pixel-facebook
logo-flash-matin
arriere-plan-une-gastronomie

Découvrez nos bonnes adresses
de restaurants près de chez vous...

TOP 50 DES MEILLEURES RESTAURANTS PAR RÉGION


Sur votre région, sur votre ville, découvrez les bonnes adresses où diner.
Restaurants gastronomiques étoilés référencés Michelin, Gault & Millau ou labellisés Maîtres-Restaurants, Collège culinaire de France... Trouvez près de chez-vous les bonnes tables, les meilleurs chefs et les bons plans de restaurants. Bon appétit avec le Top 50 des meilleurs restaurants sur votre région et sur votre ville.

Le guide des meilleurs restaurants sur votre ville et votre région

vue-aerienne-de-l-hotel-viva-wyndham-v-samana
21 personnes aiment
Santo Domingo
Viva Wyndham V Samana
2,400.95 Km
2,400.95 Km
Hôtel Viva Wyndham V Samana :
vivre un séjour exotique de rêves
le-viva-wyndham-v-heavens-a-cote-du-golf-de-playa-dorada-un-coin-de-paradis
20 personnes aiment
Santo Domingo
Viva Wyndham Resorts
2,400.95 Km
2,400.95 Km
Viva Wyndham Resorts : une évasion idyllique au cœur des Caraïbes
un-interieur-resolument-design-et-moderne
21 personnes aiment
Plouider
La Table de La Butte
5,737.76 Km
5,737.76 Km
Ticket moyen
52 €
La Butte : le rendez-vous des épicuriens
Vue aérienne Hôtel-Restaurant du Manoir du Kerhuel à Plonéour-Lanvern prés de Quimper accueil chaleureux lieu événements séminaire d'entreprise, mariage, fête
23 personnes aiment
Plonéour-Lanvern
Manoir de Kerhuel
5,767.54 Km
5,767.54 Km
Ticket moyen
30 €
Manoir du Kerhuel : tout pour le plaisir
Villa tri men
19 personnes aiment
Combrit
Villa Tri Men
5,776.79 Km
5,776.79 Km
Formule
à partir de
18 €
RÉSERVEZ
Laissez-vous surprendre par la cuisine savoureuse du restaurant de la Villa Tri Men.
restaurant-villa-tri-men-a-sainte-marine
20 personnes aiment
Sainte-Marine
Villa Tri Men
5,776.80 Km
5,776.80 Km
Formule
à partir de
50 €
RÉSERVEZ
Les trois rochers : une pause gourmande à Sainte-Marine
Restaurant belle vue
24 personnes aiment
Fouesnant
Restaurant Belle Vue
5,785.45 Km
5,785.45 Km
Formule
à partir de
14 €
RÉSERVEZ
Le restaurant de l’hôtel Belle Vue vous offre une cuisine savoureuse et inventive.
23 personnes aiment
CARHAIX PLOUGUER
CREPERIE TY GWECHALL
5,800.32 Km
5,800.32 Km
Ticket moyen
15 €
Crêperie Ty Gwechall : au royaume des crêpes faites maison
composition-dessert-du-restaurant-ar-men-du-a-nevez-cuisine-etoilee-reconnue-au-guide-michelin
25 personnes aiment
Névez
Ar men du
5,802.33 Km
5,802.33 Km
Ticket moyen
67 €
Ar Men Du :
les valeurs sûres d'une cuisine de tradition
creperie-bretonne
25 personnes aiment
Paimpol
Ty Krampouz
5,818.85 Km
5,818.85 Km
Crêperie Morel Ty Krampouz : les délicieuses crêpes bretonnes à l'honneur
restaurant-via-costa-a-etables-sur-mer
22 personnes aiment
Étables-sur-Mer
Le Via Costa
5,838.99 Km
5,838.99 Km
Formule
à partir de
14 €
RÉSERVEZ
Via Costa : la Dolce Vita sur les côtes bretonnes
restaurant-robic-a-pontivy
21 personnes aiment
Pontivy
Restaurant Robic
5,850.66 Km
5,850.66 Km
Ticket moyen
20 €
Restaurant Robic :
une cuisine du terroir
restaurant-atlantique-a-quiberon
20 personnes aiment
Quiberon
Restaurant l'Atlantique
5,862.97 Km
5,862.97 Km
Ticket moyen
25 €
L'Atlantique : repas gastronomique dans une ambiance jazzy
gastronomie-saveur-et-plaisir-des-papilles-au-restaurant-terre-mer-a-auray-dans-le-morbihan-premiere-etoile-au-guide-michelin
27 personnes aiment
Auray
Restaurant Terre Mer
5,864.44 Km
5,864.44 Km
Formule
à partir de
7 €
RÉSERVEZ
Restaurant Terre Mer :
la subtilité et la perfection dans l'assiette
Restaurant le gavrinis
25 personnes aiment
Badens
Restaurant Le Gavrinis
5,872.07 Km
5,872.07 Km
Ticket moyen
42 €
Le Gavrinis : un havre de paix à la cuisine audacieuse
restaurant-cote-patio-a-vannes
23 personnes aiment
Vannes
Côté Patio
5,880.12 Km
5,880.12 Km
Ticket moyen
26 €
Côté Patio : un cadre contemporain, une cuisine créative
restaurant-saveurs-de-l-inde-a-vannes-cuisine-gastronomique-indienne-poulet-ou-agneau-curry-tikka-masala-korma
26 personnes aiment
Vannes
Saveurs de l'Inde
5,880.51 Km
5,880.51 Km
Ticket moyen
20 €
un authentique restaurant indien venu d'ailleurs
restaurant-rive-gauche-a-vannes
23 personnes aiment
Vannes
Yobo (Restraurant Rive Gauche)
5,880.78 Km
5,880.78 Km
Ticket moyen
52 €
Rive gauche : une cuisine libre et précurseur
nicolas-bourdon-aux-manettes
19 personnes aiment
Saint-Malo
Restaurant Le Coude à Coude
5,896.21 Km
5,896.21 Km
Ticket moyen
25 €
Le Coude à Coude : le plaisir d'une table conviviale
gaelle-a-decouverte-des-bieres-artisanales
20 personnes aiment
Gaël
Brasserie La Gaëlle
5,900.03 Km
5,900.03 Km
Micro-brasserie La Gaëlle : la bière du pays de Brocéliande
restaurant-breizh-cafe-a-cancale
24 personnes aiment
Cancale
Breizh Café
5,905.41 Km
5,905.41 Km
Formule
à partir de
48 €
RÉSERVEZ
Breizh Café : la Bretagne, en passant par le Japon et Paris
restaurant-bistrot-des-sarments
21 personnes aiment
La Turballe
Le Bistrot des Sarments
5,909.87 Km
5,909.87 Km
Ticket moyen
35 €
Le Bistrot des Sarments : une cuisine locale à La Turballe
restaurant-vieille-forge-a-mesquer
22 personnes aiment
Mesquer
La Vieille Forge
5,911.52 Km
5,911.52 Km
Ticket moyen
35 €
La Vieille Forge : là où les assiettes prennent forme
restaurant-vieux-logis-a-guerande
21 personnes aiment
Guérande
Le Vieux Logis
5,916.43 Km
5,916.43 Km
Ticket moyen
30 €
Le vieux logis :
cuisine au feu de bois
restaurant-l-embarcadere
Restaurant L'embarcadère
18 Boulevard Thalassa
22700 Perros-guirec
5,789.00 Km
chez-matty-et-matto
Restaurant Chez Matty Et Matto
12 Rue Port
29930 Pont aven
5,803.51 Km
restaurant-la-cote
Restaurant La Côte
Impasse Parc-er-Forn
56340 Carnac
5,861.21 Km
la-fermette
Restaurant La Fermette
L'hôpital
22550 Matignon
5,879.84 Km
restaurant-de-roscanvec
Restaurant De Roscanvec
17 rue des Halles
56000 Vannes
5,880.64 Km
l-antidote
Restaurant L'antidote
41 Rue au Blé
50100 Cherbourg-octeville
5,884.90 Km
restaurant-hotel-didier-meril
Restaurant Hôtel Didier Méril
Place du Général de Gaulle
35800 Dinard
5,892.95 Km
restaurant-les-embruns
Restaurant Les Embruns
120 chaussée du Sillion
35400 Saint malo
5,895.38 Km
restaurant-de-la-lande
Restaurant De La Lande
24 Rue Tanguiers
50430 Lessay
5,907.07 Km
restaurant-les-quatre-salines
Restaurant Les Quatre Salines
3 rue 4 Salines
35610 Roz-sur-couesnon
5,926.39 Km
chateau-d-apigne
Restaurant Château D’apigné
château d'apigné
35650 Le rheu
5,933.59 Km
la-part-de-l-oiseau-mouche
Restaurant La Part De L'oiseau Mouche
27 Boulevard Verdun
35000 Rennes
5,937.67 Km
restaurant-la-fontaine-aux-perles
Restaurant La Fontaine Aux Perles
96 rue de la Poterie
35200 Rennes
5,941.93 Km
restaurant-le-qg
Restaurant Le Qg
2 Quai Garcie Ferrande
85800 Saint-gilles-croix-de-vie
5,976.30 Km
restaurant-la-tablee
Restaurant La Tablée
6, rue Santeuil
44000 nantes
5,982.32 Km
restaurant-logis-auberge-de-moricq
Restaurant Logis Auberge De Moricq
6 Rue avenir ZC la Dugeonnière II
85750 Angles
6,026.99 Km
restaurant-auberge-de-saint-pierre
Restaurant Auberge De Saint-pierre
28 Rue Sait-Pierre
79700 Saint-pierre des echaubrognes
6,048.92 Km
restaurant-le-thiers-temps
Restaurant Le Thiers Temps
26 Rue Thiers
17000 La rochelle
6,054.38 Km
restaurant-chez-mimi
Restaurant Chez Mimi
90 Rue Accary
62164 Audresselles
6,055.56 Km
restaurant-des-plantes
Restaurant Des Plantes
54 Avenue Angers
49430 Durtal
6,056.52 Km
restaurant-le-relais-d-horbe
Restaurant Le Relais D'horbe
Lieu-dit Grande place
61360 La perrière
6,074.50 Km
auberge-le-chata
Restaurant Auberge Le Chata
9 Rue Traversière
17110 Saint-georges-de-didonne
6,089.31 Km
restaurant-le-sweet
Restaurant Le Sweet
2 Bis Quai de la Citadelle
59140 Dunkerque
6,098.29 Km
restaurant-il-gusto
Restaurant Il Gusto
43 Rue de la Mairie
59229 Téteghem
6,103.67 Km
restaurant-vincent-cuisinier-de-campagne
Restaurant Vincent Cuisinier De Campagne
19 rue de la galotière
37140 Ingrandes-de-touraine
6,107.64 Km
restaurant-29
Restaurant 29
9 Place Blair
17100 Saintes
6,108.64 Km

