pour sa part, la troisième génération de la famille Damoiseau ne cache pas son ambition. En effet, en plus d’avoir modernisé la production et rationalisé le stockage, elle a fait passer le chai de vieillissement de 300 à 3 000 fûts. Mais les deux frères n’en restent pas là. Après avoir monté un quatrième moulin en 2016, ils comptent augmenter la capacité  cette année, une nouvelle chaîne d’embouteillage et construire un  chai de 7 000 fûts. ...

Spiritueux
Distillerie La Salamandre

À Sarlat La Caneda

Distillerie La Salamandre

Eaux-de-vie, fruits à la liqueur, liqueurs et crèmes, et apéritifs sont les produits phares de la maison la Salamandre située au cœur du Périgord. La troisième génération actuelle tient à préserver son identité au travers des méthodes artisanales utilisées dans les procédés de production. Prônant la qualité et l’authenticité du goût, cette entreprise familiale se veut être un fleuron de la distillerie traditionnelle. Une passion devenue un métier Raymond Gatinel, connu dans les années 1960 pour avoir été le précurseur de la distillation ambulante, transformait les fruits des agriculteurs en eau-de-vie grâce à un alambic en cuivre posé sur une carriole. Face au succès grandissant de sa petite entreprise, il décide de fonder en 1970 une distillerie, bien ancrée en terre cette fois-ci, afin de produire, en plus de l’eau-de-vie qui fit sa renommée, des liqueurs et des apéritifs. Cet héritage sera repris au fil des ans par ses enfants qui, afin de lui rendre hommage et pour préserver cette passion, perpétuent cette tradition en utilisant ce même alambic pour la distillation des fruits frais de la région du grand sud-ouest. Des recettes artisanales héritées des ancêtres Privilégiant les fruits phares du terroir, à l’instar de la noix du Périgord ou de la prune, la distillerie la Salamandre se démarque par la qualité de ses produits. En effet, tout le processus répond à un désir de préservation du patrimoine en évitant, par exemple, l’ajout de sucre ou de levure lors de la fermentation des fruits, conférant ainsi à l’eau-de-vie pur fruit qui en résulte une puissance aromatique unique. La maturation de cette eau-de-vie se fera, par la suite, dans de vieux foudres en chêne afin de révéler le goût affirmé du rendu. Ce processus naturel et purement artisanal permet à la large gamme de produits de la maison d’être régulièrement récompensée au Concours Général Agricole de Paris (4 médailles en 2017). Appréciez ainsi notre apéritif « Le Poirier », exprimant les arômes francs de la Poire William, lors de vos instants gourmands et optez, en guise de digestif, pour la Vieille eau-de-vie de Prunes d’Ente, une eau-de-vie suave vieillie 15 ans en fûts de chêne. ...

NOS AUTRES ADRESSES À PROXIMITÉ

Rhum Damoiseau : ode aux saveurs antillaises

Dans le domaine agricole de la famille Damoiseau, les visiteurs sont libres de se promener où ils veulent. Une occasion d’être en lien direct avec les salariés. De cette manière, « ils n’ont pas l’impression de faire une visite guidée et qu’on leur cache certaines choses », explique Hervé Damoiseau, dirigeant actuel de l’usine avec son frère Jean-Luc. Le rhum agricole guadeloupéen Le rhum agricole est issu du pur jus de canne à sucre. Il est principalement produit dans les Antilles françaises. La plantation des cannes est faite par bouturage. Après une année de murissement vient la récolte. La coupe se fait sans brûler la canne ; une façon de préserver sa richesse et sa saveur. Une fois coupées, les cannes sont transportées à la distillerie pour être broyées. Cette opération nécessite une imbibition par eau pure et donne naissance au vesou, qui sera la matière première du rhum, et la bagasse, qui servira à alimenter les chaudières utilisées pour le broyage et la distillation. Les rhums agricoles Damoiseau L’élaboration du rhum agricole Damoiseau se fait dans le respect des traditions des Antilles françaises. C’est du pur jus de canne à sucre (vesou) fermenté et distillé, puis stocké à fort degré pendant 2 à 3 mois dans des foudres de bois qui donneront le rhum blanc, ou « Grappe Blanche ». Un brassage et une aération permettent aux composés volatils de s’évaporer durant la période de maturation. Avant la commercialisation, de l’eau y est ajoutée pour faire passer son degré de  85° à 40°, 50° ou 55°. Parmi la gamme de rhums agricoles Damoiseau se trouvent les rhums blancs. Ti-punch et cocktails seront parfumés d’exotisme grâce à leur équilibre et leur finesse. Leur richesse aromatique est marquée par de fines notes sucrées. Il y a ensuite les rhums agricoles vieux Damoiseau, Les rhums Vieux DAMOISEAU sont majoritairement vieillis dans d’anciens fûts de bourbon, utilisés une seule fois en Bourbon (« single use »). Leur capacité est de 180 à 220 litres. Le rhum devient vieux à partir de 3 ans révolus. La gamme Damoiseau comprend des âges allant de 3 à 12 ans, mais aussi des millésimes (1953, 1989, 1991, 1995, 2005, 2008, 2009). Les rhums non millésimés sont tous en single cask, c’est-à-dire, proviennent du même lot sans assemblage. Les rhums millésimés peuvent faire l’objet, selon les millésimes, d’assemblages subtils.  C’est de cette façon qu’ils acquièrent leur couleur ambrée. Le tableau est complété par les rhums ambrés. Ils sont issus des meilleures sélections de canne à sucre cultivée en Grande-Terre. Ayant séjourné douze mois en fûts de chêne, ils en ressortent avec une robe jaune paille ainsi qu’une richesse et une souplesse en bouche exceptionnelles.       En perpétuelle évolution Ayant vu le jour en 1942, en pleine guerre, la marque Damoiseau connaît des débuts difficiles pour connaitre dans les années 90 un rapide et grand succès. Il domine à plus de 50 % le marché en Guadeloupe. Cela a amené à créer Damoiseau Export, société de distribution. Le rhum agricole Damoiseau se vend donc également en France métropolitaine et dans plus de 40 pays, notamment au Japon et aux USA. Au pays du soleil levant, le Rum Festa permet aux professionnels et particuliers de se rencontrer ; une occasion pour donner plus de visibilité aux rhums des Antilles. Misant sur le haut de gamme, Damoiseau propose aux consommateurs japonais des rhums hors d’âge et millésimés. Le rhum agricole était absent du marché chinois lorsque Damoiseau s’y est aventuré, il a donc fallu séduire en premier les expatriés avec des soirées antillaises. Mais la marque est maintenant référencée dans une centaine d’établissements de l’Empire du Milieu. Pour sa part, la troisième génération de la famille Damoiseau ne cache pas son ambition. En effet, en plus d’avoir modernisé la production et rationalisé le stockage, elle a fait passer le chai de vieillissement de 300 à 3 000 fûts. Mais les d...

Punch Mabi : une soif d’exotisme, un souvenir original de la Guadeloupe

Partir en voyage et s’offrir des présents en guise de souvenir, ce sont les idées qui ont animé Marianne Billy, ainsi que Lory et Ludmilla, ses deux filles, en créant le punch Mabi en 2004. Mélanges de rhum traditionnel et de fruits tropicaux à la préparation exclusive, Mabi a permis de faire asseoir une idée ingénieuse : mettre en avant les richesses du terroir guadeloupéen. Des fruits antillais pour envoûter les sens Mabi laisse découvrir un caractère bien imprimé, un rhum guadeloupéen élaboré avec des matières premières rares issues des paysages antillais. « Ce qui fait l’originalité de nos produits, c’est que nous travaillons avec des fruits du pays », évoque Marianne Billy en parlant de ces fruits oubliés séduisant par leurs goûts sauvages et originaux. Les noms de maracuja, de pomme cajou, de mombin, de prune café, de carambole, de pomme surette appellent à l’évasion, le temps d’une dégustation ou d’un apéritif. Déroutantes et enivrantes, les liqueurs décuplent le plaisir avec des sensations douces ou fortes, grâce aux nectars de mangue, d’abricot, de goyave, de coco ou de piquant de gingembre. Punch Mabi : l’excellence jusqu’au bout Captivants dès les premiers regards, les flacons des punchs Mabi se parent d’un design raffiné, laissant transparaître les couleurs chaudes des fruits exotiques, et donnant ainsi un avant-goût de ces breuvages exquis. Un challenge qui répond au désir de respect de l’environnement. « Nous faisons un produit qui reste écologique ; nous n’utilisons que des produits naturels, du papier, du carton… Il n’y a aucun additif dans ces produits-là », rappelle Marianne Billy. La forme et le fond semblent ainsi se rejoindre, pour offrir des liqueurs de première qualité, primées au concours général agricole de Paris par une médaille d’or et d’argent en 2015, et par une médaille d’argent en 2016. ...

