pixel-facebook
logo-flash-matin

Coworking : espaces de travail à découvrir sur Paris et en France

Economie
Coworking
La Maison d’Alfred : réinventer l’art de travailler

Située en plein cœur du Boulevard du Général Leclerc à Roubaix, La Maison d’Alfred propose un espace pluriel dédié à la fois au ressourcement, au travail et à la créativité.

domaparis-domiciliation-incontournable-paris
Economie
Implantation-d-entreprises
Domaparis : la domiciliation d’entreprise au cœur du XVIIe arrondissement

Depuis 2012, Domaparis est l’adresse incontournable du XVIIe arrondissement de Paris où établir le siège de son entreprise. Au cœur du prestigieux quartier d’affaires du nord-ouest parisien, à deux pas du futur tribunal de grande instance, la société offre la possibilité à toutes les entreprises de bénéficier d’une belle adresse et propose de nombreux services annexes. De plus,...

Economie
Coworking
Chalon-Coworking : le nouvel espace de travail partagé du centre-ville

On est allé discuter avec Pierre Canthelou, gérant de Chalon-Coworking qui vient d’ouvrir cet espace de travail partagé à Chalon-sur-Saône.

mozaik-coworking-a-paris
Economie
Implantation-d-entreprises
MOZAIK : Où travailler autrement

En plein cœur de Paris dans le quartier de Saint-Lazare, Mozaik propose trois espaces de travail design et chaleureux où chaque coworker trouve son compte. Travailler à temps plein ou à temps partiel, besoin d’une salle de réunion ou d’une salle de conférences, tout est possible chez Mozaik. Venez découvrir, à deux pas des Galeries Lafayette et de l’Opéra Garnier, et donc proch...

Coworking, espaces de travail, domiciliation : nos bonnes adresses

La maison d'alfred
20 personnes aiment
Roubaix
La Maison d'Alfred
La Maison d’Alfred : réinventer l’art de travailler
domaparis-domiciliation-incontournable-paris
22 personnes aiment
Paris
Domaparis
Domaparis : la domiciliation d’entreprise au cœur du XVIIe arrondissement
Chalon coworking
22 personnes aiment
Chalon-sur-Saône
Chalon Coworking
Chalon-Coworking : le nouvel espace de travail partagé du centre-ville
MOZAIK : Où travailler autrement

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Coaching Ways France - Devenir coach, l’expérience d’une vie 

Une école où le « savoir-être » prime le « savoir-faire » Organisme de formation au coaching professionnel bénéficiant d’une large implantation sur l’ensemble de l’hexagone, Coaching Ways France propose à ses élèves des formations à la fois sérieuses et certifiées. Mais alors que d’autres établissements se cantonnent à l’accompagnement des personnes, Coaching Ways France propose à ses élèves d’aller plus loin. « Notre but » précise Arnaud Hélard, Directeur Marketing de Coaching Ways France, « c’est que les personnes qui suivent nos formations acquièrent véritablement une posture de coach. Qu’elles soient en mesure d’incarner cette posture. Car c’est précisément cette approche qui permettra à nos élèves, une fois devenus coachs eux-mêmes, de contribuer à faire évoluer les consciences ». Au-delà d’un « savoir-faire », c’est donc un « savoir-être » que Coaching Ways France entend transmettre.  Une approche centrée sur l’humain Fondé en Belgique - en 2005 - par Max Meulemans, Coaching Ways s’est rapidement exporté en France. Sous l’impulsion conjointe de Caroline Pinguet et de Christian Legrand, plusieurs écoles ont ainsi vu le jour à Lille et à Paris dès 2012. Ont suivi Aix-en-Provence en 2013 puis Bordeaux et Strasbourg en 2015 et enfin Nantes qui accueillera une école Coaching Ways France en 2019. Tous ces établissements ont en commun une même approche, à la fois innovante (car prenant en compte les évolutions structurelles, sociétales et comportementales), globale (appréhendé dans son entièreté, l’individu est contextualisé à son environnement et systématiquement replacé dans son écosystème) et centrée sur l’humain (« savoir-faire » et « savoir-être » sont indissociables). « Notre approche contribue, par le biais des formations que nous proposons, à favoriser un développement durable et vertueux des individus » explique Arnaud Hélard. Car la seule, la vraie clé du succès d’une transformation, c’est l’humain. Et tout au long de leur formation, les apprentis-coachs réaliseront que leurs futurs clients auront déjà en eux, sans même le savoir, les réponses à toutes leurs questions. En effet, à la différence d’un consultant, un coach ne se substituera pas à son client. Car « le meilleur outil dont dispose celui-ci n’est autre que… lui-même ! L’idée, ce n’est pas de fidéliser le client mais plutôt de l’aider à s’autonomiser au maximum. Découvrir que la solution vient de lui pérennisera son évolution et lui (re)donnera confiance en ses capacités ». C’est pour toutes ces raisons que l’enseignement prodigué par Coaching Ways France, en accordant une large part au facteur humain et à l’expérience humaine, constitue une réelle expérience de vie.   Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine À l’image de Montaigne (1533-1592) qui estimait que l’important n’était pas de remplir la tête des étudiants de toutes sortes de connaissances (culturelles, scientifiques, etc.) mais plutôt de les éduquer afin qu’ils soient capables de faire le tri entre les informations qu’ils engrangeaient, Coaching Ways France fait l’emporter la qualité de l’enseignement et des compétences pédagogiques sur le nombre de techniques enseignées. « Lorsqu’ils arrivent, nos nouveaux élèves sont avides de méthodes de coaching, de techniques. Ils sont persuadés qu’un bon coach se doit de connaître le maximum d’outils. Mais c’est davantage la posture qu’ils acquerront progressivement qui comptera que le nombre de techniques qu’ils étudieront. D’une part, parce qu’une fois acquise la posture du coach, l’efficacité des techniques de coaching sera décuplée. D’autre part, parce que ça prend du temps de digérer, d’assimiler et de s’approprier les techniques ...

DEAIF Consulting : spécialiste en Coaching de transition, accompagnement  des transformations,  coaching de réseaux,  coaching interculturel et diversité cognitive

Le cabinet DEAIF Consulting prend racine dans cette terre du Nord, connue pour son esprit d’entreprise et ses grands entrepreneurs bâtisseurs d’une région qui compte plusieurs fleurons centenaires et florissants de l’industrie française. Dans la Métropole lilloise, le cabinet se met au service des entreprises qui rayonnent en France et au-delà des frontières. Le cabinet a d’ailleurs tissé des liens et des partenariats dans les trois grandes capitales européennes : Paris, Londres et Bruxelles.   Dans sa pratique de coaching, DEAIF Consulting donne une place importante à la relation avec le client. Il a ainsi pu construire de véritables liens de confiance et de respect mutuel avec des entrepreneurs, des managers  et des cadres, qui sollicitent son accompagnement « parce que chaque personne est unique, elle a sa propre histoire personnelle, familiale, culturelle, dans son cheminement et un potentiel exceptionnel », nous confie son fondateur.  En coaching individuel, le cabinet compte aujourd’hui parmi ses clients des entrepreneurs, des dirigeants de TPE, des DRH, des cadres de direction, des managers et des personnes en reconversion professionnelle. Les thématiques de coaching individuel peuvent concerner aussi bien la transition professionnelle et la reconversion que le coaching des entrepreneurs axé sur le développement et le grow modèle, le coaching d’organisation et de gestion du temps, de gestion du stress, le coaching émotionnel, l'estime de soi, la confiance en soi et le coaching de réseau personnel et professionnel. Sa méthodologie est résolument orientée vers le coaching des organisations et l’accompagnement au changement. Sa double expertise dans le secteur privé et dans le domaine public lui permet d’apporter un regard nuancé sur les problématiques des chefs d’entreprise, managers, entrepreneurs, ou cadres dirigeants. Le coaching d’équipe, quant à lui, peut concerner  des groupes de tailles et de types différents comme  les PME, les équipes commerciales ou les services à la clientèle. Il a comme objectif d’accompagner les équipes vers plus de performance et concerne aussi bien la culture de l’entreprise que ses croyances, ses capacités et ses valeurs communes. Il revisite l’environnement de l’entreprise, les interfaces et missions. Les résultats doivent être mesurables et opérationnels avec des indicateurs précis. Plusieurs formes de coaching sont proposées : coaching d’équipe, team cohésion, team building, cycles d’animation d’ateliers d’intelligence collective, de codéveloppement et d’accompagnement au changement. Des entreprises et des établissements publics ont accordé leur confiance au cabinet pour accompagner leurs cadres et leurs équipes. Le cabinet DEAIF Consulting propose des accompagnements seul ou avec la contribution de coachs partenaires qui sont choisis selon la thématique d’accompagnement.  Mohamed DEAIF accompagne comme master coach les élèves coachs, en formation comme en coaching,  à l’École Française de Coaching MHD à Paris. A noter qu’il Il est aussi membre du jury pour les nouveaux coachs.  Coaching interculturel, vers une diversité inclusive De par le background personnel et professionnel peu commun de son fondateur, DEAIF Consulting a naturellement développé une offre appropriée pour les entreprises qui font face au défi de la globalisation des échanges et de son impact sur les ressources humaines, la mobilité des talents et la diversité culturelle. Ce défi majeur du XXIème siècle, est renforcé par la digitalisation de l’économie et la concurrence internationale pour attirer  les meilleurs talents et surtout les garder ! « Qu’on le veuille ou non, l’ouverture amène à une cohabitation entre plusieurs groupes d’individus, de cultures, de modes de comportement. Cela nous incite à revisiter notre mode de management et la place de l’individu et du collectif dans l’organisation », souligne notre interlocuteur. On perçoit l’analyse du sociologue des organisations. Mohamed DEAIF considère ce défi comme une source d’enrichissement, vers plus de créativité,  vers un élargissement du champ du possible. Polyglotte, sociologue de formation et fin connaisseur  des aires culturelles d’Europe ...