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Domaine d’Ognoas : eaux de vie de Gascogne

Le Domaine d’Ognoas est une propriété publique gérée par le Département des Landes couvrant près de 650 hectares. Il englobe le vignoble de 50 hectares destiné à la production de son eau-de-vie. Il inclut également plusieurs bâtiments et espaces verts qui font partie intégrante du patrimoine historique de la région landaise, à savoir la Seigneurie d’Ognoas, la Maison Forte de Tampouy, l’alambic bicentenaire, le Moulin de la Gaube et ses métairies, le chai antique et le chai des anges, les champs céréaliers et finalement la forêt de 300 hectares et quelques plans d’eau. « Notre essence-même, la raison de notre existence est d’être un musée vivant, une vitrine du terroir landais et du Bas-Armagnac landais » explique Myriam Biarnes, agent d’accueil relations publiques et promotion commerciale. Une histoire datant du Moyen Âge Depuis ses débuts au XIIe siècle, le Domaine d’Ognoas est passé tour à tour aux mains de seigneurs féodaux, de bourgeois, de l’Eglise puis finalement de l’Etat. Propriété de la famille Bosquet pendant des siècles, il est racheté en 1770 par la famille bourgeoise Lormand. En 1847, le dernier de cette famille, Jacques Taurin, n’ayant pas eu de descendance, lègue le domaine à l’Evêché d’Aire-sur-Adour. La loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 transfère ensuite la propriété à l’administration. Actuellement, le domaine est administré par le Conseil départemental des Landes. Des eaux-de-vie prestigieuses Le vignoble du Domaine d’Ognoas se consacre à la production de son eau-de-vie d’Armagnac essentiellement mais propose aussi du floc rouge et blanc. L’eau-de-vie est vinifiée, distillée et élevée en futs de chêne au sein même du domaine. Les boissons alcooliques ainsi obtenues sont ensuite classées selon le temps passé dans les futs : VSOP pour ceux âgés entre 4 et 6 ans, XO Hors d’âge pour les armagnacs millésimés entre 10 et 19 ans et XO Premium pour ceux qui ont plus de 20 ans. Les eaux-de-vies en AOC Armagnac élaborées par le Domaine d’Ognoas sont de véritables références et ont été récompensées à de multiples reprises lors de concours agricoles. « Nos Armagnacs millésimés ont eu trois médailles d’Or au Concours Agricole de Paris 2015 » raconte avec fierté Gérard Guignot, responsable au sein du Département des Landes. Preuve de cette qualité, les millésimes du domaine sont servis auprès de certaines tables étoilées comme « Le Relais de la Poste » dans les Landes, « La Grande Maison » à Bordeaux, ou encore « Le Patio » à Arcachon. Des visites pédagogiques La totalité du Domaine d’Ognoas, depuis la forêt jusqu’à ses bâtiments, est entièrement ouvert au public. « Pour le cas du vignoble plus particulièrement, nous proposons des visites guidées essentiellement, qui concernent la visite de nos chais, avec une approche pédagogique du domaine et de l’AOC Armagnac.  Nous y expliquons les méthodes de production et de vieillissement de l’Armagnac. Cette activité est toujours suivie d’une dégustation, le tout gratuitement » spécifie Myriam. En outre, des chemins de randonnée et des voies vertes sillonnent tout le domaine, en passant notamment par les rives du Midou pour les passionnés de nature. Quant aux amateurs de pêche, ils seront entièrement comblés avec les quatre étangs pittoresques du canton de Villeneuve-de-Marsan et celui de la Gaube. ...

Un Team Building « Cuisine » à Paris

La gastronomie, de la cuisine à l’œnologie en passant par la pâtisserie, cet ambassadeur de l’art de vivre, se découvre chez le Foodist au gré de cours prodigués par une équipe de professionnels alliant savoir-faire et savoir-être.  Tous les jours, sommeliers, chefs et pâtissiers partagent leur passion avec les visiteurs de passage à Paris, en anglais.  Mais ils partagent cette passion également avec les entreprises dont les membres sont conviés dans cette enseigne à l’occasion de team-building culinaires à Paris. La gastronomie, parfaite pour fédérer les équipes Une cuisine est un lieu parfait pour fédérer une équipe et créer de bons souvenirs : derrière un objectif commun, l’équipe collabore pour préparer un repas entre la pression de délivrer un résultat le meilleur possible, et bien sûr ceci implique la nécessaire collaboration entre les participants  Un vrai projet !  Mais après l’effort viendra peut-être un autre réconfort, et pourquoi pas pour ce faire, une animation œnologique ?  Cette animation, conduite par un sommelier œnologue sera l’occasion de découvrir les histoires cachées derrière chaque bouteille, d’aller à la rencontre du vigneron et de son vignoble au travers de ses cuvées, et de réussir les accords mets et vins. Ici, surprise et convivialité caractérisent chaque instant… Enfin, vous trouverez également des cours de pâtisserie sauront souder vos équipes autour de délices sucrés élaborés ensemble. Autant de formules pour remercier, fédérer ou féliciter vos collaborateurs de la manière la plus gourmande possible. Une animation œnologique unique pendant votre repas Jugez plutôt : après votre atelier cuisine, il sera temps de passer à table.  C’est alors que le sommelier-œnologue vous accueillera avec un verre apéritif et vous initiera à la dégustation à l'aveugle avec quatre sens : la vue, l’odorat, le palais, et même le toucher!  Non seulement c’est bluffant, mais en plus, ceci est fait avec de l'humour.  Le Sommelier vous présentera ensuite un vins différent pour chaque plat , chaque vin étant choisi pour le meilleur accord.  Sur chaque vin, il partage des histoires très mémorables – que vous serez probablement ravi de partager avec vos amis après cette initiation.  Et il partage également sans retenue ses vrais trucs de professionnel pour reconnaitre l'origine d'un vin français sans l'étiquette.  C’est surprenant, et une belle addition à votre team-building culinaires à Paris.  Et puis vous jouerez à des jeux type quizz gastronomique et jeu des arômes, pour stimuler cerveau droit et cerveau gauche.  Tout cela se termine dans la bonne humeur avec une belle surprise et du Champagne, bien sûr. Un cadre chaleureux et tout en finesse L’écrin dans lequel Le Foodist partage sa passion pour la gastronomie est décoré avec simplicité et finesse.  On s’y sent tout de suite bien, un peu comme à la maison.  Car même si la cuisine y est une cuisine professionnelle tout est fait pour s’y sentir à l’aise.  C’est dans ce cadre que le Foodist souhaite faire découvrir et partager cet art gastronomique au travers de programmes fondés sur la surprise, l’humour et la participation. Cours de pâtisserie, de cuisine ou animations œnologiques sont ici la promesse d’instants conviviaux, de moments uniques à savourer autour d’une ou deux larges tables composées des réalisations de chaque participant.  Votre expérience unique de team-building culinaires à Paris dans ce cadre très particulier, sera une belle empreinte à laisser dans les annales culinaires. ...