Rhum Karukera : les saveurs de la Guadeloupe à l’honneur

Véritable emblème des Antilles françaises, Karukera® est une marque de rhum déjà présente en Guadeloupe à la fin du XXe siècle.C’est alors la première marque de rhum en Grande-Terre qui sera reprise plus tard par Grégoire Hayot, héritier de générations de producteurs qui depuis 1788 ont marqué l’histoire du rhum et du sucre des Antilles Françaises Ce dernier, en partenariat avec François Longueteau, héritier et acquéreur de la distillerie éponyme et des plantations de canne à sucre du Domaine du Marquisat de Sainte-Marie, décide en 2006 de donner vie à la rhumerie karukera pour produire des rhums Vieux au Domaine. Rhum d’artisan, pur jus de canne La fabrication du rhum Agricole fait intervenir successivement différentes opérations : la récolte de la canne à sucre, l’extraction du jus de ses tiges, la préparation du mout, la fermentation, la distillation et la maturation des distillats. L’expression du terroir est une signature des rhums Karukera® : La canne à sucre provient des plantations du Domaine et toutes les opérations de la fabrication du rhum sont réalisées sur place au Marquisat de Sainte-Marie. Une fois la récolte effectuée, la transformation se fait sans additif, sans acidification et sans complémentation. La fraicheur de la canne et la préservation de la flore bactérienne permettent la fermentation et la formation des arômes. L’eau-de-vie obtenue est ainsi dotée d’un fort potentiel aromatique qui s’exprime pleinement au terme du vieillissement en fûts de chêne. Parmi les fleurons de Karukera, le rhum Blanc l’Intense qui a bénéficié d’une maturation longue, offre une expression à fort degré et gourmande du rhum Blanc Karukera "canne bleue". ...

Distillerie Poisson : tradition et exotisme

L’hommage au Père Labat, de son vrai nom Jean-Baptiste Labat, est inévitable pour la famille Rameau, par son histoire qui a longtemps habité les Antilles. De son vivant, cet homme d’Église a contribué pleinement au développement de la culture de la canne à sucre, tout en modernisant les techniques de fabrication de l’eau-de-vie. Aujourd’hui encore, cette tradition et ce savoir-faire anciens font de la distillerie Poisson un incontournable du patrimoine historique antillais. Une exploitation digne des grands terroirs Chaque rhum a sa particularité, tant dans sa fabrication que pour son goût. À la distillerie Poisson, les soins apportés à la canne à sucre, matière première utilisée dans la fabrication du rhum, sont très importants. Sur un champ de 150 hectares, chaque plant est coupé à la main. Un travail de longue haleine et rare puisque « nous sommes les seuls à encore user de cette technique dans le monde » déclare avec fierté Jean-Cédric Brot, PDG de l’entreprise. S’en suit la transformation du jus de canne frais, par la fermentation qui va jusqu’à 72 heures. Durant le processus, notre interlocuteur nous fait savoir que « seule la levure boulangère est utilisée pour la fermentation ». Et lui de continuer « nous nous distinguons aussi pour nos colonnes à distiller en cuivre, ancien héritage du Père Labat, qui donnent un arôme puissant et authentique à l’eau-de-vie. » Du rhum authentique La distillerie Poisson fabrique plusieurs variétés de rhums : le rhum blanc agricole, le rhum doré, le rhum ambré, le rhum vieux… Chaque année, 300 000 bouteilles sortent de l’exploitation, dont 80 % sont directement dédiées à l’exportation. L’Europe reste le continent qui apprécie le plus le rhum traditionnel des Antilles, suivi par les Amériques et l’Asie. Pour Jean-Cédric Brot, le coup de cœur reste pour le rhum millésimé Père Labat 1997, « boisé et fruité en arôme et assez complexe en bouche », selon ses termes. Il cite également le rhum blanc 59° Père Labat, grand classique de Marie-Galante, souple et suave en bouche qui est en production limitée. Un dernier né, Le rhum soleil 59° et 55°, unique, légèrement boisé puisque séjourné 6 mois en foudre de chêne avant d’être mouillé puis embouteillé. Il nous informe également « qu’une nouveauté vient récemment de voir le jour : la liqueur Père Labat mint ». Elle est élaborée à partir de rhum agricole et de menthe et se boit très frais ! ...

Distillerie JM : produire du rhum dans le respect des traditions

Forte d’une réputation et d’une notoriété centenaire, la maison JM se démarque par son rhum au goût subtil et riche en saveurs exotiques. Privilégiant les procédés traditionnels en les mêlant aux processus modernes de production, la distillerie JM figure parmi les références dans le domaine privilégié des spiritueux. L’authenticité d’un terroir d’exception en bouteille Le caractère fougueux du rhum JM provient de la nature généreuse, qui lui confère son goût unique et noble. Longée par une rivière, dont l’eau est utilisée durant le processus d’obtention de l’eau-de-vie, la distillerie de Fond-Preville Macouba récolte la canne à sucre poussant sur un terroir au sol volcanique et riche en arômes. Jouissant d’un vieillissement d’exception, les meilleures cuvées JM ont été récompensées à maintes reprises, et également le rhum blanc agricole AOC (appellation d’origine contrôlée), fort de ses fragrances fruitées et de sa touche d’agrumes. Retrouvez aussi le goût typé du terroir grâce aux notes aromatiques, associant cacao, vanille ou café, faisant la particularité de chaque bouteille JM. Une visite enchanteresse dans une distillerie légendaire La distillerie JM vous ouvre ses portes pour vous faire découvrir avec passion le monde gourmand du rhum. Au programme : visite de la distillerie dans son ensemble et immersion totale à travers l’explication de tout le processus de transformation de la canne à sucre en jus de canne. Vous serpenterez au milieu des cuves de fermentation et visiterez, entre autres, un atelier olfactif, unique au monde, propice à la découverte des senteurs et des arômes qui font toute la richesse gustative du rhum JM. Par le biais d’activités simples et ludiques, auxquelles les enfants pourront même participer, vous profiterez d’un moment de partage et de convivialité autour d’une tradition martiniquaise vieille de plusieurs siècles. ...

Depaz, le Rhum Agricole grand cru

Située au pied de la Montagne Pelée et au bord de la baie de Saint Pierre (au Nord-Ouest de l’île), la distillerie DEPAZ fut créée par le premier gouverneur de la Martinique au XVIIème siècle (1638). Depuis 1651, la distillerie DEPAZ produit des rhums agricoles : rhum blanc, rhum doré et des rhums vieux. Entièrement détruite par l’éruption volcanique de 1902, la plantation DEPAZ fut 7 ans après replantée, reconstruite et ranimée par Victor DEPAZ, unique survivant de la catastrophe. Il reconstruit également à l’identique le château de la plantation, édifice qui fût achevé en 1917. UN TERROIR UNIQUE qui permet aux RHUMS DEPAZ de bénéficier de l’AOC MARTINIQUE depuis 1996 Les cannes à sucre qui entrent dans l’élaboration des rhums DEPAZ sont cultivées sur un terroir unique en Martinique : celui de la Montagne Pelée. Elles trouvent là tous les ingrédients d’un climat tropical favorable à leur développement qui, à cet endroit, donne le meilleur de lui-même : La combinaison d’un ensoleillement exceptionnel et d’une pluviométrie abondante liée à l’alchimie météorologique du volcan et au fait qu’il culmine à 1 395 mètres d’altitude ; Un sol jeune, léger et filtrant, qui impose à la canne à sucre un enracinement profond et un métabolisme favorable à l’accumulation de sucre. L’exploitation agricole des rhums DEPAZ produit ainsi les cannes à sucre les plus riches de la Martinique. Grâce à ces atouts, les terres sur lesquelles elles poussent sont classées depuis 1996 dans l’aire de l’Appellation d’Origine Contrôlée Martinique, appellation qui exprime le lien intime entre les éléments naturels, eau, soleil, terre, et le savoir-faire des hommes et des femmes de DEPAZ, perpétué au fil des générations. La Distillerie Depaz Nichée dans un écrin de verdure au pied de la Montagne Pelée, la distillerie DEPAZ est une des plus petites unités de production en Martinique. Comme à ses origines, la distillerie DEPAZ fonctionne encore de nos jours grâce à une ancienne machine à vapeur. Véritable coeur de la distillerie, celle-ci fournit la vapeur nécessaire à l'activation des moulins servant à broyer la canne, ainsi qu'aux colonnes à distiller. Une approche durable Implantée dans un milieu naturel particulièrement riche et sauvage, la distillerie DEPAZ intègre une démarche de développement durable.  Ainsi le domaine agricole privilégie une agriculture raisonnée grâce au recours à des méthodes telles que, le piégeage des insectes, le travail mécanique du sol, et un suivi parcellaire d’une très haute précision. Ceci permet de limiter l’utilisation d’herbicides, de pesticides et d’engrais, et ainsi améliorer le « capital sol » en vue de sa transmission aux générations futures.  Le même état d’esprit prévaut au niveau de la distillerie. Celle-ci est équipée depuis plus de 15 ans d’un méthaniseur pour le traitement de ses effluents. Elle dispose également d’un système sophistiqué de retraitement de ses fumées. Enfin, une attention toute particulière est portée au recyclage et à une utilisation citoyenne des ressources naturelles depuis nos cultures de cannes jusqu’à la conception des emballages de nos rhums. ...

