La transmission du savoir-faire de père en fils a contribué à maintenir la qualité des vins de la Grand’Vigne et de construire sa notoriété. Cette exploitation se transmet donc depuis quatre générations et la cinquième est bientôt prête à prendre le relais. Deux terroirs aux caractéristiques différentes s’expriment à travers la Grand Vigne Cuvée Traditionnelle, Les Fournerys et Florian.

Appellation Coteaux-Varois-en-Provence : les caractéristiques d’un terroir d’exception

Le domaine de la Grand’Vigne est perché à 240 mètres d’altitude, à côté de l’ancienne voie romaine « Via Aurélia ». Il bénéficie d’un climat méditerranéen froid et rigoureux en hiver, chaud et sec en été. Les courants marins sont stoppés par les nombreuses collines.
Situé essentiellement près des sites d’extraction de bauxite, le terroir de la Grand’Vigne est fait d’argile rouge de bas de pente. La profondeur du sol permet d’amoindrir l’effet de la sécheresse estivale.
Entre garrigues, pinèdes et genêts, le terroir des Fournerys possède des sols caillouteux qui garantissent la typicité des vins.

La Grand’Vigne : vinification et savoir-faire

Les procédés des paysans des bastides provençales dans les travaux de la vigne, les vendanges et la vinification connaissent un tournant en 1948 avec l’adhésion à la coopérative des Cordeliers. Ce n’est qu’une cinquantaine d’années plus tard que la production et la vinification s’effectuent à nouveau à la propriété. Depuis, la tradition et le savoir-faire œnologique des viticulteurs du Var leur permettent de viser l’excellence, un objectif qui se concrétise par les médailles et récompenses de guides et concours.
La vinification suit différentes démarches pour les vins blancs, rouges et rosés. Celle du blanc commence par la macération préfermentaire à froid en milieu inerte, une technique qui consiste à retarder le départ de la fermentation. Elle permet d’extraire en douceur les arômes, tanins, pigments et donne au vin un côté fruité intense. L’étape suivante est le débourbage statique ou la séparation des bourbes et du mout. Le liquide passe maintenant dans des cuves thermorégulées entre 16 et 18 °C pour la fermentation. Le vin est élevé sans être séparé de ses lies pour augmenter ses arômes et sa rondeur. Le procédé finit par un collage doux avant la mise en bouteille. L’assemblage et la mise en bouteille sont précoces pour le blanc et le rosé. La méthode pour le rouge se distingue par une sélection des parcelles, puis l’éraflage en totalité. Il y a également le remontage et délestage régulier, suivi d’une cuvaison de 12 à 15 jours en maitrisant la température entre 24 et 26 degrés. Selon le millésime, une macération post-fermentaire peut être effectuée avant l’élevage en barrique partiel.

Des vins en AOC Coteaux-Varois-en-Provence

La Cuvée Traditionnelle la Grand’Vigne est présentée dans des bouteilles bordelaises. Le blanc 2013 a reçu la médaille d’or au Concours des Vins de Provence. Avec 70 % de Grenache et 30 % de Rolle, ce vin porte une tenue claire, vert d’eau. Un premier nez aux notes fruitées de coco, d’ananas puis de garrigues est suivi par de la menthe poivrée, du romarin et de la sauge. La bouche gourmande de chocolat blanc et de fruits exotiques se finalise sur une touche épicée et poivre blanc. Ce vin est charnu et persistant.
La Cuvée Les Fournerys en bouteilles Bourgogne Elégance s’inscrit en 2014 au Guide Hubert et rafle l’or au Concours Général Agricole de Paris. Fruit d’un assemblage de Grenache (70 %), Syrah (20 %) et  Rolle (10 %), elle s’habille d’une robe marbre rose, pêche claire. La délicatesse de rose et de pêche blanche est ressentie au premier nez, suivie par des arômes de mangues et pomelos roses. Une bouche presque saline confirme le volume et la sucrosité de ce vin de caractère.