La Forge de Laguiole :
30 ans au service du couteau bicentenaire

Créée en 1987, la manufacture Forge de Laguiole résulte d’un projet de passionnés qui a depuis relancé la production de son célèbre couteau, connu et reconnu depuis 1829. Toutes les étapes de fabrication sont à nouveau réalisées sur son lieu d’origine : Laguiole (se prononce « laïole »), village aveyronnais de 1200 habitants.  Le design de l’établissement est confié à Philippe Starck qui traduit parfaitement la philosophie de l’entreprise : l’alliance de la création et de la tradition. Une architecture de verre et d’aluminium d’où s’élance une lame de 18 mètres de haut, symbole de l’activité et du dynamisme de l’entreprise. Une production entièrement maitrisée Chaque couteau laguiole demande plusieurs heures, voire plusieurs jours de fabrication. La qualité de sa finition, la résistance de sa lame et de son ressort, l'épaisseur de ses mitres et platines, ainsi que la précision de son ajustage sont les éléments qui contribuent à sa durée de vie.  La manufacture intègre toutes ces étapes de fabrication. Elle forge et trempe les lames sur le site de Laguiole. Le dessin de chaque couteau doit respecter le profil général déterminé par les couteliers du XIXème siècle ; la ligne des couteaux de la Forge de Laguiole inspire aujourd’hui de nombreux designers. Plusieurs types d’aciers forgés sont proposés pour satisfaire les amateurs de modèles traditionnels comme ceux de couteaux modernes. L’acier au carbone est le plus ancien. Apprécié des collectionneurs, il possède un fil irréprochable et « vit » en s’usant et changeant de couleur. Le nouvel acier T12 est, pour sa part, inaltérable, il conserve son éclat et son tranchant au fil des ans. Un savoir-faire unique Une centaine de salariés hautement qualifiés opère, chacun selon sa spécialité. C'est un véritable voyage dans le temps que propose Forge de Laguiole, pas de course inutile à la technologie, ni de cadences infernales. Ici, on travaille à l'ancienne, selon des techniques éprouvées. C'est le lieu du toucher, de l'odeur des matières, de l'œil qui guide le travail millimétré des mains, des bruissements des frottes en lin ou du choc des rivets.  Fabriquer un couteau pliant ou un couteau de table laguiole comprend de nombreuses étapes essentielles telles que l'estampage, la découpe, l'ébavurage, le blanchissage, le guillochage, le perçage, le façonnage, le détourage, le polissage et le lustrage… Assembler un couteau réclame entre 40 à 180 opérations.  Toutes sont réalisées sur place. A commencer par les lames dont les aciers différents sont forgés trempés et finissent par se parer de toutes les variantes du rouge. Ici, on aime à dire que le Laguiole épouse le rouge-cerise, sa robe favorite. Celle-ci suivra ensuite le même circuit, le même rite. Elle croisera dans les couloirs ou dans les bacs les manches sculptés dans d'innombrables matières. Elle sera frappée du précieux logo, elle se dévoilera, sertie du ressort guilloché et la célèbre abeille lui sera apposée...  Les mains du coutelier et les matériaux utilisés font de chaque couteau une pièce unique. Qu’il s’agisse de pliants aux manches façonnés en corne, en bois, en aluminium, en os ou en carbone, avec une lame de 7 à 21 cm, un tire-bouchon et un poinçon ou des couteaux de table : Tout se passe à l'œil, au jugé, au ressenti, au touché. Fabriquer un vrai couteau Laguiole est un processus complexe qui témoigne d'un authentique savoir-faire, c’est celui-ci qui fait la renommée de La Forge de Laguiole à travers le monde.  ...

Calvados Pierre Huet : cidres et calvados dans la plus pure tradition normande

Situé en Normandie sur la route du cidre, au cœur du pays d’Auge, le domaine familial Pierre Huet se compose de 30 hectares de vergers hautes et basses tiges, sur lesquels on compte plus de 25 variétés de pommes à cidre. Grâce à un terroir naturellement propice à la production de pommes, le domaine Pierre Huet produit et commercialise dans le monde, selon des critères très stricts, quatre des six Appellations d’origine contrôlée (AOC) cidricoles normandes : - Calvados pays d’Auge - Calvados - Pommeau de Normandie - Cidre pays d’Auge Des cidres et des calvados authentiques… Au sein de cette production, la fabrication des cidres et des calvados constitue un savoir-faire inestimable, transmis de génération en génération depuis plus d’un siècle. En conjuguant tradition et innovation, la famille Huet a ainsi pu acquérir une grande notoriété par la commercialisation de son précieux breuvage : le calvados. Elle est passée maître dans l’art des assemblages subtils et délicats. Cette pratique, fruit d’une longue expérience, consiste à assembler des eaux-de-vie de maturité et d’âges différents pour obtenir une qualité constante. …et d’autres produits issus de pommes ou de poires Vous pouvez choisir un poiré demi-sec, un cidre de poires, qui se marie à merveille avec les desserts aux fruits. Pour l’apéritif ou pour accompagner un foie gras, optez pour le pommeau vieilli en fûts de chêne. Le Domaine Pierre Huet propose également de la crème de calvados, de la crème de pomme verte, de la liqueur de poires au calvados, du jus de pommes, ou encore du vinaigre de cidre ou de poiré. Visite du domaine Le domaine Pierre Huet ouvre ses caves à la visite tout au long de l’année. Grâce à votre guide, vous découvrirez l’élaboration du calvados depuis la pomme jusqu’au produit fini. En 2010, un nouvel espace d’accueil comprenant boutique et distillerie a été construit sur le Domaine. Les alambics chauffés aux copeaux de bois y ont une place primordiale, dans une optique de développement durable et d’économie d’énergie. Cet espace a été totalement pensé pour une production plus raisonnée. Une distillerie innovante et unique en Normandie ! Le Domaine vend environ 60 % de sa production en direct à la propriété, 25 % à l’export dans de nombreux pays comme la Belgique, l’Allemagne ou l’Autriche ou encore les États-Unis et le Japon. ...

Domaine Romain Jambon :
l’excellence d’un Brouilly riche et suave

Viticulteur de formation, Romain Jambon reprend à l’âge de 24 ans les rênes d’un domaine viticole pour lequel il a été prestataire de services. Connaissant la qualité des cépages de Brouilly, ce passionné de vin a succombé au charme des roches bleues qui font toute la particularité du terroir. C’est donc en 2010 qu’il baptise l’exploitation par son nom et commence à produire ses propres nectars en AOC Brouilly et en AOC Beaujolais-Villages. Des sols d’exception pour de bons vins Le domaine viticole est érigé sur un ancien volcan, au pied du mont Brouilly. Le sol volcanique sur lequel s’étendent les 10 hectares de vignes est caractérisé par la présence de roches bleues connues sous le nom de diorites. À la suite d’anciennes éruptions volcaniques, la coulée de lave a donné naissance à un sol caillouteux, riche en silice. « Ce composant minéral a l’avantage de donner une sensation de fraicheur sur les vins », explique le propriétaire. Amoureux de sa terre, ce viticulteur est soucieux de préserver la faune et la flore. Il a donc décidé de se lancer le défi de se convertir dans l’agriculture biologique. Ce processus reste un travail de longue haleine. Romain Jambon espère toutefois pouvoir concrétiser son projet d’ici à 3 ans. « Pour moi, la biodiversité a une importance capitale, c’est pourquoi je lutte en faveur d’une viticulture raisonnée », déclare-t-il. Des cuvées emblématiques Sans hésiter, Romain Jambon qualifie la cuvée « Les Éronnes » comme étant la plus représentative de la maison. Le viticulteur révèle que ce nectar est préparé uniquement en cuve. « Le fût apporte l’intérêt d’oxygéner le vin. Mais l’inconvénient est qu’il donne le gout de bois au vin, ce qui masque, selon moi, les saveurs que l’on veut faire ressortir du terroir. » La cuvée se démarque par son aspect rouge vif, issu d’un cépage de gamay noir macéré durant 13 jours. Comme autre cuvée phare de la maison figure « Les Vieux Ceps ». Prenant soin de préserver la fraîcheur des baies, l’équipe de Romain Jambon élabore ce vin à partir de toutes les vieilles vignes du domaine. De là nait un vin grenat foncé, arborant de délicieux arômes de fruits rouges en bouche. La cuvée « La Pointe des Einards », pour sa part, se démarque par sa texture rouge foncée, obtenue par la macération des raisins noirs du fameux « terroir caillouteux » de Brouilly. La dernière gamme développée par l’enseigne est la cuvée « Y », qui est élaborée essentiellement par macération carbonique. Cette technique consiste, entre autres, à conserver la grappe entière durant la vinification. ...