Le Galion : ode à la culture de la canne à sucre martiniquaise

Situé au cœur de la sous-préfecture de la Martinique ou « l’île aux fleurs », à Trinité, entre la commune du Robert et la presqu’île de la Caravelle, le domaine agricole Le Galion se trouve à environ un kilomètre de Fort-de-France. C’est dans un environnement paisible et enchanteur que l’usine accueille les visiteurs pendant la période de production sucrière en leur proposant des dégustations de ses produits, notamment du sucre roux et du rhum agricole. Une sucrerie martiniquaise séculaire Construit entre 1861 et 1865 par Émile Bougenot, un jeune ingénieur de 23 ans mandaté par l’ancien propriétaire des lieux, le site de production sucrière actuel a lancé sa première véritable campagne en 1864 après un prétest fructueux un an auparavant. Son nom est tiré de la rivière éponyme se trouvant à proximité de l’usine, qui autrefois faisait office de lieu de ravitaillement en eau potable aux navires espagnols : les Galions. Depuis le succès de sa campagne, la sucrerie du Galion perpétue la culture de la canne à sucre en produisant et en commercialisant ses produits à l’international, « essentiellement en Europe », précise Marcel Marie-Sainte, le propriétaire actuel. À la découverte d’une nouvelle aventure Chaque année, Le Galion ouvre ses portes au grand public afin de lui faire découvrir le secret de fabrication du sucre roux et de rhums agricoles, « de l’arrivée de la canne à sucre dans l’usine jusqu’à la sortie du sucre, les visiteurs composés d’un groupe de quinze personnes, vont découvrir une véritable magie », révèle le propriétaire. Une visite guidée d’environ une heure est assurée par une hôtesse. Au programme : découverte de l’histoire de la canne à sucre, du domaine agricole, de l’usine centrale à vapeur du Galion, ainsi que des dégustations et des projections vidéo au sein de la boutique du domaine, un espace détente aménagé juste à l’entrée. Lors de la visite, « il est possible d’échanger avec les opérateurs à leur poste de travail », continue notre interlocuteur. Une unité sucrière hors du commun En Martinique, Le Galion est la seule unité de production sucrière qui fonctionne 365 jours sur 365 depuis 1899. Il propose deux types de produits exclusivement martiniquais, dont le sucre « Le Galion » et ses déclinaisons « Cassonades », ainsi que les rhums « Grand Fond Galion » et le « Grand Arôme ». Ces derniers sont obtenus par fermentation naturelle du saccharose, « sans apport d’aucun élément, ni ferment ni levure », ce qui fait leur originalité explique Marcel Marie-Sainte. Étant donné que le processus dure au moins huit jours afin de maintenir en vie les souches bactériennes, l’usine est en activité toute l’année générant ainsi une production annuelle de 500 000 à 600 000 litres de rhums. Quant au sucre roux, il est élaboré à partir de cannes 100 % locales. ...

Distillerie La Favorite : des rhums authentiquement martiniquais

À travers ses spiritueux issus d’un autre temps et un mode d’élaboration traditionnel qui a traversé les âges,  Distillerie La Favorite séduit non seulement les visiteurs par ses rhums exceptionnels mais aussi par son côté pittoresque. Il était une fois une distillerie Fondée en 1842, Distillerie La Favorite s’érige comme une véritable institution en Martinique. Elle fait l’objet d’un rachat en 1905 par la famille Dormoy. Cette dernière installe alors à l’époque une machine à vapeur, qui, d’ailleurs, est encore fonctionnelle de nos jours. Depuis, la distillerie a connu trois générations de Dormoy. Sous l’impulsion d’André Dormoy, elle obtient le fameux label rouge en 1973. Pour l’AOC, il a fallu attendre 22 ans pour obtenir gain de cause auprès de l’organisme responsable. Mais le jeu en valait la chandelle !  Un savoir-faire immuable Cette entreprise à taille humaine qui emploie treize personnes à l'année (et plus de 30 en période de production) assure une production authentique et artisanale depuis plus de 100 ans. Distillerie la Favorite dispose d’une plantation de canne à sucre s’étendant sur 62 hectares. Tout est fait sur place ! De la coupe (qui s’effectue encore à la main) en passant par l’extraction, la fermentation jusqu’à la mise en bouteille. Cela démontre une maîtrise totale de toute la chaîne de production. Incomparable dans toute l’île, Distillerie la Favorite est la dernière du genre à utiliser des éléments de broyage actionnés uniquement par la machine à vapeur. Une machine d’origine datant de 1906 et fabriquée par Henri MARRIOL. La distillation proprement dite se fait grâce à des colonnes créoles en cuivre, et ce, dans le respect de la tradition. En ce qui concerne l’énergie, la distillerie est autonome et fonctionne en circuit fermé. En effet, les fibres de cannes restantes après extraction servent par la suite de combustibles pour alimenter les fours. Distillerie La Favorite intègre donc non seulement une dimension patrimoniale mais aussi écologique. La production en chiffres En moyenne, l’entreprise produit chaque année à peu près 500 000 litres de rhum, soit à peine 3% des volumes produits en Martinique. Mais la production reste tributaire du climat. Elle peut tout aussi bien connaître une hausse ou enregistrer une baisse selon le cas. Ainsi, 75 % de la production est réservée au marché local. Le reste (25 %) est destiné à l’exportation dont le tiers (1/3) dédié à la métropole. Les 2/3 arrivent sur le marché européen (Allemagne, Belgique, Espagne, Andorre, Italie) et nord-américain (les États-Unis). Des rhums de qualité supérieure Respectant un cahier des charges très strict, Distillerie la Favorite est à même de garantir la qualité à tous les consommateurs. La maison propose une gamme étoffée de rhums vieux et hors d'âge et des rhums blancs très parfumés, fruités aux arômes prononcés de canne fraîche, le tout dans le respect d'un équilibre entre tradition et innovation avec des embouteillages nouveaux, suivant les nouvelles tendances de consommation. ...

Rhums Clément : entre tradition et modernité...