Association CESIN : pour une protection optimale des données

Avec le développement de l’utilisation d’Internet, de plus en plus d’entreprises ouvrent leur système d’information à leurs clients, leurs partenaires ou leurs fournisseurs lors de démarches d’externalisation. Il est donc devenu essentiel de protéger et de maitriser le contrôle d’accès et les droits des utilisateurs du système d’information. Cette mission passe obligatoirement par la connaissance approfondie des ressources de l’entreprise à protéger et par la maitrise du contrôle d’accès et des droits d’utilisation du système d’information. Il en va de même lors de l’ouverture de l’accès de l’entreprise sur Internet. Le vol de données sensibles ou à caractère personnel est un enjeu de taille que les chefs d’entreprise ont fini par comprendre et assimiler. Pour sécuriser leurs données, ils ont consenti de façon progressive à se doter de responsables sécurité des systèmes d’information (RSSI), une profession clé dont la mission est en priorité de protéger le patrimoine informationnel des entreprises.    Lieu d’échanges et de coopération Pour assurer pleinement son rôle et faire face à la menace grandissante, cette profession avait un besoin urgent de se structurer, de s’organiser, voire de se professionnaliser. Toutes ces raisons ont conduit à la création du Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique (CESIN) avec, en esprit, « des objectifs bien précis qui sont de mettre en place une plateforme d’échange, de partage d’expériences et de coopération pour les professionnels de la sécurité de l’information et du numérique », explique Alain Bouillé, président de l’association. Dans une démarche règlementaire s’appliquant à l’échelle nationale et internationale, « le CESIN vise la promotion de la sécurité des informations et favorise les échanges avec les pouvoirs publics ». ...

Différence COACHING, Strasbourg

Coaching « professionnel » : un adjectif à double sens Le coaching se développe à la faveur d’une demande croissante. Ce terme regroupe néanmoins des acceptions innombrables, ce qui rend la sélection d’un coach ardue – Face à cette multiplicité d’offre, la société Différence COACHING à Strasbourg a choisi un positionnement clair, dans une optique résolument professionnelle et s’adresse à une clientèle ciblée.  Les termes « coach » et « coaching » ne sont en effet pas vraiment protégés : ils ne définissent pas précisément le profil, le contenu, ou le niveau de qualité de la prestation. Passé le premier tri entre coaching de vie et coaching professionnel (qui vise des objectifs d’ordre professionnel), la formation suivie ainsi qu’une certification reconnue s’imposent comme deux premiers critères de sélection, garants de la professionnalité dans cette pratique (en particulier par le respect d’une éthique et d’une charte). S’agissant d’un coaching effectué dans le cadre ou à des fins professionnels, quels autres critères une entreprise peut-elle considérer dans le choix d’un prestataire ?  La qualité de la relation entre manager et coach, devrait être l’un de ces critères : celle-ci suppose la compréhension fiable et précise des tenants et aboutissants du milieu professionnel, du contexte donné et de la situation, aspects qui contribuent à la crédibilité professionnelle du coach. Ces aspects contribuent selon Alexandre Bouriant coach professionnel et créateur de Différence COACHING, à l’établissement possible d’une relation de confiance mutuelle qui contribuera grandement à l’efficacité d’une mission, en particulier quand cette dernière est commanditée par une entreprise et non par le manager lui-même.  L’impact des cultures professionnelles dans la relation de coaching  Vous l’avez sûrement remarqué : quand vous parlez avec quelqu’un venant de votre milieu professionnel, la « proximité » ressentie permet d’atteindre immédiatement une communication privilégiée. Une fois celle-ci installée, la part exprimée du dialogue se réduit à ce que l’on peut comparer à la partie visible d’un iceberg. Par contre, la partie immergée (sous-entendus, expériences vécues) qui contient une foule d’informations transmises de façon implicite, est souvent porteuse du sens profond et des aspects clé. Ce niveau de communication repose sur un bagage culturel professionnel commun aux interlocuteurs (études, milieu professionnel, spécialité, fonction, etc.). En face du coaché, s’il ne dispose pas de ce bagage proche de son client, le coach sera démuni de repères adéquats. Il lui manque alors des informations pour accéder à une perception fiable et complète du contexte professionnel et du ressenti de la personne coachée. L’efficacité de l’intervention du coach s’en trouve, de fait, limitée. De cette compétence communicative du coach par sa proximité culturelle avec le coaché, dépendra donc l’existence et l’étendue du dénominateur commun découlant de leurs bagages respectifs. C’est donc sur la base de l’expérience acquise par le coach dans une première vie professionnelle (branche, management, monde de l’entreprise) que pourra s’établir sa crédibilité face au coaché et une possible « intimité professionnelle ». Cette première expérience, avant celle de son métier de coach, est donc un prérequis et un critère de choix pour une réponse adéquate à la mission de coaching professionnel et favorise l’efficacité de son intervention. C’est à partir de cette constatation que Différence COACHING a décidé de centrer son offre de coaching sur cette optique professionnelle, ce afin de mieux adresser et satisfaire une clientèle ciblée de dirigeants et managers. Mieux identifier un possible dénominateur commun sur la base d’un positionnement de coaching spécifique Pour ses clients, Différence COACHING apporte son bagage sp&eacut...

Positive You à Paris : Accédez au bien-être avec la psychologie et le coaching à distance!

Psychologie ou coaching ? Psychologie et coaching sont aujourd’hui deux domaines qui peuvent prêter à confusion en raison de leurs similitudes. Le psychologue intervient pour libérer une personne de ses souffrances et tout ce qui peut l’entraver au quotidien. Il n’hésite pas pour cela à revenir dans le passé en essayant d’établir des liens pour expliquer le comportement d’une personne et chercher une solution adaptée. Le coach quant à lui travaille sur le présent. Il aide l’individu à franchir un cap et met en place des objectifs à atteindre. En un mot, le coaching est un accompagnement au changement. Tout sur Positive You Créée en 2016, la start-up suggère une plate-forme en ligne dédiée à la psychologie et au coaching à distance. Elle propose de mettre en relation des particuliers et des professionnels de santé réuniss-ant coachs, psychologues et psychothérapeutes. Des coachs d'ailleurs qui sont choisis sur le volet  et qui ont des certifications recensés et reconnus par l'Etat.Grâce à cette plate-forme, les usagers sont assurés de pouvoir bénéficier de l’expertise de professionnels compétents, certifiés et diplômés. « Les psychologues intervenant sur le site disposent tous d’un numéro ADELI », confie Karina Geday, la fondatrice. Avec Positive You, tout se fait en ligne : prise de rendez-vous, consultation, règlement des honoraires… La plate-forme allie à la perfection simplicité et praticité. En quelques clics, l’utilisateur accède à une multitude de spécialistes qui ont la possibilité de donner une consultation à distance via la visioconférence intégrée. Sans avoir à se déplacer, le particulier obtient rapidement de l’aide avec une consultation établie sur un système d’horaire souple. Outre le fait de résoudre les problèmes liés à l’éloignement géographique, la consultation à distance va permettre aux particuliers de s’exprimer sans complexe en évitant le « face-à-face ». Les échanges se déroulent dans un cadre professionnel, ce qui implique le strict respect de la confidentialité.  Positive You, aux services des entreprises La start-up développe également des prestations variées pour aider les professionnels d’une entreprise à atteindre leurs objectifs spécifiques.  Le Pack entreprise s’adresse particulièrement à deux cibles : d’une part, l’ensemble des salariés et, d’autre part, les cadres dirigeants. En ce qui concerne la première cible, « nous proposons des forfaits utilisables pour l’ensemble des employés ainsi qu’un code promotionnel leur permettant à tout moment de consulter un thérapeute », explique Karina Geday. Chaque employé pourra, en fonction de ses besoins, choisir entre un coach ou un psychologue. Pour les cadres, le coaching se fera sur la base d’un devis assorti d’un contrat stipulant les modalités (tarifications, durée, objectifs, cadre…). ...