Confrérie Saint-Étienne : pour célébrer la richesse des vins d’Alsace

Depuis le XVIe siècle, ce regroupement de professionnels passionnés par le vin, la plus vieille confrérie vinicole de France, s’attelle à valoriser le patrimoine vinicole de la région alsacienne dans son intégralité. L’authenticité trouve ici son essence au travers de manifestations organisées dans un château emblématique, siège de la confrérie et symbole de l’éternelle renommée des vins d’Alsace. Dédiés aux professionnels, mais accessibles au grand public, ces événements, appelés « chapitres », sont un hommage au savoir-faire ancestral et au talent des viticulteurs qui travaillent d’arrache-pied pour mettre le meilleur du terroir en bouteille. Mis à part ces manifestations séculaires, la confrérie Saint-Étienne organise des événements d’entreprise toujours axés sur la richesse vinicole régionale dont elle est la fière ambassadrice.     L’excellence au service du vin Depuis des siècles, la confrérie s’est donné pour mission de promouvoir le vin d’Alsace en misant sur leur aspect qualitatif. C’est pourquoi un concours, le Sigille des vins d’Alsace, est organisé deux fois par an au cœur de la région, dans le château de la confrérie de Saint-Étienne. « À l’issue de ce concours très exigeant, les vins dégustés à l’aveugle, répondant aux critères de qualité intrinsèque et de typicité, reçoivent une distinction : le Sigille. Tirant ses origines du latin signifiant "sceau", le Sigille est un gage de qualité et d’authenticité pour les vins qui en sont récompensés », nous explique Éric Fargeas, membre de la confrérie. Une fois l’estampille de cette dernière apposée sur la bouteille, le vin vient figurer dans le palmarès de la confrérie et rejoint une œnothèque riche de plus de 60 000 références. Idéale pour immerger ses collaborateurs ou ses clients dans le monde du vin, cette œnothèque, se trouvant dans une cave aménagée dans le château, figure parmi les vestiges intemporels de l’art du vin alsacien, avec des millésimes datant, pour certains, du milieu du XIXe siècle. Mis à part ce concours, les fameux « chapitres » sont l’occasion de découvrir le riche panel de choix que la région a à offrir en matière de vins. Chaque chapitre est une opportunité de découvrir les traditions vinicoles du terroir, mais également celles de la confrérie de Saint-Étienne. Intronisations, animations vinicoles ou dîners de gala y célèbrent les vins du pays. Pour des événements d’entreprise couronnés de succès C’est dans un château datant du XVIe siècle, haut lieu de la viticulture, que votre événement aura lieu, sous les auspices de l’authenticité et du charme alsacien. Les salles et les aménagements de cette bâtisse rustique pourront accueillir des manifestations d’entreprise de toute taille : boutiques éphémères, incentive, séminaires, minisalons, team-building ou réunions d’affaires. « À la pointe de la technologie, avec des salles équipées de wifi et un parc technique innovant, le château vous ouvre ses portes avec un brin de modernité tout en gardant le cachet d’un bâtiment qui date de 1560 », continue Éric Fargeas. Les ateliers ou séminaires autour du vin qui y seront organisés seront suivis d’activités ludiques, à l’instar de séances de tir à l’arc, de ballon captif et bien d’autres encore. Découvrez également les divers ateliers proposés chaque année par la confrérie, pour ne citer que les ateliers d’initiation au vin, ceux dédiés aux accords mets-vin ou ceux intitulés « vins d’Alsace et saveurs de l’Inde », à découvrir… ...

Singha : une bière blonde thaïlandaise

La bière Singha, titrant à 5°, d'alcool, a été créée en 1933. Cette lager est une bière de type pils à fermentation basse, conçue par la brasserie Pathumthani. Fruit d’un procédé de fabrication ancestral, Singha accompagne nombre de touristes et de vacanciers tout au long de leurs voyages et séjours en Thaïlande. Véritable invitation au voyage, son nom, emblème de la bière, évoque l'un des lions légendaires habitant la forêt d'Himanapant. Il est représenté sur la plupart des fresques des temples bouddhistes de Thaïlande. On trouve ce lion dans toutes les cultures asiatiques. Singha, Thaïlande​ : une bière d'exception marquée du sceau royal Fabriquée à partir d’ingrédients de toute première qualité, et brassée exclusivement à partir de malt d’orge, Singha est une bière au goût particulièrement riche et rehaussé de saveurs de houblon. Cette bière est idéale pour accompagner les spécialités culinaires asiatiques, mais également pour une consommation rafraîchissante et festive. La bière Singha dispose du sceau royal marqué sur son col. L’emblème officiel de la famille royale est une distinction très rare en Thaïlande, attribuée à des institutions ou des sociétés au service de la cour royale depuis un certain nombre d’années (en l’occurrence, depuis 1939). Elle souligne l’excellence du produit et la qualité de ses services dans le royaume, et en fait un ambassadeur du pays. C’est la plus haute distinction donnée à une société et un vrai motif de fierté pour la marque. La bière Singha classique est distribuée en France par la société International Beers & Beverages, importateur officiel. Un nouveau format fût de 30 litres fait son apparition en 2017. ...

Au Bassin : un restaurant de terroir 

Au grand plaisir des clients en quête de bonne cuisine, l’ouverture du restaurant Au Bassin à Périgueux est une belle aventure culinaire qui ne fait que commencer. À partir d’une ancienne ambiance de café, l’établissement connait aujourd’hui une affluence différente avec la fréquentation d’une clientèle beaucoup plus exigeante qui y effectue le déplacement dans le but de partager un bon repas en famille ou entre amis. Un nouveau départ Judicieusement placé à la sortie de la voie des stades, le restaurant Au Bassin est, pour la plus grande part, fréquenté par les habitants de Coulounieix-Chamiers et des quartiers environnants, mais aussi par de nombreux groupes sportifs et clubs de loisirs différents. À travers des plats simples cuisinés sur place, la maison attire sympathie grâce à un accueil chaleureux  et particulièrement convivial ainsi qu’une admirable volonté à aller de l’avant. Une cuisine traditionnelle Beaucoup plus qu’un simple restaurant, Au Bassin est surtout une très bonne adresse à la table sympathique très appréciée de tous ceux qui recherchent des recettes d’antan dans leurs assiettes. Les chefs aiment surprendre leurs clients à travers une cuisine entièrement maison et très goûteuse, préparée à base de produits frais, pour leur donner le plaisir de renouer avec la bonne cuisine traditionnelle à qui l'établissement reste fidèle. De la disponibilité à revendre Ouvert six jours sur sept et toute la journée, le restaurant Au Bassin l’est également les jeudis, vendredis et samedis soirs, l’avantage étant de pouvoir s’y rendre sans réserver et d’y trouver facilement une table pour 8 ou 10 personnes. Pour les autres jours, il est plutôt recommandé d’effectuer une réservation. Cette grande disponibilité apporte au lieu, un très grand avantage qui progressivement suit son petit bonhomme de chemin dans un effet très réussi, ce qui vaut à l’établissement, une fréquentation élevée. Un personnel accueillant Constamment à l’écoute des attentes de la clientèle, le restaurant Au Bassin se distingue surtout par le professionnalisme de son personnel. À travers une qualité d’accueil remarquable et un fort sens du service, il déploie tout un art pour répondre au plus près à leurs besoins. C’est un restaurant où on se sent particulièrement bien accueilli et où on a régulièrement envie d’y revenir. ...

Domaine G&G Bouvet, des vins aussi variés que les cépages

Cette exploitation est gérée par Frédéric Garanjoud avec Delphine Garanjoud. Ancien antiquaire pour le premier et directrice financière pour la seconde, ils ont la passion commune du vin, et l’envie de changement de vie les ont conduits à reprendre ce domaine en 2002. De 12 hectares à ses débuts, les associés ont fait passer la superficie totale du vignoble à 35 hectares, qui couvrent quasi tous les grands crus de la région savoyarde, plus particulièrement ceux des contreforts des Vosges. Une grande variété de cépages… Éparpillé sur une soixantaine de parcelles en coteaux, le vignoble du domaine G&G Bouvet présente une grande diversité de cépages. En effet, mis à part les cépages traditionnels comme les chardonnay, gamay, cabernet sauvignon ou encore le pinot noir, tous les cépages exclusifs de l’appellation AOC Vins de Savoie y sont présents tels que le jacquère, la mondeuse, l’altesse ou même le persan, un cépage rare à partir duquel le domaine fabrique sa fameuse bouteille d’« Amariva ». Installées sur un terroir plus que propice à la viticulture, composé d’éboulis calcaire, les vignes du domaine sont cultivées selon une politique culturale assez singulière : « Le domaine est en agriculture raisonnée ++ », note Frédéric Garanjoud. Il fait partie du programme « Ecophyto », qui pousse à réduire les doses d’intrants dans les sols et à bannir tous les pesticides. « D’ici à deux à trois ans, nous envisageons une conversion à l’agriculture biologique pour l’ensemble du domaine », poursuit-il. … pour une grande gamme de vins Au-delà d’être un simple gagne-pain et une passion, l’élaboration de grands vins relève du devoir pour les associés, comme l’explique Frédéric : « On croit en notre appellation (AOC Vins de Savoie), on a des sols et des cépages fabuleux, on se doit de faire des grands vins avec notre terroir. » Ainsi, le domaine propose un large éventail de près de 27 vins différents, classés en trois cuvées différentes. Leur présence sur les tables de plus de 800 restaurants gastronomiques en dit long sur leur qualité. Les « Cuvées Tradition » sont des cuvées monocépages, issues de crus situés sur les villages des alentours de Chambéry. Ce sont des cuvées à consommer jeunes, et marquées par leurs parfums de fruit comme le Blanc « Roussette L’Altesse » ou le Rouge « Mondeuse La Persanne ». Les « Cuvées Prestige » proviennent de sélection parcellaire et d’élevage un peu plus long en futs de chêne ou d’acacia. Ces vins profonds expriment parfaitement l’intensité de leur terroir rude et pourtant si généreux. Avec les trois « Grand Savoie », la plupart de ses vins sont nommés de tous les saints : « Sainte Dominique », « Saint Odilon » et « Saint Antoine » en blanc ; « Sainte Barbe » et « Saint Claude » en rouge. Extrait du meilleur des parcelles dont dispose le domaine, les « Cuvées Exceptionnelles » sont des vins de haute voltige, issus pour la plupart de vieilles vignes. À titre d’exemple, le « Chardonnay Cuvée Frédéric Emmanuel » provient de vignes de 60 à 70 ans. Il est élevé sur lies fines, en barriques neuves, sur 20 à 24 mois. Cette cuvée taillée pour la garde est fruitée et légère, donnant sur des notes de miel, de fruits secs et d’agrumes. Elle est parfaite en accompagnement de Saint-Jacques poêlées ou de fromages à pâte croutée. La « Roussette de Savoie Cru Monterminod » est, quant à elle, très équilibrée, donnant sur de doux parfums floraux et citronnés. À table, elle se déguste avec un cantal jeune ou une belle carpe. ...