La Martinique, une terre de Rhum et de saveurs L’histoire de l’île est intimement liée à celle de la boisson alcoolisée, dont la marque de rhums Clément est depuis plus d’un siècle un des principaux ambassadeurs de prestige. Contrairement aux rhums industriels, qui sont produits à partir de résidus de l’industrie sucrière, les rhums agricoles Cléments sont eux issus d’un processus de fermentation et de distillation de pur jus de cannes. L’attention particulière apportée à ces processus lents et méticuleux donnent à tous les produits de la gamme un galbe en bouche très particulier. On retrouve dans chaque gorgée le profil sec et parfumé des cannes qui entourent le Domaine. Se suivent ensuite les bouquets fleuris de fruits tropicaux grillés ainsi que cette saveur épicée caractéristique du terroir. Cette magie se découvre particulièrement dans les produits comme le Single Cask, un rhum non filtré vieilli 8 ans, qui, avec une attaque franche et complexe au palais s’ouvre sur des arômes boisés de fruits secs et d’amandes. Plus classique mais incontournable dans tous les bars du monde, le Rhum Blanc Agricole Clément est le compagnon indispensable dans la création du célèbre Ti-Punch et de nombreux autres cocktails. Ses puissants arômes, aux notes fraîches et florales, lui ont permis de décrocher la médaille d’or au concours général agricole du Salon de l’agriculture en 2009. Quand on cherche un rhum plus rond, allongé, on se retrouve rapidement à regarder du côté du Clément Vieux Agricole. Bénéficiant du climat exempt de période froide de la Martinique, il est le résultat d’un vieillissement de seulement 3 ans dans deux types de fûts différents qui lui permettent d’hériter des tanins des bois lui offrant cette couleur ambrée naturelle. Perpétuer la tradition avec modernité Depuis ses débuts comme une aventure familiale jusqu’à l’entreprise qui est aujourd’hui présente dans plus de 60 pays différents, l’innovation a toujours été un marqueur important des rhums Clément. La marque historique de la Martinique se renouvelle en proposant une gamme de produits plus larges et aux charmes nouveaux. En plus des rhums souvent primés lors des concours internationaux les plus importants, des liqueurs traditionnelles particulièrement appréciées pendant les fêtes de fin d’année viennent rejoindre une palette de saveurs déjà large. Comme la déjà fameuse liqueur d’orange Créole Schrubb, médaille d’Or du Salon de l’agriculture, qui figure en bonne place dans de nombreux cocktails sur les cartes des bars les plus courus de la planète. Ajoutez à quelques centilitres de liqueur un peu de rhum, arrosez de jus de citron frais et vous retrouverez avec un « Clément Side Car », un des mélanges les plus demandé actuellement. ...

Trois Rivières, Maison La Mauny, l’art de la fabrication du rhum

Maison La Mauny, générosité et richesse aromatique L’histoire de Maison La Mauny débute en 1749 quand Ferdinand Poulain, comte de Mauny, débarque sur l’île et épouse la fille d’un riche planteur qui possédait des terres dans la petite ville de Rivière-Pilote. Il devient ainsi propriétaire d’une exploitation agricole à qui il donne son nom. Avec la terrible crise de l’industrie sucrière de 1820, la distillerie se développe et commence à produire du rhum agricole élaboré à partir du pur jus de cannes du domaine, utilisées jusque-là exclusivement pour la production de sucre. Presque cent ans plus tard, les frères Bellonnie reprennent le domaine pour ensuite s’associer à la famille de négociants marseillais, les Bourdillon. On est en 1996 quand le groupe commence les démarches nécessaires pour faire des rhums martiniquais les premiers, et jusqu’à aujourd’hui les seuls, rhums certifiés AOC au monde. Maison La Mauny travaille depuis toujours ses rhums dans l’art complexe de l’assemblage pour exalter une large palette d’arômes et une générosité particulière. Le maître de chai de la Maison, par petites touches, comme un peintre avec leur palette, sélectionne les fûts et élabore les meilleurs assemblages pour exprimer toutes les subtiles particularités de la situation géographique des plantations dans ce qu’elles offrent de plus généreux. Situées dans une vallée verdoyante à la terre rouge argileuse, les cannes ici se gorgent de sucre dans une chaleur et une humidité particulière. Cela leur confère des notes aromatiques très fruitées, que l’on rencontre dès les rhums blancs, mais qui s’expriment encore plus délicatement dans les vieux rhums. Riche de son histoire et de son authenticité, Maison la Mauny est une distillerie dite « fumante » c’est à dire une distillerie toujours en activité pendant la période de la récolte de la canne qui a lieu  de mi-février à fin juin.  La visite guidée se fait en petit train où vous découvrirez le savoir-faire des hommes qui perpétuent, d’année en année, les méthodes traditionnelles d’élaboration des rhums agricoles Maison La Mauny. A la Cabane à rhum, vous serez initiés aux ti-punchs et cocktails, et apprendrez tout sur l’art du vieillissement en dégustant les rhums vieux d’exception. Les rhums Trois Rivières, élégance et puissance aromatique C’est sur le site de Rivière Pilote que la précieuse colonne à distiller originelle de Trois Rivières a été déplacée pour garantir la qualité et la singularité de ses rhums. Fondée en1660 par Nicolas Fouquet, la plantation Trois Rivières fait partie des plus anciennes de la Martinique. Située au sud de l’île, surplombant la mer des Caraïbes, Trois Rivières bénéficie d’un microclimat aride qui diffère totalement de celui de Maison La Mauny. Cette situation géographique exceptionnelle renforce la concentration en sucre de ses cannes réellement exceptionnelles. Ce terroir du Sud s’exprime pleinement dans le Trois Rivières Cuvée de l’Océan, dont les cannes élevées sur l’Anse Trabaud à Ste Anne affichent autant leur forte sucrosité que l’intensité des notes iodées portées par les Alizés Visible de loin au milieu des champs de canne, un moulin à vent indique l'emplacement des Plantations Trois Rivières. Ce site est un lieu de découverte pédagogique, des procédés de distillation du rhum mais aussi de l'histoire de la Martinique. Un savoir-faire d’exception Dès la coupe, les cannes sont immédiatement apportées à la distillerie pour préserver toute leur fraîcheur. On en extrait le pur jus qui va fermenter pendant 24 à 48 heures. C’est dans la colonne à distiller, unique à Trois Rivières, que le jus des cannes se transforme en « esprit du rhum » ruisselant doucement le long des parois. Le rhum blanc, qui sort entre 65 et 75%, sera ensuite réduit au degré d’alcool voulu avant d’être commercialisé. Les rhums vieux, quant à eux, doivent vieillir au minimum tr...

Breiz’île : sublimer les saveurs des Antilles

Le rhum aux arômes riches de son terroir d’origine fait la renommée de la maison Breiz’île qui intègre le monde très sélect du rhum en 2002. L’authenticité et la primauté données à l’art de ce breuvage restent les maîtres-mots de cette marque qui privilégie la tradition antillaise dans la conception des spiritueux exquis de sa gamme. Sélectionner le meilleur du terroir La marque Breiz’île, aux racines ancrées dans les terres antillaises, s’est forgé une réputation grâce à la priorité donnée à la qualité. Avec un éventail de rhums arrangés obtenus en « travaillant les meilleurs fruits disponibles toute l’année », selon les propos d’Alain Jegaden, la maison se veut être l’ambassadrice de l’excellence du rhum. Son rhum agricole typiquement guadeloupéen tire, quant à lui, « le meilleur de la canne à sucre » afin de rendre hommage au terroir mais également « [afin de partager] l’appréciation des bonnes choses », continue Alain. Un rhum vieux vieilli en fût de chêne, élaboré selon la pure tradition antillaise et aromatisé au miel fait, entre autres, la fierté de la maison Breiz’île, à déguster avec modération lors de vos instants gourmands. Outre le rhum, la marque, dans un élan de créativité novateur, se spécialise dans la production d’une « bière gourmande au goût prononcé et aromatisée au rhum », toujours selon Alain. Cet esprit innovateur, mêlé à la préservation de la fabrication artisanale du rhum, contribue à faire toute l’authenticité de la maison. ...