Le "leadership authentique": l'urgence de faire émerger des managers porteurs de sens

Une pérennité managériale dans un contexte de mutations La France, contrairement aux Etats-Unis, au Canada et à la Chine a longtemps dissocié le management du leadership, et a récemment pris conscience des enjeux d’investir dans les ressources managériales. Les dirigeants et les managers d’aujourd’hui doivent pleinement incarner leur leadership ; donner du sens, exprimer clairement leur vision, et susciter l’envie auprès des collaborateurs d’aller vers un objectif commun. Mais pas seulement…  Alors que la littérature abonde de styles de leadership différents – leadership directif, collaboratif, participatif, visionnaire...– frisant parfois la schizophrénie pour ceux qui souhaiteraient passer d’un style à un autre selon les interlocuteurs, les circonstances ou les modes, lequel adopter ? On assiste à une prise de conscience que le paradigme du leader doit changer et évoluer vers un style unique, singulier et authentique, lui permettant ainsi d’asseoir son plein épanouissement et celui de ses collaborateurs tout en assurant la durabilité des organisations. Il était temps que l’on repense ce concept car ailleurs dans le monde le leadership authentique fait flores et l’adhésion profonde et personnelle des collaborateurs est un facteur puissant de résultats. Le leadership authentique apparaît aujourd’hui comme le style de leadership le plus approprié pour faire face aux transformations de l’entreprise tout en permettant de réconcilier la performance et l’humain de façon durable. Né de la psychologie positive et humaniste, W.L Gardner éminent universitaire et chercheur américain, auteur prolifique de plusieurs ouvrages et études sur le leadership, le management et les organisations affirme : « l’authenticité c’est à dire la connaissance de soi et la capacité à agir de façon consistante ou cohérente avec le meilleur de ce soi, est le socle de tout style de leadership et assure sa moralité en même temps que sa durabilité ».  Un capitaine et des valeurs  Les éléments clés du leadership authentique sont la conscience de soi et l’éthique. Ces questions semblent encore ici en France beaucoup déplacées, comme hors sujet dans un univers ou seules comptent l'efficience et le résultat. Pourtant, chaque nouvelle marche à franchir est de plus en plus haute. Les remises en question, profondes, sécurisantes, bouleversantes, interrogent de plus en plus souvent nos valeurs individuelles et collectives profondes. La civilisation du numérique et de la finance fait ployer nos organisations collectives, et questionne en profondeur les valeurs des sociétés. Et la nature ayant horreur du vide, les obsessionnels du chiffre se font petit à petit supplanter. Sans compter que les nouvelles générations ont besoin d'aimer ce qu'elles font, d’adhérer à un projet porteur de valeurs : c'est le seul moyen de les stabiliser dans l'entreprise. "Le leader authentique sait ce qui fait sens pour lui et est capable de le partager. Il noue des relations grâce auxquelles les personnes se sentent engagées et donnent le meilleur d’elles-mêmes. Il inspire confiance car il travaille sur lui-même et se remet en cause." souligne François-Daniel Migeon, homme clé de l'importation du concept en France et auteur du "Leader authentique" " publié chez Eyrolles en 2013 où il développe le concept comme « le chemin le plus court vers une contribution professionnelle riche de sens, efficace et durable ». Nommé directeur général de la Modernisation de l'Etat entre 2007 et 2012, il partage son expérience en déclarant : "J'ai eu la faiblesse de penser que l'essentiel du changement serait rendu possible grâce à des méthodes et des techniques. Au fil du temps, j'ai accordé de plus en plus d'importance aux hommes et aux femmes qui portaient la transformation".  Mieux être et rentabilité optimisée Aucun hasard donc pour un tel engouement ; des chiffres sonnants et trébuchants. Le cabinet de conseil américain KRW International, spécialisé en Leadership, a établi dans une étude que "les dirigeants dont la personnalité a été bien notée par les employés obtenaient une rentabilité des actifs moyenne de 9,35...

Tactisens : un Escape Game faisant appel à vos 5 sens

L'Escape Game sensorielle Tactisens est une enseigne d’escape room qui saura vous ravir. L’Aventure Sensorielle est basée sur l’expérimentation des sens et s’affranchit des codes de l’Escape Game classique pour plaire aux jeunes et aux moins jeunes. Dans l’Aventure Sensorielle les joueurs ne restent pas bloqués s'ils n’arrivent pas à résoudre une énigme. Objectif de ce jeu d’évasion: défier vos sens dans les temps impartis. Un concept captivant d’Escape Game Se jouant en équipe de 2 à 12 personnes et d’une durée de 75 minutes, l’Aventure Sensorielle se décline en 5 salles dédiées chacune à un sens. Dans un espace de 100 m2, les participants suivent le protocole de test du Dr Windar. Ce personnage clé relie l’Aventure Sensorielle avec l’Escape Game Windar Theory imaginée par Tactisens. Un Escape Game bien ficelé « Windar Theory » est un Escape Game immersif et zéro cadenas. 60 minutes et des énigmes à résoudre pour avancer dans l’aventure et récupérer les recherches du docteur, avant qu’elles ne soient utilisées à des fins terribles… ...

La Suisse : le dépaysement tout proche pour vos évènements d'entreprise

L’organisation d’une rencontre ou réunion professionnelle mérite qu’on lui accorde les meilleures ressources. Si déplacer ses événements dans un pays étranger peut constituer une valeur ajoutée, se pose l’enjeu de cerner les réalités sur place. Le Suisse Convention Bureau s’attache justement à faciliter l’accès des organisateurs aux gammes des possibles sur le territoire helvète, afin d’optimiser l’efficacité de leurs préparatifs. Atouts de pointe : l’expérience, les infrastructures et le service De Genève à Davos, en passant par Lausanne, Zurich ou Bâle, les villes suisses ont une longue tradition dans l’accueil de congrès internationaux ou événements d’entreprise. Cette expérience, où rigueur et ponctualité priment, est au cœur des avantages que représente la destination pour les organisateurs. S’y ajoute la qualité des infrastructures de réunion. Des efforts considérables sont consentis chaque année à la rénovation, à l’agrandissement, voire à la construction de nouveaux hôtels, centres de congrès ou lieux événementiels aux 4 coins du pays. Le SwissTech Convention Center – le plus avant-gardiste des centres de congrès, ouvert en 2014 – en est la parfaite illustration. Le design futuriste du bâtiment, intégrant de nombreuses parois coulissantes, assorti d’une technologie révolutionnaire d’aménagement, en fait une formule modulable à loisir. Pour ceux qui cherchent avant tout l’excellence de service ou le petit plus « humain » dans l’accueil hôtelier, la Suisse est carrément prédestinée : Raffiné, design, résolument high tech ou plus intimiste - les diverses adresses d’hébergement réservent des formules à la hauteur des attentes les plus pointilleuses. Peu ou pas de gros porteurs, la Suisse se distingue avant tout par une hôtellerie familiale et à taille humaine ; parfois même avec des concepts uniques, à l’instar de Montagne Alternative, un hameau réhabilité en lieu de séminaire. Des centaines de possibilités à composer en fonction de l’objectif de l’événement, de la taille et de la culture de l’entreprise, de son budget et du cadre de travail souhaité. Valeurs ajoutées : accessibilité et dépaysement La facilité d’accès du site figure parmi les exigences récurrentes de la clientèle, en matière de tourisme événementiel. Ici encore, la Suisse possède un argument solide avec sa position centrale en Europe. 3 aéroports internationaux majeurs, Genève, Bâle-Mulhouse et Zurich, possèdent une desserte aérienne assurée par des compagnies de référence infaillible. Pour la France, la proximité de la destination n’est plus à démontrer, même par voie ferroviaire, avec 3 lignes de TGV : Paris-Bâle-Zurich, Paris-Genève et Paris-Lausanne. En dépit de cette proximité, la Suisse propose un réel dépaysement, lié à son environnement naturel préservé et à la richesse de son patrimoine culturel et architecturale qui englobe 3 grandes régions linguistiques (allemand, français, italien) sur un tout petit territoire. La richesse de l’offre des activités à assortir à son événement, se nourrit de cette variété de paysages et de coutumes, et constitue un autre argument qui fait de la Suisse une destination à part. Franziska Luthi, Directrice Marketing et Ventes du Suisse Convention Bureau, garantit l’accès à « quelque chose qui colle bien à chacun » en dépeignant les combinaisons envisageables. Culturel, insolite, bienfaisant ou tonique, toutes les aspirations sont autorisées. En ville, en montagnes, sur l’eau ou dans les vignobles, le pays est naturellement doté d’atouts singuliers pour répondre à divers soucis d’unicité et de convivialité des lieux. Et pour ceux qui recherchent avant tout un lien « business » dans le choix de leur destination, sachez que le tissu économique de la Suisse, porté sur l’innovation et l’excellence, se distingue dans de nombreux domaines comme les Sciences de la Vie, les « Cle...