Art Mas, le vignoble d’exception de Visan

Art Mas, c’est le vignoble familial de Xavier Combe. Véritable hymne à la biodiversité, les thyms, les romarins, les sauges, les oliviers et autres senteurs colorent le paysage et le parfument d’une fragrance inoubliable. Le viticulteur cultive 11 hectares de vieilles vignes à l’encépagement noble, localisées dans l’aire d’appellation Côtes-du-Rhône Villages Visan.  Sur ce sol argilo-calcaire, les vins, produits biologiquement, s’épanouissent sous le soleil méditerranéen, ce qui donne des breuvages fruités, équilibrés, concentrés, expressifs et d’une étonnante richesse aromatique. « Nous nous distinguons par de très faibles rendements », confie Xavier Combe. « Seulement 25 hl/hectare en moyenne, ce qui permet la parfaite expression d’un terroir unique, souvent qualifié comme l’un des plus beaux de Visan. »  Domaine viticole Art Mas : un terroir d'exception.... Exclusivement récolté à la main, le raisin ne subit aucun traitement par des intrants chimiques. La phytothérapie est adaptée à la vigne en utilisant des principes actifs naturels afin de renforcer la plante. « Nous exécutons des pratiques traditionnelles et des méthodes ancestrales ». Ce respect de la tradition n’empêche pas la modernité et l’originalité. Les étiquettes de la gamme ont été redessinées par le vigneron en 2016.  De quoi se faire et faire plaisir. D’ailleurs, de nombreuses tables étoilées dans toute la France le savent bien : elles ont du vin du Vignoble Art Mas à leur carte. ...

Le Lulli : une belle découverte en plein cœur de Paris

Sur un fond de tonalités végétales, Le Lulli offre une belle luminosité à laquelle vient s’ajouter une grande verrière installée tout au long du restaurant. Transformé en un lieu du chic et du charme avec en plus « un magnifique jardin au jeu de lumières infinies», comme le décrit si bien le chef Jean-Baptiste Orieux, Le Lulli est une véritable œuvre d’art pour qui sait l’apprécier. Constitué à 50 % d’une clientèle d’affaires et à 50 % de « personnes qui recherchent un produit plus élevé qu’un restaurant traditionnel ou qu’une brasserie parisienne », l’établissement est un lieu dédié à la clientèle parisienne, un endroit « où l’on peut passer un bon moment avec un service de qualité 5 étoiles », se félicite-t-on. À 35 ans et après 12 ans d'expérience auprès du chef meilleur ouvrier de France Jean-Yves Leuranguer au Fouquet’s Barriere, Jean Baptiste Orieux a pris la tête des cuisines du grand hôtel du palais royal et de son restaurant le Lulli en juillet 2017. Une cuisine très France avec plusieurs spécialités  Le restaurant Le Lulli offre à sa clientèle « une cuisine savoureuse, préparée avec des produits frais », nous précise-t-on, mais également des spécialités variées tout aussi succulentes les unes que les autres, incluant 4 entrées, 6 plats et 6 desserts. Les formules déjeuner incluent deux plats à 29€ ou trois plats à 38€ avec des propositions appétissantes à chaque semaine. Jean-Baptiste Orieux a imaginé une carte au goût du jour, construite autour de produits locaux choisis pour leurs propriétés et leurs qualités, bio ou encore sans gluten. Il offre ainsi une sélection de plats très raffinés, réalisés avec les meilleurs produits de saison. Bar pané au sésame condiment gingembre, ballotine de foie gras de canard mi-cuit et Granny Smith bio, dos de cabillaud avec chou-fleur façon risotto aux algues et craquant de sarrasin, maigre confit avec bonbon de poireaux, hollan­daise au Gewurztraminer ... En dessert, on se laisse volontiers tenter par le pavlova framboise et sa meringue délicate ou l’opéra café et choco­lat... biscuit croustillant »… Le Lulli, le restaurant du Grand Hôtel du Palais Royal, est RÉCOMPENSÉ POUR LA DEUXIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE EN 2017 PAR LE GUIDE MICHELIN qui lui attribue « L’Assiette MICHELIN ». ...

Champagne Camille Marcel : une harmonie d’élégance et de volupté dans le respect du terroir

Plantées en coteaux, les vignes idéalement exposées bénéficient des qualités d’un sol argilo-calcaire conférant puissance et saveurs typées aux cépages. Les méthodes traditionnelles conjuguées à la modernité révèlent l’authenticité du champagne, valeur véhiculée par cette maison solidement ancrée entre l’Aube et la côte des Bar. Une nature généreuse préservée « Mes grands-parents et mon père Pascal étaient déjà sensibles à l’environnement », nous confie Adeline Bonnet, associée exploitante. Elle perpétue ainsi des gestes salvateurs pour la biodiversité de sa région en « excluant totalement l’usage d'insecticides et d’herbicides depuis maintenant vingt ans, en favorisant un enherbement contrôlé et en ayant pour objectif de fertiliser le sol avec des composts afin de réduire au maximum l’empreinte carbone et préserver l’écosystème ». Des cuvées d’exception expressives du terroir Les vendanges manuelles et la vinification traditionnelle sont autant de gages de qualité pour les cuvées Camille Marcel. Parmi les cuvées phares de la maison, appréciez le Brut de Noirs, un 100 % pinot noir vieilli trois ans en cave et représentant fidèlement le terroir de la côte des Bar. Ses notes fruitées avec un peu de structure en font une « cuvée puissante aromatique mais élégante et ronde, à servir en repas ou avec du fromage du terroir », conseille Adeline. Appréciez également  en cocktail ou en dessert une cuvée spéciale rendant hommage à une ancienne danseuse, courtisane et non moins espionne, Mata Hari. La touche suave et la volupté de ce champagne vous ramènent alors à l’univers envoûtant de cette femme de légende. ...

Domaine des Arches : de bons produits du terroir

Le Domaine des Arches gère son exploitation avec tradition et respect de l’environnement via une agriculture raisonnée. Une belle façon de faire exprimer le terroir. Une production multicolore Les 26 hectares du domaine sont répartis entre les vignes (13 ha), les légumes (6 ha) et les arbres fruitiers (7 ha). Connu pour ses fruits et légumes, la maison produit aussi un Côtes-du-Rhône rouge et de l’huile d’olive en AOP Nyons de qualité. ...

Champagne Vincent Bliard : une qualité inimitable

Issue d’une longue lignée de viticulteurs, la famille Bliard exprime, depuis presque un demi-siècle, son attachement au terroir champenois. Pour cela, elle revendique une culture biologique avec un soin tout particulier apporté au travail du sol. Résultat : des cuvées toutes en finesse et en élégance, dont la qualité fait l’unanimité auprès des fins palais. La culture de la qualité Depuis 1970, la maison travaille sur un vignoble de 4 hectares, tout en veillant à préserver la Nature en adoptant les principes de l’agriculture biologique. « Nous n’utilisons jamais de pesticide, ni de désherbant, ni d’autres produits chimiques de synthèse d'ailleurs », nous indique Vincent Bliard, propriétaire des lieux. Le vignoble comprend les trois cépages rois de la Champagne à dominance de pinot meunier. Récoltant-manipulant, la maison gère l’intégralité de la chaine de production et Vincent Bliard a l’œil à tout. « Je veux la meilleure qualité possible, donc je supervise personnellement toutes les opérations », souligne-t-il. Pour les vendanges, les raisins sont récoltés manuellement quand ils atteignent leur maturité optimale. Le circuit de cueillette est choisi en fonction de trois critères : le cépage, l’âge des vignes et l’exposition. Afin de respecter au mieux les caractéristiques du raisin, la vinification s’effectue sans intervention particulière. Comme on dit, les bons vins se bonifient avec le temps ! Cela tombe bien, car les Bliard se plaisent à laisser les choses s’opérer de manière naturelle. « Les vins sont élevés dans des foudres de chêne durant un an. Cela leur laisse le temps de s’élaborer sans que nous ayons à intervenir pour accélérer le processus. »  Des cuvées exceptionnelles La maison Vincent Bliard élabore principalement trois cuvées : « les trois cépages », qui se déclinent en trois saveurs (carte noire, prestige, excellence), une cuvée Blanc de Blancs et une cuvée de rosé. Afin de mieux faire connaissance avec la maison, « la carte noire » est sans conteste la plus indiquée. Il s’agit d’un champagne premier cru obtenu à partir de l’assemblage de 40 % de pinot noir, de 35 % de pinot meunier et de 25 % de chardonay. D’une couleur jaune doré, cette cuvée se distingue par ses arômes de fleurs, d’agrumes et de pâtisserie. Idéale à l’apéritif ou pour accompagner des plats de poisson comme le filet de turbot au beurre blanc. ...