Calvados Pierre Huet : cidres et calvados dans la plus pure tradition normande

Situé en Normandie sur la route du cidre, au cœur du pays d’Auge, le domaine familial Pierre Huet se compose de 30 hectares de vergers hautes et basses tiges, sur lesquels on compte plus de 25 variétés de pommes à cidre. Grâce à un terroir naturellement propice à la production de pommes, le domaine Pierre Huet produit et commercialise dans le monde, selon des critères très stricts, quatre des six Appellations d’origine contrôlée (AOC) cidricoles normandes : - Calvados pays d’Auge - Calvados - Pommeau de Normandie - Cidre pays d’Auge Des cidres et des calvados authentiques… Au sein de cette production, la fabrication des cidres et des calvados constitue un savoir-faire inestimable, transmis de génération en génération depuis plus d’un siècle. En conjuguant tradition et innovation, la famille Huet a ainsi pu acquérir une grande notoriété par la commercialisation de son précieux breuvage : le calvados. Elle est passée maître dans l’art des assemblages subtils et délicats. Cette pratique, fruit d’une longue expérience, consiste à assembler des eaux-de-vie de maturité et d’âges différents pour obtenir une qualité constante. …et d’autres produits issus de pommes ou de poires Vous pouvez choisir un poiré demi-sec, un cidre de poires, qui se marie à merveille avec les desserts aux fruits. Pour l’apéritif ou pour accompagner un foie gras, optez pour le pommeau vieilli en fûts de chêne. Le Domaine Pierre Huet propose également de la crème de calvados, de la crème de pomme verte, de la liqueur de poires au calvados, du jus de pommes, ou encore du vinaigre de cidre ou de poiré. Visite du domaine Le domaine Pierre Huet ouvre ses caves à la visite tout au long de l’année. Grâce à votre guide, vous découvrirez l’élaboration du calvados depuis la pomme jusqu’au produit fini. En 2010, un nouvel espace d’accueil comprenant boutique et distillerie a été construit sur le Domaine. Les alambics chauffés aux copeaux de bois y ont une place primordiale, dans une optique de développement durable et d’économie d’énergie. Cet espace a été totalement pensé pour une production plus raisonnée. Une distillerie innovante et unique en Normandie ! Le Domaine vend environ 60 % de sa production en direct à la propriété, 25 % à l’export dans de nombreux pays comme la Belgique, l’Allemagne ou l’Autriche ou encore les États-Unis et le Japon. ...

Maison Giffard : la meilleure des liqueurs

Émile Giffard s’intéresse de très près aux vertus digestives et rafraîchissantes de la menthe, plus particulièrement un plant de menthe poivrée unique appelée plant Mitcham, aux multiples vertus digestives et aux incroyables qualités gustatives. À partir de l’huile essentielle de cette variété de menthe, le pharmacien crée une liqueur transparente qu’il fait goûter aux clients du Grand Hôtel se trouvant près de sa pharmacie. De là, commence la success-story. La liqueur sera baptisée Menthe-Pastille et la recette sera transmise de génération en génération. 130 années de savoir-faire Grâce à son professionnalisme et à son savoir-faire, la famille Giffard a su conserver toute la magie, l’histoire et la culture d’un patrimoine qui est aujourd’hui bien présent dans l’histoire de la France. Implantée dans plus de 80 pays, la marque ne cesse d’évoluer au fil des années, tout en conservant cette tradition unique dans la fabrication de ses liqueurs. La Maison Giffard possède environ 130 références de liqueurs et de sirops et ne compte sûrement pas s’en arrêter là. Dans la fabrication, chaque étape est respectée au gramme et au millimètre près pour donner au final un produit pur, noble et riche en goût. La « Menthe-Pastille » Les récoltes se font chaque été pour la Maison Giffard, surtout lorsqu’il s’agit de la fameuse menthe Mitcham, le produit de prédilection d’Émile Giffard. C’est dans sa bouteille transparente et avec son étiquette de couleur vert menthe que la Menthe-Pastille se présente aux consommateurs. Très utilisée par les professionnels, la liqueur de menthe blanche obtenue à partir d’huiles essentielles de menthe poivrée se dévoile à travers de nombreuses recettes de cocktails. À l’exemple de l’Adhoc, un mélange de liqueur de café (3 cl), Menthe-Pastille (2 cl) et du rhum VSOP (2 cl). Une vraie gourmandise ! Pour découvrir ses secrets de fabrication, les visiteurs sont conviés à une immersion au sein de l’espace d’exposition baptisé « Menthe-Pastille ». Ce lieu retrace l’histoire et le savoir-faire Giffard et présente les produits de la maison ainsi que leurs modes de dégustation. Il s’articule principalement autour de trois espaces : historique, sensoriel et culturel, et propose la découverte des ateliers de fabrication. La visite s’achève dans le bar des senteurs et au bar à cocktails, où des dégustations sont prévues. ...

Château Castera : une destination œnotouristique à découvrir

Implanté au coeur du Médoc, à Saint-Germain-d’Esteuil, le Château Castera a été édifié au Moyen Âge, période après laquelle plusieurs célébrités d’antan succombèrent à son charme pour en faire un lieu de séjour mémorable. Mais le temps est révolu, et depuis sa rénovation vers les années 90, le domaine gagne en notoriété grâce à la qualité et la diversité de ses cuvées. Dans le cadre de la promotion du terroir de la région, l’actuel propriétaire, Thomas C. Press, en profite pour inviter le grand public à découvrir les particularités de son domaine. Il organisera cet été une journée portes ouvertes proposant diverses activités aussi ludiques que culturelles. Château Castera : un vin très apprécié, une histoire de longue date Même si le château date de l’époque féodale, il a toujours su garder son charme et son histoire grâce aux soins minutieux apportés par ses propriétaires successifs à l’instar du messire Étienne de La Boétie, Thomas de Montaigne, la famille d’Arsac ou encore les Verthamon se sont succédés entre les XIVe et XIXe siècles. C’est en 1986 que Dieter Tondera et Carl E. Press, deux passionnés du vin et investisseurs allemands, ont décidé de restaurer entièrement le domaine pour en faire un vignoble de renom. En 2010, Thomas C. Press, le fils de Carl Press, est devenu le seul propriétaire du château où il consacre une partie de son activité à l’œnotourisme en rénovant l’ancienne tour médiévale pour exposer les archives privées de Castera. Couvrant 185 hectares, dont 63 hectares de vignes, le château bénéficie de conditions géographiques exceptionnelles et d’un sol fertile où les vignes sont cultivées à la manière des grands crus. Le terroir est composé de croupes argilo-calcaires autour du domaine et de dix hectares de graves pyrénéennes sur le plateau d’Ordonnac. Le vignoble s’étend actuellement sur deux nouveaux domaines installés près du village de Potensac, à savoir les châteaux Bourbon la Chapelle et Bois Mondont. Un site œnotouristique à découvrir Castera ouvre ses portes toute l’année pour permettre aux visiteurs de se familiariser à l’œnotourisme et admirer le terroir du Médoc. Il propose ainsi trois types de programmes : une « visite découverte » consacrée à la présentation du château, son histoire et son activité, une « visite patrimoine » pour découvrir les plus illustres propriétaires grâce à l’exposition des archives du domaine dans la tour médiévale, ainsi qu’une « visite premium » qui regroupent les deux visites en plus d’une dégustation du millésime en cours d’élevage et d'un verre gravé Castera offert. Cette année sera marquée par des ateliers de dégustation et d'une journée portes ouvertes qui se dérouleront au château en juillet et août prochains. Outre les différents accords mets-vins qui seront proposés, les visiteurs auront aussi droit à des visites guidées et diverses animations : chasse au trésor pour les enfants, visite des chais et de la vigne pour les adultes, expositions de peintures et de sculptures pour les passionnés d’art, balades en calèche … Il y en a pour tous les goûts. La cour intérieure du château accueillera également un marché artisanal et gourmand pour le plaisir de toute la famille. ...

Château de Beaulon : du cognac pour héritage

Le domaine se trouve à Saint-Dizant-du-Gua, sur la rive droite de la Gironde, à proximité de l’océan, et jouit d’un terroir argilo-calcaire, bercé par un climat doux et tempéré. Construit en 1470 par la famille De Vinsons, le château est repris par la famille de Beaulon en 1530 avant de redevenir une propriété familiale en 1712. Entre-temps, l’héritier Monseigneur de Nesmond a confié le domaine aux évêques de Bordeaux, qui ont élargi l’exploitation (consacrée uniquement au cognac à l’époque) et ont apporté les cépages de Sauternes, utilisés dans l’élaboration de pineau. Loyal à la tradition du XVIIe siècle Aujourd’hui, le château de Beaulon possède 94 hectares de vignobles, où sont cultivés neuf cépages anciens. « Nos cognacs ne ressemblent pas aux autres, pratiquement la totalité est issue du cépage que l’on appelle l’ugni blanc », renchérit Christian Thomas. Le cognac VSOP 7 ans d’âge, monocépage mythique Folle Blanche, avec une senteur florale et une personnalité bien fruitée, tient une place d’honneur dans sa gamme de produits. Le cognac XO Premier, Colombard, Montils, Folle Blanche, s’est vu attribuer une récompense d’or aux concours VinaliesInternationales Paris 2017, grâce à ses arômes très riches et très frais. Le château de Beaulon produit aussi des pineaux élaborés à partir de cépages identiques à ceux utilisés en Bordeaux puis vieillis en fûts de chêne. Petite précision de la part de notre interlocuteur  : « Nous sommes bouilleurs de cru. Ici, on ne distille que les récoltes du château. »  Inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, le domaine constitue une attraction touristique phare de la région « hautement connue jusqu’à Bordeaux et bien au-delà », nous souffle-t-on. Environ une dizaine de milliers de visiteurs viennent chaque année pour apprécier la très belle demeure, le pigeonnier, le parc à l’anglaise… ...