Devenez copropriétaires d’un vignoble grâce à Terra Hominis

Ce choix leur permet de sélectionner des associés qui ont envie d’investir leur épargne dans des projets viticoles collaboratifs et solidaires. Les associés sont pour la grande majorité des amateurs de vin, sensibles aux valeurs de partage, de plaisir, et qui souhaitent préserver la terre et la diversité de ses terroirs. Devenir associé sur un vignoble Terra Hominis, c’est pouvoir participer pleinement à la vie du vignoble. C’est également faire partie de clubs dédiés qui permettent de profiter d’événements gourmands et conviviaux : dégustation privée, séjours épicuriens, balade en mer… Laissez-vous tenter par cette aventure humaine unique où partage, transmission, entraide et respect sont les valeurs essentielles. 4 questions à Ludovic Aventin, fondateur de Terra Hominis Pourquoi avoir créé Terra Hominis ?  Cette activité innovante part de plusieurs constats : - Une génération importante de jeunes vignerons sont formés, - Les deux tiers des vignerons ont plus de 55 ans, et ne souhaitent pas céder leur vignoble à de grosses structures viticoles, - Les jeunes qui souhaitent s’installer en viticulture ne sont pas soutenus par les banques, - Et enfin, la période est morose, les Français disposent d’épargne et cherchent à lui donner du sens. Terra Hominis a donc été créé pour faire le lien entre la Terre et les Hommes. Et ainsi permettre la préservation de nos terroirs et du savoir-faire viticole. Nous avons déjà racheté 16 domaines représentant 90 hectares de vignes, détenus par plus de 1600 associés.  En quoi cela n’est-il pas du simple crowdfunding ? Le but des actionnaires n’est pas de faire fortune. D’ailleurs, on parle d’associés plutôt que d’actionnaires anonymes ; nous tissons vraiment ensemble des relations humaines fortes, notamment par le biais de nos différents clubs, et ce système de financement participatif permet de sélectionner nos associés, pour qu’ils partagent vraiment nos valeurs. Le domaine qu’ils possèdent en copropriété est mis en fermage auprès d’un jeune vigneron qui n’aurait pas eu les moyens d‘acheter ses vignes pour exprimer tout son talent. Nous permettons donc à la fois à de jeunes vignerons de s’installer et à des passionnés de vin d’avoir un bout de vigne et des bouteilles pour ancrer leur passion.  Qu’est-ce-qui rassemble l’ensemble de vos associés ? L’objet de la participation repose avant tout dans le soutien aux vignerons et dans la préservation de notre terroir et de notre patrimoine culturel. Le loyer perçu en vin n’est pas et ne doit pas être l’élément fondateur de la motivation mais la conséquence. Tisser des relations humaines entre vignerons et associés et entre associés, est pour nous essentiel pour apporter une âme à nos vignobles. Tout le monde y gagne. L’associé s’initie à la vie du vin et du domaine ; et le vigneron, en créant des liens profonds avec les associés, trouve en eux de fabuleux ambassadeurs. Comment s'articule le montage ? L’achat d’un domaine coûte plusieurs centaines de milliers d’euros. Pour Mas Angel, le premier domaine, les 6.4 hectares ont été divisés en parts de 1 300 €, propriété d’une centaine d’associés. Le rendement de ces parts est de 4.5 % par an et il est payé en bouteilles de vin.  Les cuvées du Mas Angel varient entre 11 à 32 € en prix public mais les associés les payent, à tarif privilégié (40% de remise), ce qui rend très attractif le principe. Du coup, une bonne partie de la production leur est vendue à eux et leurs relations, avant même la mise en bouteilles du vin. De plus, les associés peuvent commander les vins de l’ensemble des vignobles Terra Hominis à tarif préférentiel (entre 15 à 40% de remise en fonction des cuvées et des vignobles). Et je rappelle que c’est un placement sécurisé puisque le vigneron a seul la responsabilité financière et juridique de l'exploitation.  Il est donc seul à en assumer les risques liés aux investissements de l’exploitation. ...

Le CRM permet d’optimiser les processus opérationnels des entreprises et de professionnaliser la gestion de la relation
avec leurs clients

Dans un environnement de plus en plus concurrentiel, il est en effet essentiel de pouvoir évaluer en permanence le statut de ses relations avec ses clients, et de s’assurer qu’ils disposent de parcours adaptés, afin de pouvoir prendre les décisions adéquates. Les solutions CRM constituent ainsi le réceptacle de toutes les interactions avec les tiers -  en B2B, B2C, ou B2B2C, quels que soient les relations de l’entreprise avec ses clients, ses prospects et l’ensemble de son écosystème (partenaires, fournisseurs, etc.) Le CRM doit aussi assurer le support des processus métiers opérationnels… ce qui est déjà beaucoup plus difficile à faire.  Les meilleures solutions CRM se distinguent par leur flexibilité, leur adaptation aux besoins individuels de l’utilisateur, leur modularité, leur couverture fonctionnelle et leur évolutivité. Les entreprises ne peuvent plus se contenter de recueillir des données : elles doivent s'assurer de l'efficacité de la collecte des informations et de la qualité de leur base de données afin de réaliser des analyses qui serviront de base à la prise de décisions et à la détermination des actions à mettre en œuvre. Vers un support optimal des utilisateurs Les solutions CRM de nouvelle génération vont au-delà de la restitution des informations liées au client et à son écosystème. Il est important d’optimiser la convivialité (usability) et la qualité des parcours client et de l’expérience utilisateur (user experience) de la solution CRM en pouvant agir à tout niveau sur la conception de l'interface utilisateur (user interface design). Ces 3 facteurs ont une influence directe sur l'acceptation de la solution CRM et sur son utilisation au quotidien par les utilisateurs. Il s’agit d’éléments clés à prendre en compte dans le choix d’une solution CRM, au-delà de la couverture fonctionnelle. En combinant convivialité de la solution et capacité à modéliser des processus métiers, on peut alors obtenir un taux d’appropriation et d’utilisation de la solution CRM bien supérieur à ceux de ses concurrents et disposer ainsi de données plus nombreuses et de meilleure qualité, permettant de réaliser des analyses plus efficaces et donc de prendre de meilleures décisions. Placer l’utilisateur au centre : une nouvelle approche pour les solutions CRM L’expérience utilisateur (« user experience ») est un concept global comprenant plusieurs facteurs : Perceptions et réactions d’une personne lors de l’utilisation ou à la simple vision d’une solution ou d’un service. Définition de l’« expérience utilisateur » selon la norme ISO 9241-2101. Dans le cadre de l’utilisation d’une solution CRM, l’un des principaux éléments de l’expérience utilisateur réside dans la convivialité (usability) de la dite solution. Degré selon lequel une solution CRM peut être utilisée, par des utilisateurs identifiés, dans un contexte d’utilisation spécifié, pour atteindre des objectifs définis avec efficacité, efficience et satisfaction. D’après la définition de la « convivialité » selon la norme ISO 9241-210. L’amélioration de l’expérience utilisateur comme facteur clé de réussite L’amélioration de l’expérience utilisateur vise au contraire à associer une conception optimale de la solution à une utilisation positive. L’utilisateur est ainsi placé au centre de la démarche, de la conception initiale de la solution jusqu'à son intégration, afin de prendre en compte ses besoins, ses suggestions mais aussi ses appréhensions. Ces facteurs, qui vont au-delà des critères de qualité standards, sont essentiels dans la décision d’achat, ainsi que pour la fidélisation. La convivialité (usability), l’expérience utilisateur (user experience) et la conception de l’interface utilisateur (user interface design) deviennent ainsi des leviers permettant d’agir sur la différenciation et la performance d’une solution CRM. Quand ces concepts sont pris en compte de façon systématique, on peut alors parler d’expérience client (customer experience). Dans une étude de Forrester R...

Proto204 à Saclay : l’innovation et la collaboration en action

Un lieu qui incarne l’esprit Paris-Saclay, à savoir « sa capacité de connecter des talents de toutes les origines et de tous les statuts », pour reprendre le responsable de l’institution, Ronan James. Cette vision d’ouverture est celle qui a, d’emblée, permis de tracer les premières esquisses du Proto204. Ce lieu de travail collaboratif de 200m2 est porté par l’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay et se situe sur le campus de l’Université Paris-Sud. Ici, les communautés se rencontrent et développent des partages centrés sur l’innovation. Développer l’économie collaborative Depuis son lancement en 2014, le PROTO204 a organisé 600 conférences, ateliers créatifs et sessions de mentoring. C’est dire combien les talents s’activent et les idées fourmillent dans ce lieu urbain où mixité et créativité ouvrent quotidiennement à de nouvelles perspectives. Les innovateurs de tous horizons – entrepreneurs, industriels, chercheurs, étudiants – trouvent ici un point de chute pour apporter leurs projets et les confronter à d’autres « énergies » afin de les tester, les diffuser ou les améliorer. Il n’est effectivement pas rare que des produits imaginés pour un usage très précis voient leur application s’étendre à des aspects que leurs porteurs n’ont pas nécessairement envisagés. Cet enrichissement mutuel des démarches d’innovation fait partie de la sève qui carbure cet endroit où co-design et co-construction de projets passent pour des attitudes naturelles. Incubateur et accélérateur d’innovation ouverte Les idées ne font pas que se confronter dans les antres du Proto204 : elles s’y maturent et prennent forme par le biais du FabLab dont ce « think-and-do-tank » s’est doté, début 2016. Même les plus néophytes peuvent profiter des installations et équipements fournis dans cette unité disposant d’un atelier de fabrication et d’une imprimante 3D. Des formations gratuites de codage et de prototypage y sont effectivement dispensées. Un show-room modulable, une cafétéria et un espace de co-working composent également cette friche créative gérée par l’EPA Paris-Saclay. ...