Distillerie Émile Pernot, plus d’un siècle d’histoire

Aujourd’hui encore, beaucoup ne savent pas ce qu’est exactement l’absinthe. Ce spiritueux, très apprécié pour ses saveurs typées, a su tant bien que mal exister à travers le temps. Sa plante de couleur verte et jaune peut être utilisée à des fins thérapeutiques pour contrer la fatigue, contrer les nausées ou servir de vermifuge. Aujourd’hui, l’absinthe est considérée comme un breuvage tout à fait exceptionnel, à déguster dans des moments spéciaux notamment en apéro… Tout un savoir-faire L’absinthe se déguste selon un rituel bien précis et nécessite l’usage de certains objets : la cuillère à absinthe, qui sert de support au sucre, et la fontaine à absinthe, où l’on verse à petite goutte de l’eau glacée sur le sucre pour un mélange donnant au spiritueux ce goût exceptionnel. Ce spiritueux se déguste de mille et une façons.  Si les puristes la préfèreront nature, d’autres n'hésitent pas à la consommer sous forme de cocktails. Une gamme riche de produits À part l’absinthe qui a fait sa réputation, la maison « Les Fils d’Émile Pernot » propose plusieurs gammes de spiritueux, de liqueurs et eaux-de-vie, comme la liqueur d’absinthe, composée uniquement d’absinthe au goût très original. La Gentiane, eau-de-vie connue pour ses vertus digestives et obtenue grâce à une plante, est une des spécialités de la distillerie. La racine n’est récoltée qu’après cinq années de maturation et constitue également l’un des fleurons de la maison. Un fort attachement aux gestes ancestraux La fabrication de la large gamme de produits chez « Les Fils d’Émile Pernot » s’effectue dans le respect des traditions et des valeurs ancestrales. La distillerie fait partie des rares à encore utiliser des alambics de cuivre vieux de plus d’un siècle permettant la distillation de la fameuse absinthe. Il s’agit des seuls alambics de ce type qui fonctionnent encore dans le monde. Ils donnent leurs qualités aromatiques exceptionnelles aux absinthes fabriquées selon des techniques traditionnelles vieilles d’une centaine d’années. ...

A Taaable : la cuisine traditionnelle du Nord

Lille est une ville chaleureuse et accueillante, et les nombreuses richesses qui l’entourent lui confèrent tout son charme. Outre les innombrables parcs naturels (Jardin Vauban, Parc Matisse, Jardin écologique du Vieux-Lille, Jardin des plantes) , elle est entourée de nombreuses cités voisines sises près de la frontière franco-belge qui valent le détour. C’est dans ce versant nord de la ville que s’est implanté le restaurant A Taaable, un établissement qui surprend les gourmands par sa cuisine d’une rare convivialité. Un restaurateur autodidacte et passionné Ouvert depuis 2011, le restaurant A Taaable est dirigé par François Caudrelier. « J’avais envie d’ouvrir un vrai restaurant, un endroit où l’on fait vraiment de la cuisine et où on a le temps de s’occuper de chacun de ses invités. Un lieu pour partager la passion de la cuisine française avec des produits livrés chaque jour pour garantir la saveur et la qualité des plats concoctés », explique-t-il. Ce grand passionné travaille avec trois cuisiniers expérimentés et passionnés par leur métier. Quant aux ingrédients qu’il utilise, il choisit principalement les produits du terroir. « Je m’associe avec des fournisseurs qui répondent expressément à mes exigences, annonce le Lillois. Rendez-vous A Taaable dans une ambiance décontractée Le restaurant est décoré de manière simple, soignée et classique, tel un compromis entreune auberge et un estaminet. Ici, il suffit de regarder les ardoises accrochées au mur pour découvrir les suggestions du jour.«On ne fait pas de bonne cuisine sans amour des gens »,écrit le maitre des lieux sur ses ardoises géantes. Chaque soir, une ambiance feutrée se révèle.  L’endroit se prête à tous les rendez-vous et à la découverte des saveurs de la région. La terrasse, installée sur l’incontournable rue de Gand, permet aux hôtes de profiter d’un agréable moment gustatif en famille ou entre amis.« Ce cadre, à la fois sobre et moderne, est limité à 34 couverts », fait savoir François Caudrelier. « C’est pour avoir la possibilité de s’occuper de chaque client, de leur faire plaisir, de répondre à leurs besoins mais surtout pour qu’ils reviennent avec le sourire ! » Du fait maison, pour une cuisine gourmande et généreuse Le restaurant propose une cuisine traditionnelle qui suit la saisonnalité. Parmi les spécialités de la maison figurent les pieds de cochon et la queue de bœuf en andouillette. Autre incontournable : le welsh de pirate, qui est un plat gallois, à base de cheddar fondu et servi sur une tranche de pain grillé. Ce plat proposé par A Taaable est considéré comme l’un des meilleurs welshs du Nord-Pas-De-Calais. Outre la carte, l’établissement propose un menu du midi, du lundi au samedi. Cette formule intitulée « Chic et pas cher » présente au choix deux entrées, deux plats et deux desserts. Pour un plat avec une entrée ou un dessert, le prix est de 14,50 € ; la formule complète est de 17 €. Quant à la Formule régionale,à 27 €, le choix est entre trois entrées, quatre plats et quatre desserts. ...

Luxury Wine Experience : une invitation à la découverte de l’art de vivre à la bordelaise

L’oenotourisme à la bordelaise, signé Bernard Magrez, se conjugue avec visites, séjours d’exception et haute gastronomie au sein de Châteaux Grands Crus classés ainsi que dans son  boutique-hôtel 5*. « Grand propriétaire de domaine viticole, avec 42 vignobles dans le monde, cet amoureux du bon vin est animé par le désir de partager sa passion à travers l’hospitalité, la gastronomie, la culture et le vin », nous confie Cécile DAQUIN, Directrice Générale de La Grande Maison Bernard Magrez et Luxury Wine Experience. Un oenotourisme propice au développement des sens L’expérience oenotouristique se vit au sein des trois châteaux : le Château Pape Clément, le Château Fombrauge et le Château La Tour Carnet. Des séjours, des visites de vignobles et de chais, des dégustations de vins et bien entendu, la découverte de ces châteaux sont au programme. D’emblée, le charme néogothique  du Château Pape Clément, Grand Cru Classé de Graves ne laisse personne indifférent. Les plus anciennes vendanges datent ici du XIIIe siècle et les arbres séculaires y trônent fièrement, perdus dans un écrin de verdure. Dans ce joyau de Pessac, hommage au savoir-faire vinicole du pape Clément V, vous serez séduit par l’élégance des chambres et des suites dont les noms rappellent la douce symphonie des 60 ha de vignes murant le château. Toujours dans ce raffinement, le Château Fombrauge, une ancienne chartreuse du XVIIe siècle, perpétue une tradition vinicole authentique vieille de plusieurs siècles.  Son vignoble de 60 ha et datant du XVIe siècle, fait fière figure d’ambassadeur de cet héritage. L’histoire, celle d’un des plus Grands Crus de Saint-Emilion, se raconte dans les suites luxueuses nichées dans le charme intemporel  de ce château d’exception.   Enfin, imprégnez-vous des temps médiévaux figés à jamais au cœur du Château La Tour Carnet, Grand Cru Classé du Haut-Médoc. Deux suites apaisantes, véritables mémoires de l’intime,  font l’esprit de cette forteresse médiévale, « une des plus anciennes propriétés du Médoc » selon les dires de notre interlocutrice. Vin, gastronomie et culture A part les visites et dégustations de vins, Bernard Magrez Luxury Wine Expérience organise des ateliers inédits intitulés B-winemaker. « Le vin de Bordeaux est un vin d’assemblage. Luxury Wine Experience propose alors aux invités d’apprendre à créer leur propre vin en faisant eux-mêmes les assemblages de différents cépages en fonction de leurs goûts. Ils créeront, par la suite, leur bouteille, leur étiquette et repartiront avec leur bouteille de vin personnalisée », nous indique Cécile DAQUIN.   L’immersion au sein de ce nouvel Art de Vivre véhiculé par Bernard Magrez ne sera pas complète sans un passage dans le boutique-hôtel 5* La Grande Maison de Bernard Magrez située en plein cœur de Bordeaux. Propice à une escapade épicurienne, l’hôtel abrite six luxueuses chambres ainsi qu’un restaurant étoilé dirigé par Pierre Gagnaire. Au sein de celui-ci, une cuisine tendre et sincère fidèle à la richesse du terroir est exécutée par cet éminent chef élu homme de l'année 2016 dans la catégorie gastronomie par le magazine international GQ et élu également meilleur chef étoilé du monde par ses pairs en 2015. Pour l’épauler, il fait appel à son équipier de toujours Jean-Denis Lebras. Chaque repas sera sublimé ici par une carte de vins unique au monde enrichie de 259 références et proposant tous les Grands Crus Classés de Bordeaux et assimilés (Bourgeois et Pomerol).   L’expérience peut s’achever au sein de l’Institut Culturel Bernard Magrez situé en face de la Grande Maison de Bernard Magrez. Ayant pour mission de faciliter la création contemporaine à tous, cet espace ouvert en 2011 propose une riche programmation d’expositions d’art contemporain et moderne. Dans une optique d’aider à la production d’œuvres inédites, des artistes en résidence y sont ...