Château de Plassac, l’adresse incontournable pour les amateurs de cognac

La noblesse d’un lieu Pour faire un produit de qualité incomparable, il faut un lieu magistral. La riche et mouvementée histoire du domaine remonte très loin dans les racines du Moyen Âge et retrace à elle seule un petit pan de l’histoire de la région et de celle du reste de la France. Le bâtiment qui trône fièrement aujourd’hui date de 1772 et est le cinquième château élevé au même endroit. Pensée par Victor Louis, à qui l’on doit entre autres les chefs-d’œuvre architecturaux du Palais-Royal de Paris et du Grand Théâtre de Bordeaux, la bâtisse est un pur joyau du XVIIIe siècle. Ancienne propriété du fameux duc d’Épernon, la maison fut passée au marquis de Montazet pour plus tard être achetée par les Dampierre, actuels propriétaires. De prestigieuses personnalités qui ont marqué leur époque se sont succédé dans les chambres du château au fil des siècles, mais depuis plus de 200 ans, ce sont toujours les mêmes recettes qui, jalousement gardées par la famille Dampierre, servent à confectionner un des cognacs les plus appréciés par les amateurs d’eau-de-vie. Un produit rare et apprécié Dans la propriété, on trouve comme cépages réservés aux cognacs de l’ugni blanc, de la folle-blanche et du colombard, un vieux cépage de la région généreux en fruit. Ils expriment chacun dans leur subtilité le meilleur du terroir calcaire de ce coin de campagne française et de son climat océanique particulier. La plus belle « signature » de la maison, le cognac XO, est la fierté de la famille Dampierre et fait preuve de toute l’attention nécessaire à la création de ce produit d’exception. Les professionnels du secteur ont reconnu en 2015 le savoir-faire du château concentré dans cette eau-de-vie en lui attribuant cinq médailles d’or dans différents concours internationaux dont la très convoitée première place du concours général agricole de Paris. Sa robe est ambrée, soutenue et avance une belle brillance limpide. Au nez, on trouve d’élégantes traces de vanille et de caramel alors qu’au palais c’est une attaque franche et chaleureuse qui nous interpelle avant de laisser place à une bouche tonique. La dégustation du nectar s’accompagne parfaitement avec un tartare de thon ou plus simplement avec une cuillère de caviar. La carafe est elle-même une petite œuvre d’art. Élégante et fine, elle est dans une livrée splendide et ne démérite pas aux côtés de son contenu. Découvrir le berceau d’un savoir-faire Cet endroit subtil et riche d’histoire est ouvert aux visites du public. Le château est un bâtiment classé au patrimoine historique depuis trois cents ans et plusieurs excursions accompagnées permettent de se rendre au plus proche de l’âme du site ; son chai datant du XVIIe siècle et sa cave en pierres taillées si particulière où est encore distillé, dans l’alambic traditionnel, le précieux nectar. Le produit va ensuite délicatement vieillir pendant quinze ou vingt ans dans des fûts de chêne frappés aux armes de la famille avant d’être mis en carafe en éditions très limitées. Les visites, payantes, incluent une balade au cœur des installations viticoles et une dégustation en fin de parcours. ...

Maison Villevert réinvente le savoir-faire des spiritueux

C’est en remontant à ses origines que Jean-Sébastien Robicquet, fondateur de la maison, découvre l’histoire oubliée de ses ascendants, notamment Jehan Robicquet, artisan passionné, attaché à sa terre d’accueil, à savoir la région charentaise qui lui ouvre ses portes vers la fin du XVe siècle. Pelletiers ou orfèvres, ses ancêtres ont développé le goût pour la perfection jusqu’à s’accorder les faveurs d’une royauté friande de produits d’exception. C’est ainsi en s’inspirant de cette forte identité retrouvée qu’il fonde son entreprise, « une société engagée dans sa ville et dans sa région et dont les racines remontent au temps de François Ier », nous raconte Jean-Sébastien Robicquet, Président-Fondateur. Une épopée moderne peu conventionnelle animée par le respect et une vraie quête de l’excellence. Des spiritueux uniques à l’authenticité retrouvée Œnologue de formation, Jean-Sébastien Robicquet a souhaité créer une gamme de spiritueux premium au goût historique du terroir. C’est alors qu’il décide de fonder une société axée sur cet objectif en proposant des produits singuliers, inspirés de leurs terres et uniquement à base de raisin. En effet, « dans mon optique d’offrir des spiritueux haut de gamme, j’ai souhaité utiliser exclusivement le plus noble de tous les produits, à savoir le raisin » explique Jean-Sébastien Robicquet. Cognac, Gin, Vodka ou liqueurs sont ainsi élaborés à partir de cette matière noble illustrant parfaitement l’art de vivre à la française. Raisins ou fleurs de vignes sont ici travaillés avec soin afin d’obtenir des spiritueux au goût unique, aux saveurs authentiques et figurant parmi les meilleurs de leur catégorie et, ce, à l’échelle mondiale. Les produits ambassadeurs de la maison Parmi les fleurons de la gamme se trouve la vodka Cîroc - réputée pour sa fraîcheur - créée pour et avec Diageo, le leader mondial des spiritueux. Toujours dans cette gamme premium, G’Vine s’illustre élégamment dans le Top 3 mondial des meilleurs gins super-premium. Grâce à un mariage harmonieux entre le raisin et la fleur de vigne, G’Vine innove par sa rondeur exquise et sa fougueuse délicatesse, faisant de ce spiritueux le précurseur prestigieux du gin super-premium. Enfin, parmi les ambassadeurs de la maison, La Quintinye Vermouth Royal est élaborée afin de « rendre hommage au jardinier botaniste de Louis XIV, Jean-Baptiste de la Quintinye, chargé de réaliser le jardin botanique du fastueux Château de Versailles », continue-t-il. C’est dans cet esprit d’agronome que ce vermouth, composé d’infusions de plantes et de Pineau des Charentes, fut récompensé en 2016 par The Ultimate Spirits Challenge de Paul Pacult du prix du meilleur vermouth français du monde. Maison Villevert propose une liqueur, June, élaborée à base de fleurs de vigne. En Juin, lorsque le soleil réchauffe la terre, ces éphémères fleurs sont récoltées à la main dans les vignobles de France, puis distillées pour en extraire leurs arômes exaltants et captivants. La fleur de Merlot apportera des arômes de fraise des bois, celle de Cabernet Sauvignon la framboise, la fraise et la violette et celle du cépage Ugni Blanc, des notes de poire, de fruits exotiques et de fleurs blanches.  Maison Villevert propose aussi une Tequilla, Excellia vieillie en fûts ayant contenus du Sauterne Grand Cru ou du Cognac. Enfin, également viticulteur et bouilleur de cru, Maison Villevert propose une collection - La Guilde du Cognac – destinée à (re)découvrir ce produit en dégustant des cognacs de villages et de bouilleurs de cru. La Guilde offre ainsi un véritable voyage olfactif, gustatif et émotionnel, à travers quatre petits trésors jusque-là cachés provenant de quatre crus du terroir du Cognac. ...

