Padlock, terme anglais pour désigner le cadenas, est aussi l’appellation adoptée par Laura Larie et son mari pour baptiser leur salle d’escape game, première du genre à Montrouge. En trois scénarios, le concept développé par ce couple d’entrepreneurs se décline pour les entreprises souhaitant développer des moyens originaux pour améliorer leur process. Au moment de sélectionner le candidat qui fera la différence à un poste ou dans le but de développer les compétences, les activités de la maison présentent des potentiels variés.  

Recruter, consolider, récompenser

Que ce soit pour travailler la cohésion d’une équipe déjà constituée ou pour marquer la reconnaissance aux efforts des collaborateurs, les idées d’activités Padlock se révèlent adéquates. En outre, la salle Recto Verso pourrait constituer une expérience hors des sentiers battus mais pertinente lors des nouveaux recrutements. Le scénario permet effectivement d’évaluer, dans des conditions réelles, des compétences comme la communication, l’esprit d’analyse et de logique. Dans cette salle de jeu d’évasion pour le moins atypique, les participants glissent dans la peau d’experts immobiliers ayant en charge de remettre en vente un appartement. Le but du jeu est de découvrir comment ouvrir le mur qui constitue un certain handicap dans le profil du bien à céder. Une grande capacité de coopération et un sens pointu de l’observation sont également sollicités dans ce volet de jeu. Le taux de réussite estimé à 45 % sous-entend le sérieux des enjeux.  

Des scénarios adaptés pour les team building

Les deux autres salles de Padlock présentent autant d’atouts pour les organisations envisageant des activités de team building. La cohésion est une condition sine qua non pour la réussite des missions lorsque les participants intègrent le cercle d’À la baguette. Il s’agit de sauver l’intégrité d’une école de magie très convoitée pour justement pouvoir encore y suivre des cours. Mise en commun des compétences, résistance à la pression, capacité à fournir des solutions innovantes et à résoudre des problèmes en un temps imparti sont autant de maîtrises à mettre en œuvre dans cette partie. Une belle occasion de travailler profondément ces aspects en quittant la routine des lieux de travail pour une meilleure distanciation.

À travers Butterfly, l’on aborde sous couvert du jeu comment les équipes se positionnent dans la défense d’une valeur commune. Ici, les participants sont d’abord séparés dans des pièces différentes, deux d’entre eux étant attachés. Pour commencer la résolution de l’énigme, ils doivent déjà se retrouver tous ensemble.    

Padlock, formules pour entreprises

« L’escape game favorise énormément la coopération, l’écoute et la communication », rappelle Laura Larie, pour évoquer les réels intérêts du concept pour les groupes d’entreprises. Cette approche développe ainsi des dispositions aussi variées que l’attention aux autres ou la recherche de formes de communication alternatives, capacités indispensables pour prévenir ou dépasser des situations de conflit.

Pour faciliter l’organisation des rencontres effectuées dans son QG, Padlock dispose, en plus des salles de jeu, d’une salle de réunion pouvant accueillir jusqu’à 40 personnes. Ce qui donne la possibilité d’optimiser la gestion du temps sur une journée avec « des gens qui jouent, des gens qui travaillent en atelier, des gens qui travaillent sur la réunion ». L’enseigne travaille, par ailleurs, avec un traiteur pour organiser des packs avec petit-déjeuner, dîner ou cocktail dînatoire.     

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.