Le groupe Ramsay Générale de Santé possède 121 établissements, dont 59 établissements de médecine-chirurgie-obstétrique, 21 cliniques de soins de suites et réadaptation, 30 cliniques dédiées à la santé mentale, 10 centres de radiothérapie et 1 EHPAD.

Il emploie 23 000 salariés, dont 70 % de personnels soignants. La communauté des 6 000 médecins libéraux intervient dans 35 spécialités médicales et chirurgicales, pour soigner, en 2016, 1,7 million de patients. Par ailleurs, 1 français sur 10 qui se fait opérer chaque année l’est dans un établissement du groupe Ramsay GDS.

C’est le 1er réseau privé de maternités en France, avec 35 000 naissances en 2016.

C’est également le 1er acteur privé en cancérologie et en dialyse, et dans de nombreux domaines de la chirurgie.

Tous les Français peuvent être soignés dans les établissements du groupe, y compris les patients bénéficiant de la CMU. Les établissements sont conventionnés, et les soins sont donc pris en charge en majeure partie par la Sécurité sociale et les complémentaires santé.

Les urgences : transparence et réduction des délais d’attente

Le groupe exerce des missions de service public, comme les urgences et SOS Mains. En 2016, 500 000 personnes sont passées dans les 23 services d’urgences dont dispose le groupe. Dans ce domaine, un important effort de digitalisation a été réalisé pour rendre service aux Français en communiquant de façon transparente sur les délais d’attente dans ces services d’urgence via une application grand public disponible sur smartphone, ce qui a entraîné de forts progrès dans l’organisation de la prise en charge des patients, de façon à diminuer fortement ce délai. Aujourd’hui, la moyenne du temps d’attente dans les services d’urgences de Ramsay GDS est de 15 minutes.

Ramsay Générale de Santé : la vidéo

Image Video

Une qualité de l’offre de soins reconnue par l’autorité de tutelle

Son objectif est de proposer une offre de soins d’un niveau de qualité et de sécurité le plus élevé possible. D’ailleurs, les notes de certification délivrées par la Haute autorité de santé pour chaque établissement de santé en France positionnent le groupe en leader, juste derrière les grands instituts de cancer. Le parcours de soins est repensé autour du patient pour une prise en charge globale, personnalisée et coordonnée.

Les 11 instituts de cancérologie ou spécialisés dans le cancer du sein créés au sein des établissements sont un exemple de cette recherche d’excellence grâce à la mise en place d’un accompagnement pluridisciplinaire pour permettre aux patients de faire face à toutes les difficultés liées à la maladie. Une infirmière coordinatrice fait le lien entre tous les intervenants, que ce soit l’équipe soignante, le radiologue ou le médecin traitant, mais aussi le psychologue, la diététicienne, le sophrologue, etc.

Le développement rapide de la chirurgie ambulatoire (où l’on entre et ressort dans la même journée) est une autre preuve de la recherche de qualité au service des patients. Ainsi, 63 % des actes chirurgicaux au sein des établissements Ramsay GDS sont réalisés en ambulatoire, avec un objectif de 70 % en 2019, alors que l’ensemble des hôpitaux français vient à peine de franchir les 50 %.

Les maternités

Un programme d’accompagnement « My Nea » a été mis en place auprès des mamans qui choisissent d’accoucher dans les établissements du groupe. Elles peuvent visiter la clinique, suivre des ateliers comme « Vivre sa grossesse en musique », etc.

La santé mentale

Dans les 30 établissements de santé mentale du groupe sont traitées les grandes pathologies relevant de la psychiatrie telles que les troubles bipolaires, la schizophrénie ou la dépression chronique, mais aussi les addictions. Marcel Ruffo a monté une structure dédiée aux adolescents dans la clinique de santé mentale du groupe, Les Trois Cyprès, à Marseille.

Une politique active d’investissements

Le groupe investit dans la construction de nouveaux hôpitaux privés et cliniques, comme à Marseille, où la nouvelle clinique Monticelli-Vélodrome s’est ouverte en décembre 2016. Totalement moderne, cette clinique est dédiée à 100 % à l’ambulatoire.

De la même façon, cette année, trois cliniques anciennes vont être fermées dans la région de Dijon, pour être regroupées dans un nouvel hôpital flambant neuf, l’hôpital privé Dijon Bourgogne.

Tous les ans, le groupe Ramsay Générale de Santé investit environ 150 millions d’euros pour ses établissements, l’acquisition d’équipements à la pointe de la technologie, la formation des personnels soignants, etc. Récemment, le groupe s’est doté du robot chirurgical Da Vinci pour réaliser des opérations de l’abdomen, du système robotisé de radiothérapie Cyberknife, qui permet de traiter avec précision les tumeurs d’accès difficile, ou encore du laser Greenlight, utilisé dans les opérations de la prostate.

… Et aussi une activité de recherche

Depuis 2012, Ramsay Générale de Santé soutient une politique de recherche dynamique. Le groupe a ainsi mis en place une direction de la recherche et de l’enseignement.

En 2016, il devient le premier groupe privé à recevoir des subventions ministérielles pour financer ses projets de recherche.

Cette recherche est portée par 900 praticiens qui publient des articles scientifiques dans diverses revues médicales. De nombreux médecins suivent des patients dans le cadre d’essais cliniques, dans une dizaine de spécialités différentes.

Par ailleurs, le groupe Ramsay GDS participe à la formation initiale des médecins par l’intégration de centaines d’internes dans ses établissements depuis plusieurs années.