Cognac Bernard Boutinet : noble et généreux

Féru de travail et minutieux dans la conservation du savoir-faire ancestral, Bernard Boutinet reste toutefois un homme sympathique, généreux et surtout courageux. Et pourtant, il intervient dans une activité difficile qu’est la production de cognac. «C’est un produit très sensible aux crises économiques qui touchent les pays du monde », nous confie-t-il. Pour pallier ce phénomène, il a heureusement un secret : « rendre un travail bien fait et laisser faire le temps ». Une rigoureuse fabrication La maison Boutinet ne cesse de répondre aux besoins des amateurs de cognacs en leur proposant des eaux-de-vie d’exception élaborées dans des conditions les plus naturelles et traditionnelles possibles. Pour elle, le secret de fabrication réside dans la récolte des fruits, la fabrication du vin, le passage de l’alambic et enfin le vieillissement dans des barriques de chênes qui peut aller jusqu’à vingt-cinq ans. Toutes les étapes sont respectées, donnant finalement une eau-de-vie noble et riche en bouche. La partie du travail la plus dure commence dans le vignoble de 27 hectares doté d’un sol argileux et sableux sur lequel est cultivé le cépage «ugni blanc ». Après distillation, l’eau-de-vie fruitée et dotée d’un caractère floral typique des Fins bois est vieillie en fûts de chêne en toute intimité pour arborer ses belles tonalités ambrées. Dans ce processus d’élaboration très strict, Bernard Boutinet confie que « la qualité du cognac dépend principalement de son assemblage, mais aussi de la qualité du vin. » En expert, il nous explique que «l’acidité du vin est un facteur favorable pour le Cognac». Les produits ambassadeurs Parmi les produits phares de la maison figure le Cognac&Cigars. Médaillé d’or en 2016 et 2017 à Moscou, il s’agit d’un assemblage de deux très vieux cognacs. Les autres incontournables selon le maître des lieux restent le VSOP, le Napoléon et le XO. Des produits délicats et d’une rare complexité qui se découvrent à l’occasion de visites et de séances de dégustations au domaine. En complément du Cognac, les visiteurs peuvent visiter la Galerie de peintures de Marie Claire PAJEILE, artiste qui expose dans plusieurs pays du monde. Afin de prolonger l’expérience dans l’univers du cognac, les convives peuvent réserver une chambre au Logis de l’Astrée à Saint Bris des Bois (17 ), une maison d’hôte appartenant à la fille de Bernard, Sophie Boutinet-Mangeard, qui produit également son propre vin. Ce Logis vient de Paul Boutinet, grand père de Bernard, alors que son domicile actuel était l’héritage de Céleste Vincent, sa grand-mère. ...

Hennessy les visites : une experience multi-sensorielle au cœur de la maison

Quête de l’excellence, esprit de conquête des marchés et transmission des savoir-faire sont l’ensemble des valeurs qui portent le succès et la longévité de la Maison Hennessy. Depuis les berges de la Charente, la Maison Hennessy vous invite à découvrir ses coulisses à travers un parcours multi-sensoriel innovant : une expérience de visite unique entre histoire et modernité.  Entrez dans les coulisses d’une Maison d’excellence Hennessy donne le rythme dès le début de votre visite en vous proposant une traversée entre deux rives. Ce ne sera plus en naviguant sur l’embarcation traditionnelle de l’époque, la gabare, mais sur un bateau à énergie solaire que vous commencerez la découverte de la Maison Hennessy. Embarquez donc sur les flots de la Charente pour revivre l’esprit de conquête, découvrir la saga de la Maison qui vous sont révélés au cœur du Chai des pavillons : entre authenticité et technicité, Hennessy réalise ici une prouesse technologique qui transforme l’expérience de visite d’une manière complétement novatrice. Pénétrez ensuite dans un chai traditionnel de vieillissement toujours en activité, où vous pourrez découvrir, dans la pénombre, des siècles de savoir-faire qu’impose ce lieu. C’est ici que se révèlent la valeur et la maîtrise du temps qu’exercent les hommes de la Maison, pour offrir au cognac ses plus belles expressions. Un parcours qui prend toute son ampleur lors de la dégustation où l’on peut se glisser dans la peau d’un membre du Comité de Dégustation. Chacun des membres de ce comité est désigné au sein de la Maison Hennessy et est responsable d’une étape spécifique de l’élaboration du cognac. Le Maître-Assembleur est celui qui donne le ton lorsque ce comité se rassemble quotidiennement : il sélectionne les meilleurs échantillons d’eaux-de-vie en les évaluant quotidiennement avec rigueur et parti-pris. Ce poste est aujourd’hui occupé par Renaud Fillioux de Gironde qui incarne la 8e génération de Maître Assembleur après avoir succédé à son oncle Yann Fillioux en juillet 2017. Une étape de dégustation où vous apprenez à apprécier avec subtilité la maîtrise des assemblages Hennessy.  Cette expérience de visite se termine avec la seule et unique boutique Hennessy au monde, rassemblant les cognacs de la collection Hennessy allant des éditions limitées aux pièces les plus exceptionnelles.  L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. ...

Un symbole du luxe et du raffinement
à la Française

Les cognacs Dobbé AOC s’inscrivent dans le plus pur respect d’une tradition de fabrication ancestrale, qui fait la typicité des  grandes maisons, avec des eaux de vie entièrement créées à la propriété. Ils sont issus d’un vignoble à préserver, le domaine du Prunelas, situé à quelques kilomètres de Cognac, à Salignac-sur-Charentes. L’ugni blanc est récolté sur plus de 20 hectares en Petite Champagne, grand cru réputé pour sa grande finesse, et plus de 10 hectares en Fins Bois, cru apportant des notes typiquement fruitées et florales. Les cognacs Dobbé, c’est aussi une histoire de famille où les secrets de fabrication se transmettent  et se bonifient au fil des générations depuis 1787. Dans les mains aujourd’hui de Michel Dobbé et de son épouse, c’est l’ensemble des étapes de la production du travail de la vigne à la commercialisation qui est maîtrisé avec notamment : la culture et la sélection soignées des raisins, leur fermentation naturelle, la délicate double distillation sur lies,  le vieillissement en fûts de chêne du Limousin, etc. Des eaux-de-vie de grande noblesse… Les 7 références de la maison Cognac Dobbé apportent des sensations fortes et délicates. À la dégustation, des arômes puissants demeurent en bouche. Des notes forales, d’épices, de fruits viennent se mêler aux saveurs boisées si typiques des grands cognacs. Les robes ambrées nous rappellent des savoir-faire authentiques où le maître de chai a pu exprimer tout son art, celui  de l’assemblage  – composition d’une grande subtilité entre différentes eaux de vie,  certaines étant parfois centenaires. Celui-ci nous livre 7 véritables élixirs à petits bonheurs  (à consommer bien sûr avec modération) propres à satisfaire tous les goûts. Un packaging, très classe, vient mettre en valeur de belles bouteilles aux formes contemporaines et parfois en cristal. De l’entrée de gamme VS au plus Extra Old, chacune des eaux-de-vie développe son propre caractère et saura satisfaire du simple amateur au plus grand connaisseur.  On pourra toutefois porter une attention particulière aux cognacs exclusivement en cru Petite Champagne et à la création Dobbé O, liqueur à base de cognac et d’orange, qui a vocation à toucher un plus large public et à sensibiliser un palais plus féminin. ...

un savoir-faire traditionnel et familial au service de la création de spiritueux

Imaginons un peu ces milliers de fûts de chêne qui reposent patiemment ; certains, jeunes, viennent accueillir les premières distillations de l’année ; d’autres ont plus de 130 ans. Imaginons un peu cette palette d’arômes avec plus de 300 eaux-de-vie différentes prêtes à exploser en bouche. Imaginons alors toute l’élégance du métier de maître de chais, qui, à l’instar du peintre ou du parfumeur, nécessite de posséder un solfège acquis par l’expérience, le travail aiguisé des sens et la maîtrise de soi afin de produire un assemblage harmonieux de textures et de saveurs. Des cognacs raffinés… Et c’est ce savoir qui s’est forgé au fil du temps, bonifié de génération en génération, que nous propose de partager la distillerie Tessendier au travers de trois gammes de cognac (Park , Campagnère, Grand Breuil) où chacune a sa propre spécificité, sa propre histoire… Autant de variétés qui ont vocation à satisfaire tous les goûts. Une maison toujours en quête d’innovation… Pour répondre aux besoins  d’une clientèle internationale aux approches gustatives et culturelles souvent très différentes, l’entreprise a toujours su renouveler son offre. En témoigne la dernière bouteille de la gamme Park, où une finition de six mois en fûts de chêne de mizunara  (chêne japonais très rare et très qualitatif) apporte une synergie entre les arômes floraux typiques des crus Borderies et le côté ambré des chivas japonais. En témoigne, aussi, depuis une dizaine d’années, la création d’une gamme de rhum où s’exprime tout l’art de l’assemblage de Jérôme et Lilian Tessendier, avec notamment l’arrivée de nouveaux produits dont le Rum Saison réserve. ...