Rouen, un territoire surprenant

Haut lieu historique et culturel, telle est l’image marquante de Rouen et de sa région. C’est pourtant d’abord avant tout une zone économique de plus de 800 000 habitants, un centre urbain innovant et créatif et un très solide écosystème industriel de portée internationale. Du 6 au 19  juin  2019, le territoire se mobilise pour faire découvrir, au détour de l’Armada, grande fête fluviale,  les atouts économiques et résidentiels de Rouen et de sa région. L’enjeu : révéler ses atouts clés : le marché, l’écosystème, les compétences humaines, et la qualité de vie. Rouen va vous surprendre, on vous le garantit ! Une localisation incomparable, entre terre et mer, au cœur des grands bassins d’affaires La performance économique de Rouen est soutenue par une position géographique stratégique : à une heure de Paris, proche des grandes capitales européennes, Rouen donne accès à des marchés dynamiques et variés. Au cœur de la vallée de la Seine, Rouen participe à l’économie fluviale et portuaire : les trois ports de Paris, de Rouen et du Havre constituent le premier ensemble portuaire français, pour les conteneurs, le commerce extérieur, l’approvisionnement énergétique, et Rouen est le premier port fluvial européen pour le vrac et l’export de céréales. Des filières industrielles performantes : l’industrie du futur, à Rouen, c’est maintenant C’est à Rouen que se sont écrites depuis quatre siècles toutes les révolutions industrielles, c’est aujourd’hui que s’y déploie la puissance de l’industrie 4.0 : un système pleinement connecté, où collaborateurs et partenaires construisent une chaîne de valeur en constante transformation, pour mieux s’adapter aux besoins du client. Travaillant en synergie, toutes les grandes filières industrielles sont concentrées sur ce territoire : automobile, aéronautique, chimie, pharmacie, santé, agroalimentaire, technologies vertes, construction, activités portuaires. L’innovation dans les services à l’industrie est portée par la puissance de ces fleurons, en particulier dans la logistique et le développement des technologies numériques. Renault, Thales, Sanofi, Lubrizol, Novacel, Ferrero, Ethypharm, Nutriset, Aspen, Ressorts Masselin, Aptar, Hermes Parfums, Janssen, Bolloré Logistics, Glaxo, Acticall, Cargill Cacao, PGS Group, Nexira, autant de noms qui font référence dans leur domaine et qui écrivent, chacun, des pages de leur histoire à Rouen. Innovation technologique mais aussi innovation par les services : si les secteurs bancaires, assurantiels, et relations client comptent dans l’économie locale,  Rouen et sa région investissent aujourd’hui avec succès des secteurs tels que l’artisanat, le commerce de proximité, le tourisme, qui contribuent aussi à sa valorisation urbaine. Des compétences disponibles et formées pour les besoins locaux Les jeunes ne s’y trompent pas : avec une population étudiante des plus dynamiques de France, Rouen fait le plein dans ses onze écoles d’enseignement supérieur, à l’université et 4 000 chercheurs forment les talents de demain. Une offre adaptée aux besoins industriels, mais également aux services et au commerce : INSA Rouen Normandie, ESIGELEC, NEOMA Business School, Institut national de la boulangerie-pâtisserie, Uni LaSalle, 6 UFR, et bien d’autres, couvrent l’ensemble des besoins des secteurs économiques. Au-delà de la formation initiale, la Région Normandie croit en la formation professionnelle. En lien étroit avec les entreprises, la Région finance des actions de qualification, de reconversion et facilite ainsi l’embauche ou la mobilité professionnelle. Vivre à Rouen, un plaisir ? La qualité de vie d’une métropole à taille humaine est particulièrement appréciée à Rouen : juste la bonne échelle pour une vie professionnelle intense, où le choix des postes passionnants permet en toute quiétude de s’installer en famille, sans souci de logement, de garde d’enfants ou d’ennui mortel de province ! La ville est curieuse, sportive, culturelle, et offre alentour des espaces naturels in...

Ateliers des Parfums Candora : l’inspiration créative des parfums sur mesure   

Ouverte en janvier 2017, La Maison des Parfums Candora baigne dans un cadre chaleureux où flottent en permanence de délicates fragrances et des senteurs de bougies parfumées. À travers dix-sept eaux de toilette aux parfums suaves et de qualité premium, inspirées chacune de Dame Nature (Seringa, Fleur d’Oranger, Herbes Sauvages, Gingembre, Baies Roses ou encore Cèdre et Vétiver…), Candora joue la carte de la séduction auprès des entreprises avec son atelier de parfums pas comme les autres.   Un atelier unique en son genre Si la maison, elle, est récente, la marque Candora a été créée en 2011 sous l’impulsion de Béatrice Delorme et Emmanuel Frossard, sœur et frère. Leur concept ? Proposer la création de parfum sur mesure en associant différentes eaux de toilette spécialement formulées pour cet usage. « Notre Atelier est très ludique, il séduit aussi bien les hommes que les femmes, pour des entreprises dans des secteurs aussi variés que Chanel Couture, La Poste, Burton ou l’équipe informatique d’Axa », précise Emmanuel Frossard. Candora : des parfums sur mesure... De fil en aiguille, le tandem a ouvert l’Atelier des Parfums Candora notamment dédié aux entreprises pour permettre à chacun de créer un parfum sur mesure, en procédant au mélange (ou pas) de deux ou trois fragrances parmi les dix-sept eaux de toilette existantes. « Originales ou plutôt classiques, féminines ou masculines, plus de huit cent combinaisons sont possibles pour couvrir toutes les envies », nous indique-t-on. Les apprentis parfumeurs laissent libre cours à leur imagination pour obtenir une composition olfactive unique. Chaque atelier s’apparente à un jeu où de multiples possibilités sont offertes, avec même la gravure du flacon au nom de son choix, dans le cadre d’une création unique et personnalisée. Ce programme d’assemblage ludique et créatif d’une durée de 1 h 30 est idéal dans le cadre de team-building, pour animer un séminaire, récompenser les équipes commerciales ou encore inviter des clients privilégiés. « Notre offre permet de créer des échanges entre les différents participants, la convivialité est ainsi un des atouts de nos activités », explique notre interlocuteur. Un point important à souligner : ces programmes permettent aussi de créer un parfum d’équipe ou la signature olfactive de l’entreprise. Une belle exclusivité à ne pas manquer ! ...

Agence La Tulipe : « l’Agence qui shake les entreprises »

Améliorer ou maintenir l’image d’une entreprise sur le long terme peut s’avérer être un exercice périlleux. Grâce à son concept original et innovant, l’Agence La Tulipe s’attaque à cette problématique en suggérant des solutions adaptées à tous les aspects de la communication d’une entreprise. Les débuts de l’Agence Une fois ses études en management terminées, Guillaume (l'un des fondateurs de l’agence) menait déjà à l’époque deux activités distinctes. En effet, ce jeune entrepreneur assurait à la fois une activité de traiteur et un bar à cocktails restaurant. Ce dernier ayant été fermé, l’activité s’est alors recentrée exclusivement sur l’événementiel et s’est tournée vers le cocktail. C’est ainsi que l’aventure de La Tulipe a commencé. Un team building autour du cocktail Parmi ses différentes prestations, l’Agence La Tulipe propose des solutions de communication managériale à travers des ateliers cocktail en team building. L’idée étant de mettre l’accent sur le travail en équipe tout en renforçant la cohésion du groupe. Dans une ambiance ludique et « funny », les participants vont, dans un premier temps, constituer des groupes comprenant chacun dix personnes. Sous la direction d’un barman, chaque groupe assimilera d’abord les bases du cocktail. Ensuite, par petits groupes de trois à quatre personnes, les participants seront amenés à créer leur propre recette. Ils disposent pour cela de buffets d’ingrédients. Un vrai moment d’échange et de concertation pendant laquelle l’argumentation, l’esprit de challenge et d’ouverture sont mis en avant. À la fin, le cocktail réalisé sera présenté devant un jury (composé des cadres de l’entreprise par exemple) pour être évalué et l’équipe ayant créé le meilleur cocktail remporte le challenge. Des solutions de communication corporate Pour pouvoir se démarquer de ses concurrents, une entreprise doit afficher une vraie personnalité. À travers la personnalisation de ses cocktails, l’Agence La Tulipe donne un coup de boost à l’image d’une entreprise en l’associant à une création « trendy ». Concrètement, l’agence peut proposer pour un événement un cocktail qui reprend les couleurs d’une entreprise ou d’une marque avec un nom évocateur de l’identité de l’entreprise. Une création spéciale qui contribuera à mettre en avant le caractère privilégié de l’entreprise en question. Un vrai moyen de marquer les esprits des collaborateurs et des clients ! Des solutions de communication événementielle Pour faire la différence en termes de communication événementielle ou corporate, l’Agence La Tulipe propose des animations bar événementiel. En fonction du nombre de participants, un ou plusieurs barmen seront chargés de la prestation. Afin d’apporter de l’originalité à l’événement, l’agence assure une animation dynamique avec un show en prime. De quoi impressionner les clients et les collaborateurs ! Des ateliers en événementiel peuvent aussi être proposés par l’agence. Lors d’une soirée, par exemple, les invités ont la possibilité d’élaborer eux-mêmes leur propre cocktail. En une dizaine de minutes, les participants réalisent leur cocktail en suivant les consignes du barman. Toujours dans cette optique, l’Agence La Tulipe propose aussi une prestation de bar à cocktail plus classique au cours de laquelle deux barmen ont pour mission de réaliser divers cocktails que les invités pourront déguster à leur guise. L’Agence milite aussi pour une consommation responsable. Le cocktail est un produit qualitatif qui se déguste en petites quantités. C’est pourquoi lors de toutes ces prestations des cocktails sans alcool sont aussi proposés pour satisfaire l’ensemble des participants. ...

LA CFDT

Les nombreux services proposés aux adhérents de la CFDT ! Réponses à la carte : le service d'accueil téléphonique Ce service d’accueil téléphonique est réservé aux adhérents CFDT pour poser toutes leurs questions liées au travail, à la vie professionnelle ou personnelle. Le service Réponses à la carte est également accessible en ligne. Le soutien juridique Grâce à ce service, l'adhérent CFDT a l'assurance de ne plus être seul face à son employeur. Ce service est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT. Pour un adhérent ayant moins de 6 mois d'adhésion avant le [...] L'assurance "Vie professionnelle" L’assurance « vie professionnelle » prend en charge les frais liés à la défense d’un adhérent mis en cause par un tiers (autre que son employeur) dans l’exercice de sa profession, si l’employeur refuse d’assurer la défense de son salarié. Elle est proposée par la CNAS (Caisse nationale d’action [...] L'assurance "Vie syndicale" Cette assurance couvre les militants CFDT en cas de dommage corporel à l'occasion de leur activité syndicale. Elle est proposée par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT. L'aide aux victimes de répression syndicale Ce service est destiné aux militants mis à pied ou licencié pour leur activité syndicale. Il est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT. La caisse de grève Cette caisse de grève permet de compenser la perte de salaire des adhérents CFDT pendant leur mobilisation. Ce service est proposé par la CNAS (Caisse nationale d’action syndicale), qui est financée par une partie des cotisations syndicales à la CFDT. ...