Le "Gout du Large" à Port-en-Bessin-Huppain

Situé dans le département du Calvados, sur le littoral de la Manche, Port-en-Bessin-Huppain est réputé pour son port de pêche. Chaque année, plus de 2000 tonnes de coquilles Saint-Jacques sont ramassées par les 150 marins pêcheurs de la commune. En 2004, Port-en-Bessin-Huppain crée une manifestation autour de la coquille Saint-Jacques baptisée le Gout du Large. Pendant un week-end de novembre, de nombreuses animations sont proposées aux visiteurs. Des animations tout au long du week-end Chaque matin, le retour de pêche est fêté en ouvrant la criée habituellement réservée aux professionnels à tous les visiteurs. Coquilles Saint-Jacques et autres produits de la mer peuvent être achetés pour un moment unique à vivre. Des cours de cuisine ainsi que des démonstrations culinaires vous dévoileront comment mettre la coquille Saint-Jacques à toutes les sauces, pour le plaisir des papilles des grands comme des plus petits. Vous pouvez également profiter de ce week-end pour découvrir le port de pêche grâce aux visites guidées. Au cours de celles-ci, vous en apprendrez plus sur les différentes techniques de pêches. Si vous êtes amateur de beaux gréements, vous pourrez en admirer quelques-uns comme la Jolie Brise. Démonstrations de sauvetage en mer, démonstration de savoir faire des ramendeurs ou comment réparer les filets de pêche, exposition de maquettes de bateaux, conférence sur l'histoire de l'activité portuaire et exposition de peintures viennent compléter les diverses activités présentées pendant le « Gout du Large ». En parallèle, le festival « Musique sous les embruns » Pour que la fête soit parfaite, les spectateurs pourront retrouver une ambiance festive autour de musiciens et de musiques évoquant l’océan et les voyages. ...

Fromage de Langres : le goût unique d’un fromage de terroir

Fromage au lait de vache entier, à la forme unique et au goût authentique, fabriqué dans le respect de traditions ancestrales, le Langres doit sa renaissance dans les années 1950 à quelques fromagers passionnés. Ses origines Connu depuis le XVIIIe siècle, le Langres est évoqué pour la première fois par le prieur des dominicains de Langres. Un siècle plus tard, un livre dédié à la production fromagère le compare au Maroilles et au Livarot. Alors qu'à l’origine il est fabriqué essentiellement pour une consommation familiale et locale, la production de Langres s'élève à près de 1 000 tonnes à la fin du XIXe siècle. Les fromages sont alors expédiés vers Paris, vers l'est de la France, et parfois même vers la Suisse. Cette période florissante voit le développement du Langres jusqu'au début du XXe siècle, avant qu'il ne tombe dans l'oubli et manque de disparaître dans les années 1950. Parce qu'il est un savoir-faire préservé, le Langres a obtenu en 1991 sa reconnaissance en appellation d’origine contrôlée (AOC), puis en 2012, celle d'appellation d’origine protégée (AOP) grâce à la mise en place d'un cahier des charges strict. Un bon fromage artisanal La fabrication du Langres n'a que peu évolué au fil du temps. La première étape de la fabrication est l'emprésurage au cours duquel le lait est mis à cailler. Lorsque le caillé est suffisamment ferme, il est tranché avant d'être mis dans des moules où il s'égouttera pendant environ 24 heures. Démoulés, les fromages sont salés à sec et séchés sur grille. Lors de l'affinage, ils sont frottés avec une solution additionnée ou non de rocou. La fontaine du Langres, cette petite cuvette à son sommet, est sa caractéristique essentielle. Elle est obtenue naturellement, car le fromage n'est jamais retourné au cours des différentes étapes de sa fabrication, mais toujours posé du même côté. Traditionnellement, certains Langres sont affinés au marc de Bourgogne ou de Champagne, versé dans la fontaine. Comment déguster le fromage de Langres ? L'AOP Langres est un fromage à la pâte fine et fondante et à l'odeur de crème. Sa saveur, d'abord fruitée et lactique (goût de yaourt, de crème), devient plus typée avec l'affinage du fromage, mais toujours sans outrance. S'il est avant tout un fromage de plateau, traditionnellement servi en fin de repas, le Langres révèle également toutes ses saveurs en cuisine : chausson de volaille au Langres, profiteroles au Langres, croustillant de Langres… Son association avec un vin de cépage chardonnay est idéale. ...

Le restaurant du Grand Hôtel de la Plage :
un repas gastronomique les pieds dans l'eau

Situé au bord de la plage de Biscarrosse, le restaurant du Grand Hôtel de la Plage accueille les gourmands en quête d’une cuisine savoureuse à déguster dans un cadre idyllique. Située sur la dune, les pieds dans l’eau, la terrasse en pin des Landes offre une vue imprenable sur l’océan Atlantique.  À l’intérieur, une décoration moderne et authentique donne déjà un aperçu de l’allure raffinée de l’endroit. Les couleurs noir et blanc de la salle témoignent de son élégance et de sa simplicité tandis que les chaises en rose poudre apportent une note apaisante. De son côté, le bar en Corian, qui a été moulé sur place, charme par ses courbes arrondies et plans inclinés donnant forme à une cabine de bateau. Pour couronner le tout, l’éclat des lumières qui ont été intelligemment installées à travers la salle sublime l’ensemble. D’une cuisine de bistrot à une cuisine gastronomique Lieu emblématique de la ville de Biscarrosse, le restaurant du Grand Hôtel de la plage propose une cuisine bistronomique, qui combine parfaitement la convivialité d’un bistrot à l’aspect gastronomique de plats haute couture. Au menu comme à la carte, un large choix est proposé pour satisfaire les envies de chaque convive, même celle des plus exigeants. Se trouvant à proximité de la mer, le restaurant invite à vivre une fusion avec la nature marine et propose plusieurs plats à base de fruits de mer et de poissons, comme le navarin de homard et langoustines, le filet de maigre au beurre d’orange, le filet de bar aux poivrons confits ou les Saint-Jacques snackées et la purée d’artichauts aux agrumes. De même pour les huitres, qui proviennent directement du bassin d’Arcachon. Les amateurs de viandes ne sont pas en reste. Une série de succulentes suggestions les attend : pot-au-feu de canard, escalope de ris de veau façon viennoise, magret à la mangue rôtie, côte de veau bouchère à la crème de morilles. Aux fourneaux, Lionel Ménard, le chef, est loin d’être à court d’imagination. En s’inspirant de la cuisine de sa grand-mère maternelle, il réalise une cuisine traditionnelle savoureuse et simple, où les produits locaux sont à l’honneur. Néanmoins, il n’hésite pas à explorer les différentes saveurs du monde pour faire découvrir de nouveaux horizons culinaires aux plus aventuriers. Au gré des saisons, le chef se réinvente et se surpasse pour proposer des plats aussi audacieux qu’authentiques. Pour Lionel Ménard, la qualité est primordiale. Il préfère surtout s’approvisionner auprès des producteurs locaux afin de garantir la fraicheur des produits. En outre, il s’assure que le mariage met et vin soit bien réussi pour chaque plat. Une occasion pour les convives de découvrir la belle collection de vins, locaux et venus d’ailleurs, du restaurant. Par ailleurs, le bar ouvert convie à la dégustation des cocktails exotiques et originaux (Americano, ti-punch, piña colada…) ou des portagayola, qui sont une boisson issue de la macération de vin rouge, rosé ou blanc, de fruits entiers, d’armagnac et de sucre. Un endroit historique Demeure de charme des années 1930, l’hôtel a rouvert ses portes en 2013. Les travaux de rénovation ont apporté une touche de modernisme et d’authenticité à l’établissement sans que celui-ci perde son âme d’antan. En tout, il propose 33 chambres, dont 5 au rez-de-chaussée, 14 au premier étage et 14 au second, réparties en 5 catégories différentes. Chaque chambre éblouit par sa décoration sobre et chic, gardant le ton « noir et blanc » de l’établissement. De plus, les chambres sont toutes orientées vers l’océan et bénéficient soit d’un balcon, soit d’une terrasse pour que les clients profitent pleinement de ce paysage inédit. Et pour que la détente atteigne son paroxysme, l’hôtel met à disposition une grande piscine à débordement (durant l’été), un jacuzzi et un sauna. ...

Champagne Pierre Goulard : des champagnes au caractère gourmand

Ce jeune exploitant s’est installé depuis 2014 au cœur du massif de St Thierry, pour élaborer des champagnes à partager entre amis. Sur ses 5,5 hectares plantés à 40% de Pinot Meunier, 40% de Pinot noir et 20% de Chardonnay, il bichonne ses vignes dans la plus pure tradition champenoise. Il a adopté une démarche respectueuse de l’environnement : pas d’herbicides ni d’insecticides; mise en place de la technique de confusion sexuelle, un procédé naturel de lutte contre les insectes nuisibles, un procédé doux pour la nature. A Trigny, ses parcelles sont exposées plein sud, avec des terres plutôt fines et légères, ce qui donne un maximum de minéralité aux raisins. Sur ses autres parcelles exposées nord-est, les terres sont plus argileuses pour donner des raisins avec plus de rondeur. Ces différences permettront une belle complexité lors de l’assemblage des champagnes. Une cuvée pour chaque occasion Pour l’apéritif ou avec les poissons, dégustez le champagne Pierre Goulard Brut Sélection, un champagne aux fines bulles, dégageant des arômes de fruits jaunes. En été, pour l’apéritif ou le dessert, optez plutôt pour le champagne Rosé Sélection qui vous séduira par sa fraicheur et ses arômes de fruits rouges bien présents. Si vous recherchez un champagne plus raffiné, offrez-vous le Brut Grande Réserve, un champagne bien structuré aux notes de vanille. Il pourra vous accompagner tout au long d’un repas. Quant au champagne de Marzella, un soin tout particulier lui a été apporté par Pierre Goulard. C’est un champagne plus vineux, travaillé à l‘ancienne et vieilli dans des fûts de chêne de Chablis. Sa fermentation est totalement naturelle. Le résultat est un champagne subtil aux arômes de fruits confits et de moka qui peut être savouré à l’apéritif ou au moment des repas. ...