Maison Chollet : 40 ans d’expérience dans la production de cognac

À déguster sous forme de cocktail ou sec accompagné de glaçons, le cognac offre un jeu subtil d’alliances de saveurs pour plaire aux amateurs. La production de cette eau-de-vie constitue le cœur de métier de la Maison Chollet. À travers une expérience de près d’un demi-siècle, le fabricant réalise ses assemblages avec harmonie, tel un véritable musicien ou un peintre, révélant toute la quintessence d'un produit d'exception. Une passion familiale depuis 1952… C’est entre 1952 et 1960 que Jacques et Jeanine Chollet investissent dans l’achat de leur terrain, puis aidés par leurs enfants, ils construisent une distillerie pour produire de l’eau-de-vie. Leur fils Chollet Bertrand reprend le flambeau en 1995 pour s’occuper et gérer le vignoble puis en 2008 c’est au tour de Christophe Chollet et sa compagne Marie Berry de prendre en main la partie élaboration et commercialisation de l’entreprise familiale. Après quarante ans d’existence, la Maison Chollet n’a pas changé son mode de production. Négociée puis sélectionnée méticuleusement, l’eau-de-vie est vieillie en fût de chêne pendant plusieurs années. De ce procédé naissent le VS de deux ans, le VSOP de quatre ans, le XO de dix ans ainsi que l’Altesse âgée de quarante ans, un élixir noble et très recherché. Parmi les produits phares de la maison figurent Les Millésimes « qui sont rares et plutôt difficiles à produire, car nécessitant une traçabilité draconienne », nous confie Marie Berry, propriétaire.  Le 3945 : un coup de cœur… À la question « Quel est votre produit ambassadeur ? », Marie nous cite sans hésiter son cognac 3945. Distillé dans de vieux alambics et vieilli en fût de chêne, ce nectar rare et précieux est issu de l’assemblage d’eaux-de-vie de Fins Bois des années 1938 à 1946. De belles caractéristiques qui lui confèrent puissance et caractère. Avec un goût boisé et une bonne tenue en bouche, le 3945 est le must-have pour les amoureux de bon cognac. Et comme la maison possède moins de 400 bouteilles, « seuls les plus chanceux pourront le déguster », déclare notre interlocutrice. ...

Cognac Frapin : fief du cognac haute-couture

Du cognac dans toute son authenticité. C’est la promesse faite par la maison Frapin à tous les amateurs de cette prestigieuse eau-de-vie, symbole de l’art de vivre français. Avec son vignoble exceptionnel, la maison Frapin incarne avec passion la grande tradition d’une famille installée en Charente depuis 1270. Le vignoble de plus de 240 hectares situé au cœur de la Grande Champagne, l'appellation la plus prestigieuse du Cognac, jouit d’un terroir unique qui apporte complexité, richesse, élégance et finesse aux cognacs. Des produits dont la régularité et la qualité se maintiennent depuis le XIX siècle… Une belle épopée familiale Difficile de parler de Cognac Frapin sans évoquer son historique familial dont le prélude s’entame au XIIIème siècle, lorsque la famille Frapin s’installe en Charente, à Ségonzac. À l’époque, elle se lance dans les activités de viticulture car le cognac n'existait pas encore. C’est à partir du milieu du XVIIème siècle que la production cognaçaise s’amorce. Pour symboliser la marque, la famille choisit la plume en hommage à François Rabelais, célèbre écrivain humaniste et épicurien, fils d’Antoine Rabelais et d’Anne-Catherine Frapin. D’ailleurs, des cuvées « Rabelais » ont également été produites au domaine pour faire honneur à cet illustre aïeul. L’histoire de Frapin est également liée à un autre grand personnage qui n’est autre que Gustave Eiffel. En 1889, à l’occasion de l’exposition universelle de Paris, Pierre Frapin reçoit une médaille d’or symbolisant la qualité des cognacs Frapin. « Les deux personnages font connaissance durant cet évènement. Trois ans après, en 1892, l’équipe de Gustave Eiffel est venue réaliser la charpente métallique d’un chai que l’on montre lors des circuits de visite », raconte l'équipe de communication. De la vigne au flacon Grâce à sa position géographique privilégiée au cœur de la Grande Champagne considérée comme le Premier Cru de cognac, la maison Frapin parvient à produire des vins sublimés par une intense richesse aromatique. « Des vins qui donnent ensuite naissance à des eaux-de-vie plus fines », tient à préciser Patrice Piveteau, Maitre de chai. Ici, seul le cépage Ugni-blanc est cultivé car il a pour atout d’offrir une certaine acidité et une plus grande régularité. Après les vendanges et la vinification, la magie s’opère lors de la distillation faite de façon artisanale. « Nous distillons tout sur lies car cette technique procure une meilleure richesse aromatique », fait savoir notre interlocuteur. Place maintenant au vieillissement. Toujours dans cette quête d’authenticité, le Maître de Chai mise sur deux styles qui diffèrent selon le type de chai. Patrice Piveteau nous explique. « Nous utilisons des chais humides posés à même le sol sur de la terre battue. L’évaporation modérée procure au cognac plus de rondeur et de souplesse. En parallèle, nous avons également des chais secs placés à l’étage sous les toits. L’évaporation accentuée donne un cognac plus fort et puissant avec plus de finesse. » De ces procédés minutieux et originaux naissent des cognac XO haut de gamme comme le XO VIP et l’EXTRA. Le Château Fontpinot XO Frapin mérite aussi toutes les attentions par son caractère exclusif. « Au niveau de la Grande Champagne, nous sommes la seule maison de cognac à détenir cette appellation Château ». Un savoir-faire à venir découvrir avec le circuit de visite que propose la maison toute l’année sur RDV. ...

La tradition et la passion du rhum arrangé martiniquais

Lancés en décembre 2016, à Montlouis-sur-Loire, par David Grougi, Les Potions Créoles sont des punchs au rhum élaborées grâce à de traditionnelles et familiales recettes des Antilles. Produites par la seule main de David Grougi, les 2000 bouteilles annuelles représentent le résultat de la passion et de l’efficacité. Une fabrication entièrement artisanale pour un goût authentique La fabrication des Potions Créoles est 100 % artisanale et manuelle. Elle s’appuie sur la rigoureuse sélection de fruits frais à maturité, garantissant ainsi le meilleur échange aromatique avec le rhum agricole AOC de Martinique. La macération est réalisée, par le biais de bocaux de verre de 5 litres chacun, selon la tradition antillaise. Après le retrait des résidus de fruits, l’ensemble est arrangé d’un sirop de sucre de canne maison et d’épices des Antilles avant d’être manuellement mis en bouteille. L’absence de fruits apparents dans ces Potions Créoles permet au consommateur de ne pas être lésé au niveau de la quantité liquide de la bouteille et lui propose également un goût non altéré. Des potions diversifiées et récompensées Depuis un peu plus d’un an et demi, 5 potions créoles ont été lancées. Avec un succès tant commercial que critique et honorifique. C’est notamment le cas du punch au gingembre et au citron vert qui a remporté la médaille d’or du concours Top Rum 2018. Ce rhum arrangé équilibré possède une belle signature fruitée, titrant à plus de 30 degrés. Le punch coco n’est pas vraiment en reste. Car, fort de sa médaille d’argent obtenue lors du Concours Général Agricole de Paris en 2017, cette boisson, aux saveurs sucrées et à la texture crémeuse, est arrangée par un mélange de sucre de cannes et d’épices et titre à 11 degrés. Médaille de bronze au concours Top Rum 2018, le punch banane flambée, dont la préparation est filtrée à plusieurs reprises, rend une note finale, gourmande, suave et élégante titrant à plus de 29 degrés. Vendu en édition limitée, le punch fraise nécessite l’apport de fraises de Touraine, sélectionnées à maturité et cueillies à la main. Avec sa teinte grenat soutenue, son onctuosité et son fruité délicat cette boisson de l’été titre à 29 degrés. Commercialisé depuis juin dernier, le punch fruits de la passion est une potion élaborée à partir de Maracujas de la Martinique. Avec son goût fruité et acidulé, le Maracuja apporte une fraicheur aromatique surprenante titrant à 34 degrés. A ces 5 Potions Créoles s’ajouteront, tout prochainement, deux autres. Disponibles à partir du mois d’août prochain le punch duo de citrons (jaune et vert) et celui à la cacahuète viendront compléter une gamme déjà diversifiée et combler encore plus nos papilles gustatives. ...