Move The Cursors : faire bouger les curseurs pour rendre la vie plus belle !

Cursors Intelligence © : pour optimiser toutes les ressources Si beaucoup d’entre nous s’efforcent de cacher leur vulnérabilité, nos faiblesses peuvent être une source de force inestimable. Anna NG reconnaît d’ailleurs être tout à la fois « forte et fragile, riche en expérience et minimaliste, sérieuse et drôle ! ». S’inspirant du Yin et du Yang de la sagesse chinoise, sa philosophie de vie façonne sa vision du coaching : « Les deux extrêmes coexistent toujours, estime Anna. Ils sont complémentaires. C’est la force et l’intelligence de la nature. Si nous osons allier ces énergies opposées, nous pourrons aller très loin. Ce qui compte, c’est de parvenir à un équilibre, de trouver le bon dosage, au bon moment. Pour y parvenir, je m’efforce de stimuler de nouvelles perspectives ainsi que de multiplier les stratégies et les solutions durables ». Pour amener ses clients à se révéler et se dépasser, Anna les accompagne, en les incitant à naviguer entre les extrêmes et les obstacles. Elle cherche à générer de la créativité afin de leur permettre d’affronter toutes les situations. Favoriser la prise de conscience pour co-créer un monde meilleur Anna conçoit son rôle de coach comme celui d’un copilote permettant de faciliter l’auto-découverte et d’arriver à la destination désirée. Forte d’une solide expérience dans la finance, Anna a choisi de mettre à profit ses compétences (notamment dans la gestion de crises complexes et le retournement des situations d’entreprises), de mobiliser son énergie et sa personnalité enjouée pour contribuer à la réussite durable et favoriser un monde meilleur. Son défi est de (re)trouver un équilibre entre ce qu’elle définit comme les 7P : People, Profit, Performance, Passions, Play, Planet et Purpose. L'importance de certains “P” comme Play (le plaisir, l’humour, le jeu) et Purpose (le sens, le propos) est trop souvent sous-estimée. Son approche est donc pluridisciplinaire et multidimensionnelle (humaine, économique, sociale, environnementale…).  « Dans le contexte actuel, dans un monde de volatilité, d’incertitude, de complexité et d’ambiguïté, combiné avec les exigences de croissance et de performance des entreprises, le bien-être de l’individu, le bien-être de l’entreprise (sa santé et son modèle économique) et celui de la planète sont plus que jamais indissociables. Mon objectif est donc de parvenir à un accord “win-win-win”, triple-gagnant, avec mon client ». Cette approche se veut résolument globale, collaborative et transformatrice. ...

Une équipe de professionnels pour accompagner les futurs coachs

Une école reconnue et une formation de haut niveau Reconnue par l’État, Espace Transitions dispense des formations inscrites au Registre national des certifications professionnelles. Gage de qualité s’il en est, cette inscription au RNCP atteste du fait que la formation est adaptée au marché de l’emploi. Et qu’elle débouche sur un métier. Celui de coach professionnel, en l’occurrence. « Parmi nos élèves, certains envisagent une reconversion professionnelle. D’autres sont des cadres ou des managers qui, s’ils n’ont pas l’intention de quitter leurs fonctions, souhaitent changer de posture et modifier leur manière d’encadrer leurs équipes. D’autres sont consultants, travaillent dans les RH ou viennent de cabinets de bilan de compétences et souhaitent se doter d’une démarche d’accompagnement car ils ont compris qu’acquérir une posture de coach constituait une complémentarité appréciable. Nous comptons aussi parmi nos élèves des personnes de tous âges qui veulent mettre l’expérience professionnelle qu’elles ont acquise au service des autres et monter leur propre activité. Certains souhaitent disposer de revenus complémentaires à la retraite ou en complément de leur emploi. » Accompagner les transitions L’une des spécificités d’Espace Transitions réside dans l’importance accordée à l’accompagnement des futurs coachs. « Nous permettons aux stagiaires de vivre leur propre mutation tout en apprenant le métier de coach et en découvrant leur singularité. Et c’est parce qu’ils ont vécu cette mutation que les coachs peuvent accompagner leurs clients. » C’est un métier en plein essor qui demande des professionnels possédant une véritable expertise d’accompagnement. En clair, si le coaching s’inscrit dans une « relation d’accompagnement qui permet à la personne accompagnée d’explorer son potentiel et de développer ses ressources, tant personnelles que professionnelles », on pourrait en dire tout autant de la formation au coaching. « Réaliser sa propre transformation nécessite de réaliser un gros travail sur soi. » D’où l’importance d’un accompagnement attentif, bienveillant et de qualité. « Nous aidons nos élèves à travailler sur leur propre transition, mais aussi à  élaborer un projet de vie professionnel adapté à leurs attentes. »  Un projet professionnel structuré « En quittant l’école, à l’issue de leur formation, nos coachs disposent d’une formation solide. Ils auront également mûri un projet professionnel structuré, sur mesure, affiné en fonction de leur expérience, de leurs envies et de leurs priorités », insiste Maud Poitevin. Ils mènent de nombreuses expérimentations telles que le « co-coaching » entre pairs, des missions de coaching supervisées, ils sont tutorés… Cela leur permet de définir leurs spécificités : les clients qu’ils cibleront en priorité, par exemple, du coaching individuel ou collectif, coaching de vie ou professionnel, coaching stratégique ou de dirigeants. Certains pourront alors choisir de travailler avec des personnes souffrant d’un handicap, de coacher à l’aide de chevaux. D’autres accompagnent en marchant ou utilisent le « nez de clown ». Et il y en a qui créent leur propre méthodologie.  Développer « l’écoute profonde » de l’autre Dans le cadre de leur formation, les futurs coachs apprennent à développer une vraie qualité de relation à l’autre. C’est une autre singularité de l’école. « Nous mettons l’accent sur “l’écoute profonde” de soi et de l’autre. Cette notion de “pleine présence” est essentielle à nos yeux. Nous la travaillons par le biais, notamment, d’exercices de respiration et de méditation. Car c’est en étant présent à soi-même que l’on pourra l’être pour son interlocuteur. Et pour cela, il est important que ce que l’on pense, ce que l’on sent et ce que l’on ressent soient parfaitement align&e...

EPTICA : doper les marques à l’intelligence client pour améliorer l’expérience client en continu

L’essor de l’intelligence artificielle (IA) L’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans la réalité quotidienne. Face aux enjeux que cela représente au niveau de l’économie et de la société, la France s’est positionnée en leader en lançant un plan de 1,5 milliard d’euros destiné à retenir et attirer les meilleurs chercheurs autour de cette technologie. Les usages potentiels et les domaines d’application de l’intelligence artificielle sont infinis. Les entreprises ont compris qu’elles ont là une opportunité unique de pouvoir mieux répondre aux besoins des consommateurs. C’est pour cela qu’EPTICA a choisi d’investir très tôt dans l’intelligence artificielle. Spécialisé dans les solutions conversationnelles pour l’expérience client digitale, EPTICA a développé « une intelligence artificielle hybride qui mélange le Traitement Automatique du Langage Naturel, le Machine Learning et le Text Analytics », explique Anne-Claire Bellec, directrice marketing et communication. Grâce à son moteur, EPTICA parvient ainsi à automatiser un maximum de conversations via les dispositifs de self-service et de chatbots, permettant aux entreprises de désengorger leur service client. De plus, « sur tous les canaux nécessitant une intervention humaine (réseaux sociaux, email, chat, etc), nos machines automatisent également un maximum de tâches. Elles fournissent des suggestions de réponses automatiques ainsi que les éléments de contexte clients qui aident les agents à se concentrer sur la relation et à personnaliser les conversations », ajoute Anne-Claire Bellec. Mais ce spécialiste de l’IA pour la relation client ne se contente pas d’automatiser les conversations digitales. Le groupe a lancé récemment vecko, une nouvelle solution capable d’analyser en continu les flux de conversations sur l’intégralité des canaux et d’en extraire des informations directement actionnables. vecko ouvre la voie de l’intelligence client. vecko, une solution pour améliorer l’expérience client La simple connaissance client n’est plus suffisante pour développer et pérenniser un business. Or, la plupart des entreprises se contentent de se fier à des enquêtes de satisfaction réalisées la plupart du temps par des instituts de sondage. Le problème est que les résultats obtenus ne donnent qu’une vague idée des causes pouvant être à l’origine des irritants ou des sources de satisfaction des clients. Afin de comprendre véritablement la psychologie et les ressentis des clients, il est nécessaire d’aller au-delà de cette connaissance client. Et pour cela, EPTICA a mis au point une technologie qui extrait en temps réel la valeur des conversations, et met à jour les véritables motifs de satisfaction ou d'insatisfaction. S’appuyant sur l’IA hybride d’EPTICA, vecko analyse toute la “voix du client” permettant de comprendre à la fois le client et son parcours. La solution présente une particularité : sa capacité à analyser finement les conversations avec une granularité qui identifie de manière fiable tous les irritants, tous les motifs d’insatisfaction ainsi que les émotions des clients. Sur ce point, il faut savoir que seuls 10 % des entreprises sont en mesure d’analyser les émotions. vecko est l’unique solution du marché français qui fournit l’ensemble de ces services aux marques. À partir des données obtenues, il génère des tableaux de bord personnalisables par métier. « Notre ambition c’est que tout le monde dans l’entreprise, utilise vecko et que chaque département (marketing, commercial, e-commerce, fidélisation, service clients, etc.) bénéficie à son niveau de l’intelligence client », précise Anne-Claire Bellec. Un plan d’action peut ensuite être mis en place pour actionner des changements sur l’ensemble du parcours client. L’amélioration de l’expérience client constitue un enjeu de taille pour les entreprises dans la mesure où cela impacte directement leurs résultats financiers. En adoptant la solution vecko, les entreprises parviennent rapidement à générer un ROI calculable très simplement. En effet, une expérience positive va inévit...

