Depuis quelques années, la Nouvelle-Aquitaine s’est particulièrement intéressée au sort des start-up qui affluent ou se créent dans la région. Cet intérêt s’est notamment manifesté pour les aider à franchir la phase de scale-up (changement d’échelle arrivant généralement après 10 à 20 salariés). Lorsque la demande s’accélère, que l’activité prend de l’ampleur, les entrepreneurs doivent faire face à de multiples questions et problématiques d’ordre stratégique, humain, financier, juridique, ou technique auxquels ils ne sont pas toujours préparés.

Objectifs et missions

Up Grade Nouvelle-Aquitaine a pour mission d’accompagner les start-up à fort potentiel, en situation d’hypercroissance, ayant pour ambition de se développer à l’international. Pour ce faire, Up Grade NA se dote d’une équipe de conseillers très expérimentés appuyés par différents experts et chefs d’entreprises pour évaluer, conseiller et accompagner les entreprises sélectionnées pour le programme. « Dans cette phase de changement d’échelle, nous faisons en sorte que les entreprises ne tombent pas dans les pièges juridiques, stratégiques ou financiers, et qu’elles puissent définir les stratégies adéquates pour se déployer à grande échelle »,explique Perrine Laquèche, directrice d’Up Grade NA. C’est pourquoi les axes de travail sont orientés autour de trois dimensions majeures : les aspects marketing et commerciaux, la structuration de l’entreprise (talents et RH, qualité, production, juridique etc.), le pilotage et le financement des activités.

Un accompagnement en deux volets

Le programme d’accompagnement s’étend sur 12 mois. Pendant cette période, chaque dirigeant d’entreprise sera amené à échanger avec un start-up manager expérimenté qui se positionnera en tant que sparring-partner. Cet accompagnement individuel intensif va inciter l’entrepreneur à prendre du recul pour réfléchir sur ses réelles ambitions et effectuer un diagnostic sur la situation de son entreprise. Les rencontres entre les deux parties s’effectuent 3 à 4 fois par mois dans le but d’établir les programmes d’actions prioritaires basés sur les besoins de l’entreprise.« L’accompagnement récurrent et régulier permet de rompre notre solitude de créateur d’entreprise : partager nos préoccupations et questionnements, les difficultés, et croiser nos expériences avec d’autres entrepreneurs , explique Jean-François Létard, dirigeant d’OLIKROM, une des start-up accompagnée, de 14 salariés, dont 50% du business se fait à l’international.

L’accompagnement d’Up Grade NA inclut également des séances d’ateliers collectifs avec des experts et des échanges entre les dirigeants d’entreprise. « Une réunion collective s’effectue une fois par mois dans l’objectif de croiser les expériences et de favoriser les échanges entre entrepreneurs autour de thématiques clés. C’est une approche très opérationnelle et stratégique », fait savoir la directrice.

Vous aimez cet article ?

Inscrivez-vous à la Newsletter
et recevez les bons plans de la semaine
(invitation voyage, théâtre, dîner,...)

inscription gratuite
Merci pour votre inscription.