Depuis l’enfance, François Birot et Hugues de Chaumont, cofondateurs de GoSense, vouaient une passion démesurée pour le son et les nouvelles technologies. Tous les deux ont rêvé d’en faire leur métier et de faire quelque chose qui ait un « impact positif » pour la société. Plus tard, leur empathie envers le monde du handicap les a conduits à imaginer une manière d’aider les malvoyants. En mettant leurs compétences respectives en commun, ils ont comme leitmotiv de répondre aux besoins essentiels des personnes déficientes visuelles en termes de sécurité, d’orientation et de localisation. C’est en 2015, à l’issue de 5 ans de travail acharné, de brainstormings successifs et de près de 400 expériences sur le terrain que GoSense a vu le jour. Une belle opportunité pour ces enfants terribles de la technologie de réaliser leur rêve. Et depuis, l’aventure continue…

Une jeune start-up au potentiel très prometteur, avec le son comme centre de processus d’innovation

Travaillant principalement sur l’environnement sonore, GoSense mise sur la capacité naturelle humaine à repérer les sons dans l'espace. C’est là qu’entre en jeu la réalité augmentée sonore. Le principe est simple : substituer l’acuité visuelle qui fait défaut aux personnes malvoyantes par celle de l’ouïe à l’aide de capteurs 3D capables de produire des sons spatialisés. Afin de déterminer les besoins réels d’un déplacement à l’aveugle, des mises en situation ainsi qu’une co-conception avec des personnes malvoyantes et des personnes aveugles ont été mises en place. Très vite, le potentiel du projet a réussi à mobiliser des partenariats conséquents tels que celui avec le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) à Grenoble. Leur démarche terrain et plus largement leur démarche de design pour concevoir un produit centré sur l’utilisateur, n’est pas non plus passée inaperçue auprès de l’Agence pour la Promotion de la Création Industrielle (APCI) qui a décoré GoSense de l’étoile 2018 du design.

GoSense : la vidéo

3 produits pour 3 besoins

Trouver une solution pour aider les personnes en situation de cécité à se déplacer d’une façon plus autonome et sécurisée semble un pari osé. Mais c’était sans compter sur la détermination et l’audace de ces férus de la technologie à la démarche engagée.

3 accessoires complémentaires viennent ainsi émanciper les personnes déficientes visuelles à travers Rango, Airdrives et Wizigo. « Grâce à eux, les déficients visuels ont connaissance de l’endroit où ils se trouvent et de ce qu’ils ont autour d’eux », précise Hugues de Chaumont.                  

GoSense propose Rango, décrit comme « le bouclier virtuel intelligent ». À disposer sur tout type de canne blanche, Rango répond au besoin de sécurité des personnes aveugles en émettant un son 3D en lieu et place de l’obstacle sur le parcours de l’utilisateur (devant, en haut ou en bas, à droite ou à gauche). Ainsi à chaque danger détecté, l’utilisateur entend un retour sonore qui lui permet de localiser précisément le danger. L'utilisateur déficient visuel détecte donc facilement le son émis dans l'espace, et n'a plus qu'à le contourner pour éviter l'obstacle. On parle donc bien de réalité augmentée sonore. L’innovation de GoSense permet ainsi de rendre sonore les chemins ou obstacles qui par nature n’émettent pas de son, afin de les rendre perceptibles et accessibles aux personnes déficientes visuelles. C'est grâce aux écouteurs Airdrives que l'utilisateur peut entendre les sons tout en restant alerte à son environnement…

Avec l’application Wizigo, un GPS communau-taire, l’utilisateur déficient visuel est capable de se déplacer grâce à une grammaire sonore 3D constituée de 3 sons. L’utilisateur peut donc suivre sereinement et facilement une direction uniquement en suivant des sons. De plus, lors de son parcours, il peut être alerté de la présence de magasins ou tout autre point d’intérêt, mais aussi de la présence de passages piéton ou des zones de dangers comme des travaux. Ces informations partagées par la communauté des « wizigoths » sont ensuite synchronisées  en temps réel.

Cette application est associée à la plateforme web interactive myWizigo.com. GoSense parle d’accessibilité participative et « comment prêter ses yeux pour aider les utilisateurs déficients visuels ». Le principe est simple, sur une carte type « google street » après avoir sélectionné une adresse, vous pouvez en seulement quelques clics déposer des balises sonores virtuelles (modélisées ensuite à l'utilisateur comme des points GPS « sonores »). Un clic c'est une balise posée. Et c'est grâce à un ensemble de balises qu'un trajet sonore est créé puis partagé à la communauté des « Wizigoths ». Essayez, ça marche dans le monde entier : votre aide, vos yeux, leur mobilité !!

Airdrives quant à eux sont les piliers de la réalité augmentée sonore que permettent les produits GoSense. Ce sont des écouteurs extra auriculaires qui, couplés avec le smartphone de l'utilisateur, délivrent les retours sonores en 3 dimensions, et cela sans couper l'utilisateur de son environnement sonore. N’étant pas complètement collés aux oreilles, ils ne fatiguent pas ces dernières et n’abîment pas les tympans. Leur fonctionnalité se complète ainsi avec Rango et Wizigo. D’une grande utilité pour les personnes déficientes visuelles, ce sont des appareils multi usages qui permettent aussi d’écouter de la musique ou son téléphone tout en restant vigilant sur son environnement. Ils conviennent tout aussi bien aux malvoyants qu’aux personnes voyan-tes, notamment aux joggeurs qui souhaitent écouter de la musique tout en restant alertes à leur environnement.

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.