Depuis 2014, plus de 4 millions d’étudiants quittent leur pays d’origine chaque année pour faire leurs études ou effectuer leurs stages à l’étranger. Pourtant, ces jeunes sont confrontés à un problème majeur : trouver un logement. Niels van Deuren, l’initiateur du projet et CEO de l'entreprise, a lui-même vécu la même expérience et s’en est inspiré pour monter sa propre entreprise.

Un concept innovant dédié aux étudiants

Housing Anywhere est une plate-forme collaborative permettant à l'offre et à la demande de logements à moyen terme de se rencontrer. Cette aventure a démarré grâce à un partenariat privilégié avec les universités. L'objectif du site était d'aider les étudiants internationaux à trouver une chambre grâce à l'aide d'étudiants sortant qui voulaient louer la leur. « La première université partenaire fut Erasmus University of Rotterdam dans laquelle Niels étudiait » nous raconte Irma Barros, Brand & Community Manager. Aujourd’hui, plus de 140 universités ont adopté le projet et de plus en plus d’étudiants de toutes nationalités s’inscrivent sur le site, pour ainsi témoigner de son succès fulgurant.   

Cette plateforme regroupe aussi en son sein des agences et des particuliers propriétaires de logement qui sont répartis dans plus de 200 villes dans le monde. Ainsi, ces utilisateurs sont classés en deux : d’une part, ceux qui ont un logement à soumettre en location ou en sous-location le temps d’un semestre ou d’un stage à l’étranger ; et d’autre part, il y a ceux qui cherchent un hébergement temporaire là où ils vont partir. Le site se charge ensuite d’organiser toutes les offres par pays, par ville, par type de logement (appartement, chambre, studio) et par budget.

Renforcer en permanence les mesures de sécurité

Grâce au filtrage des offres, les jeunes à la recherche d’un logement n’auront pas de difficulté à trouver une correspondance à leurs critères. D’autres détails et précisions viennent s’afficher une fois que l’on clique sur une offre, comme la disponibilité, la surface ou le loyer mensuel. Des photos réelles et bien visibles sont aussi exigées pour illustrer chaque annonce. Si l’étudiant semble trouver un hébergement conforme à ses besoins, il peut directement réserver cette offre et entrer en discussion directe avec l’annonceur. Et Housing Anywhere doit sa réussite à cette relation interpersonnelle bâtie sur une confiance mutuelle entre les deux parties, c’est là où l’échange prend vraiment forme. La plate-forme n’intervient qu’au moment de régler les transactions. « On garde la somme versée par le locataire et laisse passer une période de sécurité de 48 heures après que celui-ci ait emménagé dans son nouveau logement », explique Irma Barros. Ce laps de temps est nécessaire pour s’assurer que l’hébergement convient effectivement au locataire avant de faire bénéficier de la transaction au bénéficiaire. Cet engagement à vouloir « verrouiller » l’argent et éventuellement le rembourser dans le cas où le locataire n’est pas totalement satisfait est un gage de sécurité pour protéger aussi bien les loueurs que les locataires. « Impossible de se faire escroquer en utilisant le système de réservation sécurisée », insiste-t-elle.

Surmonter les barrières culturelles

Housing Anywhere propose ses prestations dans plusieurs pays et essentiellement en Europe : France, Espagne, Italie, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Norvège, Finlande, Suisse… Cette dimension internationale l’oblige à traiter chaque type d’utilisateur différemment en considérant les écarts culturels et les dispositions légales et conventionnelles spécifiques à chaque pays. « On va faire en sorte que la mobilité et la sécurité des transactions se fassent dans les conditions les plus optimales possible, tout en assurant une certaine fluidité », poursuit notre interlocutrice. C’est pourquoi la plate-forme a développé plusieurs exemplaires de contrats qui s’adaptent au mieux à chaque pays, en matière de paiement international et aussi en matière de droit immobilier. Cet effort s’inscrit dans la volonté de mettre à l’abri les utilisateurs et garantir une transaction en toute liberté. Mais pour Housing Anywhere, le vrai défi reste la transformation de la conception des expériences d’achat en ligne et surtout entre particuliers. « On veut montrer que c’est légal de mettre en location son logement, qu’il est possible de recevoir un revenu grâce à cela, sans que l’on se fasse forcément arnaquer », explique Irma Barros.

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.