Distillerie O’Baptiste : On reconnaît un lion à sa griffe

Les spiritueux A Valence, dans un petit entrepôt, nous faisons rapidement faire le tour du propriétaire : des alambics, coeur de la fabrication, des bouteilles en stock, prêtes à être vendues, des fûts dans lesquels vieillissent rhum et whisky. Là sont proposés pas mal de spiritueux : de l’Esprit de bière, de l’Esprit de malts, de la vodka quadruple distillation, du rhum blanc et du rhum humble, du whisky 3 ans d’âge (disponible en 2020), du London Dry gin et un apéritif à la mistelle de malts (du moût de malts), nommé Caryopse. Tout est fameux, vous ne vous tromperez pas ! Et il propose déjà un beau panel d’apéritifs et de digestifs, après seulement un an d’existence, il faut le souligner. La fabrication O’Baptiste utilise deux alambics, un de 50 et un de 300 litres. Pour chaque spiritueux qu’il fabrique, il fait deux passes (comprenez deux distillations). Ainsi, après la première macération, il obtient un brouillis, qui est ensuite re-distillé. A l’issu de cette double distillation, l’alcool titre 70 degrés. L’ajout d’eau permet d’obtenir le titrage souhaité, généralement 40 ou 45 degrés. Ses matières premières sont bio, notamment pour l’Esprit de malt qui provient de la malterie coopérative Malteurs Echos qui se situe à une quarantaine de kilomètres de Valence, en Ardèche. Les matières premières sont locales, en particulier pour l’esprit de bière, fabriqué à partir de bières artisanales locales. La seule matière première ne venant pas du Sud-Est est la mélasse de canne à sucre utilisée pour fabriquer le rhum. Elle vient de loin : d’Asie, de Thaïlande pour être précis (l’Asie est l’autre grand producteur mondial de sucre avec l’Amérique latine), mais cette mélasse est bio. Embrassez des inconnus C’est un concept vraiment déroutant : eau de vie de crachoir. Certains trouvent cela amusant, d’autre répugnant mais tous s’accordent à dire que c’est étonnant. O’Baptiste a été contacté par un festival de vins naturel qui se tenait à Paris, pour fabriquer cette eau de vie, et renouveler l’expérience d’un distillateur australien : Peter Bignell de la distillerie Belgrove, avec qui Baptiste a collaboré pour cet esprit. Il n’a pas réfléchi longtemps avant d’accepter. Ainsi, a-t-il récupérer les cuves contenant les vins dégustés puis recrachés par 1300 Parisiens. Et de là est né l’appellation « Embrassez des inconnus ». La distillation étant un processus de purification… il n’y a aucun risque sanitaire. Vous pouvez donc boire ces résidus de festival, titrant 43 degrés, en digestif. Les bouteilles seront prêtes à être vendues d’ici peu ! Les rhums Les rhums sont fabriqués à partir de mélasse de canne à sucre bio. Là où c’est beau et bon, il n’y a pas de colorant, d’additif, de sucre ou quoique ce soit. On est sur du rhum pur, qui a obtenu sa couleur (pour le rhum humble) au travers de son vieillissement. Le rhum blanc est issu d’une double distillation, puis mis en bouteille immédiatement après. Le rhum humble (ambré) a quant à lui vieilli 3 mois en fût d’acacia. Le fût d’acacia permet d’apporter des notes vanillées et caramélisées, ce qui donne un rhum rond et assez doux. Le rhum blanc est, à l’odeur, vanillé et fruité. L’arôme se révèle également fleuri et vanillé. On retrouve également des notes de fruits exotiques. Il y a également quelque chose de boisé. En clair, ce rhum est très riche en goût et s’apprécie vraiment pur. Le rhum Humble a été primé de bronze au Congrès International du rhum de Madrid en mai 2018. L’Esprit de bière Petite dégustation, on trouve un goût très présent de céréales et un peu de levures, en fin de bouche ressent légèrement du chocolat. Mais on ne retrouve pas le goût de la bière pour autant, ce n’est pas de la bière ne vous attendez pas à boire ça, vous seriez déroutés. Au nez, on perçoit un goût de malt. C’est une eau-de-vie donc c&rsqu...

Les Vignerons de Tutiac :
Le savoir-faire au service du terroir 

Créée en 1974, la coopérative des Vignerons de Tutiac est aujourd’hui le premier producteur de vin d’Appellation d’Origine Contrôlée en France et le leader des Côtes de Bordeaux. « Développer notre expertise à tous les niveaux de la filière, de la vigne au verre, afin de pérenniser nos exploitations est au coeur de nos priorités. Nous mettons tout en oeuvre pour garantir à nos vignerons un avenir durable, en développant une viticulture plus respectueuse de l’environnement et économiquement viable. Notre entreprise est aujourd’hui reconnue comme l’une des plus dynamiques de Bordeaux. » Stéphane Héraud, président des Vignerons de Tutiac.   Terroirs Situé en Nord Gironde,  le vignoble des Vignerons de Tutiac s’étale sur 4 000 hectares sur les coteaux qui bordent la rive droite de la Dordogne et de l’estuaire de la Gironde. Sa situation en coteau lui permet de bénéficier d’un ensoleillement optimal pour la bonne maturation du raisin. Au fil des générations, Les Vignerons de Tutiac sont devenus de véritables experts de leurs terroirs, qui s’étendent sur les appellations Bordeaux, Blaye Côtes de Bordeaux et Côtes de Bourg. Chaque parcelle de vigne a été étudiée, ce qui permet de travailler chaque cuvée avec une grande précision. Pour les vins rouges, le cépage majoritaire est le merlot, que l’on assemble souvent avec du cabernet sauvignon, du cabernet franc, du malbec et du petit verdot. Les vins en appellation Blaye Côtes de Bordeaux sont souples, élégants et accessibles dès leur jeunesse. Les vins en appellation Côtes de Bourg sont reconnus pour leur caractère épicé en raison d’une plus grande proportion de malbec dans les assemblages. Les vins blancs, à base de sauvignon, sont très aromatiques avec une belle vivacité.   Un vignoble expérimental Suite à un appel à projet du ministère de l’Agriculture, Les Vignerons de Tutiac ont planté un vignoble expérimental sur une surface de 1 hectare, afin d’expérimenter diverses méthodes pour développer une viticulture respectueuse de l’environnement et économiquement viable. Ils réalisent actuellement des tests sur les cépages résistants et sur des cépages originaires d’autres régions afin de voir comment ils s’adaptent aux terroirs bordelais. Le vignoble ayant été planté en 2014, les premiers essais de vinification auront lieu aux prochaines vendanges. ...

Nouveau Chalet du lac : un restaurant pas comme les autres 

Équipé d’un espace intérieur de 1 500 m2 et d’un espace extérieur de même superficie, le Nouveau Chalet du lac est un lieu d’émotion qui permet de recevoir jusqu’à 2 000 personnes en cocktails et 900 couverts en repas assis et doté de trois terrasses, un parking gratuit ainsi qu'un fumoir.  Rendez-vous sur la piste après diner Conçu et pensé pour le confort et la convivialité, l’établissement s’assimile à une grande maison d’hôtes de campagne, propice aux invitations festives et gourmandes, où décor rétro et décor contemporain sont en parfait accord. Offrant un mélange minutieux d'Italie et de tradition française, ce lieu emblématique comble les fins palais qui, après un bon dîner, peuvent enchaîner sur une pure soirée dansante sur fond de musique généraliste jusqu'au petit matin.  Brunch dominical : un incontournable Le Nouveau Chalet du Lac est une adresse bien connue pour les brunchs dominicaux dans le Bois de Vincennes. Au programme : crêpes, mini-viennoiseries, jus de fruits frais, fromage blanc, thé, café, chocolat et yaourts. Le buffet est également composé de plusieurs plats salés pour ne citer que les œufs brouillés à la truffe, antipasti, fromage, saucisse, thon mariné ou les incontournables burgers. Au dessert, les cheesecakes, gâteaux au chocolat, salades de fruits, verrines de panna cotta ou de tiramisu apportent une touche de douceur. Comme le restaurant ne désemplit jamais, une réservation par téléphone est conseillée. Lieux privatisables à souhait Le Nouveau Chalet du lac est un lieu idéal pour les réceptions en extérieur. Situé en plein cœur du bois de Vincennes et à faible distance du lac, vous avez le choix entre la terrasse Clémentine pour une immersion dans l’écrin de verdure de l’entrée du bois, où parasols et bar de terrasse se prêtent volontiers à un éventuel cocktail privatif ou à un diner d’esprit guinguette, et le terrain attenant au Chalet qui offre un espace totalement modulable. Un moment d’immersion en pleine nature, ouvert sur un espace accueillant d’inventives scénographies en perspective. Figurant parmi les espaces privatisables du Chalet, la véranda d’une capacité d’accueil de 150 personnes en cocktail et de 80 repas assis est idéale pour accueillir une réception conviviale avec vue sur le lac. Faisant office de salle de commission attenante aux deux autres salons, l’espace Véranda s’adapte à la demande à différentes configurations, en journée comme en soirée. ...