La ligue des gentlemen : l’escape game dans l’esprit nantais

La niche fréquentée par La ligue des gentlemen est de plus en plus courue. Pour se singulariser, l’enseigne développe son concept autour de deux axes. Visuel, par les maîtres de jeux qui font l’accueil et l’accompagnement dans des tenues de gentlemen et de ladies. Par le contenu ensuite, les scénarios des énigmes font appel à des références et des lieux nantais. Quatre scénarios en salles pour toutes les trempes de joueurs La ligue des gentlemen décline l’idée générale de l’escape game dans quatre scénarios originaux et plus riches en rebondissements les uns que les autres. Ils traversent les époques pour autoriser une expérience immersive selon le goût de chacun. Dans « Vol chez LU », place à la combinaison des indices pour voler au secours d’un malheureux Lefèvre Utile victime d’une malhonnêteté. Objectif : remettre la main sur sa fabuleuse recette en investissant le domicile du négociant qui la lui a subtilisée. Prévue pour rassembler trois à cinq joueurs, cette énigme figure dans les niveaux d’entrée de la maison et est accessible aux handicapés. Même niveau de difficulté pour le même nombre de joueurs mais dans un autre registre. Les joueurs se mettent dans la peau du méchant. Qu’ils se rassurent toutefois : ils doivent se plier à cette exigence pour une très bonne cause. Il s’agit de tester l’efficacité du nouveau dispositif, supposé de haute sécurité, du musée du château. Mission : dérober l’écrin du cœur d’Anne de Bretagne. Dans le duel entre technologie et esprit de logique humaine, difficile de tabler sur celui qui sortira gagnant. Aux fins limiers de niveau intermédiaire, La ligue des gentlemen confie une mission de haut vol. Car c’est dans la cour des mafieux qu’ils sont appelés à mettre leurs talents en œuvre. Riche en péripétie, la mission « Clair de lune » s’adresse aux aventuriers qui n’ont pas peur de nager en eaux troubles. Entre intégrer la loge privée d’une chanteuse de cabaret de renom et mettre la main sur des livres de compte compromettants, il y a de quoi avoir des sueurs froides. Le scénario est accessible par groupe de deux à quatre joueurs. Dans « Loiseleur », il ne faut pas avoir froid aux yeux et afficher au moins 14 ans d’âge pour être de la partie. Les choses prennent effectivement une tournure corsée. Pour défendre la réputation de la ligue, neutraliser l’ennemi peut figurer au programme. Au même titre que les autres missions en salle, celle-ci doit être exécutée en soixante minutes chrono. L’escape game en live dans la ville Au mois de mai à octobre, indépendamment du jour, La ligue des gentlemen donne à ses jeux d’aventure une autre tournure. La ville nantaise devient le terrain de jeux, pour une expérience unique d’escape game grandeur nature. En plus de l’observation, de la logique et de la cohésion du groupe, une autre compétence est sollicitée, l’orientation. Plus toniques et plus élaborés, les deux scénarios de cette catégorie rassemblent les joueurs autour d’énigmes surchargés d’adrénaline. L’un consiste à anticiper les gestes d’un tueur en série afin de préserver ses victimes. L’autre à défier les adeptes d’une secte satanique de mettre la main sur le complément d’un manuscrit décrivant des rites de magie noire. En famille, entre amis ou collègues, d’intenses moments d’animation sont à prévoir durant les deux heures imparties pour arriver en fin de parcours. ...

Chasseur d’appartement ou agent immobilier : quelles différences ?

Chasseur d’appartement : la différence avec l’agent immobilier Le chasseur d’appartement travaille dans le cadre d’un mandat de recherche pour le compte d’un client. Il recherche donc à sa place un appartement à acheter ou à louer. L’agent immobilier possède un mandat de vente ou de mise en location de la part d’un propriétaire. Son but est de vendre ou de louer les biens qu’il entre dans son portefeuille. Ainsi, il n’est pas exclu que le chasseur d’appartement ait recours à un agent immobilier… Car il va effectuer sa recherche sur tous les canaux disponibles : agences, annonces de particulier à particulier, démarchage. - En revanche, chasseurs et agents sont soumis aux mêmes dispositions réglementaires : - Être titulaire d’une carte professionnelle - Disposer d’une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP) - Disposer d’une garantie financière immobilière Processus de recherche Une recherche effectuée par un chasseur d’appartement suit généralement le processus suivant : - Établissement d’un cahier des charges précis de la demande du client - Proposition d’un mandat de recherche exclusif à valider - Signature du mandat par le client - Sélection des annonces correspondant au besoin - Visite des biens à la place du client - Élaboration d’un rapport détaillé - Visite de la dernière sélection avec le client - Négociation avec le propriétaire - Accompagnement administratif Le paiement du chasseur immobilier ne s’effectue que si une affaire est conclue (signature des actes notariés ou du bail). Le prix est fixé d’avance lors de la signature du mandat. Les honoraires varient inversement au prix du bien recherché. Plus le logement est cher, plus le taux d’honoraires est bas. Il oscille entre 1 et 5%. Pourquoi le mandat est-il exclusif ? L’exclusivité du mandat garantit la rémunération du chasseur, pour ne pas qu’il travaille pour rien. Si le bien est trouvé par le biais d’une agence ? Dans ce cas, le chasseur négocie avec l’agence le montant de la commission de celle-ci. Parfois, certains chasseurs baissent leurs propres honoraires pour compenser les coûts de l’agence. Quand faire appel à l’un ou l’autre ? Le chasseur d’appartement s’occupe de tout à votre la place. Il effectue pour vous la recherche et la sélection. Ainsi, cela représente un gain de temps important parce que vous n’avez pas besoin de démarcher plusieurs agences, de passer des heures sur le Web à éplucher les annonces. De plus, connaissant bien le marché, il ne sélectionne que ce qui correspond à votre demande. L’agent immobilier est à privilégier lorsque vous disposez de plus de temps. Car même si l’agent vous prévient lorsqu’il rentre un bien qu’il pense correspondre à votre besoin, vous devez toujours chercher par vous-même dans son catalogue. Par ailleurs, il faudra sûrement contacter plusieurs agences pour maximiser la recherche.  Tout comme l’agent, le chasseur immobilier peut s’occuper de différentes recherches : achat de la résidence principale, achat d’un résidence secondaire, investissement locatif, location, local commercial. ...

Ecole PSI : l’expert de la psychologie systémique et intégrative® (PSI)

Spécialiste de la psychologie systémique et intégrative®, l’école PSI est l’un des rares organismes de formation, si ce n’est le seul, à proposer des formations complètes dans le domaine. Ce courant, qui engage le développement profond de l’être, a été développé en 2008 par Jean-Luc Pignol avec le concours de son épouse Martine, Gestalt-Thérapeute. Il s’agit d’utiliser, par le biais d’une grille de lecture clinique, les références contemporaines du développement de la personne qui sont adaptées au traitement ou aux étapes de celui-ci. « Faire école » Jean-Luc Pignol bénéficie de nombreuses années d’expérience en tant que psychologue clinicien, psycho-thérapeute, intervenant, formateur, consultant, coach, formateur InterQualia®, facilitateur de changement® auprès de diverses organisations. Il est intervenu au sein d’entreprises industrielles et tertiaires, de laboratoires de recherche, d’industrie pharmaceutique, du secteur de la banque et de l’assurance, d’hôpitaux et de maisons de santé, de maisons de retraite, d’EHPAD, HAD, SSAD, du secteur social et médico-social, etc. Après avoir été sollicité par des confrères et consœurs pour transmettre ses savoirs, ses savoir-faire et savoir-être, Jean Luc Pignol décide de « faire école » avec l’appui de son épouse. « Un peu à l’image du compagnonnage, notre école est fondée sur la relation maitre-apprenti dans laquelle l’acquisition des notions essentielles du métier se fait en bonne partie par la pratique », souligne le fondateur. Des formations complètes et de qualité À travers plusieurs cursus et différents modules, l’école PSI dispense des formations pour devenir praticien en psychologie systémique et intégrative® (P-PSI), intervenant en organisation (coach ou facilitateur), clinicien des organisations, psychopraticien ou psychothérapeute. Ces formations basées sur des modules qui peuvent s'assembler s’adressent à des professionnels en activité qui ont déjà suivi une formation initiale mais qui veulent se professionnaliser en se formant en matière d'accompagnement du changement en psychologie systémique intégrative®, à la psychothérapie, à la systémie ou bien aux approches corporelles. Une fois certifiés en PSI, ces professionnels pourront ensuite suivre une formation adaptée leur permettant d’exercer la PSI d’une façon plus experte et ainsi transmettre à leur tour l'approche PSI. Côté formateurs, l’école dispose d’une équipe composée essentiellement de professionnels qui excellent dans leurs compétences respectives. À l’exemple de Martine Pignol, qui possède plus de 20 ans d’expérience en tant que psychothérapeute. Gestalt-Thérapeute depuis 2002, elle a été également formée en analyse transactionnelle et aux approches systémiques. En outre, elle s’est formée avec J. Kepner et Ruella Frank aux approches corporelles. Elle est didacticienne en PSI et certifiée DSP Ruella Frank. ...

Coach Form Challenge : le coaching physique et professionnel au service des entreprises

Avec des programmes clés, tels que le Bootcamp ou le Cap Énergie, cette agence spécialisée dans le coaching individuel et de groupe se veut être le précurseur d’un développement global en entreprises. Pour ce faire, les team-buildings ou les séminaires revêtent une tout autre forme, plus motivante et axée sur l’analyse des besoins de chacun. Les activités de groupe classiques laissent place à des activités sportives en plein air où l’entraide, la détermination et la rigueur trouvent tout leur sens afin de révéler le potentiel de chacun et de faire naître des capacités et des qualités indispensables à la cohésion d’équipe. Accompagnée et gérée par un coach sportif et/ou un coach professionnel, chaque activité sera ponctuée de résultats qui impacteront positivement chaque salarié ainsi que l’entreprise dans son ensemble.  Bootcamp : le team-building par excellence Cadres, free-lances, salariés ou dirigeants ? Stressé à longueur de temps, en désaccord avec des collègues, toujours aux abonnés absents et démotivé par votre métier ? Le Bootcamp est ce qu’il vous faut. Loin de chez vous, en pleine nature, vous apprendrez à dépasser vos limites, à vous surpasser et à soutenir vos collègues dans leurs efforts. Esprit d’équipe, solidarité et dépassement de soi restent les maîtres-mots de chaque Bootcamp. Les activités sportives, choisies après une phase de diagnostic in situ, seront pratiquées en équipe et seront accompagnées d’ateliers menés par un coach mental. À chacun de trouver la meilleure stratégie pour faire avancer le groupe, de sortir le discours motivateur du leader et d’allier physique et mental dans des épreuves où le défi est commun. Ainsi, les affinités naissent, une complicité s’installe et la performance est au rendez-vous à l’issue d’une série de challenges collectifs mettant l’endurance à l’épreuve. Ces résultats se ressentent ensuite au niveau de la performance au travail. Confiance en soi, autonomie et goût de l’effort servent, en effet, à l’atteinte des résultats de production, aux intérêts de chacun, mais aussi et surtout à ceux de l’entreprise. Cap Énergie : un programme au service de la performance Avec Laurence Attias, coach professionnel, Didier Herzog a relevé le défi d’améliorer la performance des collaborateurs d’une entreprise donnée par le biais d’un programme intensif s’étendant sur cinq jours. Gestion du stress, épanouissement professionnel, autonomie, capacité à communiquer efficacement, performance de groupe et confiance en soi figurent parmi les objectifs de ce challenge. Un suivi individuel de chaque salarié est, en effet, effectué chaque jour afin de permettre aux coachs de prodiguer un programme personnalisé pour chacun d’entre eux en vue d’améliorer l’individu en lui conseillant un régime alimentaire sain ainsi qu’une bonne hygiène de vie. Les problématiques récurrentes liées au travail sont ainsi résolues grâce à ce type de programme sur mesure adapté aux besoins des salariés et de l’entreprise. Outre ces méthodes, des formations en groupe réduit sont prodiguées en parallèle pour garantir l’efficacité du « traitement ». Les équipes fédérées sont ainsi plus fortes, avancent main dans la main et contribuent au développement de l’entreprise ainsi qu’à la sensation de bien-être que chacun doit ressentir au travail. ...

H Comme Humain, une approche humaniste du coaching

Se concentrer sur l’humain La richesse d’une entreprise est faite des personnes qui composent ses effectifs. Accompagner les salariés vers un « mieux-être » améliorera donc également les performances de l’entreprise. « L’humain a toujours été ma priorité. C’est ce qui m’anime, ce qui me fait avancer » explique Gyslaine Gauthier, coach professionnelle et fondatrice de H Comme Humain. Ma vision du coaching consiste donc à bâtir une relation d’aide à la fois bienveillante et humaniste avec mon client et à l’accompagner vers un ‘’mieux-être’’. Concrètement, si j’interviens auprès d’un dirigeant, la plupart du temps, je travaille sur la notion de performance ou encore sur la gestion du stress. En revanche, si c’est une équipe que j’ai pour mission d’accompagner, j’adopte alors une vue d’ensemble des interactions existantes tout en m’intéressant aussi aux individualités dont elle est constituée. Par exemple, il n’est pas rare qu’un manager soit un salarié qui aura été promu et qui éprouvera des difficultés à assumer son nouveau statut. Notamment parce qu’auprès de ses équipes, il sera passé du stade de collègue, voire d’ami à celui de supérieur hiérarchique ».  Bienveillante mais exigeante Son passé d’infirmière libérale spécialisée en cancérologie et en soins palliatifs a permis à Gyslaine de développer une approche très emphatique du coaching tout en maintenant une juste distance avec les personnes qu’elle accompagne. « J’ai une écoute très humaniste et bienveillante que n’auront probablement pas un ancien manager qui se serait reconverti dans le coaching ». Mais tout en faisant monte de bienveillance, Gyslaine n’hésite pas à faire sortir le coaché de sa zone de confort si cela peut l’aider à trouver en lui les réponses aux questions qu’il se pose. « Un coach n’apporte jamais de réponses. C’est au coaché de les trouver lui-même » explique-t-elle. « Pour autant, au cours de mon accompagnement, je vais révéler à mon client des réalités qu’il n’avait pas forcément envie de voir. Mais au final, c’est lui qui décidera de la voie qu’il désire emprunter. Mon but, c’est de l’aider à s’autonomiser ».  Seule une formation reconnue permet un accompagnement de qualité Tout coach digne de ce nom doit avoir suivi une formation auprès d’un établissement reconnu. « Dans le contexte actuel, la formation constitue plus que jamais un critère essentiel dans le choix d’un coach » indique Gyslaine. « On assiste à une recrudescence des coachs. Mais alors que la profession est très encadrée, le terme de coach tend, quant à lui, à être galvaudé. On l’utilise partout, à tort et à travers. Et cela risque de décrédibiliser le métier ». Lorsque l’on choisit un coach, la première chose à faire, c’est donc de vérifier qu’il est bien certifié. « C’est un gage de qualité et de professionnalisme ». La mise en place d’un contrat de coaching est un autre point à scruter en priorité. « Je fais systématiquement signer à mon client un contrat dans lequel est précisé le cadre au sein duquel interviendra sa prise en charge : le lieu, les horaires, les objectifs à atteindre, la durée de l’accompagnement, etc. Si un coach reste vague quant au nombre de séances, méfiance… » précise Gyslaine. ...

Physique-Chimie Avenir et Dauphine Junior Conseil : les deux Junior-Entreprises se rapprochent

Fonctionnant sur le modèle des cabinets de conseil, les Junior-Entreprises permettent aux étudiants de réaliser des prestations rémunérées pour le compte de professionnels. Bien qu’ils soient largement polyvalents et peuvent mener des études transversales, ils n’agissent que dans le secteur d’activité qui leur est propre. Dans l’optique de dépasser cette limite, Physique-Chimie Avenir (PCA) et Dauphine Junior Conseil (DJC) ont décidé de travailler ensemble pour satisfaire le niveau d’exigence fixé par les entreprises. Physique-Chimie Avenir (PCA), une Junior-Entreprise à haute valeur scientifique Fondée en 1978, PCA est la Junior-Entreprise de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles (ESPCI) de la ville de Paris. Véritablement portée sur le secteur de la recherche, la structure propose des études couvrant plus d’une trentaine de domaines d’expertise scientifique qui peuvent concerner la physique, la chimie et la biologie. Grâce aux nombreux laboratoires hébergés par l’ESPCI qui opèrent dans des domaines variés ainsi que des équipements technologiques de pointe dont elle dispose, PCA réalise des études de haute qualité scientifique. Cette expertise est aujourd’hui reconnue, puisque la structure fait partie des 30 premières Junior-Entreprises françaises (2013-2017). Dauphine Junior Conseil (DJC), spécialiste en conseil en stratégie, marketing et finance Junior-Entreprise de l’université Paris-Dauphine, DJC a vu le jour en 1983. Leader dans son domaine, cette structure accompagne efficacement les entreprises en réalisant plus d’une trentaine d’études portant sur 6 domaines de compétences : marketing et stratégie, finance et création d’entreprise, systèmes d’information, communication, traduction technique et conseil en RSE. Forte de ses 35 ans d’expérience, DJC a su gagner la confiance de grands groupes mondialement connus dans leur domaine. Par ailleurs, cette Junior-Entreprise s'inscrit aussi dans les 30 meilleures Junior-Entreprises de France. Réunir deux Junior-Entreprises de grande renommée PCA et DJC, deux structures qui excellent chacune dans leur domaine respectif, vont désormais pouvoir travailler ensemble sur des sujets qui peuvent les concerner tous les deux. Cette coopération va permettre aux deux entités de proposer des études plus complètes, couvrant différents aspects aussi bien du point de vue économique qu’en ingénierie. Un projet de création d’une startup constitue l’exemple parfait pour illustrer cette complémentarité. PCA apporte son savoir-faire dans l’exécution du prototypage technologique tandis que DJC se charge de l’aspect économique à travers la réalisation d’un business plan, du positionnement du produit, etc. ...